Archives de tags | ailes

Bonne et heureuse année 2021

Bonne année 2021 par Stephen Babin du Canada

Bonne et heureuse année 2021

Bonjour tout le monde,

Je profite de cet instant pour vous souhaiter une bonne et heureuse année 2021. C’est un fait que nous traversons une zone de perturbations importantes. Toutefois, il faut garder le cap vers un futur meilleur. L’humanité a traversé bien des épreuves au cours de son histoire. Et pourtant, elle a su se tenir debout contre vent et marée. 

Comme l’oiseau qui attend le bon moment pour prendre son envol, chacun de nous sera capable de déployer ses ailes lorsque le moment sera venu. D’ici là, reposons-nous et reprenons nos forces. Le ciel bleu finira bien par réapparaître. 

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

La sirène

La sirène
La sirène Poème par RollandJr St-Gelais Photo réalisée par G.B. d’Allemagne devianArt : https://www.deviantart.com/gb62da/art/The-mermaid-848589563

La sirène

 

En cette journée ensoleillée,

Dans les bois, je me suis promené.

Dans les sentiers des arbres verdoyant,

J’y suis allé gambader bien joyeusement.

 

Tout me paraissait d’un calme presque divin,

Que je ne pensais plus à tous ces improbables lendemains,

Respirant à profusion l’air pur que m’offrait mère Nature,

Oubliant les problèmes de ce monde car j’en avais cure.

 

Puis vint l’instant tant souhaité tant attendu,

Où j’allais pouvoir être libre et enfin me mettre nu,

Près de la rivière possédant une eau d’une pureté sans pareille,

Je me vis déjà m’y baigner en admirant les oiseaux battant des ailes.

 

Arrivé sur les lieux, j’enlevai mes vêtements.

Sans aucune gêne me croyant seul évidemment,

Car ces lieux étaient bien à l’abris des yeux d’inconnus,

Jusqu’au moment où je vis cette dame toute menue.

 

Quelle a été mon désarroi,

De voir cette dame les yeux fixés sur moi,

Me regardant sans dire un mot et sans bouger,

Comme si elle attendait que j’aille la trouver.

 

Elle leva lentement les yeux,

Tout là-haut, vers le ciel si beau si bleu.

Les recouvrant de lunettes colorées marrons,

Se caressant les cheveux qui sentirent si bon.

 

Se tenant assise sur une souche,

Je rêvais à l’embrasser sur sa bouche,

Mais aurait-il été possible de réaliser ce rêve?

Ce rêve où je vis cette sirène comme étant ma nouvelle Ève?

 

Par

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Délions les liens

Délions les liens
Superbe photo par Tastethewine sur https://www.deviantart.com/tastethewine

Délions les liens

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que tout va pour le mieux pour les êtres qui vous sont chers. Pour ma part, je vais super bien tout en maintenant un bon moral et, Dieu merci, ma santé est excellente. Qui plus est, j’avance avec tranquillité et sérénité vers un nouveau chiffre à rajouter à mon âge. J’ai bien écrit tranquillité et sérénité et non pas sagesse. En effet, qu’est-ce que la sagesse si ce n’est que des pensées qui changent avec le temps et au gré des événements de la vie? Certes, il y a une sagesse immuable qui a fait ses preuves depuis l’aube de l’humanité et qui a permis aux êtres humains de survivre au fil des époques de l’histoire. Mais, il y aussi cette sagesse que l’on tient pour fondamentale mais qui pourtant semble être que pure folie.

Savez-vous quoi ? La folie peut devenir à son tour une source incroyable de sagesse surtout si elle permet à nos rêves et à nos espoirs de passer à travers des moments pénibles. À ce sujet, je dirais même que c’est presque incroyable le nombre de personnes qui ne pouvaient imaginer un seul instant voir réaliser les rêves et les espoirs de ceux, mais aussi de celles, que l’on accusait de folie.

Aujourd’hui, peut-être sous l’influence du politiquement correct, on préférera plutôt employer l’expression d’utopie è la place de la folie. C’est moins agressif. Toutefois, l’objectif est le même. C’est-à-dire de couper les ailes de l’oiseau qui vit dans sa cage. Une cage située au plus profond de notre être. Croyez-moi sur parole, il suffit de pas grand-chose pour en arriver là. Je dirais même que des paroles sans cesse répétées, des paroles avec des mots choisis méticuleusement, au sein d’une population donnée en une période temps bien définie pour donner un résultat étonnant.

Or, je préfère de loin avoir une certaine folie laquelle me permet de vivre et non pas de survivre simplement surtout à cette période que nous traversons en ce moment. Attention ! Je ne dis pas de vivre de manière imprudente. Mais de vivre et de bien vivre. Et pour ce faire, avoir et entretenir nos rêves et nos espoirs sont des éléments fondamentaux qui nous permettent d’avancer avec liberté et dignité.

Tiens ! Tiens ! Tiens ! Liberté et dignité ne vont-elles pas de pairs avec le rêve et l’espoir? En effet, sans le rêve, ni l’espoir toute liberté et toute dignité sont vouées au néant. Il est donc impératif de ne jamais emprisonner ce qui a favorisé la grandeur des hommes et des femmes qui leur a permis d’atteindre des sphères inimaginables. Délions les liens que l’on nous a souvent imposées non pas par la force, mais par des paroles enjôleuses. Elles sont souvent plus efficaces.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Fragile comme les ailes d’un papillon

Fragile comme les ailes d'un papillon
Réalisation photographique par Ivy Lee Model is JenovaxLilith on DeviantArt Avec la permission de JenovaxLilith. https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/project-monarch-832523111

Fragile comme les ailes d’un papillon

 

Parfois, il suffit de regarder. Simplement regarder. Ne point prononcer un seul mot. Un mot qui brise le silence. Le silence si pur mais aussi si fragile. Fragile comme les ailes d’un papillon.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Oiseau de feu

Oiseau de feu
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Oiseau de feu

 

Libre de mes mouvements,

Sentir le vent sur moi à chaque instant,

Voler de mes ailes flamboyantes là où bon me semblera,

Parcourir le monde en regardant les gens faire les milles pas.

 

Prendre la vie comme à moi elle viendra,

Qu’elle puisse me surprendre comme il se doit,

Mais en attendant, je ne me soucie guère de demain,

Car, il faut bien avouer que nul sait de quoi sera fait les lendemains.

 

Alors, dites-moi, à quoi bon s’en faire ?

Je choisi de toutes mes craintes et mes peurs de m’en défaire,

Je prends mon envol et puis gare aux fous qui seront sur mon chemin,

N’essayez surtout de pas de me retenir et de m’enfouir entre vos sales mains.

 

Dès l’aurore, je m’envole vers d’autres cieux.

Au de-là de l’horizon il y a tant pays si merveilleux,

Je suis un oiseau pas comme les autres car je sais ce que je veux,

Par la chaleur de mon cœur et le rouge de mes ailes, je suis un oiseau de feu.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada