Archives de tags | robe de chambre

Une soirée confortable

Une soirée confortable
« Une soirée confortable » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Une soirée confortable

 

Bonsoir tendre chérie,
Oui, tu vois que je souris.
Car je t’ai préparé une surprise,
J’ai fait le repas et la table est mise.

 

Va prendre une douche chaude,
Afin que tu savoures le repas de ton hôte.
J’ai acheté deux bouteilles de vin de grand cru.
Un blanc corsé et un rouge fruité tel que convenu.

 

Si tu le désires dans la douche j’irai te rejoindre,
Car je n’en peux de d’attendre cette soirée les mains jointes.
Tu trouveras un savon de la France au doux parfum de lavande ,
Et une robe de chambre que j’ai achetée lors de mon séjour en Hollande.

 

En cette soirée tu seras mon invitée,
Qui me fera plaisir de servir et d’embrasser,
De dorloter sans mesure toute la nuit au petit matin,
Et sache qu’en tout temps tu seras entre de bonnes mains.

 

Bon! Maintenant que nous sommes prêts,
Aimerais-tu prendre le repas alors que tout est frais?
Mais nous savons que rien ne presse pour se mettre à table,
Et que tout est là afin que nous puissions passer une soirée confortable.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

L’importance de l’étude

27858284_10156292159448919_4524624059130136327_n

 

Dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

 

L’importance de l’étude

Bonjour tout le monde,

Il me fait plaisir de discuter avec vous d’un élément fort important dans le domaine de la nudité artistique, et plus particulièrement, d’un aspect précis d’une séance de dessin. Un tel aspect est présent dans toutes les séances auxquelles j’ai eu la chance de participer depuis que je suis modèle vivant. Il s’agit de l’étude proprement dite du modèle vivant en tant que sujet de travail. Il va de soi qu’une telle étude revêt de la même importance tant pour les artistes professionnels que les amateurs ou encore les étudiants dans les écoles d’arts.

Un modèle vivant est avant toute chose un sujet d’étude.

Les personnes présentes en salle sont là pour étudier tout de lui, et ce avec un regard ressemblant presque à celui d’un aigle. Quelles sont les formes qui lui sont spécifiques ? Quelles postures prend-t-il ? Comment mettre sur papier non seulement ce qu’ils voient mais aussi ce qu’ils ressentent chez le modèle vivant ? Au fait, que peut-il bien ressentir ? Quelles sont ses particularités physiques et, surtout, comment vit-il avec ? Est-il bien dans sa peau ? Que de questions les études du modèle vivant les artistes devront répondre !

Pour ma part, j’adapte mes premières poses selon le degré d’expérience des personnes en salle. Vous comprendrez sans aucun doute que le degré de difficulté augmentera en fonction de l’expérience qu’ont les artistes avec qui je travaille. Toutefois, pour ce qui est des étudiants en arts, j’opte très souvent pour des poses couchées, sans prothèse, au tout début de mes prestations. Lesdites poses se feront graduellement debout avec ou sans prothèse afin de leur donner la “chance” d’apprivoiser mon corps.

Il y en va un peu autrement dans le cas où je pose pour des artistes d’expérience. Dès le début, les poses sont déjà plus élaborées quoique présentées de manière progressive. Qui plus est ! Il est plutôt rare que je remets ma robe de chambre lors d’ateliers professionnels afin de donner l’opportunité aux artistes d’étudier d’avantage mon aisance physique. Tout ceci constitue une aide précieuse pour eux lors de leurs premiers coups de crayon. Coups de crayon qui sont souvent les préludes à des œuvres souvent remarquables. Bref, aucune séance de nudité artistique digne de ce nom ne peut être vécue pleinement sans avoir étudié au préalable le sujet.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Une participation extraordinaire

20171122_210618

Votre humble serviteur accompagné de son aide

Une participation extraordinaire

Bonjour tout le monde,

Comment va votre journée ? Que se passe-t-il de beau dans vos vies ? Quels sont vos projets pour la période des fêtes ? Pour ma part, tout va à merveille. Monsieur Hiver s’est finalement installé pour les quatre prochains mois avec son beau manteau blanc accompagné par dame Labise qui nous cajole les joues de ses froids en nous laissant de mémorables souvenirs. En effet, les plus beaux souvenirs de mon enfance sont sans contredit ceux du temps des fêtes. Ce qui ne m’empêche pas d’éprouver du chagrin pour les personnes qui éprouvent de la peine dans ces moments qui devraient plutôt  être parsemés de mille plaisirs et de grand bonheur.

Enfin, je désire vous faire part d’une expérience vécue à l’occasion de 20171122_183524ma séance de nudité artistique qui a eu lieu au LiveArt de Montréal en octobre dernier. Vous savez déjà que j’y étais accompagné par une charmante jeune dame, tout de même adulte faut-il préciser, qui voulait d’une part, prendre connaissance du déroulement d’une telle séance et, d’autre part, être mon aide personnelle le cas échéant. Il est à noter que cela est assez inhabituel d’être assisté par une aide mais comme cela faisait plusieurs années que nous ne nous n’étions pas rencontrés depuis sont départ de Québec pour Montréal et que cela nous faisait plaisir de discuter de vive voix, nous nous sommes alors dit que cela en valait la peine. Aussi bien joindre l’utile à l’agréable ! N’est-ce pas ?!

C’est dans joli bistrot situé sur la rue Ste-Catherine de Montréal que nous nous sommes rencontrés afin de pouvoir non seulement discuter des modalités de son aide pour la séance qui allait avoir lieu dans les heures suivantes mais aussi de se rappeler nos beaux souvenirs et de parler sur divers sujets. À quoi nous attendions l’un de l’autre pour le déroulement de ladite séance ? Quels types de poses allais-je réaliser ? Quels genres de photos allait-elle prendre durant mes prestations ? Et, bien d’autres questions …

20171122_164436 (2)Bref, une fois nos consommations respectives terminées, nous nous dirigeâmes au LiveArt situé par tellement loin de notre bistro. Les soirées à Montréal sont tout à fait exceptionnelles. Que de vie ! Que de lumière ! Que de zones dites « underground » lesquelles sont impensables dans une ville aussi conservatrice que Québec. Tout bouge à Montréal et plus particulièrement les nuits où, comme dit le proverbe, tous les chats sont gris. J’aime Montréal pour ces nombreuses particularités qui me permettent de voir, de comprendre et de saisir qu’il est essentiel qu’il faut de tout pour faire un monde. La diversité n’est-elle pas le but ultime de la création voulue par Dieu ?

20171122_210729Ceci écrit, nous arrivâmes à l’endroit exactement à l’heure prévue pour notre rencontre avec la charmante directrice qui nous a accueillis chaleureusement. Après nos présentations d’usage, nous nous sommes dirigés au local prévu pour la séance de nudité artistique où quelques artistes amateurs y étaient déjà présents. Ce fut un local parfaitement adapté pour une telle séance où l’intimité, la tranquillité et le confort des participants étaient respectés à la lettre. Qui plus est ! Le lieu servant à ma préparation était fort spacieux. Ce qui a permis à votre humble serviteur et à son accompagnatrice d’être vraiment à l’aise. Quelques minutes suffirent pour enlever mes vêtements, y compris mes sous-vêtements, et enfiler ma robe de chambre. Fait à noter ! Ce fut la première fois où j’ai porté ma robe de chambre bleue au lieu de la rouge laquelle est plus adaptée en période estivale. 

20171122_184234L’heure « H » venue, je pries possession des lieux en respectant un ensemble de règles bien précises. Primo, faire une brève présentation de ma personne afin de briser la glace. Ce qui inclus une explication très simple des causes de ma situation physique puisque je sais très bien qu’une telle question trotte dans les têtes des artistes présents. Dans ce cas, aussi bien couper-court et y répondre une fois pour toutes. N’est-ce pas ?! Secundo, il m’est aussi un devoir d’informer les gens de me dire en toute honnêteté si telles ou telles positions les mettent mal à l’aise. Je change rapidement de pose le cas échéant. Et tertio, je les avertis que plusieurs photos seront réalisées durant ma prestation dans l’optique de publier des articles au sein de mon blogue artistique tout en leur donnant le nom dudit blogue. Et, si je puis rajouter un autre point, je tiens en compte d’éviter toutes positions qui pourraient susciter une quelconque connotation sexuelle.

Ce qui ne veut pas dire que je cacherais ma virilité au cas où un certain élément typiquement masculin arriverait, mais cela se ferait d’une manière plutôt respectueuse à la fois pour les personnes présentes et pour votre humble serviteur. « Ne rien exhiber, mais ne rien cacher. » Tel est mon mot d’ordre dans mon domaine de travail.

20171122_210331Une fois la première série de poses nues terminée et arrivé à la période de repos pour les personnes présentes, ma charmante accompagnatrice et moi-même avons eu l’idée de réaliser quelques poses nues ensemble pour la seconde partie, et ce avec l’accord de la responsable du groupe. Deux raisons nous ont incité à réaliser une telle expérience. D’un côté, il y a la volonté de permettre aux artistes amateurs de travailler avec deux modèles vivants ayant deux corps, c’est le moins que l’on puisse dire, diamétralement opposés. Et, d’un autre côté, le plaisir proprement dit de relever un tel défi tant pour mon accompagnatrice que pour votre fidèle ami. Un plaisir partagé, quoi !

Quelques minutes ont suffit pour nous préparer à la seconde partie de notre séance. Et quelle séance extraordinaire ! Douceur, respect, harmonie et  recherche de l’excellence ont été présents tout au long de nos prises de poses sans omettre une ouverture d’esprit tant que de mon accompagnatrice que de votre ami. Jamais je n’oublierai une telle première dans mes annales de modèle vivant.

Chose amusante à retenir ! Durant l’une des poses réalisées dans un20171122_210359 moment de quiétude et de sérénité sous une douce mélodie instrumentale gracieusement offerte par la responsable du groupe, mon accompagnatrice s’était endormie sur mon épaule. Voyant le confort de la jeune dame et, avouons-le, le mien aussi, la responsable eut l’amabilité d’augmenter le temps alloué. Comment aurait-elle pu faire autrement voyant le bonheur qui jaillissait au sein même du groupe ? Un de ces plus beaux moments que j’ai vécu depuis le début de ma carrière de modèle vivant pour des écoles d’arts et les ateliers tant à Québec qu’à Montréal et un peu partout dans ma belle province qui est dans le plus profond de mon cœur ma patrie bien-aimée. Je tiens en terminant ce présent article à remercier mon accompagnatrice non seulement pour son aide que j’ai appréciée mais aussi pour m’avoir permis de vivre une si belle expérience.

Et à vous mes lecteurs et lectrices, je vous remercie de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Comment se passe une séance de nudité artistique ?

20171129_150832

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais Lieu ? Shawinigan le 29 novembre 2017

Comment se passe une séance de nudité artistique ?

Bonjour tout le monde,

Je profite de la première tempête hivernale au Québec pour rédiger cet article afin d’aborder un thème assez rarissime au sein de mon blogue artistique lequel est consacré à ma passion en tant que modèle nu, à la photographie et à la poésie. Trois passions qui embellissent ma vie au quotidien.

À vrai dire, j’ai eu l’idée de vous raconter le déroulement d’une séance de nudité artistique afin de vous démontrer en quoi cela consiste et surtout en quoi cela ne consiste pas.  Force m’a été de constater après quelques discussions avec plusieurs de mes amis et connaissances, qu’il existe beaucoup de préjugés au sein de la population concernant cette noble profession. Je dois tout d’abord vous dire ce que ne peut être une séance de nudité artistique afin comprendre davantage de quoi il est question.

20171129_132432En premier  lieu, il ne peut être question de pornographie, et ce en tous temps, lors d’une séance. Certes, il y a quelques actrices de ce genre d’art, à chacun son point-de-vue de ce que peut être l’art, qui pratiquent à la fois la profession de modèle nue et celui de « star » de la porno. Mais, cela est tout de même peu commun. Il est aussi vrai qu’il m’est arrivé en quelques occasions de réaliser des scènes érotiques mais ce fut fait avec un souci du bon goût et avec une recherche de l’excellence dans la représentation. Là encore, l’érotisme et la pornographie sont des réalités se situant au diapason l’une de l’autre.

En deuxième lieu, une séance de nudité n’est pas une activité qui peut 20171129_133508être pris à la légère. Drôle d’expression si je pense que le modèle vivant ne porte aucun vêtement. En réalité, sa peau constitue son véritable habit de travail, et ce de la tête aux pieds incluant bien entendu son intimité sexuelle laquelle a la même importance que toutes les autres parties de son anatomie telle soit féminine ou bien masculine. Vous comprendrez qu’un quelconque sentiment de gêne n’a pas sa place pendant le déroulement d’une séance sans pour autant faire abstraction d’un minimum de pudeur. Ici, tout est une question de dosage.

20171129_131004_HDREn dernier lieu, toute vulgarité est à proscrire. Cela inclus, à titre d’exemples, les blagues grivoises, les propos à connotations sexuelles ou bien les commentaires sur le physique de tel ou tel modèle vivant sans omettre le fait de garder un minimum de sérieux de la part des personnes présentes. Une telle faute peut amener soit à l’expulsion immédiate du modèle nu ou encore à son bannissement à vie des écoles d’art et des ateliers. Il en est de même des artistes venus à un tel événement. Cependant, l’on doit retenir qu’une telle situation est plutôt rare au Québec.

Maintenant que je vous ai expliqué ce en quoi n’est pas une séance de20171129_133751 nudité artistique, voyons de quoi il en est à proprement parler. Tout d’abord, c’est un lieu d’échange entre deux entités distinctes. Celle du modèle nu qui offre son corps, incluant ses expressions, ses forces et ses faiblesses et, dans le cas du modèle masculin, sa vulnérabilité au sein même de sa virilité. Et celle du public venu à la fois pour assister à la prestation et pour transposer leurs perceptions des poses réalisées sur leurs toiles. Est-il utile de vous rappeler que cela doit se faire entre adultes consentants ?

20171129_152110Ensuite,il s’agit bel et bien d’un lieu de travail qui doit être réservé exclusivement à cette fin. Bien entendu qu’il existe des exceptions à la règle mais c’est chose peu commune. D’ailleurs, on peut trouver une panoplie d’objets pouvant être sources d’inspiration pour les poses dans les endroits prévus pour lesdites séances. Voilà pourquoi les écoles d’arts et les ateliers sont des lieux à privilégier surtout si on commence à œuvrer dans ce domaine. Cela peut éviter trois situations embarrassantes. Primo, devoir travailler avec des amateurs dont le talent peut laisser à désirer tout en ayant un manque de sérieux. Secundo, risquer de faire un fou de soi-même. Ce qui peut arriver dans certaines circonstances lesquelles sont trop compliquées à expliquer dans le présent article. Et, tertio, être une victime potentielle d’abuseurs en tous genres allant du voyeurisme aux maniaques sexuels. Croyez-moi ! Il y en a beaucoup plus que vous pourriez l’imaginer. Triste réalité.

Revenons à la question principale : Comment se passe une séance de20171122_164436 (2) nudité artistique ? Personnellement, j’arrive toujours au-moins une journée à l’avance dans la ville où elle aura lieu afin d’une part, me donner une idée globale des lieux. Comment est constituée la ville proprement dite ? Quelle est la classe économique dominante ? Est-ce surtout un milieu ouvrier ou plutôt intellectuel ? Quels sont les endroits à visiter avenant le cas où je souhaiterais y rester quelques jours de plus ? Qui plus est ! J’adore la gastronomie et être logé dans des hôtels de renom. Aussi bien en profiter ! N’est-ce pas ?! À titre d’exemple, vous pouvez admirer une photo de la ville de Montréal que j’ai prise à partir de ma chambre d’hôtel où je loges habituellement.

18928272_10153966337283039_1066943527_nUne fois le jour J arrivé tout doit être prêt. Une bonne nuit de sommeil, un bon déjeuner afin de me donner l’énergie nécessaire et une douche afin d’être frais et disponible pour réaliser des poses de manière convenable sont toujours de mise. Il est à noter que j’ai exceptionnellement rencontré deux amies qui allèrent être mes aides pour les dernières séances. Nous en avons profité pour établir les directives et émettre les balises de travail. En effet, rien ne doit être laissé au hasard lorsque je suis aidé par des personnes triées sur le volet.

20171129_154835Mon arrivé a lieu environ trente minutes avant le début de la séance. J’en profite pour faire les présentation d’usage et les échanges susceptibles de m’inspirer dans mes poses. Il va de soi que je présente mes aides aux responsables du groupe pour faire plus amples connaissance mais aussi au cas où cas où elles seraient intéressées à participer en tant de modèle nue. Ce qui a été le cas lors de la séance au LiveArt de Montréal.

20171129_153032Une fois les présentations faites, nous nous dirigeons vers le local prévu pour enlever les vêtements. Mes aides en profite pour me donner un coup de mains. Il n’est pas question de jouer à la vierge offensée, elles savent bien leurs rôles et s’attendent à découvrir ma nudité dans sa plus simple expression. Une fois les vêtements enlevés, la robe de chambre mise de manière convenable et les verres d’eau préparés sans omettre le passage aux lieux d’aisance, nous pouvons nous diriger à la balustrade attendant l’ordre de débuter de la part de la responsable du groupe. Les poses sont réalisées selon un temps prédéfini en augmentant de manière graduelle. Elles passent progressivement de deux à cinq, dix et même à quinze minutes et parfois vingt. D’ailleurs, il y a toujours un entracte de dix minutes afin de permettre aux personnes présentes de relaxer et d’aller aux lieux d’aisance.

C’est à ce moment de répit que mon aide et moi discutons pour la suite20171122_210257 du déroulement. Comment trouve-t-elle l’événement ? A-t-elle des suggestions ? Aimerait-elle y participer en tant que modèle nu ? Et puisqu’elle est mandatée pour prendre les photos qui serviront à la publication d’articles au sein de mon blogue, nous regardons ensemble celles qu’elle a réalisée jusque-là. Un coup d’œil qui me donne en premier lieu, un aperçu des poses susceptibles d’intéresser les artistes et, en second lieu, une petite idée de mes publications futures. Hé bien oui ! Les idées de mes articles mijotent depuis fort longtemps en mon esprit avant d’être publiés dans mon blogue.

20171129_133508Dans le cas où elle accepte de m’accompagner en tant que modèle nue, il est un devoir non seulement pour moi mais également pour les artistes présents en salle de respecter ses choix et ses limites, qu’elle soit novice ou non dans ce domaine. Mais, à ma grande surprise et pour mon plus grand bonheur, l’aide qui a accepté de poser nue avec votre humble serviteur a  été très professionnelle dans ses poses et très ouverte d’esprit. Ce qui a permit de rendre davantage intéressante la seconde partie de la séance. Personnellement, j’ai été flatté qu’elle ait accepté de relever un tel défi.

Une fois la séance terminée, nous faisons un tour d’horizon des dessins20171129_154616 réalisés par les artistes afin de les photographier et de prendre le pouls de l’audience. En règle générale, les commentaires sur le choix de mes poses sont plutôt positifs surtout lorsqu’elles ont été élaborées dans l’optique de porter à réflexion. C’est notamment le cas où mes dernières poses concernèrent un aspect important de la vie : se sortir de la souffrance. Défi très difficile à relever. N’est-ce pas ?!

Enfin, nous nous rhabillons afin de pouvoir quitter les lieux sans avoir au préalable remercié les personnes qui ont eu l’amabilité de venir assister à ma prestation artistique et, si l’occasion se présente, prendre un verre de vin en leur honneur. D’ailleurs, c’est l’une des rares occasions où j’accepte de boire un verre de vin. Comment puis-je le refuser lorsque je  pense au plaisir que nous avons vécu ensemble.

Le reste de la soirée entre mon aide et moi ne regarde que nous deux. Merci de votre compréhension !

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Vivre tout simplement

 

20171129_1541191

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais

 

Vivre tout simplement

Bonjour tout le monde,

Je désire revenir sur les questions que plusieurs personnes me posent concernant ma passion en tant que modèle nu pour des écoles d’art et des ateliers d’arts. Outre les réponses précédemment développées que j’ai données aux questions, il m’est apparu à l’esprit que la réponse fondamentale est tout de se sentir vivre tout simplement.

20171129_133508Il est vrai que j’éprouve en maintes occasions cette sensation de vivre. J’ai, à titre d’exemples, les nombreuses balades en nature où il m’est possible de sentir l’air pur remplir mes poumons, entendre le rire des enfants et assister à un spectacle de groupes musicaux ainsi que de sentir la chaleur de ma chatte lorsqu’elle se blotti contre moi. La liste serait quasi sans limite.

Or, poser nu possède une aura assez particulière puisque d’une part, je me dois d’être préparé mentalement afin de me donner des pistes de travail, oui poser nu est bel et bien un travail que l’on doit en tout temps prendre au sérieux, et d’autre part, prendre en considération la catégorie d’âge des personnes qui y seront présentes. En effet, je ne peux tout de même pas utiliser de prime abord les mêmes types de poses nues devant des étudiants et étudiantes de niveau collégial que devant des artistes oeuvrant dans le domaine depuis de nombreuses années.

Là encore, je dois faire preuve de jugement car chaque séance est20171110_101223 particulière. Par exemple, je me souviens de la grande ouverture d’esprit des étudiants et étudiantes du collège de Sept-Îles en octobre et novembre dernier. Une ouverture d’esprit qui se manifesta de manière graduelle au fur et à mesure du déroulement des séances. Il va de soi, et vous le savez déjà, qu’il m’est un devoir de demander en début de séance de m’informer de tout malaise possible face à l’une ou l’autre de mes poses afin de me permettre une plus adaptée au groupe. C’est tout simplement une question de respect. Est-il utile de vous rappeler que le respect est à la base même de mon éthique de travail ?

20171129_145522Effectivement, on ne pose pas nu de manière irréfléchie. Poser nu relève d’une réflexion maintes fois faites souvent longtemps à l’avance. Quels types de poses dois-je privilégiées ? Pourquoi celles-ci plus que les autres ? Par lesquelles dois-je commencer et quelles choisir pour la fin de la séance ? Avec ou sans ma prothèse ? Sur quel thème devrais-je mettre l’accent ? Mais, avant toute chose, comment devrais-je me présenter au groupe dès mon arrivé ? Comme on dit si bien au Québec : On n’a pas une seconde chance pour faire une première impression. Quoiqu’il en soit, être authentique est toujours de mise. Après tout, nous sommes entre adultes, consentants et informés de la raison même de notre rencontre.

Chose étonnante ! Les poses les plus appréciées par les artistes20171129_135406 relèvent surtout de l’improvisation. En effet, j’utilise très souvent mon imagination en m’inspirant de mes lectures sur divers sujets dans les quotidiens pour réaliser certaines poses. J’ai, à titre d’exemple, les témoignages de certaines personnes au sein d’un courrier du cœur publié quotidiennement dans un journal fort populaire au Québec. Lesdits témoignages portèrent notamment sur  la non-volonté de certaines personnes de se libérer d’une relation amoureuse toxique sous prétexte de pouvoir profiter d’une qualité de vie « enviable » à  la fois au plan financier et au plan matériel. Or, il n’y a rien de pire que de se complaire dans son malheur et rien de plus ardu que de se libérer d’une relation dite « amoureuse » dans laquelle notre  intégrité physique, morale et psychologique est en danger de  manière permanente. Et, selon vous, avec quel objet ai-je réalisé mes poses nues pour illustrer de telles situations ? Tout simplement avec la ceinture bleue de ma robe de chambre. Comme quoi l’improvisation est sans contredit une pièce fondamentale dans mon cheminement.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Plaisir de poser nu

 

20171129_150832

Plaisir de poser nu

Bonjour tout le monde,

20171129_131939J’espère que tout se passe bien pour vous. De mon côté, je me remets tranquillement de mes émotions vécues dernièrement à l’occasion de ma séance de nudité artistique laquelle a eu lieu à Shawinigan dans la belle région de la Mauricie. Une région où le domaine de l’art est sans contredit l’un des fondements de cet endroit hautement historique pour ma patrie qu,est le Québec. En effet, c’est en ces lieux que le Québec a débuté l’ère de l’industrialisation et de la modernité.

Sous un autre d’idées,  j’aimerais répondre à trois questions que20171129_135406 plusieurs de mes amis et connaissances me posent en certaines circonstances, en particulier lorsque je reviens de mes voyages pour poser nu au sein d’écoles et d’ateliers d’art. Ces questions sont les suivantes : Quel plaisir ai-je de poser nu devant des gens que je ne connais pas ? Quels bénéfices émotionnels ai-je ? Et le plus important, pourquoi poser nu? Je répondrai à cela de manière très brève.

20171129_134156_HDRTout d’abord, c’est un honneur pour moi de pouvoir offrir mon corps, en y englobant sa sensibilité, sa singularité et sa masculinité aux artistes tant professionnels qu’amateurs, qui désirent découvrir autre chose que ce dont les médias de masse présentent de façon presque quotidienne au commun des mortels. Comme je dis si bien, la beauté n’a ni âge, ni forme et encore moins de limites. Elle se présente quelle telle aux yeux de celui qui lui est déjà prédisposé à la découvrir. Bref, c’est véritablement un plaisir de poser nu et d’y trouver une source d’inspiration selon l’instantanéité du choix personnel de prendre telle ou telle pose.  Parfois, une telle inspiration peut se faire à l’aide de ma robe de chambre.

24131037_893457990804972_3038499564963547810_nEnsuite, j’en retire une panoplie de bénéfices émotionnels tels que la reconnaissance de la vie, de la beauté et de l’authenticité qui animent non seulement mon esprit durant lesdites séances mais aussi l’ambiance qui règne au sein des groupes. Il y a aussi, c’est peut-être difficile à comprendre pour les personnes qui ne sont pas atteintes de handicap physique, la reconnaissance explicite de la virilité chez l’homme que je suis. C’est un plaisir de savoir que les artistes prennent leurs temps de dessiner chacune des parties de mon corps avec justesse et sans fausse pudeur en ayant une vision purement artistique.

D’ailleurs, cela me choque à chaque fois que je regarde une oeuvre d’art, que ce soit un dessin ou bien un tableau, qui ne rend pas justice au corps masculin dans son ensemble. Tous les corps sont beaux, dignes d’être représentés et d’être vus de manière à la fois simple et vraie. Cela concerne autant le corps masculin que féminin.

20171129_135915Enfin, pourquoi poser nu? C’est un fait. Il m’aurait été possible de poser habillé et être plus en conformité selon les normes sociales. Or, je dois avouer que depuis ma naissance, je devais sans cesse adapter mon corps selon justement lesdites normes et ce, au risque de soustraire mon être profond de ce qui il est en réalité. Que d’expériences bio-médicales j’ai du subir pour être conforme aux normes de la société. Or, votre humble serviteur n’est pas et ne sera jamais en parfaite conformité avec les critères de perfection physique véhiculés dans la société. Il est quel tel. Un point, c’est tout. Par conséquent, c’est dans ma nudité artistique que se trouve tout mon potentiel artistique. Les  témoignages de la part des artistes et des étudiants et étudiantes en arts semblent me donner raison. Des témoignages qui démontrent le bien-fondé de ma passion et qui m’encouragent à poursuivre ma route, et ce quoi qu’on en pense ou qu’on en dit.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

Séance de nudité artistique à la galerie d’art contemporain Le Belgo de Montréal

 

Séance de nudité artistique à la galerie d’art contemporain Le Belgo de Montréal

Contraposto

Contraposto

Bien le bonjour tout le monde, 

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, j’ai l’impression de flotter sur un nuage tellement mon expérience vécue à Montréal a été extraordinaire. Ce fut un week-end que je vais me rappeler toute ma vie tellement la cordialité, le respect et l’authenticité ont été présents chez les artistes que j’ai eu la chance de rencontrer au cours de cette séance artistique. 

En effet, je suis allé dans la métropole du Québec afin de pouvoir réaliser un autre de mes nombreux projets qui me tiennent à cœur: Poser nu en tant que modèle pour un groupe d’artistes. À cela, il y a aussi la possibilité qui m’a été offerte de vivre en quelque sorte un retour sur  certaines pages de mon passé puisque Montréal est la ville où j’y ai vécu des événements propres à mon enfance et à mon adolescence. Vous vous doutez certainement que j’ai passé une bonne partie de ma vie dans cette ville afin d’y subir de nombreuses opérations chirurgicales mais aussi de porter les premières prothèses conçues pour les enfants dits « les victimes de la Thalidomide ». Néanmoins, c’est l’opportunité de retourner dans cette ville pour y présenter l’homme que je suis  aujourd’hui: pleinement heureux et fier d’être ce qu’il est devenu, était à ne pas laisser passer sous aucun prétexte. Oui, je peux être fier de mon parcours de vie et de mon corps ainsi que de ma nudité. Une nudité saine et équilibrée, bien entendu! 

L'homme

L’homme

Puisque j’adore mon corps plus que tout, j’ai décidé de le gâter en passant la nuit dans un hôtel quatre étoiles en plein centre-ville de Montréal et ce, à quelques minutes de la galerie d’art contemporain où j’allais vivre une expérience sensationnelle. Toutefois, mon séjour a été magnifique grâce notamment à la présence d’une dame avec un cœur en or: Sophie D. Cette charmante dame a été d’une aide précieuse pour le bon déroulement de la séance de nudité artistique. D’ailleurs , il est à noter que toutes les photos et la vidéo qui sont actuellement publiées dans cet article ont été rendues possibles grâce à son savoir-faire. Je lui voues un grand respect et je la remercie chaleureusement pour sa présence.

La séance de nudité artistique a eu lieu la galerie d’art contemporain Le Belgo située sur la rue Ste-Catherine de Montréal, plus précisément dans un local réservé pour la pratique de la danse. On pouvait y retrouver des chaises, un grand miroir lequel est utile pour dessiner le dos du modèle nu, une fenêtre immense où la lumière tamisée du soleil automnal inondait de ses caresses le corps nu de votre humble serviteur et, il va de soi, un lieu intime réservé pour le déshabillement. La pudeur est à la base même de la nudité artistique. Ne l’oublions pas!

Introspection

Introspection

Après avoir enlevé mes vêtements et mes prothèses, avec l’aide de Sophie D., et avoir enfilé ma robe de chambre, je me suis dirigé vers le lieu où j’allais offrir mon corps à ses yeux qui voulaient découvrir une humanité à la fois différente et semblable à la leur. Différente aux premiers coups d’œil mais semblable face à sa soif de vivre, d’aimer et d’être aimé.

J’ai profité de cet instant précis pour me présenter en faisant un bref survol de mon parcours de vie et pour expliquer les raisons qui m’ont amené à être modèle nu. À vrai dire, elles se résument en trois éléments précis: faire un bras d’honneur aux médecins qui voulaient me faire disparaître dans un hôpital pour enfants déficients intellectuels dès ma naissance, prouver que toutes politiques axées sur l’eugénisme  reposent sur une aberration sans limite puisque des capacités insoupçonnées résident en chaque être humain attendant le moment approprié pour éclore et, enfin, que je suis fier d’être ce que je suis et comme je suis. Vous avez sans doute deviné que j’ai glissé quelques mots sur la thalidomide tout en évitant d’élaborer sur le sujet. 

Une fois ma robe de chambre enlevée, le travail artistique débuta de manière fort agréable. Est-il utile de spécifier que votre humble serviteur a choisi toutes les poses qui ont été faites durant cette séance? Qui plus est! Chaque pose avait une thématique qui lui était propre et ce, en fonction de l’augmentation du nombre de minutes allouées. Les minutes passèrent progressivement de une à trois, puis à cinq, à dix et à quinze et, finalement, jusqu’à vingt minutes. Il est à noter que mon désir de me donner totalement aux personnes présentes dans cette salle m’a incité à ne pas bouger d’un poil, sans faire de jeu de mots, durant chacune des poses. Défi que j’ai réussi avec brio.

Regard de tendresse

Regard de tendresse

Voici quelques-unes des thématiques présentées: « le pénitent », « l’action de grâce », « aller vers l’autre », « la douleur », « la méditation zen », « le lecteur », « le repos de l’artiste », « l’introspection » et celle qui a été la plus appréciée par les gens présents en ce lieu; « regard de tendresse ». Bien entendu que d’autres thématiques ont été réalisées durant ladite séance. Il va sans dire que la pratique des arts martiaux pendant de nombreuses années m’a été fort profitable. Tout ceci a été fait sous un fond de musique classique.

Certains éléments sont venus me chercher pendant la séance de nudité artistique. Je pense en particulier à une remarque que me fit l’une des artistes accompagnée par sa fille elle-même artiste. Fait à noter! L’âge des personnes présentes pouvait varier entre vingt et quatre-vingt ans. Cette dame avait affirmé que ma démarche lui faisait penser à un danseur classique tellement mes mouvements étaient réalisés avec soin et précision. Une autre dame d’une grande beauté, je le reconnais, avait deviné que mes parents m’avaient entouré de beaucoup d’amour. Je ne pouvais que confirmer son affirmation. À tout cela, s’ajoute tout le respect manifesté dans les regards des participants.

Regard de tendresse

Regard de tendresse

Oui, je l’avoue! Les larmes sont venues près de couler tellement j’ai été ému durant cette séance. Ému par tout cet amour qui m’entourait, par ces regards qui aimaient chacune des parties de mon corps qui pouvaient toucher avec leurs âmes, par les blagues que l’on se faisait mutuellement. Enfin bref, la vie était présente tout au long de cette séance de nudité artistique. Et pourquoi en aurait-il été autrement? Rappelons-nous qu’être un modèle vivant (nu) est avant toute chose un … être vivant capable de partager sa joie de vivre et ses émotions aux participants pour lesquels il expose son corps dans sa vulnérabilité la plus totale; sa nudité.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

P.S. Les larmes retenues durant ladite séance coulèrent à flot lors de mon retour en bus vers Québec tellement les émotions vécues ont été intensément belles.