Archives de tags | bras

En amour avec mon lion

En amour avec mon lion
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

En amour avec mon lion

Chose tellement étrange,
Peut-être même drôle de coïncidence,
J’avais décidé de faire un ménage dans mes affaires,
Car, pour une rare fois, de mes dix doigts je n’avais rien à faire.

Je suis monté dans le vieux grenier,
Dans la maison familiale où jadis je vivais,
Entourée de mes frères et de mes sœurs que j’aimais,
Dans ce vieux grenier j’y ai découvert biens des effets insoupçonnés.

Parmi ceux-ci il y avait une chaise berceuse,
Dans laquelle ma mère s’assoyait en paraissant si heureuse,
Pendant qu’elle nous lisait un conte de son pays d’où elle était originaire,
De ces pays où les animaux dans la chaude savane librement gambadèrent.

J’imaginais gorilles, zèbres et gazelles ensemble s’amuser.
J’imaginais plaines remplies d’animaux de toutes les couleurs,
Mais celui qui m’impressionnait vraiment car rien il ne lui faisait peur,
C’était le plus beau, le plus fort, le lion avec sa crinière et son grand cœur.

Voyant mon admiration pour le roi des animaux,
Mes parent m’offrir pour ma fête un très joli cadeau,
Un de ces souvenirs qui restera gravé dans mon cœur d’enfant,
Dès l’instant que je l’ai reçu, maintenant et pour bien longtemps.

Un lion en peluche que je serras très fort contre moi,
En le tenant tendrement comme une fleur dans mes bras,
En souhaitant que cet instant si précieux dure éternellement,
De ce moment où j’étais si bien avec ma famille et mes parents.

Dès l’instant où dans le vieux grenier je l’ai trouvé,
Quelques larmes du plus profond de mon être, j’ai versées.
Maintenant que je suis jeune femme et que je serai bientôt une mère,
À mes enfants, je raconterai ces contes dont je me souviens comme si c’était hier.

Sur cette vieille chaise berceuse en bois je m’assoirai.
Et comme faisait ma mère, ces contes je leur raconterai.
Mais je prendrai bien garde de toujours placer à mes côtés,
Ce joli présent, ce lion que m’avait donné mes parents bien-aimés.

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Temps de solitude

Temps de solitude

Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Temps de solitude

 

Sous un air d’allegro,

Je contemple la neige pure,

Tomber sur le lac au couleur d’azur,

Comme tout est calme et tout est beau.

 

Je revois en pensées,

Cette nuit que nous avons passée,

À nous écouter, à nous explorer et à nous aimer,

Avec des mots d’amour que je t’ai dit ma toute beauté.

 

Déjà nous sommes à quelques jours de ce magnifique Noël,

Un temps de paix, un temps de joie, de chansons et de ribambelles.

Paix aux hommes de bonne volonté ! Dit-on en cette occasion.

Échanges de bons vœux et accolades données à profusion.

 

Mais, comment pourrais-je être réellement heureux?

Comme pourrais-je en ce temps de réjouissance être joyeux?

Alors que je devrais me retirer loin de ton regard et toi du mien,

Ne crois pas que cela me fait plaisir car il en n’est vraiment rien.

 

Qu’il est difficile d’être des amants de nos jours,

De pouvoir avec grande liberté manifester notre amour,

De pouvoir vivre sous les cieux ce que nous sommes en vérité,

Mais voilà pour deux adultères le prix qu’ils doivent hélas payer.

 

Ô solitude ! Triste et lourde solitude !

Que tu es si lourde à supporter et ta main si rude,

De cette liaison immorale, j’en subis toute la servitude.

Immoral, je le suis! Et d’’autant plus grave que jadis j’étais garçon si prude.

 

Mais, je suis entré dans ta vie de femme tel un fantôme.

Et toi dans ma vie d’homme tant par ton charme que ton arôme.

Que je devinais en humant avec prudence ton léger parfum de rose,

Alors que nous prenions l’un à côté de l’autre quelques instants de répit à la pause.

 

En plein été et entre deux cours de dessin au fusain,

De mes dessins, de mes croquis réalisés avec mes mains,

Qui tremblèrent par la crainte indescriptible de ne pas rendre justice,

À la grâce de ton corps témoignant de tes origines aux mille épices.

 

En cette journée de fin d’année

Très loin est de moi l’envie de fêter

Même si je ne sais pas comment ni le dire, ni l’avouer,

Je désire te serrer dans mes bras et de mon amour t’exprimer.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Douce mélodie

Douce mélodie
Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

Douce mélodie

 

Douce mélodie,
Dans la fraîcheur de la nuit,
Des notes de guitare jouées par toi,
Ô ma chérie, ce que tu es belle quand je te vois.

 

Ce que tu es belle quand je t’entends
Me raconter nos tendres souvenirs d’antan,
Ce que tu me rends heureux en ce doux instant,
Ce que ta beauté me fait penser au renouveau du printemps.

 

Toute la nuit, avec toi je passerai.
Toute la nuit, toi et toi seule j’écouterai.
Je t’écouterai chanter jusqu’au petit matin,
Et pour être franc, même plus si tu le veux bien.

 

Ce que j’aimerais tant être dans tes bras,
Comme cette guitare de luxe que tu sais si bien jouer,
Ce que j’aimerais être les cordes qu’effleurent tes doigts amusés,
Comme tu sais si bien le faire dans cette chambre où nous sommes toi et moi.

 

Fais-moi rire ! Fais-moi pleurer ! Fais-moi vivre !
Que tes notes me fassent connaître autre chose que survivre.
Fais-moi découvrir ce que peut être l’amour sur des notes jouées,
Fais-moi trouver ce que la vie a tant à offrir en richesse et en beauté.

 

Joue-moi un air des Beatles ou de Frank Sinatra,
Joue-moi un air tel que tu veux, comme bon te semblera.
Tout ce que mon cœur désire c’est d’être pour cette nuit en ta compagnie,
Malgré mon amour que je ne peux te dévoiler, sache que tu es ma chérie pour la vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

J’ai comme l’impression

J'ai comme une sensation
Photo par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da et DeviantArt https://www.deviantart.com/gb62da

J’ai comme l’impression

 

Ce soir sera bien spécial,
Rien ne sera tout à fait normal,
Un soir qui sera vraiment bien différent,
J’attendais ce moment depuis tellement longtemps.

 

Déjà j’imagine entendre tes longs soupirs,
Que tu feras à chaque fois que je te ferai plaisir,
Et, crois-moi, ô mon amour, je ne te ferai point languir.
Car pour moi tout ce qui compte est d’admirer ton sourire.

 

Ce soir, c’est bel et bien décidé.
À toi et à toi seule, mon cœur je t’offrirai.
Et plus à aucune autre que toi pour le reste de ma vie,
Car je te le jure, désormais il n’y a que toi à mes yeux, ô ma chérie.

 

Sois rassurée, je saurai te respecter.
Car pour toujours, il n’a que toi que je veux aimer.
Mes pensées d’amour sont vers toi sans cesse dirigées,
Mon cœur bat que pour toi à chaque nuit à chaque journée.

 

Je ferai enfin confiance à mon intuition,
Ce soir après un savoureux repas je te serrerai dans mes bras,
Je demanderai ta main car vivre sans toi, l’imaginer je ne le peux pas.
Oui, vraiment je crois que c’est le bon temps car j’ai comme l’impression.

 

J’ai comme l’impression que depuis quelques temps,
Tes yeux brillent telles des étoiles dans le clair firmament,
À chaque fois que je te dis que tu es aussi précieuse qu’un diamant,
Ce soir, après t’avoir fait l’amour avec douceur, ce sera le bon moment.

 

Ta main délicate, avec sincérité, je te demanderai.
Ma main d’homme, avec grand amour, je te la tendrai.
Vivre avec toi pour le reste de mes jours, je le désire assurément.
Être à tes côtés quoiqu’il arrive, voilà ce que je souhaite réellement.

 

Je ressens comme un étrange sentiment.
Comme quoi tu n’attends que cet heureux événement.
Après t’avoir montré mon savoir-faire et fais monter au septième ciel,
Et par mes gestes de toute tendresse à mes yeux comme tu es belle.

 

Je te ferai la grande demande ce soir,
Avant que la vie m’enseigne qu’il est trop tard,
Après t’avoir comblé de mille baisers je ferai comme il se doit,
Je te poserai cette ultime question : Veux-tu vivre avec moi?

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Avant que ne s’éteigne la vie en moi

 

Photo réalisée par Phylactère Séance photo du 2 décembre 2019

Avant que ne s’éteigne la vie en moi

 

C’est assez ! C’est assez !

Pourquoi tant de cœurs blessés?

Tant de murs sont érigés et de ponts détruits,

Il serait si aisé de vivre malgré nos différences en harmonie.

 

Tant de haine, de peur et de cris de guerre

Au nom de ces dieux qui nous mènent en enfer

De ces prophètes de malheur qui veuillent votre bonheur,

Qui portent des masques afin de cacher leurs visages de menteurs.

 

On retrouve en chacun d’eux,

Que des hypocrites, des voleurs et des peureux,

Et qui craignent les gens aux cœurs purs et vertueux,

Encore davantage les familles où les enfants sont heureux.

 

J’aimerais tant voir cette bonne nouvelle,

À la Une de tous les journaux : Une paix éternelle

Avant mon heure venue et que je me dirige vers le cercueil,

Car je sais bien que cette heure n’est pas si loin que je le veuille.

 

J’ose espérer que je ne serai pas porté en bière,

J’ose croire que je ne serai pas enterré sous la terre,

Que je lirai une si belle nouvelle dans tous les journaux,

Et là je pourrais enfin partir en paix dans un monde si beau.

 

Mais d’ici-là, ce que je veux voir ce sont quelques sourires

C’est d’entendre chansons d’amour, des éclats de joie et de rires,

C’est de serrer avec tendresse dans le creux de mes bras une femme,

Avant que ne s’éteigne tout doucement la vie en moi telle une flamme.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada