Archives de tags | bougies

Nous resterons à la maison ce soir …

Nous resterons à la maison ce soir ...

Nous resterons à la maison ce soir … Par RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/We-ll-stay-at-home-tonight-654489869

Nous resterons à la maison ce soir

 

 

Dis-moi, chérie. J’ai une proposition à te faire.

Quelque chose de spécial qui va, je le souhaite, te plaire.

J’ai subitement l’idée pour bien terminer notre après-midi.

Il serait bien de faire venir un bon souper du restaurant.

 

Nous pourrions ainsi apprendre de nouveau à nous apprivoiser.

À faire de plus amples connaissances pour davantage nous aimer.

Nous ferions comme si nous étions redevenus des adolescents.

Car, j’ai tellement l’impression que nous nous sommes éloignés.

 

Nous partagerons nos plus beaux souvenirs.

Nous nous avouerons encore nos plus intimes secrets.

Dis-moi ! Qu’en penses-tu ? Est-ce que cela te plairait ?

Assis sur le divan, on regarderait des films pour nous faire rire.

 

Cela fait longtemps que nous n’avons pas eu la chance d’être ensemble.

Que nous ne nous sommes pas tenus par la main tels des amoureux !

D’être simplement collés l’un contre l’autre et de se sentir heureux.

Cela ferait tellement de bien. Enfin, c’est ce qu’il me semble.

 

Avec lenteur, je te comblerai de tendres baisers.

Je te dirai des mots doux, te ferai des gestes de pure affection.

Nos craintes et nos espoirs, chacun à son tour, nous nous les confierons.

Je désire tant que nos âmes se soient renouées avant d’aller se coucher.

 

Il n’est pas nécessaire d’allumer de bougies.

Pas besoin de boire un vin dispendieux et de grand cru!

Pour se remémorer ces précieux moments que nous avons vécus,

Et qui nous a permis d’apprécier à chaque instant la beauté de la vie.

 

Dis-moi ! Que souhaiterais-tu avoir pour le repas ?

La livraison ne prendra pas plus de quelques instants.

Passe-moi le téléphone afin que j’appelle dès maintenant.

Si tu le veux, bien entendu, j’irai même le chercher de ce pas.

 

Ô, ma tendre chérie, n’attends pas qu’il soit trop tard.

Il est actuellement presque dix-sept heures, tu le sais.

Dis-moi, s’il te plaît, simplement ce qu’il te plairait.

Car, vois-tu, nous resterons à la maison ce soir.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada