Archive | février 2013

Avis aux personnes intéressées!

Bonjour tout le monde!

J’ai créé depuis quelques temps une page Facebook intitulée « Modèle Vivant à Québec », et ce, dans l’optique de vous faire connaître ma passion pour ce domaine extraordinaire qu’est le monde du modèle vivant. Une passion qui m’a aussi permis de rencontrer des gens tout à fait remarquables dans l’ensemble des arts visuels. À cela s’ajoutent bien entendu un accroissement de mon amour pour l’écriture et mon désir de partager mon expérience personnelle lorsque je juge que le moment de le faire soit approprié.

De plus, j’ai remarqué que bien des gens semblent manifester une certaine incrédulité à mon endroit lorsque leur raconte avoir déjà été un modèle nu pour des artistes oeuvrant dans soit la photographie dite «moderne» ou bien celle dite «érotique» ou, encore, dans la peinture dite «traditionnelle». J’ai, après avoir mûrement réfléchi, cru bon de publier certaines des photos réalisées durant les séances afin de dissiper d’une part, tout malentendu sur les dites séances qui ont été faites avec un sens fort respectable de professionnalisme à mon endroit et, d’autre part, de prouver que l’on peut être fier d’être modèle nu en dépit d’un handicap physique apparent.

Une courte explication des poses est écrite sur chacune des photos publiées.

Ma page artistique sur Facebook est :

https://www.facebook.com/pages/Mod%C3%A8le-Vivant-%C3%A0-Qu%C3%A9bec/153860161332433?ref=hl

Vous y êtes tous et toutes les bienvenus-es.

Première série: Une équipe formidable

Voici l'une des premières photos réalisées à Montréal

Cette photo est l’une des toutes premières réalisées lors de mon

premier séjour à Montréal dans le cadre d’un projet artistique.

DSC_4903

Celle-ci a été réalisée dans les locaux d’un groupe formidable.

Lieu? Montréal

DSC_4904 (2)Poser nu requiert une capacité de se dévoiler avec tact.

Lieu? Montréal

DSC_4906 (3)Poser nu, c’est d’être capable de s’accepter tel que l’on est.

Lieu? Montréal

DSC_4908 (4)La beauté existe là où l’on veut la découvrir.

Lieu? Montréal

DSC_4910

S’ouvrir à cet autre qui est trop souvent incapable de venir jusqu’à nous.

Lieu? Montréal

DSC_4910 (2)

Tout est dans le regard.

Lieu? Montréal

DSC_4909 (2)

Regard de tendresse et de franchise!

Lieu? Montréal

Deuxième série: Devant un artiste-peintre

seance_artistique_1_by_lequebecois1962-d4tm6va

Séance artistique de modèle nu pour artiste-peintre

Lieu? Montréal

seance_artistique_2_by_lequebecois1962-d4tm72t

Séance artistique de modèle nu pour artiste-peintre

Lieu? Montréal

seance_artistique_3_by_lequebecois1962-d4tm799

Séance artistique de modèle nu pour artiste-peintre

Lieu? Montréal

seance_artistique_4_by_lequebecois1962-d4tm7ih

Séance artistique de modèle nu pour artiste-peintre

Lieu? Montréal

seance_artistique_5_by_lequebecois1962-d4tm7rw

Séance artistique de modèle nu pour artiste-peintre

Lieu? Montréal

seance_artistique_6_by_lequebecois1962-d4tm7zg

Séance artistique de modèle nu pour artiste-peintre

Lieu? Montréal

seance_artistique_9_by_lequebecois1962-d4tm91o

Séance artistique de modèle nu pour artiste-peintre

Lieu? Montréal

Troisième série: Devant une caméra

https://www.facebook.com/photo.php?v=10151047344686116

Une vidéo vraiment très bien réalisée.

Lieux? Montréal et Québec

Les séances, dans lesquelles ces photos ont été réalisées,  constituent des expériences inoubliables.

Veuillez, s.v.p, être respectueux à mon endroit et envers les artistes dans vos commentaires.

Merci de votre compréhension!

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Critique sur un spectacle particulier: Carte blanche de « Corps of walk » 2

Seconde partie :

Que puis-je dire et, surtout, pourquoi le dire ainsi?

 

Le Grand Théâtre de Québec

Bonjour à vous!

J’ai décidé de rédiger mon opinion sur le spectacle intitulé Carte blanche  offert par « Corps of walk » au Grand Théâtre de Québec ce mardi 26 février 2013. Pourquoi ne pas attendre à demain pour écrire sur le sujet? Tout simplement parce que, comme dit si bien le proverbe, il faut battre le fer pendant qu’il est chaud. Il y a aussi le fait que je suis grandement influencé par les nombreuses réactions, soyez sans craintes elles ont été très positives dans leur ensemble, à l’égard de cette troupe de danseurs et de danseuses extraordinaires.

WP_20130226_005 (3)Le qualificatif extraordinaire est fort approprié pour décrire à la fois la qualité de la prestation artistique et l’unicité du spectacle. Il faut le reconnaître, un tel spectacle ne se voit pas très souvent dans la vieille Capitale sans oublier qu’il a été offert par une troupe de la Norvège. Il est impératif de prendre note qu’aucune référence ne semblait correspondre à ce que les spectateurs avaient déjà assisté dans le passé. C’est du moins ce que plusieurs personnes m’ont candidement avoué, presque avec une certaine gêne, lorsqu’elles m’ont fait part de leurs commentaires.

Personnellement, je n’ai jamais de mémoire assisté à un tel spectacle où une forme de nudité s’incruste en parfaite harmonie avec une musique sortie tout droit du style psyché rock qui fut jadis popularisée par Pierre Henry. Fait étrange! La chanson Messe pour un temps présent ne cessait de tourner dans ma tête me rappelant ainsi ma défunte mère de baisser le volume du tourne-disques lorsque l’un de mes frères osa faire tourner une telle œuvre avec un volume un peu trop élevé au goût de cette dernière.

https://www.youtube.com/watch?v=qssa6ec7faQ

L’effort soutenu des danseurs et des danseuses doit être ici souligné. À vrai dire, j’ai été ébahi et, à voir les réactions des gens qui m’entouraient, je n’étais pas le seul. Mais, il n’y avait pas que l’effort qui nous avait épatés. Le rythme de la chorégraphie, l’harmonie des mouvements de chacun(e) des  artistes sur la scène, la spontanéité de chaque mouvement et qui témoignait des heures de répétition et d’un travail que je qualifierais de monastique, et, pour finir, un choix musical qui hypnotisait le public, ont fait de ce spectacle un petit délice que j’ai fort dégusté à chaque seconde qui s’écoulait.

Une séance d'information avant le spectacleLe fait d’être arrivé longtemps à l’avance m’a permis de mener une petite enquête sur les attentes des gens. Ce qui m’a le plus amusé, sans méchanceté aucune de ma part, c’est que la grande majorité des personnes avec qui j’ai eu l’opportunité de discuter ignorait à quoi s’attendre d’une telle prestation artistique. Après tout, voir des artistes réaliser des chorégraphies tout en étant nus est un événement  rarissime dans la vie de la plupart d’entre nous.

WP_20130226_007 (3)J’ai eu l’idée formidable de louer une paire de jumelles afin de me permettre de mieux contempler d’une part, la gracieuseté corporelle des artistes sur scène et, d’autre part, la perfection de chacun de leurs mouvements. Savez-vous quoi? Le corps humain est l’exemple parfait de ce qu’est un chef d’œuvre authentique. Il est à la fois beau, noble, grandiose et digne de respect. Une chose que nous semblons oublier c’est qu’aucune réalisation humaine n’est aussi remarquable qu’un physique sans défaut. Oui, je suis très physionomiste. Je l’assume car c’est pour cette raison que je peux voir la beauté du corps humain bien au-delà de la force brute que la plupart des médias de masse, entre autres les revues sportives, sont enclins à nous montrer afin d’augmenter leurs sources de revenus. De plus, avoir un  corps parfait n’est point un crime tout comme le fait d’en avoir un atteint d’un handicap quelconque n’est pas non plus un péché.

Que puis-je dire sur ce que j’ai vu à travers les lentilles de mes jumelles? De la beauté à l’état pur! Une beauté qui se manifestait notamment par les mouvements réalisés avec une aisance incroyable par chaque figurant , mais aussi, et je n’ai point de honte à l’écrire, par la perfection des corps. En réalité, il fallait que je jette un coup d’œil de temps à autres sur tous ces corps  afin d’avoir, ensuite, une vision plus juste du spectacle. Si vous préférez, il m’avait paru bon de regarder de près chaque participant pour mieux saisir la vision panoramique du groupe.

Y a-t-il des points négatifs sur ce spectacle? Ici, les points négatifs ne relèvent en aucune façon sur la prestation des participants. Bien au contraire! Ils ont mérité amplement chaque applaudissement que lui a offert le public chaleureux de Québec.  De mon point-de-vue, je crois que les points négatifs résident surtout dans le fait que  l’on ne pouvait pas tellement savoir à quoi s’attendre et, encore moins, de la raison pour laquelle un tel spectacle ne durait pas plus d’une heure.

De tels points négatifs pouvaient être aisément résolus d’une part, en mettant à nu nos idées préconçues sur la danse moderne de style européen et, d’autre part, en se mettant à la place des danseurs qui ont offert une prestation fantastique, et ce, sans prendre une seconde de repos. Un travail collectif colossale!

En terminant ce présent article, je félicite la direction du Grand Théâtre de Québec d’avoir invité cette troupe de la lointaine Norvège qui a su, j’en suis tout à fait convaincu, ne laisser personne indifférente face à leur performance fort remarquable.

Merci de m’avoir lu.

Rolland St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Critique sur un spectacle particulier: Carte blanche de « Corps of walk » 1

Première partie :

Ce spectacle sera-t-il à la hauteur de mes attentes ou sera-t-il qu’une chimère sans grande valeur?

Bonjour,

J’écris ce présent article en deux phases, c’est-à-dire avant et après la représentation de Carte blanche de « Corps of walk ». Une telle formulation peut vous sembler étrange. Pourtant, il en est rien. En effet, ce sera la première fois de ma vie où j’assisterai à un spectacle artistique où la nudité sera certes à l’honneur, mais où le talent d’une troupe venant directement de la Norvège sera présenté à un auditoire de Québec. Un auditoire qui, j’en suis du nombre, est avide de voir la nudité faire un avec la danse moderne.

Et quand j’écris « faire un avec la danse moderne», il ne faut pas y voir à une quelconque allusion avec ce que l’on peut voir dans nos clubs de danseuses. Ces derniers répondent, que l’on veuille ou non, à une clientèle type tandis que ladite troupe axe leur travail sur un axe d’un tout autre ordre. Bien entendu, il n’est pas dans mon optique de justifier ou de dénigrer l’un ou l’autre. À chaque personne de choisir ce qu’elle croit qui lui convient le mieux. C’est ce que l’on appelle avoir la liberté de choix.

Je reviens sur le sujet de mon article qui est simplement une critique d’un spectacle qui aura lieu ce mardi à la salle Louis-Fréchette au  Grand Théâtre de Québec. La plupart des critiques artistiques en ont une opinion plutôt favorable, surtout du fait que la nudité soit présentée de manière à la voir de moins en moins afin de permettre aux spectateurs et aux spectatrices de se concentrer sur les différentes thématiques projetées au fil du temps.  Est-ce le cas? Je pourrai vous répondre une fois que j’aurai assisté à la prestation.

179600_10151337146862523_1045045782_nDe plus, je suis assez ignorant dans le domaine de la danse moderne. Devrais-je le prendre pour un handicap face à des personnes qui en possèdent une expertise solide? Je ne le crois pas puisqu’une telle ignorance m’incitera à ouvrir davantage mes cinq sens: L’ouïe pour capter la musique qui se présentera à mes oreilles à l’état brut. La vue qui cherchera à voir cette œuvre comme un petit enfant qui visitera pour la première fois de sa vie un parc d’amusement. Le toucher puisque mon corps sentira la consistance des lieux, des sièges, des allées qui m’amèneront jusqu’à ma place que me procurera mon billet acheté à grand prix. Après tout, débourser un montant de 65.00$ est tout de même assez dispendieux. L’odorat car , croyez-le ou non, nous percevons les subtilités de notre milieux d’abord et avant tout par notre faculté olfactive. Et le goûter dans tout çà? me direz-vous. Je vous laisse deviner ma réponse.

Bref, le spectacle sera-t-il à la hauteur de mes attentes ou sera-t-il qu’une chimère sans grande valeur? Pour être franc avec vous, je suis ouvert à tout ce qui sera fait puisqu’avoir la chance d’assister à un tel événement ne m’arrivera guère souvent dans ma vie.

C’est à suivre…

I love it.

Beautiful!

Very interesting!

Wonderful!

Black & white pictures are always perfect. Aren’t they?

I love black & white pictures.

Unknow but beautiful. lol