Archives de tags | journée

En ce 1er avril 2021

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

En ce 1er avril 2021

En cette journée de retour au confinement, il faut apprendre à ne pas trop s’en faire.

Prendre la vie comme elle vient et surtout ne rien forcer. Vivre simplement. 

Prenez soin de la personne la plus importante qui soit dans votre vie, c’est-à-dire vous.

Je vous souhaite un excellent mois d’avril.

Amicalement

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Je relaxe

Je relaxe texte de Rolland Jr St-Gelais DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je relaxe !

Aujourd’hui, j’ai décidé de prendre la vie comme elle est. L’accepter avec ses hauts et ses bas. En estimer sa valeur comme elle se présente et non pas faire en sorte qu’elle soit selon mes désirs. Vivre ma journée à chaque seconde, chaque heure et chaque période où je m’y trouverai.

Que la pluie tombe, j’en serai fort aise. Que la neige saupoudre la terre de sa blancheur, j’en serai aussi heureux. Que le soleil brille de ses couleurs et réchauffe ce dernier jour d’hiver, j’en serai comblé. L’essentiel, c’est de vivre et surtout d’apprécier la chance inouïe de pouvoir vivre de manière authentique.

En ce jour, j’agis avec attention en prenant mon temps tout simplement. Prendre mon temps avant que la vie normale reprenne son cours. Le cours de la vie artificielle. Celle qui est créée, façonnée et imposée par les règles sociales. Je devrais plutôt dire les règles antisociales puisque d’une part, elles correspondent de moins en moins aux besoins réels de l’être humain et que d’autre part, elles ne sont qu’un amalgame de théories destructrices de l’individualisme. C’est-à-dire de tout ce qui fait de l’homme, un homme, et de la femme, une femme.

Je relaxe ! Envers et contre tous, je relaxe. Contre vents et marées, je relaxe. Je relaxe simplement pour le plaisir de le faire. Le plaisir de vivre et non seulement d’exister.

Sincèrement !

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

En ce 8 mars 2021

Réalisation artistique par Josée St-Amand Texte de Rolland Jr St-Gelais

En ce 8 mars 2021

En ce 8 mars 2021, je désire rendre hommage à toutes ces femmes qui ont marqué l’histoire récente de leurs empreintes. Ces femmes qui ont su se battre contre vents et marées pour l’obtention des mêmes droits et les mêmes devoirs que les hommes. Ces femmes qui ont combattu contre toutes les formes d’injustice non seulement envers leurs congénères, mais également envers les plus faibles de la société. Ces femmes qui ont su rendre l’humanité plus « humaine » au fil de l’histoire.

C’est grâce à de telles femmes que naquirent la plupart des programmes sociaux dans la majorité des pays occidentaux. C’est aussi grâce à leur apport inconditionnel que la société a pu se développer de manière à inclure des gens venus d’horizons divers et de cultures différentes. Leurs combats ont permis de faire évoluer le monde actuel. À cela peuvent s’ajouter bien d’autres réalisations dans des domaines divers. L’on a qu’à penser aux milieux artistique et scientifique.

Puissions-nous reconnaître à sa juste valeur, et non pas seulement pour cette journée, tout le travail qu’elles ont accompli au cours de l’histoire moderne.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

L’église de mon village

L’église de mon village Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Rando-Unissuy Source : https://www.deviantart.com/rando-unissuy/art/The-Church-in-the-Morning-872226792

L’église de mon village

 

Je me souviens,

À tous les matins,

Je me levais pour aller prier,

En cette église par le soleil illuminée.

 

J’adorais tout le calme environnant,

Qui enveloppait mon esprit le jour durant,

Un calme qui m’accompagnait au gré du temps,

De ce temps qui passait bien gaiement.

 

Je me rappelle les rayons qui annoncèrent le début de la journée,

Qui festoyèrent allègrement autour du coq sur le clocher.

De ce coq à la fière allure silencieusement perché,

Qui attendait que sonne la cloche avec sérénité.

 

À chaque tintement fuyaient les ombres des enfers,

Qui firent place aux parfums des jardins qui agrémentaient l’air.

Et aux chants des oiseaux qui volèrent avec allégresse,

Afin de souhaiter la bienvenue à la vie remplie de tendresse.

 

Certes, ce n’était point un sanctuaire,

Mais, elle me comblait dans mes prières.

Ces prières que je récitais avec tout mon cœur,

Et de mes prières, j’en ai tiré beaucoup de bonheur.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je suis seule à la Saint-Valentin

Je suis seule à la Saint-Valentin Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-m-lonely-870295534

Je suis seule à la Saint-Valentin

 

Aujourd’hui, c’est la Saint-Valentin.

Je suis seule depuis le petit matin,

Depuis que tu es parti prendre le train,

Je prends mon café et j’essaie de ne penser à rien.

 

Ce qui est loin d’être facile,

En ces temps où tout semble difficile,

Où le temps d’aimer en secret sans cesse défile,

S’aimer comme des amants loin des yeux de cette file.

 

Cela fait maintenant deux ans que nous nous voyons en secret,

Toi l’homme à la chevelure d’argent et à l’éclat parfait.

Moi la femme remplie de cette jeunesse qui te plaît,

Quel drôle de couple loin des regards indiscrets!

 

Nous avons passé la nuit à faire l’amour,

Même si tu avais juré à ta femme fidélité pour toujours,

Telle étrange sensation de bien-être de sentir cette chaleur en moi,

Quand tu me pénètres de ces forces vives qu’il y a en toi.

 

Que de mots d’amour tu me chuchotes à l’oreille,

Qui me transportent dans un univers rempli de merveilles,

Sentant tes doigts parcourir tout le long de mon corps,

À la recherche inlassable d’un mystérieux trésor.

 

Te présentant cette zone défendue,

Car je sais à tel point tu aimes ainsi me voir nue,

Avec tout mon amour, je te laisse aller à tes pulsions.

Ainsi nous vivons avec l’immoralité consumée notre passion.

 

Quelle imagination débordante,

Pour accomplir cette posture satisfaisante,

De ces mouvements répétés jusqu’à la jouissance,

Qui comble à la perfection cette belle nuit de romance.

 

J’aurais tant aimé te serrer toute la journée,

Mais bien sûr, tu as cette autre femme à aimer,

Cette femme qu’au pied de l’autel tu as épousée,

Ce beau jour de la Saint-Valentin, avec elle tu vas le passer.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada