Archives de tags | simple baiser

Sens dessus dessous

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Sens dessus dessous

Depuis quelque temps, je me sens bizarre. Comme si la vie avait pris un autre chemin. Une autre voie où se perdent tous mes points de référence, où l’on ne voit plus les gens qui jadis se côtoyèrent avec joie et bonheur.

Que s’est-il passé pour qu’une telle solitude accable le commun des mortels? Quel crime l’humanité a-t-elle fait pour subir une telle punition? Un simple baiser est devenu interdit alors que l’on enseigne la haine sur les réseaux sociaux. Que s’est-il passé pour que le verbe aimer soit à jamais interdit?

Je me sens dessus dessous depuis le début de cette année. Quand cela va-t-il enfin s’arrêter? Que reviennent les beaux jours, les sourires des enfants et les caresses des amants. Que reviennent les chants des oiseaux librement entendus par tous ces gens émerveillés. Ces gens heureux de voir arriver des nouveaux jours ensoleillés.

De

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Du bout du doigt

37292417_416427875537301_4733751175118061568_o (1)

 

Superbe dessin réalisé par Juste Angèle de la France

 

Du bout du doigt

 

 

Mais, que fais-tu là?

Est-ce ainsi que tu t’approches de moi?

Nue et fraîche comme une fleur au printemps,

Dans la fraîcheur de la nuit où à peine je t’entends?

 

Assis seul sur ma chaise,

Je t’attendais, ô mon esclave, ne t’en déplaise,

Afin de te corriger tel le ferait un maître attentionné,

Prépare-toi car ce soir tu connaîtras un plaisir insoupçonné.

 

Je serai ton maître adoré,

Tu seras mon esclave adorable,

Tu m’obéiras comme à un sage si vénérable,

À m’obéir dans une pure crainte, je t’enseignerai.

 

Avec le sourire, tu apprendras à souffrir.

Pour ta plus grande satisfaction, sans cesse tu en redemanderas.

Et tel un tortionnaire chevronné, je veillerai à te satisfaire .

Une fois mon devoir accompli, tu me remercieras avec un rire de fer.

 

Mais, puisque je dois bien commencer.

Je débuterai avec tendresse par un simple baiser,

Afin de t’indiquer comment obéir sans dire mot à toutes mes lois,

Pour ultime signe de mes ordres, ton sein je le toucherai du bout du doigt.

 

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada