Archives de tags | questions

Était-elle obligée de poser nue pour son cheminement?

67903105_10156710254727523_931615214372126720_o

https://www.journaldequebec.com/2019/08/13/safia-nolin-se-denude-pour-le-clip-de-lesbian-break-up-song?fbclid=IwAR0S-HnDf2Yd4ctLvKGx1XzU-k2_IJ8j1cTocgq8_PBDF6lJnfqyIdVoYyE

Était-elle obligée de poser nue pour son cheminement?

Puisque je suis moi-même modèle nu occasionnel pour des écoles d’arts et des ateliers en arts un peu partout au Québec, je crois être bien placé pour répondre à cette question : Était-elle obligée de poser nue pour son cheminement?

Vivant avec un handicap physique bien visible des suites de la thalidomide, je m’étais souvent questionné si mon corps pouvait être perçu autrement que pour avoir été une source de revenus pour certains avocats sans scrupules ou bien une simple erreur médicale que l’on devait absolument corriger. Avouons-le ! On m’aurait tout simplement avorté de nos jours.

Or, devenir modèle nu a été pour moi un tremplin qui m’a permis de constater que mon corps malgré sa (différence) pouvait être vu comme beau et pleinement masculin (en dépit de l’image angélique encore véhiculée dans la société d’aujourd’hui.) Je peux dans ce cas parfaitement comprendre son cheminement personnel. Et pour être franc avec vous, c’est probablement la plus belle réalisation qu’elle a faite jusqu’à maintenant. Là, c’est mon humble opinion.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec(Québec)

Canada

Dévotions

Dévotions
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dévotions

 

Seul en ces lieux,
Venu implorer les dieux,
Sous le couvert de la nuit,
Alors que tous sont endormis.

 

Venu chercher échos,
À mes multiples questions,
Et ainsi me donner une raison,
À ce qui m’accablent, à ces maux.

 

J’ai amené comme auguste présent,
L’être aimé de mon cœur désormais absent,
Afin de leur démontrer de mes prières ma pureté,
Envers cet être que j’ai depuis toujours respecté et aimé.

 

L’ayant déposé sur l’autel,
Car mon désir était de leur montrer,
Sans aucune ambiguïté mais en toute vérité,
Comme elle est à mes yeux autant gracieuse que belle.

 

Je l’ai habillée de ce précieux collier,
Que je lui ai offert le jour de son anniversaire,
Avec mon amour qui pour elle toujours présent et sincère.
Ô divinités : ma raison de vivre pourquoi me l’avoir enlevée?

 

Que puis-je faire pour que vous me rendiez,
Mon âme-sœur, celle avec qui famille je voulais fonder?
Quelles supplications dois-je réciter ? Quelles litanies dois-je répéter?
Pour que vous puissiez du haut de vos trônes enfin m’écouter et m’exaucer?

 

Quelles suppliques dois-je vous adresser?
Pour que ma souffrance puisse enfin se terminer.
Rappelez-vous de ceci : Chaque nuit vous aurez mes conjurations.
Car pour ravoir ma bien-aimée sans cesse je vous adresserai mes dévotions.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La déesse

La déesse
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Poème écrit par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

La déesse

 

Par une nuit sans étoiles ni lune,
J’étais seul et assis sur une dune,
Silencieux en écoutant la brise du vent,
Yeux clos et esprit clair tout en méditant.

 

Bien des questions existentielles !
Autant de réponses concernant l’éternel !
Cherchant à découvrir ma voie si personnelle,
C’est alors avec délicatesse qu’est apparue cette belle.

 

Debout et fière telle une légendaire reine,
Dans laquelle coule un sang pur dans ses veines,
S’avançant vers moi à pas léger et jambes croisés,
Je ne savais que faire sinon de sa grande beauté l’admirer.

 

Main droite posée avec précaution sur son intimité,
Tel un signe subtil de sa glorieuse et divine virginité,
De sa main droite recouvrant son buste si magnifique,
Pour lui rendre hommage, existe-t-il une formule magique ?

 

Me regardant fixement dans les yeux,
Voulait-elle me dire un secret venu des cieux ?
Je ne savais quoi dire, quoi faire et quoi attendre.
Ne désirant qu’une seule chose : mon coeur lui tendre.

 

C’est alors que j’entendis la prière du petit matin,
Qui retentit du village au loin chanté par le muezzin,
Ce chant appelant le croyant à la prière vers ce Dieu unique,
Qui dans un songe me montra la beauté d’une déesse féérique.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Poses suggestives

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo par Phylactère Raina

Poses suggestives

Bonjour tout le monde,

J’ai remarqué que certaines personnes abonnées à mon blogue artistique consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie se questionnent sur certaines poses que j’ai jadis réalisées dans le cadre de mes activités de modèle nu pour des écoles d’arts et des ateliers en arts. Des poses qui, selon ces personnes, seraient quelque peu suggestives. Après de bons moments de réflexion, il m’est apparu utile de rédiger un article afin d’expliquer dans la mesure du possible ce qui en est réellement et ce, dans le but de dissiper toutes possibilités de malentendus.

Poses suggestives 1Tout d’abord, chaque activité artistique est en soi suggestive puisqu’une part, elle relève à la fois de l’imagination de son auteur et de l’interprétation du spectateur une fois le résultat terminé et présenté. En effet, l’œuvre trouve son origine souvent au plus profond de son auteur. L’œuvre n’est pas un phénomène spontané tiré du néant. Il existe déjà chez l’auteur qui devient en quelque sorte le premier instrument servant à la créer. Une telle œuvre peut être, et vous en conviendrez avec moi, présentée sous différentes formes telles que des écrits, des productions visuelles, sonores, musicales et sous différents supports tels que le papier, les films photographiques et bien d’autres. Ici, c’est l’auteur qui est le maitre d’œuvre. Un maître qui sert de canalisation à sa production. Que va-t-il réalisé ? Avec quoi va-t-il le réalisé ? Et, la question la plus importante ; comment va-t-il faire ? Ici, tout est à priori une question de suggestivité. (1)

Ensuite, il y a autant d’interprétations possibles d’unePoses suggestives 2 œuvre finale qu’il peut y avoir de spectateurs. C’est ainsi qu’une œuvre peut paraître grandiose chez l’un tandis qu’elle peut paraitre tout à fait banale chez l’autre, voir horrible chez un autre. Là encore, tout est relié au caractère émotionnel chez l’individu. Or qui dit caractère émotionnel dit aussi expériences de vie. Ce qui est encore plus vrai en ce qui a trait au domaine de la nudité artistique. En effet, pour bon nombre de gens éduqués dans la tradition judéo chrétienne, avec ses bons et moins bons côtés, la nudité est explicitement reliée à la sexualité. Or, ceci est loin d’être le cas dans le domaine du nu. Sans occulter le fait que la sexualité est quasi omniprésente dans la société, avec ces nombreuses dérives que cela implique malheureusement, il n’en demeure pas moins qu’elle est une composante que je qualifierais de minimaliste dans le nu. Ceci permet fort heureusement au nu de garder ses lettres de noblesse.

Certes, il existe bien des dessinateurs qui se spécialisent dans le domaine de l’érotisme et ce, avec un talent indéniable. Mais, ils constituent à eux seuls une branche bien à part dans le nu. Il m’a paru bon ici de le spécifier.

Enfin, l’apport du modèle nu est un élément plus que considérable lors de la réalisation d’une œuvre d’art. Il va de soi que les attentes d’un modèle qui débute dans ce domaine est loin d’être les mêmes que ce qu’on a envers un autre ayant déjà quelques années d’expérience. Ce qui est tout à fait normal. C’est là un élément d’une importance capitale à retenir dans mon propos. En effet, un modèle nu ayant une expérience a une capacité, voire ici une aisance, de prendre des poses qui sembleraient être très suggestives à première vue. Ici, tout est une question de perception.

IMG_20171007_005922_146D’ailleurs, j’ai à ce sujet une anecdote fort intéressante. Je me rappelle à l’occasion d’une séance au C.E.G.E.P. de Sept-Îles à laquelle j’ai participé, en deux cours consécutifs, que j’avais réalisé une pose qui pour un œil non averti aurait pu être dérangeante. Mon désir était de permettre aux élèves présents en classe de pouvoir dessiner mes jambes, c’est-à-dire celle dite normale et ma jambe artificielle d’une manière moins conventionnelle. Mais, à ma grande surprise, une des élèves avait dessiné cette dernière sans qu’elle ait ajouté ma prothèse, et ce simplement à partir de son imagination.

Croyez-moi sur parole qu’elle a eu de ma part une tonne de louanges tellement le résultat était fabuleux. Veuillez noter, en terminant ce récit, que ladite pose a été faite longtemps après avoir brisé la glace entre les élèves et votre humble serviteur. C’est une question de gros bon sens et de respect mutuel.

En résumé, tout est sujet à interprétation dans le monde des arts. Ce qui est plus particulièrement vrai si la nudité y est présente. Ici, tout est lié à un bon dosage à la fois dans la réalisation de l’œuvre et sa présentation au grand public. Comme dit si bien le proverbe : La modération a bien meilleur goût.

Merci de m’avoir lu !
Rolland St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

(1) Avec la permission de Gteillot

Le sens professionnel y sera

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le sens professionnel y sera

Bonjour tout le monde,

Veuillez me pardonner si mes publications d’articlesOLYMPUS DIGITAL CAMERA au sein de mon blogue artistique se font un peu moins souvent que d’habitude. Vous comprendrez sans aucun doute que je profite le plus possible du temps magnifique qu’il y a dans la belle région de Québec. Que ça fait du bien tant pour le corps que pour le moral. En effet, après avoir vécu la pire saison hivernale de toute ma vie, le beau temps actuel est un pur délice pour votre humble serviteur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOr, l’opportunité d’être modèle nu peut s’offrir aussi bien en période de vacances estivales que pour n’importe telle autre période de l’année. Ma passion pour cet art est toujours vivante en moi. Une passion qui se maintient notamment par l’entremise de mes compositions de poèmes inspirés de nombreuses réalisations photographiques faites par mes amis Rick B., et de G.B d’Allemagne. Des réalisations dignes d’être appelées de véritables chefs d’œuvres. Il en est ainsi de l’apport plus que considérable des dessinateurs de la Mère-Patrie qui est la France et j’ai nommé Eri Kel et Noble Roro.

Comme vous le savez sans doute déjà, je serai modèleOLYMPUS DIGITAL CAMERA nu pour une séance de nudité artistique qui aura lieu dans le parc de la Jacques-Cartier lundi le 8 juillet prochain. Une séance tout à fait unique en son genre puisqu’une charmante dame de Québec y assistera à la fois en tant qu’aide et en tant que témoin-étudiante. En effet, elle y sera pour veiller à mon confort en répondant aux moindres de mes besoins essentiels telles que boissons et nourritures tout en étant une élève de la photographe. Cette dernière veillera à lui enseigner les rudiments de l’art de la photo du nu. Il va sans dire que la participation active et tant attendue de Phylactère constitue la pièce maîtresse de ladite séance.

13978301_1219563208068549_1040932141_oJe profiterai de cet événement pour obtenir l’opinion de Phylactère afin de résoudre de nombreuses problématiques à propos de cet art millénaire qu’est le nu artistique. Les réponses serviront ultérieurement à rédiger des articles au sein de mon blogue. Serait-ce un article par réponse ? Serait-ce une série de questions liées à une thématique plus globale ? Quelles questions seront jugées pertinentes et quelles autres ne le seront pas selon Phylactère ? Ces trois possibilités seront à définir tant pendant qu’après ladite séance. Là encore, tout est possible. Seul l’avenir me le dira.

Quoiqu’il en soit, une chose est certaine. Le sensOLYMPUS DIGITAL CAMERA professionnel y sera du début jusqu’à la fin de la séance. J’ajouterais même que les préliminaires ont débuté depuis quelques temps déjà puisqu’une planification méticuleuse est en cours, et ce dès le printemps. Rien ne doit être laissé au hasard, surtout lorsque la nudité est au centre d’un tel projet d’envergure. Il suffit d’une seule fausse note, d’une mésentente aussi minime puisse-t-elle être ou encore d’un angle de travail mal planifié pour qu’un tel travail de longue haleine soit raté.

Chose que je n’accepterai jamais.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

C’est pour bientôt

Phylactère_2018-2054Bis

Votre humble serviteur en séance de nudité artistique

C’est pour bientôt

Bonjour tout le monde,

Phylactère_2018-1950J’espère que vous passez un bel été dans la bonne humeur et la joie. Pour ma part, je dois dire que la vie est belle à bien des égards. En effet, j’ai fait un bilan de la situation actuelle sur le plan de mes activités de nudité artistique et, à ma grande surprise, tout s’est déroulé selon mon plus profond désir. D’une part, mes activités de modèle nu ont reprises de manière graduelle donnant ainsi à votre humble serviteur l’opportunité de prendre des forces à la suite de ma mésaventure de décembre dernier. D’autre part, grâce à la collaboration de mes fidèles amis œuvrant dans le domaine de la nudité artistique, j’ai pu contribuer à l’enrichissement de mon blogue artistique notamment par la composition et la publication de poèmes inspirées par leurs réalisations photographiques lesquelles sont tout à fait dignes de mention.

Autre fait intéressant à retenir concerne la mise enRoland5web place de quelques projets qui auront lieu dans la grande région de Québec. C’est le cas notamment d’une séance photo qui aura lieu en pleine forêt et ou la nudité aura une place de choix dans chacune des poses que je ferai en cette occasion. Comme vous le savez probablement déjà, le tout sera fait sous la supervision de la photographe professionnelle reconnue mondialement sous le pseudonyme de Phylactère. Une véritable maitresse dans l’art de la photo du nu.

IMG_20190528_150500À cela s’ajoute la présence d’une de mes amies de la région de Québec qui assistera pour la première fois à une séance photo où la nudité sera à l’honneur. Mais, attention ! Il ne s’agit pas de n’importe quelle nudité. En effet, la recherche de l’excellence, de la pureté et de la beauté liée à la fois à la masculinité et à la différence physique du sujet sera la pierre angulaire des prises photographiques tout au long de la séance. Voilà pourquoi les règles de base du nu artistique seront scrupuleusement respectées tant par la photographe que par moi-même sous l’œil amateur de mon accompagnatrice Victoria lequel est son nom d’emprunt pour cet évènement. D’ailleurs, la photographe possède une main de fer dans un gant de velours dans sa façon de diriger une séance photo. Est-il utile de vous dire que ses années d’expérience jouent en sa faveur ? Poser la question, c’est un peu y répondre.

Je profiterais de cet événement pour approfondir mes connaissances à propos de Phylactère dans l’optique de réaliser un reportage afin de lui rendre hommage. Un hommage pleinement mérité. Il va de soi que plusieurs questions d’ordre technique lui seront posées pour démystifier ce qu’est le nu artistique et surtout ce qu’il n’est pas. Et savez-vous quoi? Un tel projet est pour bientôt.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Mais si c’était la volonté de Dieu ?

Mais si c’était la volonté de Dieu
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Paroles écrites par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Mais si c’était la volonté de Dieu ?

 

Marchant seule,
En faisant mon deuil,
De ma pure innocence,
Et un peu de mes croyances.

 

Désabusée
De cette humanité,
Mon esprit ne fait que vagabonder,
Errer ici et là perdu dans mes étranges pensées.

 

On m’enseigna un Dieu d’amour,
Qui voulait un monde parfait pour toujours,
Où la faim et la guerre seraient que des mots du dictionnaire,
Un Dieu qui connaitrait nos besoins avant même d’entendre nos prières.

 

Mais je regarde ce qui survient,
Tant de misère et de larmes et tout ce qui vient,
Mes certitudes firent place à de nombreuses questions,
Foi joyeuse à jamais perdue face à toutes mes tristes désillusions.

 

Mais, en moi reste cette étincelle appelée espérance,
Qui dans le cœur de chaque homme fait une gracieuse danse,
Qui dans le cœur de chaque femme chante une si belle chanson,
Car c’est dans la pureté de leur nudité qu’ils furent créés bons.

 

C’est en pensant à cela,
Que renaît ma bien petite foi,
Voilà pourquoi je suis entièrement nue,
Devant cette cathédrale si connue et tant vue.

 

Car ce n’est point dans les religions,
Qu’un nouveau monde, nous construirons.
Ni dans les livres saints que nous bâtirons un meilleur lendemain,
Et encore moins en récitant inutiles prières en se joignant les mains.

 

Mais si c’était la volonté de Dieu ?
Que de vivre tout simplement et heureux,
D’être vrai en évitant l’hypocrisie des gens pieux,
Tout en étant auprès de tous ces gens si malheureux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Namaste

Namaste
« Namaste» par G.B. d’Allemagne Texte par RollandJr St-Gelais

Namaste

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que votre présent soit le plus paisible et harmonieux que possible. Drôle de souhait ? Me direz-vous. Je suis d’accord avec vous qu’un tel début d’article puisse vous laisser perplexe sur mon état d’esprit. Rassurez-vous ! Je n’ai pas adhéré à une quelconque secte religieuse, ni tombé sous le charme d’un gourou avide de pouvoir et de prestige. Rien de tout ça. Bien au contraire.

En effet, je vis une période de tranquillité d’esprit vraiment bénéfique. Serait-ce due à une prise de conscience de ce qu’il me convient ou non à mon bonheur véritable ? C’est probable. Toutefois, j’ai remarqué le fait qu’avoir été à l’écoute de mon fort intérieur a été un élément indispensable pour parvenir au chemin, je devrais plutôt écrire mon chemin personnel, qui m’a guidé vers un accomplissement de moi-même. Or qui dit chemin de vie, dit regarder autant vers l’arrière que vers l’avant. Avouons-le !

En toute logique, le départ arrive souvent bien avant l’arrivée. Ce qui implique que de savoir d’où nous venons est aussi important que de savoir où nous allons. Qui plus est ! Cela nous permet de prendre connaissance de l’utilité de ce que nous avons accompli jusqu’à maintenant. Posons-nous ces deux questions ? En premier lieu, avons-nous réalisé de manière générale quelque chose qui nous a permis de s’accomplir en tant qu’être intrinsèque à soi-même ? En second lieu, avons-nous accompli quelque chose qui a favorisé la rencontre de gens avec lesquels un enrichissement mutuel a été possible ? Si la réponse à ces deux questions existentielles est positive, je vous dirais mission accomplie.

À la première question, je reconnais que mon cheminement tant sur le plan universitaire qu’artistique m’a aidé de manière étonnante à m’ouvrir face au monde environnant. Mes baccalauréats en histoire, en science politique et en communication publique ainsi qu’en théologie ont été essentiels afin de voir le monde autrement de ce que les médias sociaux nous le présentent. Ce qui est d’une importance capitale si l’on tient comptes des fausses nouvelles qui les polluent allègrement. À cela s’ajoute un accroissement important de compréhension de la réalité de l’époque actuelle. Autrement dit, mon instruction est une aide incommensurable à voir un peu plus loin que la masse populaire.

À la seconde question, le fait d’être modèle vivant pour des écoles et des ateliers en arts ainsi que des photographes a permis à votre humble serviteur de rencontrer des gens possédant des champs de connaissance tout à fait extraordinaires. Pour être franc avec vous, je sors grandit humainement parlant à chacune de mes séances surtout s’il y a un point de repère entre d’une part, mes études universitaires et, d’autre part, les gens avec qui je travaille. Je prends, à titre d’exemple, mes études en théologie dans lesquelles des cours sur l’hindouisme et le bouddhisme, des cours complémentaires en lien avec ma formation en théologie chrétienne de tradition catholique, ont été offerts en quelques occasions.

N’allez surtout pas croire que lesdits cours étaient de qualité moindre de ce qu était offert aux membres étudiants. Bien au contraire ! Les cours ont été donnés par des professeurs de compétence reconnus sur le plan international tant par leurs travaux de recherche que par la qualité même de leur enseignement. Autrement dit, l’excellence des cours a toujours été une prérogative majeure dans le cursus lors de ma formation en théologie catholique, et ce peu importe le sujet enseigné.

Cependant, le cours portant sur l’hindouisme m’avait impressionné d’une manière tout à fait particulière. À vrai dire, j’ai été tellement impressionné que j’avais profité de mes vacances estivales pour lire les deux ouvrages majeurs de cette religion millénaire, je me réfère ici à l’hindouisme, que sont le Mahabharata et le Ramayania. Deux ouvrages que j’ai dévorés des yeux tant j’avais adoré ce cours. Et comme dit si bien le proverbe : << Rien n’arrive pour rien dans la vie >>, j’ai eu l’occasion d’être modèle vivant, nudité intégrale, avec une enseignante de yoga cachemirien lors de mes péripéties dans la métropole du Québec en quelques occasions.

De telles séances ont été pour moi une expérience étonnante tant sur le plan de la découverte de nouvelles poses nues que sur le plan d’échanges interpersonnels. Ce que j’en ai appris lors desdites séances : visions de la nudité à la fois simples et innovatrices, découverte d’un studio où la réalisation des produits finis a lieu sans oublier les instruments de production qui ont servis tout au long des montages. Et que puis-je affirmer des studios où lesdites séances ont eu lieu? Ils ont été bien au-delà de mes attentes. En effet, il y avait là un petit je-ne-sais-quoi de familier. Pour être honnête avec vous fidèles abonnés, j’y reconnaissais certains éléments propres à l’hindouisme. Un tel élément m’avait fait revoir mes connaissances sur cette religion plusieurs fois millénaires.

J’aurai de nouveau la chance de vivre une autre séance de modèle nu avec la photographe de renommé internationale Phylactère ici même dans la région de Québec au courant du mois de juillet. J’y serai accompagné exceptionnellement par une dame, vivant elle aussi à Québec, qui agira en tant que mon aide personnel. Notre séance devra avoir lieu dans une zone forestière près de chez-moi. Il est à noter que je me sens doublement privilégié de vivre un tel projet. En effet, ce sera la première fois que je poserai nu en forêt pour une telle photographe et que j’y serai accompagné par une photographe en herbe de la région de Québec connue sous le pseudonyme de Victoria.

J’avoue que de nombreuses questions surgissent en mon esprit. Quelle température aura-t-il ? Comment se déroulera ladite séance ? Serais-je à la hauteur des attentes de la photographe ? Comment réagira Victoria lorsqu’elle me verra nu même si elle me connait très bien ? Je pourrais écrire encore bien questions dont les réponses seront données lorsque ladite séance aura lieu. Là encore, bien des questions n’ont même pas leur raison d’être car de nombreux facteurs sont inconnus jusqu’à maintenant. Nous verrons bien le moment venu.

D’ici-là, je vous dis namaste.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La poitrine : Un travail artistique indéniable

Poitrine

« La poitrine » par mon ami Joël Pèlerin

La poitrine : Un travail artistique indéniable

Bonjour tout le monde,

J’entre dans le vif du sujet : la poitrine. Quel sujetNaturel délicat qu’est l’image de la poitrine non seulement dans le domaine du nu artistique mais à plus forte raison au sein même de la société actuelle. Une société, du moins dans le monde occidental, où la pornographie agit comme un agent de propagande auprès d’une population de plus en plus jeune et, par conséquent, davantage inapte à tracer une limite claire et précise entre ce qui est moral et entre ce qui est immoral. Ceci se traduit par une double déformation d’aspects bien précis du genre humain. En premier lieu, le concept même de la sexualité y est présentée comme une vulgaire marchandise à jeter après usage. En second lieu, la relation égalitaire entre l’homme et la femme semble être non seulement remise en question au sein même de la société actuelle mais elle est aussi jetée littéralement aux oubliettes par l’entremise de divers moyens artistiques. L’on a qu’à penser à certaines chansons, si on peut appeler cette cacophonie de « chansons », où la femme est rabaissée en un simple jouet sexuel.

Poitrine 2Je me suis longuement questionné à savoir s’il existe des photographes masculins qui ont relevé le défi de présenter sans fards ni artifices la beauté inhérente aux seins féminines. Une beauté naturelle où le regard portera tant sur la luminosité que sur la pureté du résultat final. N’oublions pas que la luminosité joue un rôle primordial dans toute photo artistique digne de mention. En ce qui concerne la pureté dudit résultat, le professionnalisme du photographe est sans contredit un élément essentiel. Or, qui dit professionnalisme dit aussi patience, amour et aptitudes indéniables dans ce domaine chez le photographe concerné. Beaucoup ont essayé de rendre hommage aux seins et uniquement aux seins en faisant abstraction du reste du corps de la femme. Chose très difficile à faire si on tient compte que bien souvent les seins et le corps forment un tout indissociable. Chose étrange ! Il est plus facilement acceptable de camoufler un sexe masculin qu’une poitrine de femme dans les cours de dessin. Allez savoir pourquoi ?!

En ce qui concerne la réalisation de cette photographiePoitrine d’une poitrine de femme, je peux dire avec une certitude absolue qu’il s’agit là d’une oeuvre tout à fait remarquable. En effet, la présentation sans fards ni artifices non seulement n’enlève rien à sa beauté naturelle. Bien au contraire ! La subtilité des détails y est présentée de manière tout à fait appropriée. C’est ainsi que les légères différences de teintes sur la peau de la poitrine, allant aux mamelons jusqu’aux taches du plus claires aux plus sombres, sont perceptibles dès l’instant où un œil averti prend le temps d’admirer un telle oeuvre. Il y a aussi la pureté du résultat final. Chose rarissime de nos jours où il est impératif d’ajouter encore et encore et presque indéfiniment des éléments inutiles à une photo de nu, à plus forte raison s’il s’agit de seins de femme, pour qu’on puisse espérer qu’elle soit perçue, vue et découverte par un public averti.

En résumé, je dis bravo à mon ami et fidèle collaborateur Joël Pèlerin pour la réussite d’une telle photo. Une photo qui prouve sans aucun doute ton sens professionnel dans un domaine qui nous unit toi et moi, c’est à dire le nu artistique.

Merci infiniment de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Regard perdu

Regard perdu
Dessin par mon ami Eri Kel de la France

Regard perdu

 

Plus j’écoute et moins je comprends,
Plus je ressens et je crois être dans le néant.
Plus je suis en ce monde et plus je crois être ailleurs
Tellement ce monde est sournois et menteur.

 

Qu’est-il devenu du temps de l’innocence?
Qu’est-il devenu des jeux de mon enfance?
Qu’est-il devenu de la recherche de la vérité?
Qu’est-il devenu du droit de s’aimer?

 

Pouvons-nous encore faire confiance?
Ou bien est-ce là un rêve d’une lointaine démence?
Confiance à jamais évaporée dans ce monde hypocrite,
Où l’amour et l’amitié véritables au fil du temps s’effritent.

 

Où dois-je regarder?
Que dois-je faire pour m’éclairer?
Qui me dit la vérité? Qui me ment à plein nez?
Que de questions en mon esprit tourmenté!

 

Je suis si las et si nu,
Je croyais avoir tout vu,
Je croyais avoir tout entendu,
Voilà pourquoi mon regard est perdu.

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada