Archives de tags | lampe rouge

Le moment où elle m’a souri

Le moment où elle m’a souri Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/79-929706293

Le moment où elle m’a souri

 

Un jour, je me suis rendu dans la splendide cité de Paris.

La « Ville Lumière » qui porte bien son nom à ce que l’on dit.

Des cabarets aux aspects simples où se produisent des artistes,

Des musiciens qui jouent des chansons joyeuses ou tristes.

 

Il y a même des endroits qualifiés d’un peu spéciaux.

Des mecs de toutes les classes sociales y vont incognito.

Des époux ignorés aux célibataires en manquent d’affections.

Vous constaterez qu’en ces années instables, ils sont devenus légion.

 

Profitant de mes vacances au maximum,

Je me suis dit : pourquoi pas ? Je suis aussi un homme.

M’informant en toute discrétion où je pouvais trouver un tel endroit.

Aussitôt que j’ai appris ce renseignement, je m’y suis dirigé de ce pas.

 

Une maison où une lampe rouge brillait imperceptiblement.

Sur le côté droit d’une porte qui rompait avec l’âge de cet établissement.

Une fois ma venue dûment payée, j’y suis entré sans trop me questionner.

Après tout, j’y suis allé non pas pour m’embêter, mais bien pour m’amuser.

 

J’ai fait la connaissance de la charmante Chloé.

Une dame qui avait conservé de sa jeunesse l’éclat de la beauté.

Car, je me doutais bien, par son tempérament mature,

Qu’elle était d’une phase de l’existence plutôt mure !

 

Nuit si raffinée tant désirée en ce monde si imparfait.

Moment de délectation pour mon corps, pour mon palais.

Enivré de parfum mystérieux et de baisers prodigués,

Par une hôtesse aux apparences d’une antique divinité.

 

Mais, par-dessus toute chose, ce qui restera en ma mémoire.

Un doux souvenir qui me réchauffera le cœur lorsque viendra le dernier soir.

Le moment fatidique où mon âme quittera ce corps vers une autre vie.

C’est la fois où, avant que je retourne à mon hôtel, elle m’a souri.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le boudoir

Le boudoir Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par ElegantJaydePhotography Modèle par JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Boudoir-906103832

Le boudoir

 

Je suis dans le boudoir.

En souhaitant que tu sois là.

En espérant que tu sois tout près de moi.

Je me suis légèrement vêtue pour te plaire ce soir.

 

Tu sais, mon amour, j’attendais ce moment depuis toujours.

Un bain parfumé de centaines de pétales de roses j’ai pris avec plaisir.

En imaginant ce doux instant où, dans mon lit, nous allons jouir.

Ô, comme j’ai rêvé de toi cette nuit jusqu’au lever du jour.

 

Peu m’importe ce que les autres pensent de nos aventures.

Je t’aime tout simplement comme on devrait aimer.

La vie est si courte, il faut alors savoir en profiter.

Pour toi, une lampe rouge sur la devanture.

 

Il est vrai qu’il est encore vraiment tôt.

Le temps me semble pourtant interminable.

Viens vers moi, je veux être le chaperon rouge de la fable.

Ne tarde donc pas, chéri. Mon cœur bat que pour toi, mon beau.

 

La tête légèrement penchée et les yeux clos.

 J’imagine ce moment que nous passerons ensemble,

Rien qu’à y penser, tout en mon corps tremble.

Mes coudes légèrement appuyés pour reposer mon dos.

 

Les secondes tictaquent sur l’horloge grand-mère.

Une pièce de collection que j’affectionne particulièrement.

Un peu, je l’avoue sans rougir, comme pour tous mes amants.

Une passion formidable que m’a léguée ma douce mère.

 

Je suis assise sagement dans le boudoir.

J’aimerais tant te faire connaître les sources de jouissance.

Que même les curés n’oseraient point me faire de remontrance.

Ô, mon chéri. Pour toi, je me suis faite belle pour ce soir.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada