Archives de tags | esprits

Contemplation

Contemplation

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Contemplation

 

Il est bon quelques fois,

Afin de ne point perdre la foi,

La foi en la vie, en l’amour et en nous-mêmes,

De s’arrêter pour quelques instants face à soi-même.

 

Dans les moments des turpitudes de la vie,

Où bien des gens y perdent tant leurs consciences que leurs esprits,

Allant ici et là comme les grains de pissenlits au gré d’un vent d’été,

Ne sachant comment se termineront leurs mornes journées.

 

Voilà pourquoi il est plus que nécessaire,

De cesser pour notre bien-être d’être grégaire,

Et de rentrer au plus profond de notre être, de notre essence,

Afin d’y retrouver ce qui nous ravive vraiment telle une éloquence.

 

Point de chapelets ni de prières pour y trouver son chemin,

Peut-être une noble pensée transcrite sur un modeste parchemin,

Une pensée d’un grand sage ou d’un humble saint vivant à une ère perdue,

À réciter comme on le désire, richement habillés ou entièrement nus.

 

Alors que faire pour survivre dans ce monde sans émotion ?

Que pouvons-nous accomplir face à ces humains que de nom ?

Simplement ceci, surtout si l’on est seul comme de raison :

De rentrer en soi et d’y vivre une réelle contemplation.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

L’attente

46483255_10157014401043919_5132928459265277952_o

Magnifique dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

L’attente

 

Simplement là elle est,
Immobile face à nous,
Sans dire mot et debout,
Droite comme un piquet.

 

Impassible le dos tourné,
Pour éviter les esprits en cette journée,
Calmement et avec sérénité elle a pris cette pose,
Une pose de longue durée avant l’heure de la pause.

 

Difficile d’écrire sur ce modèle,
Car unique je trouve qu’elle est belle,
Pas de visage mais pourtant je sens son âme,
Je ressens sa respiration qui m’atteint comme une flamme.

 

Attendre de trouver le mot juste,
Pour exprimer ce que je vois ce que j’admire,
Viser là où se trouve la corde sensible avec une mire,
Ce que parfois même si la vie est belle elle peut être aussi injuste.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Même le diable a été un ange au commencement 

43712885_486039948576093_381497085632970752_o

Magnifique dessin par mon amie de la France Juste Angèle

Même le diable a été un ange au commencement 

 

Il y a parmi mes nombreuses questions, 

Une qui suscite en moi plusieurs interrogations, 

Qui concerne bien des aspects de la vie et de notre destin, 

Et dont les réponses si compliquées qu’elles façonnent nos chemins. 

 

Comment se fait-il qu’il y ait tant de bonté, 

En même temps que l’on assiste à d’autant cruauté ? 

Au sein des hommes qui forment diverses races et les nations, 

Alors que coule dans leurs veines le même sang sans aucune ration. 

 

Aussi loin que les hommes ont fait l’histoire, 

Qu’ils ont réalisé œuvres dignes des plus grandes gloires, 

Et en même temps les pires crimes au nom de multiples dieux, 

Ceux de tous temps invoqués tant dans la nature que dans les cieux. 

 

Qu’il peut exister gens nobles tant par leurs actes que dans leurs âmes, 

Par une seule parole ils élèvent les esprits au ciel ou les précipitent dans les flammes, 

Que la plus pure des bontés et la pire des cruautés peuvent en un lieu cohabiter, 

Que la route de lumière et celle des ténèbres concernent bien toutes les réalités. 

 

C’est en pensant à cette dérangeante interpellation, 

Qu’est venue en moi en toute simplicité cette simple constatation, 

Une vérité qui explique cette réalité depuis des lustres sous le firmament, 

Qui dit que même le diable a été un ange au commencement. 

 

De 

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

En ce jour des rois mages

20171210_165301

En ce jour des rois mages

 

S’il y a une chose que la vie m’a appris,

C’est que tout peut être vite donné et vite repris,

Grande vérité que cette vie débute comme elle a commencé,

Avec des cris et des larmes de douleur  dès que nous sommes nés.

 

Un jour nous sommes étonnés,

De constater de voir nos chemins se terminer,

Ne pas pouvoir reprendre nos quelques faux-pas,

Sans oublier nos rêves inassouvis et ceux qu’on blessa.

 

En ce jour d’Orient bien spécial,

Où trois rois mages suivirent la rivière en aval,

Pour rencontrer cet enfant si tendre et fragile emmitouflé,

Dans les bras de sa chaste mère qui le serra pour le réchauffer.

 

Nous rappelant notre condition mortelle,

En souhaitant longue vie et existence éternelle,

Malgré nos grandes fautes et nos pires craintes qu’on redoute.

De nos questions sans réponses qui nous mènent vers l’ultime doute.

 

En cette journée bénie où tout a été dit et qui sera écrit,

Gardons la foi en nos cœurs et la paix en nos esprits,

Vraiment bienheureux ceux qui croient sans voir,

Et malgré la peur et la crainte gardent espoir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le déséquilibré

 

20171110_105216 (2)

Dessin réalisé par un étudiant en arts du C.E.G.E.P. de Sept-Îles 10 novembre 2017

 

Le déséquilibré

 

Devant la foule qui m’invective,
Face à cette crainte qui m’envahit,
Qui s’insinue au sein de moi et qui y fait son lit,
Que me veut-elle avec ses paroles cruelles et si vives ?

 

Est-il encore permis simplement d’être ?
Est-il aussi admis de ne point faire semblant ?
Alors que dans ce monde rien n’est ni noir, ni blanc ?
Que seule valeur véritable et honorable est accordée à paraître.

 

Les goulags de la froide Sibérie,
Ont quitté cette terre glaciale et ses steppes,
Et en dépit de ceux qui donnèrent leurs vies à Falaise et à Dieppe,
Notre si chère liberté est devenue affaire de propagande en nos esprits.

 

Doit-on croire les médias ?
Peut-on faire confiance à ceux qu’on rencontre ?
Doit-on tout gober par la boîte à images et à ce qu’elle raconte ?
Faire preuve de sagesse et de prudence est-il synonyme de paranoïa ?

 

Garder son intégrité est mieux que mensonge et perfidie,
Bonheur bien éphémère pour le cœur épris par les artificiels paradis,
En cette période de troubles et de maux divers, heureux est l’homme avisé,
Car la liberté n’a pas de prix même si on vous insulte de pur déséquilibré.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada