Archives de tags | phallus

Merlin et Dorothée

Merlin et Dorothée
Gracieuseté de J. Rekas

Merlin et Dorothée

 

Dans un pays lointain,
Peuplé de farfadets et de lutins,
Vivaient Dame Dorothée et son fidèle Merlin,
Qui parcouraient vastes contrées en suivant leurs chemins.

 

Ayant en secret pour unique devise,
Tellement que Dame Dorothée était éprise,
De son compagnon, de son amant et de son époux depuis toujours,
De faire autant que désirent leurs corps gracieux matin et soir l’amour.

 

Et Merlin avec son phallus magique,
Lui faire connaître plaisirs presque féériques,
Ils se chérirent si tendrement que rien ne pouvait les séparer,
Depuis le moment où ils se connurent en une nuit de pleine lune briller.

 

Dorothée que vous êtes belle en vos simples vêtements,
Qu’à première vue, Merlin fou de vous, devait l’être assurément.
Merlin l’enchanteur ! Merlin aux formules bizarres ! Merlin sans âge !
Dorothée la sorcière, tant vénérée que crainte par l’Église du Moyen Âge !

 

Dites-moi ! Quel est donc votre secret ?
Pour vivre comme vous le faites sans tenir compte de ce qui est,
Quelles occultes prières ou bien mystérieuses incantations ?
Que vous psalmodiez aux anges déchus devenus de l’Enfer ses démons.

 

J’aimerais tant être ce que vous êtes,
Mais devant l’inévitable, j’avoue ma défaite.
Alors avec humilité, je vous fais cette indigente demande.
Donnez-moi votre pouvoir en échange de ma semence pour offrande.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Le corps humain est un support intéressant

68764344_476849849815327_5972115380427030528_n
Dessin par Amani Lizah Glaise https://amaniglaise.wixsite.com/alg-art31

Le corps humain est un support intéressant

Je félicite doublement l’artiste de ce dessin d’un homme nu. Et ce, pour deux raisons majeurs. En premier lieu, pour la qualité exceptionnelle de œuvre hors du commun. Et secundo, pour ne pas avoir caché le phallus du modèle masculin qui a servi à le réaliser. Personnellement, je trouve toujours déplorable de constater jusqu’à tel point on a tendance au sein de cette société à cacher cette partie tout à fait normale de l’anatomie de l’homme.

Je profite de l’occasion pour remercier l’artiste qui a bien voulu à la fois me donner sa permission d’utiliser ledit dessin pour cette publication au sein de mon blogue artistique et me donner son opinion sur le corps humain en tant que support. Madame Amani Lizah Glaise s’exprime donc en ces termes :  » Le corps humain est un support très intéressant, et il me semble important de sortir des aspects purement sexuels quand il s’agit d’art et même dans le fait d’accepter le corps pour ce qu’il est. « 

 » Accepter le corps pour ce qu’il est.  » Voilà la pièce maîtresse qui se dégage de cette oeuvre remarquablement simple tout en étant riche de symbolisme. En effet, quoi de plus simple qu’un corps nu mais aussi riche de sens que la fragilité de laquelle il en émane. C’est ce qui a le plus étonné chez votre humble serviteur.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Rêveur ! Ô rêveur !

56356585_10156413336412523_3151060339336937472_n
dessin réalisé par une étudiante en art du C.É.G.E.P. de Drummondville jeudi 4 avril 2019

Rêveur ! Ô rêveur !

 

Je suis dans mon lit,
Et à toi, j’ai pensé toute la nuit.
Ma chérie, en moi veillent ce dessein,
Avec tendresse, c’est de te caresser les seins.

 

C’est plus fort que moi,
Le réveil me guette à chaque heure,
Je n’y peux rien pour mon plus grand malheur,
À chaque instant, tout mon être ne vit que pour toi.

 

Je ne sais que faire,
Car mon cœur n’est pas en fer,
Par ces grandes prières, je désire m’en défaire.
Car le désir de te faire l’amour m’amènera dans les enfers.

 

Homme différent en-dehors,
Et pourtant mon amour pour toi vaut de l’or.
Homme semblable aux autres faits de chair et de sang,
Qui naissent sur terre, sur les mers et sous le firmament.

 

Te combler de baiser, voilà ma véritable destiné !
Être ensemble en cette froide nuit, voilà pourquoi je suis né !
Ô ma belle, étancher ma soif de toi avant de ce monde à jamais le quitter.
Et te glisser à ton oreille de ces mots d’amour sur la douceur de l’oreiller.

 

Viendras-tu me rejoindre ce soir ?
Je t’en pries, en moi ne brise pas cet espoir.
Le sang bouille dans mes veines faisant gonfler,
Faisant monter de désir mon phallus afin de te combler.

 

Tout de toi me donne envie d’embrasser,
Tout doucement viens, mon amour, te coller sur mon corps.
Je ne dirai point un mot afin d’entendre battre ton cœur si fort.
Tout de toi suscite en moi le souhait d’avec grande passion te caresser.

 

Alors, n’attends pas plus longtemps.
Rejoins-moi dans mes draps de soie venus d’orient,
Ô ma chérie, ne crains aucunement ma grande différence.
Car pour toi et seulement pour toi, je t’ai réservé une nuit de romance.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Quoi de neuf ?

Un outil de travail fort utile pour les séances à venir

Article dédié à Victoria

Quoi de neuf ?

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout cœur que vous allez bien et que la saison automnale ne soit pas trop pénible à supporter. Pour ma part, je dois avouer que l’automne est particulièrement froid depuis quelques jours.

Toutefois, les journées sont tout simplement magnifiques avec les arbres aux couleurs orangées, dorées et d’un rouge extraordinaire. Bien entendu que le froid est de plus en plus présent mais nos vêtements canadiens sont faits dans l’optique de nous garder au chaud. Par ailleurs, j’ai profité de cette journée, c’est-à-dire jeudi, pour aller dans un endroit assez spécial et ce, pour une raison encore plus spéciale qui était de me procurer quelques choses qui allaient m’être utiles pour les prochaines séances de nudité artistique à venir.

IMG_20181018_132825Hé bien oui, mes chers amis et amies, je vous annonce que je suis allé dans une boutique érotique afin de me procurer des cache-sexe haut de gamme. En effet, je me suis procuré trois cache-sexe afin de suppléer à une problématique d’ordre professionnel. Bien que les étudiants et les étudiantes dans les cours de dessin doivent s’attendre à voir les parties intimes d’un homme, cela ne signifie aucunement que ces personnes n’éprouveront pas un certain malaise lorsque elles se retrouveront devant un pur étranger entièrement nu.

J’ai donc longuement réfléchi à me procurer des cache-sexe haut de gamme pour suppléer à une telle IMG_20181018_132943éventualité. Il va de soi que la responsable des groupes d’étudiants et d’étudiantes devra en tout temps leur demander si ils et elles sont à l’aise à assister à une prestation de nudité artistique. Dans le cas où il y aurait une demande de leur part d’éviter une situation où la nudité serait totale chez le modèle, en l’occurrence votre humble serviteur, il me serait judicieux d’utiliser l’un des cache-sexe que j’aurais achetés à cette effet.

Pour ce qui est du choix d’acheter des cache-sexe de qualité exceptionnelle, il m’a semblé plus que nécessaire que ce soit le cas. Trois raisons m’ont incité dans mon choix.

Tout d’abord, donner un aperçu la plus artistique qui soit à cette partie cachée de mon anatomie masculine. C’est un fait que mon phallus et ma bourse seront soustraits à leurs yeux. Mais leurs formes y seront toujours présents. Cacher cette partie ne veut en aucun cas être synonyme de castration. Je suis un modèle nu entièrement masculin et viril et je le resterai toujours.

Ensuite, la beauté est et restera pour toujours le fondement de mon travail. Il ne peut avoir de nudité sans une recherche de la beauté. Enfin, la haute qualité ne devrait jamais être un empêchement à garder l’optique de retirer en tout temps ledit cache-sexe avenant le cas où cela s’avère être nécessaire.

Quoi qu’il en soit, je préférais toujours poser nu car la noblesse un élément essentiel à l’ensemble de mon corps. Ce corps possède une histoire peu commune. On a jadis voulu le soustraire aux yeux de la populace. Cependant la vie en a voulu autrement. Merci la vie.

Merci à vous tous et toutes pour m’avoir lu.
Portez-vous bien!

Rolland St Gelais

Québec (Québec)
Canada

Prise de position

FB_IMG_1534679468186

Superbe dessin réalisé par Juste Angèle

Prise de position

 

De plein gré je m’offre tout à toi,

Je serai ton esclave et non ton roi.

De mon corps, il sera mon cadeau,

Même si malgré moi, il n’est pas le plus beau.

 

Sans dire un mot,

Il acceptera bien des maux.

Je ne saurai résister à ta beauté,

Ainsi mon phallus sera pour toi bien dressé.

 

Plaisir! Plaisir! Plaisir!

Soupir! Soupir! Soupir!

Jouir! Jouir! Jouir! Et sourire!

Et puis recommencer avec un fou-rire.

 

Montant sur ma fière hampe,

Je croise avec précaution mes jambes.

Vivons cet instant dans une parfaite union,

Quelle belle idée de réaliser cette prise de position.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un domaine difficile à exploiter ? La nudité érotique

new-image35

Un domaine difficile à exploiter ? La nudité érotique

Bonjour tout le monde,

000000810010J’ignore si c’est la chaleur qui ne cesse de grimper ou bien le fait que les femmes se pavoisent allègrement en vêtements d’été, mais j’ai depuis mon réveil l’envie folle d’élaborer sur une thématique qui, fort malencontreusement pour mon blogue artistique, est passée presque inaperçue au fil de mes publications. Il est question ici du domaine de la nudité érotique ou plutôt de la difficulté inhérente à développer sur une telle thématique. Difficulté qui trouve son origine sur trois aspects précis liés au monde du nu, de la lutte bien légitime des femmes pour le respect envers leurs corps et de la sexualité proprement dite.

À ces éléments vient s’y ajouter un autre élément du fait qu’il y a au sein de857518 notre société une fausse image de l’être humain vivant avec un handicap physique visible à l’égard de la sexualité. Un homme ou une femme vivant avec un handicap physique peut-il, ou peut-elle si il s’agit d’une femme, éprouver un attrait physique pour une tierce-personne ? Et même, est-il ou est-elle en droit d’espérer être désirée, voire désirable, par cet autre qui croise sa route ?

Ce sont-là des pistes de réflexion auxquelles je vous convies à réfléchir avec moi au sein de cet article. Un article qui se veut être une tentative de réparer une telle lacune dans mes publications même si certaines pages ont été réalisées lors d’une séance de nudité érotique avec une jeune modèle de Montréal dans un hôtel du centre-ville de la métropole du Québec voilà déjà quelques années.(1) Il est à noter que le respect entre les participants a été présent tout au long de la séance. Vous pouvez en être convaincus.

Force est de constater que l’érotisme a occupé une place très ambigüe857513 dans le monde du nu. Oui, la place de l’homme et de la femme existe bel et bien mais d’une manière assez étrange. Je fais référence notamment à l’image de l’union charnelle entre les « amants » (2). D’ailleurs, il est assez rare que l’homme soit peint ou bien photographié lorsqu’il est en érection. Un peu comme si, et c’est là mon humble opinion, le sexe en érection serait un signe de pathologie. Pourtant, les grecs ont compris depuis belle lurette que la beauté masculine peut aussi être définie, mais pas seulement, par le phallus présenté dans toute sa splendeur. Il en est de même de la nudité de la femme qui peut également être montrée dans des poses suggestives certes, mais empreintes de respect à son égard.

DSCN0013_thumb.jpgLa lutte, bien légitime faut-il le rappeler, des femmes pour le droit au respect à leur endroit et au refus de voir leur corps comme de la simple viande à consommer est un facteur non négligeable dans mon analyse au sein de cet article. En effet, serait-ce par la crainte d’être mis à l’index ou bien de se voir condamnés injustement comme des pornographes auprès du grand public?, la nudité féminine est souvent représentée sous une forme d’autosatisfaction où l’homme aurait perdu son rôle d’amant auparavant voué à procurer le plaisir charnel à sa partenaire. Vient s’ajouter à cela l’influence désastreuse, c’est le moins que l’on puisse dire, de la pornographie au sein de la société actuelle entre autres chez une clientèle de plus en plus jeune à la recherche de sensations fortes et de défis extrêmes. Il serait grand temps que l’on prenne, permettez-moi cette expression, les choses en mains surtout devant l’accessibilité sans cesse accrue de l’internet rendant la diffusion de sites pornographiques, que je qualifierais pour la bonne compréhension de mes propos de bas de gamme, des plus facile.(3)

Retenons bien ceci: La nudité est belle en toutes circonstancesbody_painting__by_roxor13-d3gtw2h_thumb.jpg lorsqu’elle est vécue, représentée et interprétée dans le respect absolu. D’ailleurs, n’est-ce pas là la volonté du Créateur lors de la création de l’Homme et de la Femme et qui leur ordonna d’être prospère et féconds ? Voilà pourquoi un tel respect a toujours été la pierre d’angle lors de mes séances érotiques. Et il en sera ainsi avenant le cas où de telles séances auraient lieu dans le futur. Sait-on jamais?

En ce qui concerne la problématique de la sexualité, versus la nudité, des personnes vivant avec un handicap physique, je peux vous dire sans gêne aucune que mon désir de vivre une telle séance avait longuement mijoté en mon esprit. D’ailleurs, et je le dis en tant que modèle vivant, je me fais un devoir de présenter une toute autre image de la nudité versus le handicap physique, et de surcroît, la sexualité, à chacune des séances auxquelles je participe. À vrai dire, j’en fais mon devoir de briser les nombreux tabous encore présents à notre époque tout en mettant l’accent sur les lettres de noblesse de ma profession. Une profession millénaire et qui y sera encore pour les générations à venir. Je vous remercie de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

(1) https://modelevivantaquebec.com/seance-de-nudite-erotique-se-decouvrir-cest-saimer/ 

(2) J’utilise ce terme au plan purement symbolique pour décrire les personnes qui posent dans une scène que je qualifierais à juste titre de très intime vu les circonstances.

(3) Il n’est pas question pour moi de condamner les sites pornographiques lorsque leur accessibilité est restreinte à des adultes ni lorsque les « participants » sont d’âge légale et pleinement consentants. Comme on dit si bien, 95% des gens se masturbent tandis que les autres 5% ne font que mentir.

La sieste

13765815_1057115337688187_3652055456276588524_o

Artiste-peintre: Isabelle Gourvil de France

La sieste

 

Me promenant dans la claire forêt,

J’entendis une jeune dame qui haletait,

D’une respiration saccadée en témoignait,

Et de son plaisir coupable mon désir naissait.

 

M’approchant tout doucement à travers les branches,

Je contemple avec délice son corps qui se déhanche,

Voyant ses tendres mains qui allégrement la caressent,

De ses fesses rondes jusqu’aux seins dignes d’une déesse.

 

M’ayant aperçu  non loin d’elle avec le souhait de la combler,

Elle m’invita par un sourire de venir avec délicatesse la trouver,

Quelques modestes pas vers elle suffirent pour lui prouver ma virilité,

Elle me fit signe de baisser pantalon afin de montrer ma masculinité.

 

Appréciant la droiture de mon phallus en léchant ses lèvres desséchées ,

Fixant avec convoitise ce membre dressé devant ses yeux alléchés,

Elle ouvrit ses jambes me laissant entrevoir son merveilleux jardin,

Succombant avec passion je lui rendis hommage avec joie et entrain.

 

Sentant la suavité de nos peaux collées par la moiteur,

Nous menions les coups de nos bassins avec force et ardeur,

De ses lèvres inférieures, je grimpais le mont de la déesse Vénus,

Et de mes mains, je palpais ce corps entièrement nu.

 

Mille baisers, sans jamais dire un mot,

De crainte d’être découverts par ces dieux là-haut,

Étreintes sans fin et volupté pécheresse,

Mais point de honte, je vous le confesse!

 

 « Encore! Encore! » Me lança-t-elle,

De sa voix chantant telle une hirondelle,

Augmentant avec puissance et fougue la cadence,

Je sentis sortir de moi ma chaude et onctueuse semence.

 

C’est alors qu’elle décida simplement sans m’en avertir,

De prendre avec précaution la chose en main, si j’ose dire,

Et de sa bouche épicurienne, elle engloba mon sexe circoncis,

De mon gland jusqu’à sa base, croyez-moi, je vous le dis.

 

Mes jets puissants, je les sentais frapper les joues de mon hôtesse,

Voulant me savourer telle un dessert mérité, elle me pompa sans cesse,

Puis, s’efforçant de garder sur mon membre ses lèvres bien serrées,

Elle avala chacune des gouttes afin de les retenir telles des sœurs cloîtrées.

 

Que pouvait-elle faire de plus pour combler l’homme que je suis?

Que pouvais-je faire pour la remercier? Dites-moi le je vous supplies.

C’est ainsi qu’avec une complicité assouvie, nous étions en liesse,

Et nous terminâmes notre aventure interdite par la sieste.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Question existentielle et théologique

image

L’être humain est un mélange assez saugrenu de croyances et de convictions

Question existentielle et théologique

Bonjour tout le monde,

Je profite d’un moment de répit pour vous parler d’un sujet qui me tient à coeur. Il s’agit à vrai dire d’une question d’ordre à la fois existentielle et théologique puisque d’une part, on ne peut nier que la nudité occupe une place majeure dans ma vie et que d’autre part, la foi chrétienne que j’ai a une valeur inhérente à l’ensemble de ma personne. Comment puis-je concilier les deux tout en gardant un équilibre psychologique?

11701187_983457705039337_6955082830692781123_n.jpgIl est vrai que j’ai déjà rédigé un billet portant sur le sujet sauf que je désire approfondir plus en détails la notion théologique. Vous le savez déjà que je suis profondément croyant et que ma foi chrétienne, de nature catholique, a une grande importance dans mon parcours de vie. Une vie parsemée de joie, de peine, de succès, d’échecs et de tout ce qui entoure l’expérience humaine. Je remercie le Ciel de m’avoir donné la chance extraordinaire de vivre. Une chance à laquelle bien des gens crurent impensable à ma naissance.

C’est ainsi que j’ai appris très tôt à aimer ma nudité, à être à la fois fier de11807534_10153404557290733_5438429884558262964_o.jpg ma masculinité, et plus tard de ma virilité, de mon l’ensemble de mon physique et, enfin, du travail accompli tout au long de mon cheminement dans l’optique de développer mes capacités. Croyez-moi sur parole! Il s’agit d’un travail de longue haleine. À propos de ma virilité, je suis plus que persuadé que bon nombre d’entre vous s’interrogent sur ma capacité érectile et si mon handicap physique peut se transmettre par la voie de la génétique. Soyez rassurés! Oui, je suis sexuellement apte à me reproduire ou simplement d’avoir une vie sexuelle active et épanouie. Toutefois, je préfère garder cet aspect de ma vie intime dans le plus grand secret à moins qu’un tel sujet puisse être développé d’un point-de-vue artistique. Sait-on jamais… De plus, rien ne m’empêche d’avoir une progéniture tout à fait normale. Là encore, la normalité est établie par les critères véhiculés dans une société donnée. Il est à noter qu’une telle interrogation m’a déjà été posé par l’une de mes amies. N’ayez craintes, elle a su garder un respect envers moi en me questionnant sur le sujet.

11235251_676422929152119_142811643_o_thumb.jpgTout ceci résume à la perfection ma pleine acceptation de mon corps qui sera un facteur d’une valeur inestimable dans ma passion pour la nudité artistique et même, certes dans une moindre mesure, de la nudité comme tel. Comment puis-je vivre ma foi chrétienne en tenant compte de ma passion pour ce domaine? Autre aspect à résoudre dans ce présent article.

Une chose doit être dite une fois pour toute: l’être humain est un mélange de foi et de conviction. Un tel mélange peut le porter vers le plus noble ou bien le plus sombre côté de son âme. Faire abstraction de l’une ou de l’autre de ces réalités rend la compréhension de l’être humain totalement erronée.

Voilà pourquoi je tiens mordicus à donner un caractère sacré à ma nudité. D’ailleurs, bien des versets des saintes écritures démontrent la véracité de mes propos. L’on a qu’à penser à la création de l’homme et de la femme dans le jardin d’Éden où ils étaient nus et en avaient point honte. Malheureusement, le malin sous la forme d’un serpent lequel rappelle étrangement le phallus a détruit cette harmonie édénique à tout jamais.

Il va de soi que j’adore être nu devant un groupe d’étudiants et 12191650_10205298603281736_109947331189460114_n_thumb.jpgd’étudiantes en art ou bien pour des artistes amateurs ou professionnels, mais je le fais de manière à la fois consciencieuse et respectueuse tant pour moi que pour les personnes présentes. D’ailleurs, la plus belle des réalisations faites jusqu’à maintenant est sans contredit la position du Christ sur la croix. Une telle photo m’interpelle au plus profond de ma personne du seul fait que j’ai su épousé le corps de mon Sauveur. Peu de gens ont eu cette opportunité au cours de leurs vies.

J’adore aussi être nu pour me permettre d’entrer en relation avec moi-même. Découvrir toute ma vulnérabilité, ma force, mes limites et mes capacités, bref tout ce qui fait ce que je suis en dehors des entraves que la société m’impose, nous impose. Des entraves qui nous coupent les uns des autres, qui détruisent notre humanité et qui nous enlèvent notre parcelle de divinité qui se trouve en chacun d’entre nous. L’histoire est remplie d’exemples qui prouvent de manière indubitable ce que je viens d’affirmer.

En résumé, le caractère sacré de ma nudité trouve son origine dans celui de mon corps lequel est fait, tout comme chacun d’entre vous, à l’image et à la ressemblance de Dieu. Un Dieu qui m’a tiré du néant en m’appelant par mon nom, un nom que lui seul connaît et qui prononcera au moment où il voudra que je sois avec lui. Merci de votre attention!

Rolland Jr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une semaine de nudité artistique tout à fait remarquable

Une semaine de nudité artistique tout à fait remarquable

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que vos vies vous soient intéressantes. Pour ma part, je vais vraiment très bien, tellement bien que j’ai l’impression d’avoir vécu un rêve. Un rêve où chacune des personnes rencontrées a joué un rôle grandiose dans le parcours des évènements. En effet, il y a au cours de nos vies, de multiples expériences, parfois cocasses, parfois dramatiques et parfois éloquentes qui façonnent nos destins. C’est un fait que nous en sommes tous et toutes responsables, et ce, à différents niveaux. Et plus souvent qu’autrement, l’on prend des décisions auxquelles les résultats peuvent se situer aux antipodes de nos attentes. La vie12193410_1698196663744770_809070827868749561_n (2) est faite ainsi, qu’on le veuille ou pas.

Voilà maintenant plus de trois ans que je pose nu pour des écoles d’arts, des artistes amateurs comme des professionnels ou bien des étudiants et des étudiantes qui désirent percer dans le domaine artistique. Il m’est aisé d’avouer, après maintes réflexions, que ce fut possiblement l’une des décisions les plus importantes de mon existence. Après tout, avoir la capacité de se dénuder devant des étrangers est une aptitude réservée à peu de gens, d’autant plus que la notion même de la pudeur peut varier d’une personne à l’autre.

De plus, il est indéniable qu’une acceptation pleine et entière de son physique est un pré requis que chaque modèle nu doit posséder, et ce de manière absolue. Ce dernier point est sans contredit l’une des forces qui m’animent depuis ma plus tendre enfance. Il va sans dire que je dois cette résilience à mes parents qui ont fait tout ce qu’ils pouvaient afin que le dernier de leurs enfants se sente comme tous les autres membres de la communauté, et non pas une pauvre victime de la vie. Vous comprenez sans aucun doute que je leur en serai toujours gré.

12200452_10208456182107114_1033381321_n (3)Qui plus est! Je suis vraiment fier de mon corps, de chacune des parties qui le composent, de ses yeux pour lesquelles certaines personnes ont succombé jusqu’à l’amené dans leurs lits afin de lui faire connaître le septième ciel, de ses bouts de bras qui lui servent de mains avec une dextérité incroyable, de son buste qui témoigne d’une santé excellente, de ses jambes bien qu’elles soient incomplètes lui ont permis de parcourir le monde. Je suis vraiment fier de pouvoir m’exprimer avec mon accent qui m’est particulier vu l’absence de la langue. Que puis-je dire de mon phallus? Il fait réellement parti intégrante de mon corps, et ce tant par sa virilité que par sa beauté. Oui, chaque partie de mon corps est pour moi et pour les artistes une source incroyable de découvertes à explorer sous un angle artistique lequel est rempli de respect. Voilà donc pourquoi je n’éprouve aucune gêne à être nu devant un groupe. Ceci écrit, j’assume en toute connaissance de cause ma décision de poser nu pour une clientèle bien spécifique qui est celle du monde des arts.

Cette décision, parmi les plus importantes de mon parcours de vie, m’a amené à faire la connaissance de gens extraordinaires et à vivre des expériences fantastiques. Je pense notamment, et c’est là le thème central du présent article, à cette semaine où j’ai eu la chance inouïe de poser nu à l’occasion de trois séances complètes de nudité artistique. Des séances qui ont eu lieu devant des groupes d’étudiants et d’étudiantes en arts visuels, mais aussi devant des artistes amateurs ou professionnels. Toutefois, ce qui est le plus important à retenir, c’est que de telles séances eurent lieu au sein d’universités membres du réseau étatique québécois, mieux connu sous le vocable de “universités du Québec”. Oui, je suis maintenant un modèle nu pour ce prestigieux réseau universitaire lequel a produit non seulement de grands artistes, mais aussi des gens qui œuvrent dans divers domaines tels que, à titre d’exemples l’économie, la politique et les médias de masse.

Cet exposé est donc une présentation explicative des articles qui vont être publiés au courant des prochains12200475_10208456190307319_1418107598_n (2) jours, voir des prochaines semaines. En effet, il me semble être impératif de vous raconter ce que j’ai vécu de si extraordinaire pendant la semaine qui s’est écoulée du 2 au 6 novembre 2015. Une semaine où la vie m’a témoigné qu’effectivement mon choix d’être un modèle nu est sans contredit celui qui me convient à la perfection. Je suis bien avec ma nudité, avec ma masculinité, avec mes valeurs et avec tous ces regards qui ont cherché à découvrir l’être humain qui se trouve dans ce corps. Un corps qui possède une âme, une expérience de vie, un désir d’aimer et d’être aimé.

Je suis fier d’être un modèle nu puisque cela fait mentir tous les médecins qui voulurent dès ma naissance me cacher, me faire disparaître, me soustraire à la vue de tous. Comme quoi, le droit de vivre appartient à tout le monde.

En terminant, je vous donne le parcours des articles qui vont suivre. Ceci a ce double objectif qui est à la fois de vous faciliter non seulement votre lecture mais aussi à rendre mes idées plus claires. Car, voyez-vous?, je suis tellement satisfait de mon périple artistique vécu dans la métropole du Québec que j’ai l’impression d’avoir imaginé une telle expérience. Voilà bel et bien un rêve d’où j’aurais souhaité ne jamais quitter.

12200452_10208456182107114_1033381321_n (2)Le premier article, intitulé “ une jeunesse pleinement consciente de son humanité”, relatera le déroulement des deux séances de nudité artistique qui ont eu lieu le 3 novembre où j’ai posé nu pour une journée de six heures. Six heures de pur plaisir et d’une collaboration totale et empreinte de respect mutuel.

Le second article fera une description d’une séance qui a eu lieu au sein même du pavillon Judith-Jasmin de l’université du Québec à Montréal, le fameux U.Q.A.M. Une séance qui a favorisé libre-cours à mon imagination. Imagination propre tant à mon physique qu’à mon cheminement de la vie. Une vie somme toute hors de l’ordinaire. Croyez-moi sur parole! Voilà pourquoi le titre sera “Imagination et créativité”.

Le dernier, mais non le moindre, article sera un exposé sur mes émotions, mes sentiments et mes souvenirs, disons-le franchement, des plus intimes, mais que malgré cette intimité, je désire par-dessus tout partager avec vous. La raison est d’une simplicité déconcertante: démontrer qu’un modèle nu est un être humain qui vit, qui aime et qui pleure. Vous comprenez sans aucun doute la raison pour laquelle j’ai nommé cet article “Un être vivant et pleinement vivant: le modèle nu”.

Il est indéniable que la poésie occupera une place majeure dans les 12188903_1698079687089801_2772358406810408708_npublications à venir. Une poésie qui aura pour source les photos réalisées durant lesdites séances de nudité artistique. Je m’inspirerai, entre autre, des photos prises durant la séance du groupe de David Chait puisque j’y ai pu réaliser quelques-unes des poses que j’avais prévues où le sujet portait sur l’existence humaine.

En terminant cette introduction, je désire profiter de cet instant pour saluer tous les membres du personnel de l’Auberge des Gouverneurs sur la rue Dupuis à Montréal. C’est à cet hôtel que je loge durant mes séjours dans la métropole du Québec. Je les remercie chaleureusement pour leurs gestes de courtoisie à mon égard. Ceci me permet d’être frais et disponible pour chacune de mes prestations. Au plaisir de vous revoir très bientôt.

Sincèrement

Rollandjr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une publication qui m’a touché.

Une publication qui m’a touché.

Bonjour tout le monde,

Je désire vous faire part d’une expérience fort agréable qui a eu lieu ce mercredi. Une expérience vécue à la11148349_1647192398845197_3396654344554400999_n suite d’une publication qu’une dame très sympathique fit au sein du groupe intitulé «’’l’art du nu» au sein du célèbre réseau social Facebook. Ladite publication a abordé un sujet méconnu, ou plutôt fort tabou, au sein de la société et j’ai nommé: le phallus.

Organe mâle par excellence et utile pour la procréation et agréable pour les rapports les plus intimes, le phallus demeure un sujet caché, ostracisé voir presque banni du monde des arts. Et pourtant, rien de comparable existe en ce monde pour décrire la virilité de l’homme dans un monde qui se situe entre deux pôles majeurs dont le premier est la vulgaire représentation que l’on retrouve dans les films pornographiques et le second est celui de la castration idéologique de l’image même de l’homme. N’est-il pas vrai que l’homme est accusé de tous les maux qui sévissent sur la terre? Poser la question est aussi y répondre.

Or, une dame charmante a osé relever le sujet en décriant qu’effectivement la représentation artistique du phallus est extrêmement rare. Des raisons diverses sont à l’origine d’une telle situation mais puisque ce n’est pas le thème du présent article, je vous suggère de faire vous-mêmes vos recherche. Croyez-moi sur parole, les bibliothèques regorgent de document sur le sujet.

11402417_1647714542126316_6738043210225166795_oToutefois, j’ai eu la chance de discuter avec elle et d’en savoir un peu plus sur sa vision des choses. Vision digne de respect et de réflexion. D’ailleurs, elle désire que le regard du spectateur se concentre sur la vision à l’égard d’un homme à l’état pure naturel. Il est réellement beau tel qu’il est et n’hésite pas à le comparer à un arbre, lui-même symbole par excellence de force et beauté. Autrement dit, elle aimerait que les gens acceptent de regarder le sexe masculin, communément appelé phallus, comme une merveille véritable de la nature et non pas comme un objet sexuel ou de perversion. En résumé, le découvrir comme il se doit. Un point, c’est tout.

Je partage tout à fait son opinion. En effet, quand moi-même je pose nu lors d’une séance de nudité artistique devant un groupe d’étudiants et d’étudiantes en arts venus spécialement pour travailler avec moi en tant que modèle véritablement unique en son genre, ceux-ci ressentent un certain plaisir, dans le sens de pouvoir le faire de manière respectueuse, de voir, d’étudier et de briser en quelque sorte un tabous social qui est celui du phallus chez un homme avec un handicap physique visible.

Fait à retenir! Ce qui est souvent apprécié chez les étudiants et les étudiantes pour qui je pose nu durant les séances c’est d’une part, de pouvoir le faire sur une très longue période de temps et d’autre part, de contrôler entièrement mon phallus qui conserve sa flaccidité. Il va de soi que j’ai développé plusieurs techniques qui me sont particulières pour mon contrôle de mon phallus.

Mes techniques sont: Une profonde respiration dès que je ressens un gonflement de mon phallus. Unemodc3a8le-vivant-77 visualisation sur des pensées positives telles que des poèmes ou bien des réflexions sur certains sujets qui m’interpellent et aussi garder à l’esprit que la responsable du groupe a toujours un regard critique sur ma prestation y compris sur mon phallus. Trois techniques simples mais d’une efficacité quasi à toutes épreuves. Vous pouvez me croire sur parole.

En résumé, son texte sur la représentation du phallus de l’homme dans le domaine de la nudité artistique m’a beaucoup interpelé. Moi-même, étant modèle nu, je fais tout mon possible pour ne jamais cacher mon phallus lors d’une séance de nudité artistique sans pour autant le mettre en évidence. Vouloir le soustraire à tout prix des regards des artistes (hommes et femmes) et celui du grand public en général me fait penser à l’idéologie hitlérienne qui voulait manipuler ce domaine qu’est l’art allant jusqu’à l’affubler de “dégénéré” si ce dernier allait à contresens de ce qu’elle prônait comme unique vérité.

Or, l’art dernier doit être authentique en tous temps et libre de toute propagande telle qu’elle soit.

Et, vous? Qu’en pensez-vous?

Merci de m’avoir lu!

11391505_1647714745459629_2353214156257403439_n

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

N.B. Un grand remerciement à Isabelle G. de France pour son partage.