Archives de tags | ailes

Comme tu étais beau

Église catholique St-Joseph de Sept-Îles où les funérailles de mon père adoré eurent lieu le samedi 28 mai 2022

Comme tu étais beau  

 

Aujourd’hui la vie continue  

Grâce à toi, tant de choses j’ai vu.  

Tant d’expérience j’ai acquise  

De si belles prières que j’ai apprises.  

 

Les nuages passent dans le ciel  

Pour laisser passer un ange avec ses ailes  

Un être céleste qui rejoint son enfant et son épouse chérie 

Sans oublier ceux avec qui il a partagé l’ensemble de sa vie.  

 

Entends-tu ma voix qui va vers toi ? 

Toi qui m’as enseigné mes premiers pas. 

Je me rends compte d’une grande erreur  

Pour laquelle mon cœur en silence pleure.  

 

Je regarde en ce moment ta photo  

Et je me rends compte comme tu étais beau.  

Je n’ai jamais pensé te le dire avant ce jour  

Mais, dans mon cœur, je te le dirai toujours.  

 

De 

 

Rolland Jr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Votre beauté est éternelle

Votre beauté est éternelle Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo de JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/Salt-Flats-915084325

Votre beauté est éternelle

 

Ô, ma toute belle !

Comment pourrais-je vous dire ?

Par des mots simples ce que je désire !

Comme votre élégance est à mes yeux éternelle.

 

Votre charme est à mon tendre regard si unique.

Que je ne trouve point en mon âme les divines paroles.

Ces déclarations qui seront gravées tel un trésor qui jamais ne s’envole.

Me priver de votre grâce serait pour moi un drame fatidique.

 

Certes, c’est une triste réalité que le temps passe inexorablement.

Il en est ainsi de chaque époque pour les êtres vivants sur cette terre.

Certains possèdent un cœur de chair et d’autres en ont un de pierre.

Mais, votre présence en mon for intérieur restera tel un feu ardent.

 

Vous êtes étendue sur ces étranges plaques de sel.

Dans l’une de ces régions qui me sont vraiment inconnues.

Je l’admets volontiers bien que j’avance en âge, je n’ai pas tout vu.

Qui sait ? Un jour, un ange par pure bonté me prêtera-t-il ses ailes ?

 

Mais, une chose est évidente, vous êtes toujours la plus jolie.

Votre corps si resplendissant est un véritable plaisir pour mes yeux.

Il ne m’en faut guère plus pour être en ce jour un homme heureux.

Il est maintenant l’heure de tirer les rideaux et de vous dire « bonne nuit ».

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ces mamelons

Ces mamelons Poème de Rolland Jr St-Gelais Dessin par Micha B. de la France

Ces mamelons

 

Étendue sur mon lit.

Je pense à mon chéri.

Un homme exceptionnel.

Qui donne à mes rêves des ailes.

 

Un mâle au physique particulier.

Mais, que la nature, ma foi, a comblé.

Un garçon bien éduqué et tellement charmant.

Il est tout de même encore célibataire, c’est surprenant.

 

Je songe à lui en me caressant les seins.

Tout en fredonnant de mon enfance ce refrain.

« Savez-vous planter des choux à la mode de chez nous ? »

Ceci me fait bien rire, car je crois bien qu’il est de moi un peu fou.

 

Comme j’aimerais partager mon lit avec ce Québécois.

En attendant que mon rêve se réalise, je me sers de mes doigts

Ces mamelons gonflés de désir prennent tant plaisir à mes caresses.

En imaginant qu’un jour, je contemplerai chez lui ses belles fesses.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je ne peux pas supporter le bruit des bombes

« Je ne peux pas supporter le bruit des bombes » Poème de Rolland Jr St-Gelais Dessin par Michel T. Desroches

Je ne peux pas supporter le bruit des bombes

 

La nuit est depuis peu tombée.

J’entends déjà les sirènes sonner.

Elles annoncent les avions qui approchent.

Leurs aviateurs obéissent aux ordres sans reproches.

 

Des vrombissements parcourent le ciel éclairé.

Par des projecteurs à la recherche d’anges damnés.

Des anges déchus aux ailes chargées de lourdes bombes.

Lesquelles amèneront leur lot de victimes dans leurs tombes.

 

Terrés en silence dans des abris de fortune,

Des inconnus et moi vivons une telle infortune.

Peut-on appeler vivre quand l’on attend sa mort?

En cet instant précis, peu d’entre nous connaît leur sort.

 

Des sifflements assourdissants passent au loin.

Qui annoncent, tel un messager, nos ultimes destins.

Certains verront le jour, d’autres resteront dans la nuit.

L’épée de Damoclès choisira en un éclair ceux qui resteront en vie.

 

Trois longues secondes s’écoulent bien lentement.

Dans le sablier que Chronos tient dans sa main fermement.

Les battements de mon cœur me prouvent que je suis encore en vie.

Mais, pour combien de temps devrais-je en ce lieu rester enfoui?

 

Les bombes éclatent faisant ainsi leurs sales besognes.

Ici, des morts ! Là, des estropiés ! Des sourds et parfois des borgnes.

Des centaines de cris percent l’horizon illuminé par les éclats mortels.

Des clameurs qui portent vers le ciel les êtres devenus désormais immortels.

 

Je croyais pouvoir tout voir, tout entendre en cette vie, en cette heure.

Car, j’ai travaillé dans des pays où sévissaient tellement de malheur.

Croyez-moi! Sur cette terre, rien de pire que de creuser des tombes.

C’est la réalité. Je ne peux pas supporter le bruit des bombes.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

L’indomptable

L’indomptable Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/The-untamable-894740770

L’indomptable

 

Je suis un être de chair,

Une femme fière et belle,

Une femme libre de voler de ses ailes,

Une femme libre de voguer dans les airs.

 

Vous voulez m’asservir?

N’y pensez pas même dans vos rêves.

Car je suis descendante de Lilith et non d’Ève,

Pour ma liberté, je combattrai jusqu’à mon dernier soupir.

 

Ma conscience m’appartient,

Mon corps est mon bien le plus précieux,

Le donner, je le ferai seulement quand je le veux.

Je suis fière d’être ce que je suis et je sais que je le vaux bien.

 

J’enlève ce vêtement qui m’étouffe,

Ce vêtement qui n’est pas fait de chair,

Cette tenue que vous vouliez que je porte pour vous plaire,

Car à vos yeux, je suis simplement que de la bouffe.

 

Je crie ma liberté avec pleine fierté,

Je suis celle que vous ne dompterez jamais,

Femme d’aujourd’hui, et non d’hier, c’est ce que je voulais.

L’indomptable! Voilà qui je suis maintenant et pour l’éternité.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada