Archives de tags | politique

Jamais ils ne prendront ma fierté

they_could_not_take_your_pride_by_rickb500_dd4ycra-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Jamais ils ne prendront ma fierté

 

Je suis femme de ce noble pays,
Fidèle à mes amis, à ma famille et à ma patrie.
Je suis née avec grande liberté tant de corps que d’esprit,
Dans un humble village de Bavière j’ai avec bonheur grandi.

 

Entourée de gens bien,
Je n’avais point connu la faim,
D’une mère attentionnée et d’un père vaillant,
Mes jours s’écoulèrent avec quiétude et allègrement.

 

Puis vinrent les jours de guerre,
De la politique, je n’en avais rien à faire.
Car avec mon amour je désirais vivre pour toujours,
Espérant que mon souhait de nous marier se réaliserait un jour.

 

Les barbares envahirent mon village tant aimé,
De nos belles maisons grands feux furent allumés,
Malheur aux vaincus, dit-on, car telle est leur destinée.
Sans prenant aux femmes, de nos corps ils s’en sont bien amusés.

 

Venant vers moi, ils arrachèrent mes vêtements.
Voyant dans leurs yeux toute leur haine sans ménagement,
Salivant de pensées impures tels de vulgaires animaux assurément,
Ils ne se doutèrent jamais de ma force d’âme bien évidemment.

 

De mon corps, ils pouvaient en abuser.
De mon corps, ils pouvaient à leur guise s’en amuser.
De mon corps, ils pouvaient essayer de le briser de toutes leurs forces.
Car au fond de mon âme, je sais bien qu’y réside une bête tellement féroce.

 

Jamais, ils n’ont réussi à détruire ce que je suis.
Jamais, ils n’ont réussi à éteindre en moi l’étincelle de la vie.
Car en moi j’avais fait ce noble serment, je m’étais en silence juré :
Que quoiqu’il m’arrive en cet instant jamais ils ne prendront ma fierté.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Qu’elle puisse vivre dans nos mémoires

Qu’elle puisse vivre dans nos mémoires

Bonjour tout le monde,

Je viens juste de lire un texte écrit par la chroniqueuse Sophie Durocher et publié au sein d’un journal populaire dans la province de Québec.* La lecture dudit texte m’a profondément bouleversé. En effet, on y raconte que l’une des plus grandes chanteuses du Québec vit ses derniers moments suite à une maladie foudroyante qui gruge petit à petit la mémoire de la personne qui en est atteinte. Et j’ai nommé la maladie de l’Alzheimer.

Une maladie sans pitié, sans moral et sans-coeur. Une maladie qui nous enlève lentement mais inexorablement de la mémoire de ses victimes. Une maladie qui touche de plus en plus de gens au fil des années. Personnellement, une de mes tantes maternelles est décédée des suites de cette pathologie. Comme quoi, je ne peux en aucun cas rester indifférent lorsque je lis un article traitant d’un tel sujet.

Mais, ce qui m’a le plus interpelé dans l’article en question, c’est l’image où un peuple tout entier semble être atteint de ce fléau. Je parle ici, à l’instar de la chroniqueuse, du peuple québécois. Ce qui est d’autant plus triste que la devise du Québec est nul autre que  » je me souviens « . Mais de quoi les québécois se souviennent-ils vraiment ? Je serais porté à répondre de pas grand chose.

Toutefois, je me console en me disant que c’est l’ensemble du monde occidental qui est atteint d’Alzheimer. Serait-ce une conséquence directe de l’instantanéité prévalant dans le monde actuel ? Consommer toujours plus vite afin de jeter encore plus rapidement. Voir maintenant, parfois entendre mais rarement écouter pour aussitôt oublier ? Oublier afin de se croire vivant. Mais, quel peuple peut effectivement vivre si il oublie ceux et celles qui lui ont prêté leurs voix au cours de son histoire tant politique, journalistique et, dans le cas présent artistique ?

Aurais-je pu passer sous silence la disparition de madame Renée Claude de notre mémoire collective ? Aurais-je pu continuer de rédiger mon blogue certes dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie sans rendre hommage à cette artiste du Québec ? Aurais-je pu me proclamer nationaliste sans faire mention, ne serait-ce qu’une seule fois, de cette dame qui fut une figure de proue du nationalisme québécois lorsque ce mouvement fut à son apogée dans les années 1970 ? À toutes ces questions, la seule réponse est un non catégorique.

C’est pourquoi j’ai décidé de perpétuer l’image de cette chanteuse au sein de mon blogue artistique. C’est bien peu comme action, mais si j’ai pu préserver son nom dans notre mémoire en permettant à mes nombreux abonnés de la découvrir, en souhaitant que mes compatriotes d’une certaine génération en fassent de même, je pourrais dire mission accomplie. Bref, je désire que, un peu grâce à cet article, madame Renée Claude puisse vivre dans nos mémoires, et ce pour toujours. 

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

*Il s’agit du Journal de Québec édition du lundi 11  février 2019

*Je profite de l’occasion pour remercier madame Sophie Durocher de m’avoir donné sa permission de m’inspirer de son article au sein de sa chronique.

Présentation de votre prochain modèle vivant

IMG_0069_edited

Présentation de votre prochain modèle vivant

Aux étudiants et étudiantes en arts de l’U.Q.A.C.

Bonjour tout le monde,

Je m’appelle RollandJr St Gelais et je vis dans la belle ville de Québec. Je possède plus de quatre baccalauréats obtenus à l’université Laval à Québec. C’est en réalisant un travail de session de théologie que l’idée de devenir modèle vivant est apparue dans mon esprit. Ledit travail portait sur la thématique morale de l’eugénisme dans certains pays européens dont l’Allemagne nazie. Une politique qui avait mis à contribution, de plein gré ou non, bien des artistes allemands.

C’est en pensant longuement à cette thématique que je me suis posé cette question : Pourquoi ne deviendrais-je pas un modèle vivant pour les écoles d’art et les ateliers? Cela pourrait être utile afin de contrecarrer l’image de perfection présente dans les médias populaires.

Bref, et après une grande persévérance, cela fait maintenant plusieurs années que je pratique cette noble passion. Comme quoi, il ne faut jamais abandonner ses rêves.

Je possède une grande ouverture d’esprit, un sens inné de la perfection et de la recherche du bon goût. On me dit être un agréable partenaire de travail, ayant un sens de l’humour développé et une joie de vivre contagieuse. Vous aurez la chance d’avoir un modèle vivant au physique peut-être un peu spécial mais qui a beaucoup de cœur au ventre ce mercredi prochain.

Je vous y attends tous et toutes.

Artistiquement votre

Rolland St Gelais de Québec

Le nu selon Mireille Darc

Le nu selon Mireille Darc

Bonjour tout le monde,

Certaines personnes m’ont déjà reproché d’avoir la fâcheuse manie deMireille Darc 3 me fixer sur un sujet lorsque ce dernier envahit mon esprit. C’est possible. Toutefois, il peut arriver qu’une telle fixation se trouve légitimer par l’intérêt qu’il peut susciter aux plans artistique, sociologique, historique et même, dans nombre de cas, politique sans omettre la spiritualité. C’est ainsi que je me suis permis de réaliser une dernière publication afin de rendre hommage à cette femme extraordinaire qu’a été madame Mireille Darc.

PMireille Darc 4ourquoi donc vouloir rédiger un tel article sur la nudité artistique vue sous le regard de cette femme ? C’est justement parce que c’est elle, et seulement elle, qui a choisi son modèle en tenant compte à la fois de ses critères personnels et de ses objectifs photographiques. Ses critères et ses objectifs lui sont-ils réservés par le simple fait qu’elle soit une femme ? Je ne le crois pas. Bien au contraire ! C’est d’abord et avant toute chose en tant qu’actrice, de surcroît de renommée internationale dans le monde de la francophonie, qu’elle a su développer un esprit critique dans ses choix tant du modèle que des poses nues élaborées au fil de ses séances. Comme quoi avoir passé du temps devant la lentille peut être utile lorsque le moment d’être dernière celle-ci soit venue.

Mireille Darc 2Personnellement, je suis impressionné par la qualité photographique de l’ensemble des oeuvres de Mireille Darc. Elle a su démontrer avec brio que l’on peut apprécier la nudité artistique, avec un soupçon de sensualité dans certains cas, même si on est membre de la gente féminine. Je dirais même qu’elle possède un coup d’œil, ce coup d’œil tant convoité par le milieu de la photo, qui capte l’instant unique qui rend le résultat final réellement hors de l’ordinaire. Oui, c’est le moins que l’on peut dire. En effet, après avoir admiré quelques-unes des photos faites par cette femme sur son modèle, qui est d’une grande beauté, la chose à retenir est ceci : Tout y est parfait. Il va de soi, faut-il être surpris ?, que l’utilisation du « noir et blanc » a été un choix judicieux en pareille matière.

Merci Madame Mireille Darc pour ce leg que vous avez fait à l’ensemble de la communauté de la francophonie. Je vous souhaite de continuer avec amour cette oeuvre grandiose là où vous êtes maintenant. Merci à mon amie et collaboratrice Idéelle pour sa permission d’utiliser ses photos. Ceci a rendu possible la rédaction du présent article

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Source photographique : https://ideelle.wordpress.com/2017/08/29/de-lautre-cote-de-lobjectif/

Qui ne tente rien…

Qui ne tente rien…

Bonjour tout le monde,

New Image 4J’aimerais aujourd’hui vous faire part d’une petite réflexion qui a surgi au sein de mon esprit au courant des dernières semaines. Devrions-nous craindre ce que notre cœur nous incite de faire et ce au point de s’empêcher de s’accomplir ? Oui, il est vrai que la société actuelle nous semble être, à tord ou à raison, très oppressive dans nos choix de vie. D’autant plus que les médias sociaux sont parmi les instruments privilégiés pour condamner toutes formes d’expression qui ne seraient conformes aux idées, je dirais plutôt fausses idées, véhiculées dans nos sociétés.

C’est tout de même triste à reconnaitre que de nos jours la rectitude New Image 12politique ait la préséance sur l’exploration vers des mondes inconnus. Serait-ce là une preuve irréfutable que le retour de l’obscurantisme religieux, à ne pas confondre avec le fait de vivre en conformité avec sa foi puisqu’une telle foi peut aussi être une occasion d’aller vers l’autre, a bel et bien lieu de nos jours ? C’est, après mûres réflexions, vraiment possible.

New Image 6Qui plus est ! On peut aisément constater que le bon vieux dicton qui affirme que  » qui ne tente rien, n’a rien » prend tout son sens à notre époque. En effet, il semblerait que la critique, laquelle est souvent loin d’être constructive, afflue de parts et d’autres dans le seul but de déconstruire l’originalité des œuvres qui osent sortir des sentiers battus. Voilà pourquoi il m’est un devoir presque sacré d’aller sans cesse vers les chemins qui ont été peu explorés tant dans le domaine de la nudité artistique que celui de la poésie et, bien entendu, de la photographie.

Ce qui est amusant, si j’ose dire, c’est le fait qu’il m’est loisible de faire un amalgame de ces trois domaines au sein de mes publications au sein de mon blogue. Un tel amalgame démontre, selon les dires de plusieurs artistes pour qui j’ai posé nu, toute l’harmonie entre les trois composantes de l’être humain que je suis. C’est-à-dire le corps dans sa nudité intégrale, l’âme qui s’exprime via la composition des poèmes et l’esprit qui transpose sur les photos ce qu’il voit de son monde environnant. Trois entités qui ne forment qu’une seule et même personne: votre humble serviteur.(1)

Je termine donc mon présent article par cette double question New Image 14fondamentale : « L’homme aurait-il été capable de se surpasser si il avait toujours tenu-compte des barrières, plus souvent qu’autrement invisibles, imposées par la société ? Par conséquent, sa liberté d’expression serait-il davantage brimée à notre époque où tout est scruté à la loupe par des gens plus intéressés à leur avantage pécuniaire que par l’ouverture sur le monde ? » De telles problématiques inciteront de plus en plus de gens à ne rien risquer. Merci de me donner votre réponse.

Bonne semaine à vous !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

(1) Vous devez certainement vous douter de mon emprunt au concept de la sainte trinité qui a été longuement élaboré par les Pères de l’Église chrétienne.

J’aime mon pays

New Image46

J’aime mon pays

Bonjour tout le monde,

J’ai décidé de faire quelque chose de spécial pour le présent article. C’est-à-dire de vous expliquer certaines choses qui me tiennent vraiment à cœur puisqu’elles forment la raison pour laquelle j’aime mon pays. Mon pays a été fondé par des gens extraordinaires qui durent quitté, parfois de bon gré, parfois par pure nécessité et, pourquoi pas?, par le goût de l’aventure, leurs terres ancestrales.

new-image53Plusieurs d’entre eux ont pour origine la douce France, la très catholique Irlande et la grande téméraire Écosse. Trois régions ayant les valeurs judéo chrétiennes et une volonté de résistance contre un ennemi commun que je ne nommerai pas pour une question de pudeur intellectuelle. Parmi les autres valeurs, l’on notera la préservation du patrimoine et la protection de la langue dont le français pour les premiers et le gaélique pour les seconds. Une terre commune pour nous tous et une foi distincte en apparence mais tellement semblable dans son plus profond pour chacune des nations qui se sont greffés au fil des soubresauts de l’histoire.

Ayant une formation pluridisciplinaire de l’université Laval, cela m’a amené à voir tout ce qui se passe au sein même de ma nation et à prendre connaissance jusqu’à tel point cette dernière semble être malmenée par quelques médias de masse qui prennent un certain plaisir à culpabiliser ceux et celles qui veulent plus que tout défendre nos droits d’existence et à protéger nos valeurs issues du judéo christianisme.

DSCN0344.jpgOui, je suis fier de mes origines ancestrales. D’ailleurs, mon ancêtre Pradet dit St-Gelais a combattu les britanniques lors de la bataille des plaines d’Abraham alors que se trouvait parmi les rangs ennemis mon ancêtre écossais du nom de Hamilton. Deux ennemis qui ont, en dépit de la victoire de l’un et de la défaite de l’autre, construit l’un des plus beaux pays au monde.

Oui, je suis fier de vivre sur l’une des rares terres en Amérique du nord où le français est encore parlé par la majorité de sa population. Pour combien de temps encore ? Excellente question ! C’est, je crois, à chacun d’entre nous de protéger la langue française. Aucune loi ne sera plus forte que celle du cœur. C’est à méditer.

Oui, je suis fier de mes valeurs judéo chrétiennes lesquelles ont permis la fondation deNew Image4 communautés religieuses qui pour la majorité d’entre elles mirent sur pieds des hôpitaux, des hospices et des écoles ainsi que des universités où la qualité d’enseignement y a sans cesse progressé. Ce n’est à jamais oublié.

Voilà pourquoi j’ai décidé de publier selon les circonstances quelques articles à saveur politique afin d’une part, de promouvoir la langue française et d’autre part, de protéger les valeurs qui ont servi de tremplin à la construction de ce pays. Mon pays que j’aime. Bien entendu que mes passions en tant que modèle nu, la poésie et la photographie continueront d’être les pierres d’angle de mon blogue artistique.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Faire passer le message

Capture1
Faire passer le message

Faire passer le message

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, j’ai décidé de partager avec vous mon opinion sur l’utilité de la pose nue, dans un cadre bien entendu artistique, afin de faire passer le message auprès de la masse populaire. C’est un fait que l’on ne peut nier; le commun des mortels est envahi par des messages en tous genres, que ce soit à titre d’exemple en politique, en matière de publicité ou encore de la part de divers mouvements sociaux. Ici, presque tout est sujet à promotion.

Parfois, une propagande peut être menée au détriment de la démocratie. Les cas de l’Allemagne nazie et de l’ex-Union soviétique en sont de parfaits exemples. D’ailleurs, Joseph Gobbel est reconnu par la plupart des historiens comme le maitre incontesté dans ce domaine. À vrai dire, il prouve à lui seul que bien souvent le maniement de la plume est davantage efficace que les armes pour parvenir à ses fins lorsque notre vision de l’être humain est pervertie par le machiavélisme.

Toutefois, l’utilisation de l’image peut être encore plus efficace que la plume lorsque les intentions sont nobles. Une noblesse qui tire sa source dans le respect de l’être humain et de son environnement.(1)  Il faut noter qu’un tel phénomène provient, selon moi, que l’image dit à la fois tout et l’essentiel. Que l’efficacité de faire passer le message est accrue à son maximum. Ne dit-on pas qu’une image vaut mille mots?

Cela est d’autant plus vrai lorsque l’utilisation de la nudité est faite de manière professionnelle. En effet, il suffit de peu pour faire passer un message que je qualifierais empreint d’humanité que ce soit pour promouvoir une idée jugée jusque-là trop « marginale » ou encore pour dénoncer une situation d’injustice ou bien pour mener à bien une campagne de sensibilisation. Le cas le plus célèbre et digne de mention est bien celui de la magnifique Milo Moiré qui réalise depuis plusieurs années des séries photographiques tout à fait remarquables.

Bien entendu, il y a aussi d’autres artistes qui utilisent judicieusement la nudité comme outil de travail dans leurs procédés. J’ai eu la chance de trouver une publication fort intéressante où l’artiste a utilisé la nudité de trois modèles féminins afin de dénoncer toute la violence inhérente à la consommation de viande. L’ensemble de son travail est, c’est le moins que l’on peut dire, exceptionnel. Tout est orienté vers l’objet tant décrié avec soin et sans aucune exagération. « Était-il nécessaire de présenter trois modèles nus pour faire passer un tel message? » me direz-vous? Hé bien si!

Trois modèles nus féminins qui prouvent que l’Homme est capable du pire comme du meilleur. Et que, bien malheureusement, c’est dans le pire qu’il est le … meilleur. Pensons, entre autres choses, aux superbes manteaux de fourrure qui sont souvent des oeuvres d’art mais qui sont fabriqués et conçus avec de la fourrure animale. Animal qui a été plus souvent qu’autrement abattue de manière cruelle. Devrais-je écrire de manière inhumaine? Je ne le pense pas puisque seul l’être humain est capable d’agir ainsi. J’espère que le message est passé.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Source de la photo choisie: http://nifmagazine.com/meat-murder-jay-marroquin/

  1. Bon! Je reconnais que bien des affiches prônant la collaboration sous Vichy, à titre d’exemple, furent placardées dans les grands centre urbains de la France. On ne peut, hélas, refaire l’histoire.

Le bien-être de poser nu

12187896_10205298628202359_1321551331066787914_n_thumb.jpg

Le bien-être de poser nu

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout va bien pour vous et que la saison hivernale vous soit supportable. De mon côté, tout va pour le mieux surtout en ce qui concerne les projets en cours de réalisations lesquels serviront ultérieurement à la rédaction d’éventuels articles au sein de mon blogue artistique consacré à la nudité (l’art du nu). En effet, je devrai bientôt me rendre dans la région de Montréal pour participer à des séances de nudité lesquelles seront d’un tout nouveau genre. Vous comprendrez qu’il m’est impossible d’en dire davantage afin de préserver une certaine surprise. Croyez-moi sur parole! Vous serez étonnés par mon audace dans ce domaine de prédilection qu’est la nudité. Une nudité qui peut devenir un outil d’une importance cruciale dans la promotion d’idée et la revendication tant au plan social que politique. La présence de Milo Moiré à Cologne pour y dénoncer le viol collectif perpétré par des barbares à l’égard des femmes allemandes en est un parfait exemple.

Voilà donc la problématique à laquelle je désire répondre au sein de cet article: La nudité peut-elle servir d’outil dans l’avancement des droits sociaux, notamment par la revendication politique au sein d’une société dite « évoluée »? Si oui, quels seraient ses barèmes servant de garde-fou afin d’éviter toute dérive possible, mais peu souhaitable? Il s’agit certes d’une problématique difficile à résoudre puisque nous avons tous nos idées préconçues face à l’utilité, à la pertinence et à la raison d’être de la nudité au sein de la société actuelle sans omettre le fait qu’il existe plusieurs sociétés sur cette planète que l’on appelle la terre et où vivent des milliards d’êtres humains. Défi difficile que je tente de relever avec plaisir.

Une chose doit être clarifiée une fois pour toute; la nudité ne doit jamais être utilisée à toutes les sauces, si je peux me permettre cette expression. Tout comme chaque chose peut être d’une grande utilité en certaines circonstances, mais tout aussi nuisibles en d’autres occasions. D’ailleurs, il existe de nombreuses voies de communication pour faire valoir ses idées. L’on a qu’à penser à titre d’exemples aux médias électroniques, à la rédaction de lettres ouvertes, aux nombreuses tribunes journalistiques tant de la presse écrite que radiophonique. La démocratie est riche en moyens d’expressions surtout lorsque l’on sait s’en servir de manière adéquate et que l’on respecte ce principe de base qui veut que les droits des uns finissent là où ceux des autres commencent.

barbe-blancheMaintenant, revenons à la question: La nudité peut-elle servir d’outil dans l’avancement des droits sociaux, notamment par la revendication politique au sein d’une société dite « évoluée »? À cela je vous répondrai par un oui… nuancé. En effet, il peut arriver que la nudité devienne le dernier moyen pour amener une société entière à prendre position sur un événement qui a causé un préjudice envers une classe bien précise laquelle se retrouve trop souvent parmi les exclus, les sans-voix, les laisser-pour-comptes et les marginaux. Bref, ceux pour qui nos regards sont loin de leur être portés. L’être humain est ainsi fait, qu’on le veuille ou non.

11235251_676422929152119_142811643_o_thumb.jpgBien que la nudité peut être un outil fort utile dans des circonstances bien précises, il n’en demeure pas moins qu’elle doit être manipulée avec grand soin et d’une prudence extrême. Oui, la nudité est un instrument que l’on doit manipuler comme n’importe quel autre: le corps est possiblement l’arme absolu pour renverser le cours de l’histoire s’il est utilisé de manière adéquate. Les nombreuses manifestations pacifiques qui ont eu lieu pendant les mouvements Peace & Love des années 1960 ont souvent servi de tremplin dans les revendications des groupes sociaux tant en Europe qu’aux Etats-Unis. À cela s’ajoute l’extrême prudence avec laquelle on doit s’en servir. Un vieil adage dit que « trop, c’est comme pas assez puisqu’il nuit plus souvent qu’autrement. »

Le cas de la fantastique Milo Moiré à Cologne est le parfait exemple qu’une nudité peut être utilisée de façon à la fois responsable, intelligente et digne d’intérêt. Responsable puisque son agissement n’engage qu’elle-même, même si personnellement j’aurais préféré un appui de la population allemande dans sa démarche, un appui qui aurait pu se concrétiser par des manifestations de masse d’hommes et de femmes entièrement nus(es) et dont l’objectif aurait été de dire un non catégorique à toutes formes de violence et d’abus sur la femme. Une nudité que je qualifierais d’intelligente puisqu’elle a su d’une part, se servir de sa notoriété dans ce domaine de prédilection pour amener un regard critique sur ce triste événement et que d’autre part, elle a su se placer au bon endroit et au bon moment pour avoir une visibilité accrue auprès des médias de masse.

PP_012_B_OR1_thumb.jpgUne sous-question doit ici être résolue; quels barèmes pourraient servir de garde-fou afin d’éviter toute dérive possible, mais peu souhaitable? Selon moi, et c’est mon humble opinion, quatre barèmes sont à retenir. En premier lieu, l’urgence d’agir. J’attends ici lorsque l’ensemble des moyens misent à la disposition du grand public ont été épuisés au sein d’une société libre et démocratique. En deuxième lieu, il faut tenir compte de la pertinence du message que l’on veut faire passer. Là encore, ce qui est pertinent pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre. En troisième lieu, et conséquemment à ce que je viens précédemment d’affirmer, une certaine cohésion sociale doit exister, voire maintenue sur une longueur de temps respectable, pour qu’un impact puisse se faire sentir sur l’ordre des choses. Enfin, le dernier barème, et qui est loin d’être négligeable, concerne l’image que la nudité a au sein de la société concernée. Vous devez aisément comprendre que chaque société possède une vision qui lui est propre à l’égard de celle-ci. Une vision qui est influencée à la fois par l’histoire, les us et coutumes et par les diverses religions qui ont façonné la mentalité générale de la population. Enfin, il faut aussi retenir que chaque personne a de part son expérience de vie un rapport avec la nudité qui lui est particulière.

Loin de moi l’intention de porter un jugement sur autrui ou la société dans laquelle il vit. D’ailleurs, qui suis-je pour juger mon prochain? Cette question s’adresse à chacun d’entre nous.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada