Archives de tags | plaisir

La chaise de bois

La chaise de bois Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Gb62da Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/The-chair-891540651

La chaise de bois

 

En ce samedi,

Je me suis promenée,

Afin de profiter de cette journée,

Sous le soleil qui avec joie m’éblouit.

 

Marchant avec lenteur sur l’herbe verte,

Songeant en cet instant de calme à tout et à rien,

Seule, sous le regard des arbres de feuilles d’or et d’airain,

Avec plaisir j’ai enlevé mes vêtements me laissant découverte.

 

À quoi bon me priver de cette intimité?

De ces dernières chaleurs de la saison estivale,

Succéderont l’automne et ses jours de plus en plus glacials,

Jusqu’à l’avènement de l’hiver et ses nuits qui sembleront une éternité.

 

Que vois-je? Me suis-je alors demandé.

Un souvenir lointain de ma petite enfance,

Une de ces pièces sorties de mon adolescence,

Une chaise faite de bois et d’amour à ce que l’on m’a raconté.

 

Voulant profiter des chauds rayons du soleil,

Je me suis assise avec délicatesse sur cette pièce de bois,

Ne sachant en ce moment quoi dire tellement j’étais sans-voix.

Est-il utile de dire un mot alors qu’il suffit de vivre une telle merveille?

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La coquette

La coquette Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par JRekas Source : https://www.deviantart.com/jrekas/art/COQUETTE-357681192

La coquette

 

Hier soir, avec une dame, j’ai eu un rendez-vous.

Je dois avouer que cela m’a rendu totalement fou.

Une suave rencontre que j’avais si longtemps attendue,

Dans un endroit extraordinaire où les femmes sont à moitié nues.

 

Étant un homme, par mes parents, bien éduqué,

Je voulais, par un grand éclat, bien sûr la toucher,

Autant par ma prestance que par mon apparence soignée,

Car, il n’y a point de plaisir s’il y a une quelconque vulgarité.

 

Propre comme un vase en porcelaine et habillé avec élégance,

J’y allais avec le sourire et parfumé d’un arôme suscitant la romance,

Comment pourrais-je plaire à cette dame sans être fier de ma personne?

La satisfaire par mon savoir-faire, au plus profond de moi, résonne.

 

Arrivé en ce lieu de tous les péchés véniels,

J’étais enjoué tel un enfant faisant multiples ribambelles,

L’homme que je suis, ne peut en aucun temps, rester indifférent,

Devant autant de femmes magnifiques venues d’occident et de l’orient.

 

Dames si adorables avec leurs sourires enjôleurs et leur peau satinée,

Elles savaient avec une attention mesurée prendre soin de leurs invités,

En particulier de l’homme qui écrit ces quelques mots en cet instant précis,

Car, je voulais me confesser avec franchise tant de corps que d’esprit.

 

Une confession que je fais devant vous mon père, avec grand plaisir,

Puisque la satisfaction ultime du péché de la chair, c’est de s’en souvenir.

Afin de ma confession, je peux à la perfection devant Dieu, l’accomplir.

Après mes actes avoués, malgré votre jalousie, vous pourrez me bénir.

 

C’est en savourant un verre de whisky,

Qu’une femme aux allures espiègles, je vis.

Jolie dame portant un déshabillé tout de rouge,

Éloigna de mon regard, tout ce qui autour de moi bouge.

 

Regard accroché par tant de beauté,

Masculinité en plein essor captive par tant de féminité,

Aucune parole de part et d’autre ne fut nécessaire pour briser la glace,

Car nous discutions avec des gestes secrets en cette mystérieuse place.

 

Me prenant avec aisance ma main imaginaire,

Elle m’amena en cette chambre où le rêve remplissait l’air.

Elle mit le doigt sur mes lèvres avec délicatesse, car aucun mot était utile,

Seuls les gestes comptèrent en ce lieu discret où tout le reste était futile.

 

Ô belle et tendre dame inconnue,

Quelle satisfaction immense de vous avoir connue,

Il est possible que vos mots d’amour aient disparu depuis belle lurette,

Mais sachez-le, jolie dame! Je vous ai trouvée tellement coquette.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce soir, j’ai les bleus

Ce soir, j’ai les bleus Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par JRekas Source : https://www.deviantart.com/jrekas/art/blue-evening-time-881810185

Ce soir, j’ai les bleus

 

Ce soir, j’ai les bleus.

Pourtant, je demande si peu.

Ta belle présence à mes côtés,

Afin que mes poèmes, tu puisses les écouter.

 

Les écouter en imaginant chacune de mes paroles,

Elles animent ton esprit par des mots qui s’envolent,

Mais qui demeurent à jamais gravés sur les parchemins,

Gravés par ma plume avec allégresse de mes imaginaires mains.

 

Je ne te demande pas grand-chose,

Pardonne-moi cette humble requête si j’ose,

Mais, je t’en prie ma maîtresse de cet instant.

Veuille alléger par ton sourire ce lourd moment.

 

Si tu le désires au plus profond de ton âme,

Permets-moi de faire renaître en toi tes passions de femme.

Que tu redeviennes la flamme vivante aux contacts de mes doigts,

Et, par la suavité de mes lèvres, la chaleur de mon corps pénètre en toi.

 

Laisse-moi mon amour te serrer,

Accorde-moi cette faveur d’être aimée,

T’aimer pour un moment, pour une nuit, pour la vie.

Car une vie sans amour est semblable à une tristesse infinie.

 

Ce soir, mon âme est lourde.

Devrais-je prier Notre-Dame de Lourdes?

Alors que se trouve près de moi celle que j’aime,

Par mes poèmes, en son cœur, une douce passion, je sème.

 

Ta voix est semblable à un air joyeux

Ta peau? Un joyau tellement merveilleux,

Qu’aucune autre femme ne peut égaler ta féminité

Et ton regard qui m’a envoûté dès l’instant où je t’ai rencontrée.

 

Ce soir, je me sens tellement affligé.

Permets-moi d’être près de toi allongé.

Je te promets, mes poèmes, pour ton plaisir je réciterai,

Car, être la source de ton bonheur, voilà ce qui peut me combler.

 

Points de mots pour te réciter ma poésie,

T’embrasser avec délicatesse amplement suffit,

Il va de soi que bien des mots ne valent rien sans les actions,

C’est pourquoi, de corps et d’esprit, je veux être avec toi en pleine union.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Dieu merci, c’est vendredi

Dieu merci, c’est vendredi Poème par Rolland Jr St-Gelais DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dieu merci, c’est vendredi

 

Dieu merci, c’est vendredi.

Tu es dans mes pensées, et je souris.

En rêvant de ce que nous ferons cette nuit,

Des idées coquines inavouables parcourent mon esprit.

 

J’ai relu plus des centaines de fois,

Ces textos aguichants échangés entre toi et moi,

Des scénarios honteux qui ont mis mon âme en émoi,

Des scènes où nos idées prendront forme comme il se doit.

 

Je porterai un sous-vêtement qui ira comme un gant,

De ce gant avec lequel j’explorerai ton corps soigneusement,

Pour y découvrir enfin ce que tu aimes vraiment,

Alors, je te le ferai avec plaisir assurément.

 

Nos corps se frotteront en harmonie,

Jusqu’au moment où j’entends, de toi, un crie,

Me suppliant de continuer encore et jusqu’à l’infini,

Et de ta semence, je la savourerai quand tout ceci sera fini.

 

Dans ce chalet, nous serons enfin isolés.

À l’ombre des ormes et des chênes en ces jours d’été,

Je te montrerai mon savoir-faire attentionné,

Par un plaisir solitaire, je rêve de mon bien-aimé.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

Le monde est en décombres

Le monde est en décombres Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/World-in-ruins-886071671

Le monde est en décombres

 

Ô ma chérie,

Oui toi, ma jolie.

La source de ma vie,

Celle pour qui mon cœur est pris.

 

Ne crois pas tout ce que l’on raconte,

Certes, la vie n’est pas toujours un beau conte.

Un conte de fées avec des rois, des reines et des comtes,

Malgré ce qui peut arriver de nos jours, seul l’amour compte.

 

Ici, des guerres. Là, des famines. Et puis là, des malheurs.

Était-ce écrit depuis toujours, depuis des heures ?

Existent-ils des moments de pur bonheur ?

Un instant de plaisir est-il qu’un leurre ?

 

Pour moi, tout ce qui me rend heureux.

C’est d’être avec toi sous le regard des cieux,

De ces chimères, de ces génies et de ces dieux,

Inventés par les hommes face à la mort qui les émeut.

 

Oui, mon amour, le monde est en décombres.

Tout semble qu’un épais brouillard parsemé d’ombres.

Mais, souviens-toi, de cette pluie fraîche et fine dans la pénombre.

Qui fit place au soleil quand nos cœurs s’unirent malgré leur surnombre.

 

Prends-moi par la main et poursuivons notre chemin.

Il y a pour toi et moi sûrement un meilleur destin.

Mon amour, n’attends pas jusqu’à demain.

Crois-moi, nos vies sont entre nos mains.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada