Archives de tags | ailes

Délions les liens

Délions les liens
Superbe photo par Tastethewine sur https://www.deviantart.com/tastethewine

Délions les liens

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que tout va pour le mieux pour les êtres qui vous sont chers. Pour ma part, je vais super bien tout en maintenant un bon moral et, Dieu merci, ma santé est excellente. Qui plus est, j’avance avec tranquillité et sérénité vers un nouveau chiffre à rajouter à mon âge. J’ai bien écrit tranquillité et sérénité et non pas sagesse. En effet, qu’est-ce que la sagesse si ce n’est que des pensées qui changent avec le temps et au gré des événements de la vie? Certes, il y a une sagesse immuable qui a fait ses preuves depuis l’aube de l’humanité et qui a permis aux êtres humains de survivre au fil des époques de l’histoire. Mais, il y aussi cette sagesse que l’on tient pour fondamentale mais qui pourtant semble être que pure folie.

Savez-vous quoi ? La folie peut devenir à son tour une source incroyable de sagesse surtout si elle permet à nos rêves et à nos espoirs de passer à travers des moments pénibles. À ce sujet, je dirais même que c’est presque incroyable le nombre de personnes qui ne pouvaient imaginer un seul instant voir réaliser les rêves et les espoirs de ceux, mais aussi de celles, que l’on accusait de folie.

Aujourd’hui, peut-être sous l’influence du politiquement correct, on préférera plutôt employer l’expression d’utopie è la place de la folie. C’est moins agressif. Toutefois, l’objectif est le même. C’est-à-dire de couper les ailes de l’oiseau qui vit dans sa cage. Une cage située au plus profond de notre être. Croyez-moi sur parole, il suffit de pas grand-chose pour en arriver là. Je dirais même que des paroles sans cesse répétées, des paroles avec des mots choisis méticuleusement, au sein d’une population donnée en une période temps bien définie pour donner un résultat étonnant.

Or, je préfère de loin avoir une certaine folie laquelle me permet de vivre et non pas de survivre simplement surtout à cette période que nous traversons en ce moment. Attention ! Je ne dis pas de vivre de manière imprudente. Mais de vivre et de bien vivre. Et pour ce faire, avoir et entretenir nos rêves et nos espoirs sont des éléments fondamentaux qui nous permettent d’avancer avec liberté et dignité.

Tiens ! Tiens ! Tiens ! Liberté et dignité ne vont-elles pas de pairs avec le rêve et l’espoir? En effet, sans le rêve, ni l’espoir toute liberté et toute dignité sont vouées au néant. Il est donc impératif de ne jamais emprisonner ce qui a favorisé la grandeur des hommes et des femmes qui leur a permis d’atteindre des sphères inimaginables. Délions les liens que l’on nous a souvent imposées non pas par la force, mais par des paroles enjôleuses. Elles sont souvent plus efficaces.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Fragile comme les ailes d’un papillon

Fragile comme les ailes d'un papillon
Réalisation photographique par Ivy Lee Model is JenovaxLilith on DeviantArt Avec la permission de JenovaxLilith. https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/project-monarch-832523111

Fragile comme les ailes d’un papillon

 

Parfois, il suffit de regarder. Simplement regarder. Ne point prononcer un seul mot. Un mot qui brise le silence. Le silence si pur mais aussi si fragile. Fragile comme les ailes d’un papillon.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Oiseau de feu

Oiseau de feu
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Oiseau de feu

 

Libre de mes mouvements,

Sentir le vent sur moi à chaque instant,

Voler de mes ailes flamboyantes là où bon me semblera,

Parcourir le monde en regardant les gens faire les milles pas.

 

Prendre la vie comme à moi elle viendra,

Qu’elle puisse me surprendre comme il se doit,

Mais en attendant, je ne me soucie guère de demain,

Car, il faut bien avouer que nul sait de quoi sera fait les lendemains.

 

Alors, dites-moi, à quoi bon s’en faire ?

Je choisi de toutes mes craintes et mes peurs de m’en défaire,

Je prends mon envol et puis gare aux fous qui seront sur mon chemin,

N’essayez surtout de pas de me retenir et de m’enfouir entre vos sales mains.

 

Dès l’aurore, je m’envole vers d’autres cieux.

Au de-là de l’horizon il y a tant pays si merveilleux,

Je suis un oiseau pas comme les autres car je sais ce que je veux,

Par la chaleur de mon cœur et le rouge de mes ailes, je suis un oiseau de feu.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Les ailes rouges

Les ailes rouges
« Les ailes rouges » Poème par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne

Les ailes rouges

 

Je suis un papillon
Avec les ailes rouges,
Et un corps qui bouge,
Corps et ailes à l’unisson.

 

Je gambade dans la vierge forêt,
Cherchant un endroit calme et un peu frais,
Afin de m’y poser et pour un instants me reposer,
Car depuis ma sortie de mon cocon je n’ai cessé de voler.

 

Mon existence est malgré moi bien éphémère,
Si courte que je crains de ne jamais voir la mer,
Au gré des vents je bas depuis toujours mes ailes,
Car de ces gens je me sauve parce qu’ils me trouvent belle.

 

Ces gens stupides qui désirent tant dans leurs collections me clouer,
Alors que Dame nature m’a créée que pour connaître la joie de la liberté.
Ailes tellement rouges et d’un rouge semblable à celui de votre propre sang,
Que je préfère de loin m’éloigner de vous faisant quelques pas tout en dansant.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je suis la terre

Je suis la terre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Poème écrit par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Je suis la terre

 

Je suis la terre, votre terre,
Je suis bien avant tout la mère,
Je suis ne l’oublions pas le père,
Je suis juste une parcelle de l’univers.

 

Je suis celle qui sans cesse vous nourrit.
Qui vous aime tant et qui souvent vous guérit,
Je suis celle qui trop souvent est par vous meurtrie,
Je suis sur laquelle vous faites l’amour jour et nuit.

 

Je suis aussi celle sur laquelle vous faites vos guerres,
Celle sur laquelle à vos dieux vous adressez vos prières,
Celle qui est habillée par des collines et des paysages si verts,
Celle qui est recouverte par des sables chauds dans les vastes déserts.

 

Je suis celle qui possède les quatre saisons,
Celle du doux printemps aux magnifiques floraisons,
Celle de l’été dont la beauté fait presque perdre la raison,
Celle de l’automne où les gens des prairies recueillent la moisson.

 

Et que puis-je dire de l’extraordinaire hiver ?
Dont son manteau blanc cache vos fautes d’hier,
Et dont les amants font l’amour en ayant la tête en l’air,
En rêvant de donner un jour naissance à des enfants forts et fiers.

 

Je suis simplement celle,
Qui aimerait être traitée en demoiselle,
Car sans moi tous vos rêves n’auraient point d’ailes,
Je suis la terre ! Je suis la terre ! Celle où chantent les hirondelles.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada