Archives de tags | questions

Juste un profil

Juste un profil Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Just-a-profile-725873774

Juste un profil

 

Il est samedi matin

Je me suis levé avec entrain.

Car, avec toi, j’ai passé une belle nuit.

Mais, je dois te quitter longtemps avant midi.

 

En effet, j’avais raconté à ma conjointe.

Que j’avais raté le train afin de la rejoindre !

Je prendrai celui prévu pour le départ de dix-heures.

J’imagine que cela ferait sans aucun doute son bonheur.

 

Heureusement que j’ai pu laver mes vêtements.

Car que de questions elle me poserait assurément !

Quelle étrange sensation de vivre deux amours irréconciliables,

D’éprouver un désir charnel sans pour autant me sentir coupable.

 

Quelle émotion indescriptible de connaître deux femmes différentes !

Dont leur beauté à la fois unique et légère les rend si extravagantes.

De suçoter à son épouse, « je t’adore », si tendre au creux de son oreille,

D’entendre sa maîtresse lui répondre « moi, aussi », c’est sans pareil.

 

Tu étais étendue sur ton lit.

Sans dire un mot, tu avais tout compris.

En voyant dans mes yeux l’éclat de la satisfaction,

Qui découlait bien sûr de notre plus secrète relation.

 

Rien en mon cœur ne peut combler ta si chaude présence.

À part, peut-être, mon épouse bien-aimée durant ton absence.

Tu avais deviné depuis belle lurette ma passion pour la photographie.

C’est alors que subitement, tu m’as montré ton côté le plus joli.

 

Comment avais-tu pu pressentir à cet instant ce que je désirais ?

Car, en toi, ô, chérie, tout est pureté maintenant et à jamais.

Quelle une muse fidèle, une amie soumise douce et docile !

Tu as tourné le visage pour me présenter ton superbe profil.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Il fut une époque

Il fut une époque Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/00-00782-831928181

Il fut une époque

 

Il fut une époque.

Les femmes pouvaient être féminines,

Les hommes avaient une fière allure masculine,

Alors que de nos jours, tout le monde s’en moque.

 

C’était le temps de la beauté et du charme,

Où les dames savaient être chaudes telle une flamme.

Tout en usant avec tact de leurs talents pour enjôler les mecs,

Et, parfois, pour faire taire les novices étourdis et les blancs-becs.

 

Il fut une période où le romantisme prévalait,

Tandis qu’en nos jours si fades, c’est la vulgarité qui plaît.

Je regrette ma tendre jeunesse, car maintenant tout est que violence.

Alors que dans mes pensées jaillissent ces cavalières qui savaient user de décence.

 

J’étais jadis un homme certes naïf, mais depuis peu diplômé.

J’avais alors décidé d’aller me divertir dans un hôtel particulier.

Dans lequel, j’ai fait la connaissance d’une belle grande coquine.

Elle m’avait impressionné par ses seins si magnifiques et ses jambes si fines.

 

Son accent trahissait ses origines anglo-saxonnes.

Mais, je me retenais, par pudeur, toutes questions polissonnes.

Jamais un mot de trop afin d’éviter tout manque de respect de ma part.

Quelle nuit magique j’ai passée en sa compagnie, et ce, jusqu’à tard le soir !

 

Combien de fois ai-je vu des hommes dans des restaurants agir en toute impolitesse ?

À l’égard de serveuses la plupart du temps adolescentes, qui font tout avec délicatesse.

Cela me chagrine au plus haut point sachant qu’elles doivent subvenir à leurs besoins.

Sans oublier qu’elles ont leurs études à bâtir afin de se construire un meilleur demain.

 

Quand je pense que l’on ose croire que la société a progressé.

Permettez-moi, je vous en prie, d’en rire et même de m’esclaffer.

En effet, jamais de ma vie je n’ai été témoin de tant de sottises et d’idioties,

À l’égard de la femme, alors que souvent serait apprécié un simple mot gentil.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En attendant Rolland

En attendant Rolland Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/1900-46-924242207

En attendant Rolland

 

En attendant Rolland,

Cet homme si charmant,

Qui prend le temps de leur faire plaisir,

À ces dames pour les satisfaire de les faire jouir.

 

Ma consœur me pose tant de questions,

À propos de ce mâle qui a tellement de jolies façons.

J’ai rassuré ma collègue en lui disant l’entière vérité.

Qu’il possède malgré tout une particulière beauté.

 

Il a obtenu un rendez-vous pour 20 heures.

Une rencontre remplie de surprises et de bonheur.

Avec un soupçon de volupté grâce à son parfum de qualité,

Qui fleurera avec délicatesse notre chambre d’un arôme de suavité.

 

J’imagine voir son sourire resplendir sur son tendre visage.

Alors qu’il admirera nos corps nus de manière bien sage.

Nous lui retirerons ses vêtements si élégants avec lenteur,

Afin de découvrir la force de sa hampe dans toute sa splendeur.

 

Le combler de sensualité est notre ultime volonté,

Lui faire oublier les affres de la vie actuelle est notre destinée.

Ma copine est d’accord pour accueillir en son sein sa semence crémeuse,

Et, par expérience, je sais bien qu’un tel événement la rendra heureuse.

 

Tiens ! On a sonné à la porte de notre maison un peu spéciale.

Un foyer où mes collègues et moi nous recevons de façon amicale,

Des hommes, et parfois des couples, à la recherche de satisfaction.

Voilà pourquoi notre établissement est ouvert chaque soir avec raison.

 

Nous en rencontrons de tous les styles et pour tous les goûts,

Il y a autant de gens cultivés qu’il peut aussi en avoir des fous.

Mais, de tous les hommes ayant fouillé ces lieux mystérieux,

Il y a seulement que notre bon Rolland qui baise tel un dieu.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Surprise dans la forêt

Surprise dans la forêt Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Surprise-in-the-forest-919981672

Surprise dans la forêt

 

En ce 21 de ce mois,

Je suis allé me promener,

En cette forêt pour y respirer,

Un air si pur, très loin de chez-moi.

 

Il faisait tout de même frais,

Pour le début de la saison estivale,

Retirant de ma mémoire la température hivernale,

Celui d’une femme rencontrée dans un bar où je m’y trouvais.

 

Une dame à la beauté resplendissante,

Qui, après avoir pris quelques verres de bière.

Elle m’a accompagné en ma maison sans faire de prières.

Quelle nuit torride j’ai partagée avec cette blonde éblouissante !

 

Après avoir baisé avec une passion telle que de vieux amants,

Elle profita de mon sommeil pour partir sur la pointe des pieds,

Ce qui, à mon réveil tardif, m’avait, je l’avoue, fort étonné.

Quel merveilleux souvenir soit ainsi envolé au vent !

 

Continuant dans un silence monacal mon chemin,

Écoutant avec simplicité de cœur les oiseaux chantants,

Leurs douces mélodies transportées vers les lieux environnants,

J’ai aperçu une silhouette familière venant vers moi avec entrain.

 

Comme la vie fait parfois bien les choses dans les moments de solitude.

Cette dame à la chevelure dorée avec qui j’ai partagé mon intimité.

S’approcha avec un sourire angélique et une incroyable gaieté.

Quelle belle surprise dans la forêt malgré mes incertitudes !

 

L’existence de l’être humain est ainsi faite.

Tout est sujet à mille questions, mille interrogations.

Que l’on vit dans la chasteté absolue ou dans la plus délectable fornication,

Que l’on expérimente sans cesse les victoires ou bien que l’on sombre dans les défaites.

 

Savoir maîtriser le temps qui passe et des souvenirs qui restent.

Connaissons-nous vraiment de notre avenir et de notre destin ?

La réalité dépend parfois d’un coup de dés par une bonne main.

Il suffit alors pour continuer la route que laisser tomber du lest.

 

Ô, nature splendide. Quelle surprise en cette forêt,

De revoir celle qui m’a fait découvrir la légèreté de la vie.

Depuis ce temps, le cœur heureux, mon chemin, je poursuis.

Tant qu’en moi restera sa présence, joyeux et serein, je serais.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce qui est fait, est fait.

Ce qui est fait est fait. Poème et photo par RollandJr St-Gelais

Ce qui est fait est fait.

 

Pourquoi se poser tant de questions ?

Alors qu’il n’y a pas réellement de solutions.

Le passé n’est tout simplement plus.

Demain n’est pas encore venu.

 

Le temps fait souvent bien les choses, dit-on.

Mais moi, je crois qu’il faut toujours faire attention.

On peut ignorer ce qui peut survenir, voilà une grande sagesse.

Sans jamais sous-estimer ce qui peut causer notre détresse.

 

On agit de notre mieux avec le meilleur de nos connaissances.

Mais, à chaque époque correspond une nouvelle naissance.

Nous prenons des décisions qui nous paraissent tout à fait justes.

Toutefois, au fil du temps, on s’aperçoit comme elles peuvent être injustes.

 

Pourquoi alors s’en faire, s’en préoccuper ?

Viens! Suis-moi ma tendre amie, allons marcher.

Donc, cessons de penser à ce qui sera, ce qui a été et ce qui est.

En vérité, la seule chose à retenir en cette vie, c’est ce qui a été fait, est fait.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada