Archives de tags | serviteur

Pudeur

FB_IMG_1532261054540

Dessin de Eri Kel

Pudeur

 

Encore endormie?

Ce que tu es jolie, ma chérie.

En ce dimanche où tout est tranquille,

Loin des bruits de la semaine en ville.

 

Déjà un mois que nous sommes en vacances,

Que notre vie se déroule comme un fleuve de romance.

Soleil et ses bienfaits à profusion et à chaque jour

Clair de lune et ses regards furtifs lorsque nous faisons l’amour.

 

Sur cette île magnifique et perdue,

Perdue telle que furent toutes nos vertus.

Nous avons appris à nous connaître et à renaître,

Loin de ces regards et de ces jugements de ces êtres.

 

C’est maintenant l’aube,

Le temps de réciter les laudes.

Mais c’est avec mes mains que je veux,

Que je désire donner un plaisir tel est mon vœu.

 

Mais devant ton sacré silence,

Me rappelant la douceur de ma tendre enfance,

Alors que tu es étendue bien sagement dos face à ton serviteur,

J’acquiescerai à ta volonté d’attendre à plus tard en veillant sur ta pudeur.

 

De

 

Rolland St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laissez-moi

FB_IMG_1528541484639

Magnifique création de Noble Roro

Laissez-moi

 

Laissez-moi je vous en prie,

Permettez-moi je vous en supplie,

Exaucez l’humble prière de votre serviteur,

Allez! Dites-moi oui. N’ayez aucune peur.

 

De vos magnifiques seins!

Qui rendent jaloux les saints.

De leur beauté, j’en suis perturbé.

De leurs formes, j’en suis obsédé.

 

Mais, rassurez-vous ne craignez rien!

Même si je ne suis qu’un pauvre vaurien.

Allant ici et là sous les étoiles du firmament.

Espérant un peu de tendresse et d’amour en rêvant.

 

 

En rêvant de caresser votre peau de satin,

En m’éloignant de mon sort et de mon destin,

Que vaut la vie d’un homme s’il ne peut se reposer?

Quelle est sa raison de vivre s’il ne peut d’un amour espérer ?

 

 

Laissez-moi vous approcher!

Laissez-moi tendrement vous cajoler!

Avec délicatesse de vos craintes je vous soulagerai.

Avec passion, vos plus intimes désirs je les exaucerai.

 

 

De

 

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Vous avez osé me tourner le dos

1510635_10153291707138919_7198490903825139382_n

Magnifique dessin réalisé par mon ami et collaborateur Eri Kel de la France

Vous avez osé me tourner le dos

 

Jolie jeune dame,
Fragile jeune femme,
Aux seins si magnifiques,
Vous voir ainsi est si mystique.

 

Femme de chair,
Femme légère comme l’air,
Que j’aimerais embrasser ce corps,
Que j’aimerais caresser cette peau d’or.

 

Assise sur vos tendres fesses,
Vous voir ainsi quelle allégresse,
Joie indescriptible pour mes yeux fatigués,
De cette vie d’artiste précaire mais si comblée.

 

Ne bougez pas! Je vous en prie, je vous en supplie,
Ça y est! Votre beauté est maintenant immortalisée,
Mon désir est de vous rendre digne des champs Elysées,
Ça y est! Votre féminité est à jamais dans la mémoire de l’infini.

 

Oui, vous avez osé me tourner le dos,
Mais je ne vous en veux pas car il est si beau,
Ressemblant à quelques notes d’une douce mélodie,
Vous voir ainsi est pour votre serviteur un prélude au Paradis.

 

De

 

RollandJr St Gelais 
Québec (Québec)
Canada

La solitude me pèse.

29063282_10156357380543919_2290570431926632448_n

Dessin magnifique réalisé par Eri Kel de la France

La solitude me pèse

 

Saint du ciel,

Sein qui goutter le miel,

Réconfortez votre serviteur,

Calmez de votre nectar celui qui a peur.

 

De mes lèvres sortent louanges,

Et de votre mamelon le jus savoureux des anges,

Laissez-moi vous supplier, vous conjurer et vous prier,

Tandis que de ma bouche, avec délice je vous savourerai.

 

Saints dévoués à notre Seigneur,

Sein que je désire avec mes larmes et mes sueurs,

Avec mes mains jointes je vous offrirai avec foi mon cœur,

Avec mes mains délicates, je vous caresserais avec grande douceur.

 

Oui priez pour mes péchés,

Pour toutes celles que j’ai convoitées,

Sein magnifique qu’avec pudeur je baise,

Ô saints bénis ! Si vous saviez combien cette solitude me pèse.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Voici la première d’une série de vidéos…

Voici la première d’une série de vidéos

Bonjour tout le monde,

Voici la première d’une série de vidéos qui seront publiées une fois par mois au sein de mon blogue artistique. J’ai décidé d’agir ainsi afin d’une part, rendre mon blogue davantage agréable à découvrir et, d’autre part, de vous permettre de connaître davantage votre humble serviteur.

Un être humain comme tout le monde avec ses forces et ses faiblesses, ses qualités et ses défauts mais qui a avant toute chose une véritable passion dans son domaine de prédilection qui est celui de modèle vivant. À cela s’ajoutent, bien entendu,  la poésie et la photographie.

Portez-vous bien !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un outil de travail

20171129_132432

Un outil de travail

Bonjour tout le monde,

Pour aujourd’hui, je désire simplement vous parler d’un de mes outils de travail préférés dans le cadre de mes activités en tant que modèle nu. Hé bien oui ! Au cas où vous ne le sauriez pas, ma prothèse, parfois appelée jambe artificielle, est sans contredit un outil de travail fort utile lors de la réalisation de mes poses nues.

Parmi les poses nues où elle m’est d’une grande utilité, il y a celles où je démontre la facilité avec laquelle je l’installe afin de compenser l’absence de ma jambe. Hé bien oui, je suis tout à fait conscient que plusieurs personnes puissent être intriguées par le simple fait que je dois l’installer à chaque matin. Une chose doit être clarifiée : Je me compte chanceux de pouvoir marcher dans ma situation tout comme je suis aussi chanceux de pouvoir écrire sans avoir de mains ou bien de parler en l’absence de ma langue.

Mais, je reviens aux nombreuses questions que certaines personnes peuvent se poser concernant l’installation de ma prothèse. Des questions bien légitimes ! Est-ce si difficile ? Comprend s’y prend-t-il ? Est-il habitué de porter une telle prothèse ? Et, surtout, pourquoi accepter de poser nu avec cette « machinerie » ? Il va de soi que je suis tout de même habitué à vivre avec une telle prothèse laquelle est changée à intervalle plus ou moins régulière. D’ailleurs, vous vous doutez bien que la qualité de mes premières prothèses portées durant mon enfance se situe aux antipodes que ce que je porte de nos jours. Il est tout à fait normal que l’évolution de la conception et de la fabrication dans le domaine des membres artificiels. C’est bien qu’il en soit ainsi.

20171129_153214-1Comment je m’y prends pour l’installer ? De la même manière que vous le faites pour mettre vos chaussures. Rien de très compliqué ! Quelques mouvements brefs et précis et le tour est joué. D’ailleurs, ce qui m’a particulièrement amusé, c’est l’expression d’étonnement que ma charmante aide, venue assister à ma prestation de Shawinigan, a eu à son visage lorsqu’elle a vu mon habileté non seulement à enlever mes vêtements mais aussi à préparer ma prothèse en prévision de mes poses nues. Une prévision longuement préparée depuis mon invitation de la part de la responsable de l’atelier  » La Factrie  » de Shawinigan. 

Un regard à la fois d’admiration et de respect envers votre humble serviteur. Il est bon de retenir qu’il en était de même pour moi à son égard. Ce qui est la moindre des choses vu son énorme désir de m’accompagner non seulement pour savoir comment se passe le déroulement d’une séance mais aussi pour être mon aide. Une aide vraiment appréciée par votre dévoué serviteur et votre fidèle ami.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

L’importance des poses choisies

katrina_6_by_ubufoto-daiuts3

Modèle nu? Katerina Photographe? R. de la Suisse

L’importance des poses choisies

Bonjour tout le monde,

katrina_4_by_ubufoto-daip8k3J’ai décidé de poursuivre la rédaction de mes articles en m’inspirant des petits chef-d’oeuvres présentés au sein du site de partage artistique connu sous le vocable de deviantArt. Un site où regorgent de véritables créations dans différents domaines tels que la peinture, le dessin et la photographie.  Bien que tous les genres de créativité y soient présentés, on a qu’à penser à titre d’exemple aux réalisations sous formes 3D, à des papiers-peints pour fond d’écran d’ordinateurs et bien d’autres encore, la quantité d’oeuvres où la nudité est la pierre angulaire de leur création est sans contredit phénoménale. Voilà pourquoi, j’ai opté pour me concentrer uniquement aux auteurs dont les oeuvres m’interpellent vraiment. C’est-à-dire soit qu’elles aient un petit quelque chose qui me dérange au plus profond de moi ou bien qu’un débat est rendu possible afin de parfaire nos connaissances sur tel ou tel aspect du modèle vivant. Bien souvent, dans le premier cas, la composition d’un poème semble être tout indiquée alors que, dans le second cas, un article, disons-le franchement, davantage étoffé demeure sans contredit la pièce maitresse. Il va de soi qu’une autorisation de la  part des auteurs est un pré requis afin d’utiliser leurs réalisations au sein de mon blogue.

Ici, le sujet du présent article est l’importance des poses choisies par le modèle nu durant la séance de nudité artistique. Cela va peut-être vous paraître étrange, mais force est de constater que dans bien des situations les poses faites par le modèle nu semblent être de moindre importance alors que cela devrait être tout le contraire. En effet, chacune des poses se doit d’être choisie longtemps à l’avance en tenant compte d’éléments d’une importance capitale pour le bon déroulement d’une session.

Parmi ces éléments l’on a l’aisance physique que le modèle nu éprouve avec sonkatrina_7_by_ubufoto-daixjc8 corps. Est-il apte à tenir des poses plus ou moins longues? Est-il capable de réaliser des positions où certaines parties de son physiques seraient plus exposées que d’autres? Autrement dit, quelles sont ses limites tant physiques qu’émotionnelles? À cela vient s’ajouter son état de santé global lequel est souvent en lien avec son âge et son expérience de vie. Peut-on demander à un modèle nu âgé dans la fin soixantaine de réaliser la même pose de dix minutes ou plus que celle d’un autre modèle nu âgé dans le début de la vingtaine? Probablement pas! Il y a aussi la situation physique globale laquelle varie de manière, certes parfois déconcertante, d’une personne à une autre. Une petite chose doit être soulignée : Toute personne qui désire devenu modèle nu que ce soit de manière occasionnelle ou à temps plein peut le faire, et ce peu importe son physique. Une personne ayant un physique qualifiée de plus « enveloppé » est tout aussi appréciée en tant que modèle nu qu’une autre ayant un corps davantage svelte. L’essentiel, c’est d’abord et avant toute chose d’être bien avec son corps et, dans le cas présent, son corps nu.

katrina_9_by_ubufoto-daj54s5En ce qui me concerne, et c’est mon humble opinion, chacune des poses que je prends devant un groupe d’artistes ou bien devant un(e) photographe est souvent longuement réfléchie. En effet, je dois m’assurer du bon déroulement de la séance surtout lorsqu’elle a lieu au plan académique. Je ne peux me permettre de tenir une pose sachant fort bien qu’elle me demandera un effort soutenu pour une longue période. Ici, le but premier est de permettre aux étudiants et aux étudiantes de se surpasser pendant la séance qui est, cela va vous étonner, la leur bien avant d’être la mienne. Oui, le modèle nu est le point central de la séance de niveau académique, mais il doit tenir compte qu’il est bel et bien le serviteur pour les gens soucieux à la fois d’apprendre et de se perfectionner. Omettre ce fait rend caduque la raison d’être des séances de modèle vivant.

Enfin, le second but mais non le moindre consiste à avoir du plaisir à poser nu. Unkatrina_8_by_ubufoto-daj1ibv plaisir sain partagé tant par le modèle que par les gens qui assistent à ladite séance. Oui, il est plus que nécessaire de maintenir un sérieux lors de ces séances si l’on désire travailler dans l’objectif d’une amélioration tangible dans le domaine de travail. Cela inclut autant le dessin, la peinture, la photographie et la sculpture. Ce qui ne signifie en aucune façon que l’on doit agir tels des moines au sein d’un monastère juché sur une haute montagne quasi inaccessible. L’art de la nudité est basé sur le plaisir et, dans une certaine mesure, rien ne peut être pleinement accompli sans un plaisir partagé entre d’une part, le modèle vivant et les gens qui l’entourent.  En effet, à l’image du Christ qui offre son corps dans le sainte eucharistie afin de donner sa vie à ceux et celles qui ont une foi aveugle en Lui, le modèle nu offre la fragilité de son être, à travers ses poses, au sein même de sa nudité aux artistes venus s’abreuver à la source de la vie. Une vie dont témoigne le modèle à chacune des réalisations artistiques.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Merci au photographe de la Suisse alémanique R. pour sa permission d’utiliser quelques-unes de ses réalisations photographiques grâce auxquelles la publication de cet article a été rendue possible. Bravo à son modèle Kristina pour ses poses extraordinaires.

Son deviantArt est: http://ubufoto.deviantart.com/

 

Ô belles muses de ces bois !!!

14379856_1181092291913183_9205723743150828156_o

Crédit artistique: Ed Freeman Photography

Ô belles muses de ces bois !!!

 

Me promenant près d’une rivière,

Accompagné de pensées à mon cœur si chères,

À mes souvenirs de ces chaudes nuits d’été australes,

Et être en paix avec moi-même et loin de tous ces vandales.

 

Respirant cette fraîcheur automnale,

Regardant couler l’eau pure tel un conte proverbial,

Ne me souciant pas un seul instant j’allais y découvrir,

De ces beautés mirifiques j’ai vues dès que mes yeux s’ouvrir.

 

Trois dames nues,

Aux corps si fragiles et si menus,

Et que par crainte de les voir loin de moi s’enfuir,

Point de mes mots si futiles de ma bouche ne purent sortir.

 

Femmes de toute beauté,

Vous m’avez exposé votre tendre nudité,

Sans gêne aucune et sans cette fausse pudeur,

Avec une pleine confiance envers moi votre humble serviteur.

 

Ô belles muses de ces bois !!!

Ce que j’aimerais vos seins caresser, croyez-moi.

Que dis-je ? Les embrasser et les cajoler jusqu’à perdre la raison.

Mais, qui suis-je pour vous parler ô grandes rêveuses de ma passion ?

 

De vos corps élancés,

Ce que j’aimerais doucement les enlacer,

M’unir à vous en me laissant transporter par le courant,

Accomplir les actes d’amour loin de ce monde tellement répugnant.

 

Tour à tour et pour toujours,

Vous offrir plaisir tel un troubadour,

Vous donner ma riche et onctueuse semence,

Afin qu’à partir de ce jour, je sois libéré de ma démence.

 

Attendez-moi, Ô dames mystérieuses !

Tendez vos bras de soie vous qui semblez si heureuses,

Que je puisse de ce bonheur enfin y goûter et à mon tour en vivre,

Engouffrez en cette eau limpide mon être dénudé même au risque d’en mourir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Source photographique: http://www.edfreeman.com/

Ce soir

New Image2

Ce soir

 

Ce soir, je ne sais pas quoi écrire

Pour exprimer ce qui me fait tant souffrir

Quelques mots gravés telle une brûlure faite aux rouges fers

Resteront en mon cœur blessé par un démon sorti des Enfers.

 

Oui, comme vous, je suis un être imparfait

Bien des péchés, Dieu sait combien j’en ai faits

Ce qui ne m’a pas empêché d’avoir grande générosité

Et de partager avec mes semblables avec joie et sincérité.

 

Pour cet instant, un lampion  pour moi brûlera

En espérant que Dieu en mon âme cette plaie guérira

Priez pour votre serviteur et pour son âme mes tendres amis

Car, nul ne le sait, demain est peut-être le dernier jour de ma vie.

 

Ce lampion transportera vers les Cieux mes prières

Il est la lumière qui brillera dans la profondeur des ténèbres

De nombreuses questions semblent être sans réponse en cette nuit

D’y trouver les valables en dépendra tout le reste de ma modeste vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Comment se passe une séance?

Comment se passe une séance?

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous en ce début de semaine? Comment est votre moral? Que se passe-t-il de beau dans vos vies respectives? Que de questions! Je le sais trop bien. Mais, que voulez-vous?, j’aimerais recevoir de vos nouvelles de temps à autres. Malgré la distance qui nous sépare, c’est toujours un plaisir de savoir que vous lisez avec assiduité mes nombreuses publications et surtout que vous semblez les apprécier.

Sous un autre ordre d’idées, il m’est venu à l’esprit de rédiger un article sur le déroulement d’une séance de nudité artistique afin de démystifier les nombreux clichés pouvant circuler auprès du grand public, mais aussi pour vous expliquer dans la mesure du possible ce que moi-même je ressens au plan émotionnel lors d’une telle séance. Oui, il y a beaucoup d’idées préconçues entourant une séance de nudité artistique mais il y a aussi une gamme d’émotions que je vis de manière très intense. Des émotions qui resteront gravées au plus profond de ma personne puisque une certaine intimité se forme entre l’artiste et votre humble serviteur.

Tout d’abord, il est impératif de mettre les choses au clair. Je me prépare trèsDSCN0595 longtemps à l’avance tant mentalement que physiquement pour être en pleine forme pour la séance. Ce qui inclus une bonne nuit de sommeil, un bon repas pour le petit-déjeuner et avoir fait au préalable une bonne promenade dans les environs de l’atelier afin de m’oxygéner les poumons. Il va de soi qu’une révision de mes choix de poses est faite quelques jours, et parfois la veille, avant la rencontre. Une bonne préparation signifie aussi une hygiène corporelle impeccable. Ceci est fait dans un souci de respect mutuel entre les participants. Ce qui est tout de même normal dans les circonstances.

Ensuite, une bonne discussion doit être établie entre les personnes présentes tout en évitant d’entrer dans le vif du sujet. À vrai dire, il vaut mieux se présenter, bavarder de tout et de rien, voir à discuter de nos intérêts personnels et, en dernier lieu, à raconter nos parcours dans nos domaines respectifs. Rappelons-nous qu’il s’agit avant toute chose d’un échange entre deux êtres humains ayant leurs vies propres. En tenir-compte ne peut qu’enrichir la séance.

Pour ma part, je raconte les principaux faits saillants de ma vie lesquels m’ont amené à vouloir devenir un modèle nu. Des faits qui sont à la fois liés avec ma situation physique causée par la thalidomide mais aussi par les diverses rencontres que j’ai eu la chance d’avoir eu au cours de ma vie. C’est la réalité. Mon chemin de vie est assez particulier mais j’ai préféré le transformer en une force constructive qui favorise mon développement à la fois intérieure que spirituel et même physique. C’est, selon moi, beaucoup plus valorisant comme philosophie de vie. Toutefois, il est bon de retenir que j’évite autant que possible d’élaborer sur la thalidomide. Un tel sujet est à éviter car, voyez-vous?, j’ai fait les manchettes au sein de plusieurs médias de masse dans le passé. Bref, une présentation dans la cordialité est toujours appréciée de part et d’autres.

La séance peut alors débuter de manière tout à fait simple, c’est-à-dire que j’enlève mes vêtements dans un endroit prévu à cette fin pendant que l’artiste se prépare à réaliser ses ouvrages. D’ailleurs, je me rappelle bien que la grande majorité en profite pour installer tout ce qui sera utile pour mon bien-être durant la séance. Une attention très appréciée. Une fois les vêtements enlevés, les poses sont réalisées avec un degré de difficulté accru au fil du temps mais toujours en évitant de me blesser. Le plus bel exemple qui me vient en mémoire se rapporte à ma participation avec Dea Kazoku, une artiste extraordinaire dans l’art japonais du bondage, où nous avons respecté d’une part, le fait que je sois novice dans ce domaine et, d’autre part, les limites liées à ma situation physique. Et, ma foi, le résultat des photos a été fort impressionnant.

Les clichés photographiques peuvent se réaliser que je sois debout, assis, couché ou encore sur le côté. Tout est permis si, et seulement si, la recherche de l’excellence et de l’innovation y est présente. Il va de soi que le respect mutuel est de mise en tout temps. Dans ce cas, les contacts physiques peuvent être faits uniquement si cela est nécessaire et dans un cadre bien précis. Tout débordement y est proscrit. Ici, je me souviens de la tendresse avec laquelle Dea Kazoku se servait pour enlever les cordes qui enroulèrent certaines parties de mon corps après avoir pris les photos. Des gestes à la fois rassurants et calmants vu le caractère un peu spécial de ladite séance.

Ici, il m’est presque impossible de vous décrire toute la gemme d’émotions qui m’envahissent lors d’une séance de nudité artistique. En certaines circonstances, il m’est même arrivé de verser des larmes tellement cela venait me chercher en mon fort intérieur. Il est peut-être difficile pour vous de comprendre l’intensité du moment vécu, mais vous pouvez êtres certains que la chaleur qui m’envahie est réelle et perceptible auprès de chaque personne présente en ces lieux. Une chaleur à la fois bienveillante et réconfortante pour votre humble serviteur. Le degré de complicité entre l’artiste et moi-même y est sans doute pour quelque chose. C’est fort possible.

Une fois la séance terminée, le visionnement des photos peut avoir lieu. J’en profite alors pour choisir celles que j’aimerais utiliser dans d’éventuelles publications au sein de mon blogue artistique. Bien entendu que l’artiste a le droit de garder une copie de chacune d’entre elles car il s’agit bel et bien d’un travail d’équipe. Retenez bien que je remets tous mes vêtements dès que la séance est terminée, et ce par principe professionnel mais également par une question de pudeur. Un autre élément à retenir, et non le moindre, c’est que les artistes pour qui j’ai posé nu possèdent, pour une proportion considérable d’entre eux, une panoplie de logiciels, d’appareils photos et d’ordinateurs que je qualifierai de haut de gamme. Ce qui est tout naturel vu le champ dans lequel ils travaillent. Un travail? Vraiment? Je dirais plutôt une réelle passion et même une raison de vivre que je partage avec eux.

Que se passe-t-il une fois que tout soit bel et bien terminé? Cela dépend des jours. En ce qui me concerne, je profite de la chance d’être à l’extérieur de Québec pour visiter la ville où je me trouve. Et, vous pouvez me croire sur parole, j’y fais souvent de très belles découvertes lesquelles se retrouvent au sein de mon album-photos et, par conséquent, dans certaines publications liées à mes poèmes.

Je vous remercie de m’avoir lu.

Bonne semaine.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada