Bienvenue sur mon blogue

Photo réalisée par Phylactère à l’occasion d’une séance photo.

Bienvenue sur mon blogue

Information générale

Bonjour et bienvenus au sein de mon blogue artistique consacré à ma passion en tant que modèle vivant (nu intégral) pour les écoles d’art et les ateliers en arts ainsi que la poésie et la photographie. Bien entendu, et suite à la demande de plusieurs de mes abonnés, j’y inclus des articles de réflexion personnelle sur diverses facettes de l’existence. Des facettes parfois drôles, parfois tristes et parfois qui nous interpellent à des degrés différents.

Cela fait exactement sept ans, soit depuis le mois decropped-DANS2254.jpg janvier 2007 que j’ai entrepris la rédaction de mon blogue de manière assidue tout en y recherchant l’excellence et le bon goût dans chacune de mes publications. Que de nombre d’heures, d’ébauches, de brouillons et d’essais avant de prendre la décision ferme de publier un article. Pourquoi donc me diriez-vous ? Tout simplement par un respect mutuel entre les parties. J’entends par ce terme le respect entre d’une part, les lecteurs qui parcourent, peut-être pour la première fois, ledit blogue et, d’autre part, moi-même qui en est l’auteur.

Certes, un tel respect concerne les artistes qui ont accepté de collaborer d’une manière ou d’une autre à la construction de  » modelevivantaquebec.com « . La liste serait trop longue à inclure dans cet article de présentation. Soyez rassurés, vous aurez la chance de découvrir l’ensemble des oeuvres qu’ils ont généreusement accepté qu’elles y soient présentées tout au long de cet ouvrage magistral.

cropped-DANS2379-Modifier.jpgEn guise de présentation de l’auteur de ce blogue, cela peut se résumer à ceci : Un véritable passionné par la vie. Et la vie sous toutes ses formes. La beauté de la vie va souvent au-delà de tout ce que nos sens peuvent bien nous faire ressentir et découvrir. Par ailleurs, vous remarquerez qu,il n’est jamais question de susciter une quelconque forme de sympathie de la part du public dans l’ensemble de mes écrits. Certes, quelques-uns d’entre eux relèvent d’expériences qui ont marqué au fer rouge mon expérience de vie. Mais au lieu d’utiliser ces réalités de la vie, que nul sur terre ne peut s’y soustraire, j’ai préféré en tirer des leçons afin de toujours avancer.

« Aller droit devant! » Voilà bien le leitmotiv qui anime chacune de mes publications dans lesquelles la beauté de la nudité et celle de la poésie se côtoient allègrement. Je vous invite donc à aller toujours droit devant en parcourant ce blogue. Un blogue qui contient plus de 3000 articles qui n’attendent qu’à vous émerveiller.

Bonne lecture !

Bonne découverte !

Bon plaisir !

Votre humble serviteur

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Adresse email : lequebecois1962@live.ca

Disponibilité de travail en tant que modèle vivant :

Chaque jour de la semaine du lundi au vendredi 8h00-17h00 ou bien selon les besoins requis.

P.S. Le respect est toujours de mise et le taux horaire est en fonction des ateliers ou des cours. Au plaisir de travailler avec vous.

Gloire à Satan

« Gloire à Satan » Poème et photo par Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Gloire à Satan

 

Il est trois heures.

Étrangement, je n’ai pas peur.

Car, je sais que tu es venu pour moi.

Comme ma destinée a voulu que je sois à toi.

 

Toute ma vie, j’ai lutté sans faiblir.

Car, tu as toujours là pour me soutenir.

Contre vents et marées, j’ai combattu avec courage.

Chaque jour, mon âme esseulée était remplie de rage.

 

À maintes reprises, dans le désespoir, je suis tombé.

Chaque fois, ton bras avec grande puissance m’a relevé.

Tes ailes ambrées m’ont protégé contre les inutiles regrets.

Car, je sais bien qu’en tant qu’humain, j’ai fait ce que je pouvais.

 

Je regarde l’horizon avec une immense confiance.

Car, face à toute cette hypocrisie, j’ai appris la méfiance.

Je te donne mon âme en échange du pouvoir d’avancer vers l’avant.

Car, je désire une seule chose avant que je parte les pieds devant.

 

Parcourir toutes les routes qu’il y a en ce monde,

Lever mon épée pour châtier tous ces êtres immondes.

Défendre la veuve, l’orphelin et les innocents avec une juste colère,

Et, avec moi, amener leurs bourreaux dans la profondeur des enfers.

 

Montant avec fierté sur ma belle moto arborant tes couleurs,

Je ne redouterai jamais d’affronter devant moi toutes mes douleurs.

Tu seras maintenant et pour toujours à mes côtés pour me mener sur le chemin.

Sur la route où je rencontrerai ceux qui sans cesse m’ont tant craint.

 

Mais, avant d’aller plus loin, je veux me mettre de côté.

Prendre ma guitare à pleines mains pour simplement chanter.

Fredonner de tout cœur un air qui résume ma reconnaissance.

À celui qui a apporté aux hommes la lumière de la connaissance.

 

Gloire à Satan ! Car, tu me guides sur la voie de la liberté.

Archange déchu ! Tu m’as transmis le goût de l’authenticité.

Je reprends enfin la valeur de la vie, celle que j’ai choisie.

Car, qui sait, après celle-ci, tout ne sera pas fini.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le fantôme de l’ambivalence

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Le fantôme de l’ambivalence

 

Le soleil n’est pas encore levé,

Que je suis depuis longtemps réveillée !

Mes pensées submergent avec effroi mon esprit.

Serait-ce cela qui me tient, malgré moi, aussi en vie ?

 

La lune se montrera le bout de son nez,

Que j’aurais compris belle lurette telle est ma destinée.

Les grains s’évanouiront dans le sablier de couleur d’argent.

Je cherche une issue qui m’amènera loin de cet étrange tourment.

 

Suis-je perdue à jamais dans ce labyrinthe, où est renfermé,

Tout ce que je suis, tout ce qui compose ma féminité ?

Mon corps de déesse s’enfonce dans les draps blancs,

Une telle tornade durera-t-elle en moi éternellement ?

 

Serais-je possédée par un quelconque incube ?

Qui serait accompagné par une foule de succubes.

Il est venu extraire de mon être la sève de mon existence,

Afin de l’amener dans les folies incessantes de l’ambivalence.

 

Je pense à lui et je l’adore plus que tout.

Aussitôt, je le vois mourir lentement et je m’en fous.

Je souhaiterais tant lui faire l’amour à en perdre mon haleine.

Pour ensuite, lui faire verser la dernière goutte de son sang de ses veines.

 

Mon destin est ainsi édifié qu’un pas en avant mue en un bond en arrière.

Qu’un saut vers le passé devient une enjambée pour un futur de mille lumières !

Qu’un seul regard à ma gauche m’expédie inlassablement aux portes de la géhenne.

 Qu’un unique coup d’œil à ma droite m’envoie hâtivement à l’Acropole d’Athènes.

 

Un sang bouillonnant saillit jusqu’à la tête chaque fois que je pense à lui.

Sans ménagement, je ferai tous ses désirs, j’exaucerais ses moindres envies.

Puis, sans crier gare, une froideur indescriptible m’envahit jusqu’à mon intimité.

Délivrez-moi de ce spectre abject qui me refoule vers cette noirceur illimitée.

 

Je me jetterai sans attendre dans les flammes de l’enfer pour le rescaper.

Je le laisserais brûler toute l’éternité pour qu’il arrête de me blesser.

Je lui donnerais ma vie afin de lui démontrer toute mon affection.

Je l’abandonnerais à son sort tellement il m’a fait perdre la raison.

 

Voici donc le fantôme de l’ambivalence,

Qui depuis cette rencontre me ronge par ma démence.

Je n’en peux plus de son indifférence face à mes preuves d’amour.

Quel rituel magique dois-je accomplir pour que cela cesse pour toujours ?

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Comme ils sont beaux tes seins

Ils sont beaux tes seins Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par PhotoGilles@VL2008 Modèle : Alixia Busch Source : Last Days In Cannes | Alixia (alixiamodele.com)

 

Comme ils sont beaux tes seins

 

Ô, mon adorable chérie ! 

Ensemble, nous avons passé la nuit,

À cet hôtel que nous avons jadis découvert,

Mon épouse et moi, durant nos vacances d’hiver.

 

Tu as peuplé mon esprit dès l’instant où j’y suis entré.

J’imaginais ce doux moment où, dans une joie passionnée,

Devant moi, tu retiras tes vêtements sans fausse pudeur.

Puisque face à ces moralistes, nous n’en éprouvons aucune peur.

 

Oui, je suis un mari tout à fait fidèle.

Mais, devant ta beauté, je m’émerveille.

J’adore mon épouse et je ne lui refuserai jamais rien.

Mais, c’est avec toi que je voulais me réveiller au petit matin.

 

Dès l’instant où tu t’es lentement déshabillée,

Avec un regard taquin, tu m’as longuement fixé.

Ta chevelure rougeâtre, tu l’as transformée en une œuvre d’art.

Tu sentais le parfum à la lavande que je t’avais acheté à un prix fort.

 

Tes lèvres pourpres nous suppliaient à la concupiscence.

Nos idées coquines témoignèrent de la perte de notre innocence.

Et, pourtant, nous prenions notre temps pour ne rien brusquer.

Seulement, de cette rare opportunité, avec délice, savoir l’apprécier.

 

 

Fait amusant ! Tu as le même prénom que ma charmante conjointe.

Celle que tu as vu, qui était assise à côté de moi, les mains jointes.

En cette église où au pied de l’autel, nous avons juré une entière fidélité.

En ce lieu de prières où devant la parenté, nos enfants ont été baptisés.

 

 

Quelle ironie que nous sommes ensemble dans cette chambre d’hôtel !

Car, je dois l’avouer, vous êtes l’une et l’autre exceptionnellement belles.

Chaque fois que je t’ai nommé, en mon cœur, j’ai pensé à mon amour.

Oui, toi et elle, de tout mon être, je vous chérirai encore et toujours.

 

 

Cependant, j’ai un drôle de secret à te confier.

Que cela reste entre nous, ô, ma tendre dulcinée.

Dès l’instant où tu as retiré de ta poitrine, tes mains,

Je me suis exclamé : « Comme ils sont beaux tes seins. »

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sollicitation

Sollicitation Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par PhotoGilles@VL2008 Modèle : Alixia Busch Source : Last Days In Cannes | Alixia (alixiamodele.com)

Sollicitation

 

Oui, je suis un homme marié.

Je l’avoue, je commets des infidélités.

Je n’en éprouve vraiment aucune honte,

Car, je vis dans un monde immonde.

 

J’ai une secrétaire, belle comme un joyau.

Qui comble mes nombreuses heures de bureau.

Nous œuvrons chaque jour dès huit heures.

Sans relâche, nous besognons avec ardeur.

 

Tard, je rentre retrouver ma tendre chérie.

Car, difficile à croire, sans cesse, je m’ennuie.

Je lui fais l’amour avec toute mon attention.

Je désire par-dessus tout lui donner satisfaction.

 

Jamais, elle n’a manqué de quoi que ce soit.

En époux bienveillant, je l’ai fait passer avant moi.

Mais, que voulez-vous ? Je fréquente aussi une autre femme.

Elle a su m’envoûter par sa chevelure ardente comme des flammes.

 

Avec elle, j’accomplis volontiers le noble péché de la chair.

D’une réelle fidélité, j’ai franchi la frontière de l’adultère.

En ce début de siècle où l’on ne présage rien de bon.

Je préfère agir en tenant compte de ma seule raison.

 

Je regarde toutes les nouvelles télévisées.

Voilà avec quoi mes horribles cauchemars sont créés.

Chaque fois que le rideau de la nuit tombe sur mes yeux.

Peux-tu m’en vouloir de chercher de la tendresse mon Dieu ?

 

Oui, je reconnais avoir pris tant de plaisir à succomber à la tentation.

Merci Lucifer, de m’avoir donné la chance de vivre une telle sollicitation.

Car, je me pose cette question : serait-ce ma dernière journée sur cette terre ?

Si c’est le cas, que je la passe à partager mon amour au lieu de faire la guerre.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Regard indiscret

Regard indiscret Photo par PhotoGilles @VL2008 Modèle : Alixia Busch Source : https://www.alixiamodele.com/last-days-in-cannes/

Regard indiscret

 

Je suis le dirigeant d’une grande entreprise.

J’emploie une secrétaire qui m’a fait une surprise.

Une femme à la crinière flamboyante comme le feu,

Pour laquelle, je suis tombé éperdument amoureux.

 

Ne croyez pas que je sois un pervers.

J’adore autant mes enfants que leur mère.

J’ai respecté et comblé sans compter ma chérie.

Pour laquelle j’ai tout fait pour satisfaire ses envies.

 

Un homme bien éduqué avec des valeurs chrétiennes,

Je dois composer avec une réalité autre que les miennes.

Parfois, dans la vie, à défaut de faire ce que l’on veut,

On doit se contenter d’accomplir ce que l’on peut.

 

Avoir juré l’entière fidélité jusqu’à ce que la mort me sépare,

De celle que j’ai épousée bien qu’il soit maintenant trop tard.

Cette assistante est certes jeune et jolie comme une tourterelle.

Peut-on me reprocher de céder à ses charmes de pucelle ?

 

Allez ! Ne soyez pas gênés. Accusez-moi de tous les maux.

Mais, vous verrez vite que votre destin aura le dernier mot.

Oui, je reconnais devant mes frères que j’ai péché.

Que j’ai succombé tant par l’action que par la pensée.

 

Elle m’attendait à peine vêtue dans mon bureau,

Alors que ce jour allait devenir parmi l’un des plus beaux.

C’est en pénétrant en silence dans mon ancre secret,

Que je lui portasse allègrement un regard indiscret !

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada