Archives de tags | critique

Grande harmonie

Grande harmonie
Grande harmonie Critique par RollandJr St-Gelais Photo par Maksim alias mchuprin Source : https://www.deviantart.com/mchuprin/art/5566-846527197

Grande harmonie

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que la saison estivale se poursuit allègrement selon vos désirs. Pour ma part, tout va pour le mieux et je profite du temps radieux pour me balader dans l’un des plus beaux parcs de la ville de Québec. Quoi de mieux pour se revigorer après ces quelques semaines de confinement?

Ceci n’empêche pas votre humble serviteur de publier des articles dans lesquels la beauté de la nudité artistique est présentée de manière à la fois respectueuse et noble. En effet, le respect et la noblesse sont les éléments de base au sein de mes publications. C’est d’ailleurs pourquoi je tente par tous les moyens mis à ma disposition de trouver l’œuvre, cette œuvre unique, qui à mes yeux mériterait de se retrouver au sein de mon blogue. Il va de soi que je demande toujours la permission de l’auteur avant de procéder à une publication et ce, en tenant compte de ses demandes avenant le cas où il accepte de répondre positivement à ma requête. Il s’agit là d’un respect à l’égard de son travail.

Or, c’est en parcourant le site DeviantArt que j’ai découvert une œuvre photographique tout à fait extraordinaire. En effet, je n’ai pas pu m’empêcher de demander la permission à son auteur d’utiliser celle-ci afin de rédiger un article, sous forme de critique artistique bien que je ne sois pas un critique d’art au sens propre du terme. Enfin bref, j’ai noté trois aspects qui m’ont incité dans mon choix d’écrire le présent article.

En premier lieu, l’angle d’approche d’une telle réalisation. En effet, il est tout à fait original que le modèle nu soit placé entre deux statues évoquant ainsi le côté artistique de cette forme de nudité. Bon ! Je reconnais que la beauté exceptionnelle du modèle en question est un élément important dans la présentation laquelle est, vous en conviendrez, réussie avec brio.

En deuxième lieu, la pose du modèle féminin démontre à la perfection un savoir-faire indéniable. Je dirais même un savoir digne digne des plus grands classiques dans le domaine du nu. En effet, plusieurs éléments corroborent mes propos. Je prends, à titre d’exemples, la manière dont elle se place notamment le bras gauche appuyé délicatement sur la statue, la main qui se laisse pendre dans le vide laissant deviner une maîtrise absolue de la situation, le bras droit qui semble posséder à son tour une telle maîtrise et le corps légèrement tourné et qui laisse admirer, admirer dans le sens de regarder avec admiration et loin de toutes idées malsaines, l’harmonie de sa féminité.

En dernier lieu, il se trouve des éléments qui laisse entrevoir certains clins d’œil face à notre époque. Je pense entre autres à deux éléments précis lesquels ne sont pas si visibles que ça si on n’y prête guère d’attention. Primo, les tatouages sur le corps de ce modèle trahissent l’époque dans laquelle cette femme fort jolie vit. Il est possible que je me trompe dans mes propos mais je ne crois pas qu’il était d’usage que les femmes qui posèrent nues dans les facultés d’arts ou chez des particuliers possédaient des tatouages. Secundo, le port du masque, qui est très joli soi-dit en passant, est-il un clin d’œil à ce qui se passe actuellement dans la grande majorité des pays? En effet, c’est la question que je me suis posé dès que je l’ai vu. Toutefois, et c’est là un point positif, un tel port a donné un cachet particulier au résultat final. J’ignore qui en a eu l’idée mais je le félicite d’y avoir pensé.

En résumé, une telle réalisation photographique mérite bien d’avoir un article le concernant non seulement pour l’excellence de cette présentation mais aussi pour l’agencement entre d’une part, le corps modèle et d’autre part, le cadre ambiant. Excellent travail !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

 

Femme à la pierre noire

94785863_2625596051057158_6058038610660163584_o (1)
 » Femme à la pierre noire  » dessin réalisé par Gérard Teillot de la France

Femme à la pierre noire

Bonjour tout le monde,

Voici une excellente création artistique effectuée par Gérard Teillot de la France. Une création dans laquelle est présentée de manière à la fois sensible et raffinée le corps d’un modèle féminin. Une création, quelque dit par son auteur, faite à la pierre noire et qui, à sa façon, rend justice à la beauté exceptionnelle de cette femme. Mais, peut-on s’en étonner connaissant le talent du dessinateur ? Un artiste qui prend grand soin d’accorder à ses dessins une vision axée sur le bon goût.

Hourra à Gérard Teillot de la France.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

La belle Hélène

Lumière en ces jours sombres
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

La belle Hélène

Belle comme une reine légendaire qui attend son Ulysse parti parcourir le monde et y affronter bêtes et monstres mythiques. Quelle grâce dans ces yeux! Quelle douceur dans les moindres détails de sa peau! Serait-elle la réincarnation d’Hélène de Troie?

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

L’importance du jeu des ombres

Ombre 3
Tous les dessins présentés dans cet article le sont avec la permission de Philippe Alliet de la France Site internet : https://www.philippealliet.com

L’importance du jeu des ombres

Bonjour tout le monde,

Il m’arrive souvent de discuter avec des artistes qui vivent sur le Vieux-continent, notamment en France et en Allemagne, où bon nombre de leurs œuvres inspirent votre humble serviteur dans sa poésie et ses proses. Il va de soi que j’ai toujours leur autorisation avant d’utiliser leurs réalisations au sein de mes articles. C’est-là une question de principe tant moral qu’éthique et même, fait à ne pas oublier, légal.

IMG_20200308_110856Au fil de mes découvertes, je m’aperçois que chaque artiste trace une voie qui leur est particulière laquelle agrémente de beaucoup mes recherches afin d’enrichir mon blogue. Certains d’entre eux réalisent de véritables petits et grands chefs-d’œuvre dont je ne peux absolument pas ignorer. N’allez surtout pas croire que mes barèmes soient des plus élevés. Inutile de vous faire remarquer que je ne suis pas un critique d’art professionnel et que mes connaissances dans ce domaine sont assez limitées.

Cependant, certaines œuvres m’interpellent plus que d’autres pour la raison qu’elles ont à la fois une simplicité indéniable, une originalité appréciable tout en suscitant des surprises intéressantes. C’est le cas des œuvres que j’ai trouvées dernièrement. Des œuvres réalisées par un dessinateur de la France et j’ai nommé Philippe Alliet.

Ce qui m’a le plus étonné dans les dessins que j’ai choisi de vous présenter c’est qu’effectivement ils contiennent ces trois composantes nommées dans le précédent paragraphe. À savoir la simplicité, l’originalité et de susciter une surprise des plus intéressantes à mes yeux.

Ombre 2Tout d’abord, quoi de plus simple qu’un dessin de nudité artistique ayant notamment le corps de la femme? Un dessin réalisé sans fard ni couleurs, mais avec un crayon de plomb. Un crayon qui fait surgir en moi bien des souvenirs de mon enfance et qui maintenant me présente ce qui était interdit à mes yeux de gamin, c’est-à-dire une femme nue. Une femme parmi tant d’autres mais qui par un désir de faire grandir l’art a accepté de montrer sa vulnérabilité par l’entremise de sa chair. Qui oserait contredire une telle vérité?

Ensuite, une originalité omniprésente tant dans le coup d’œil de l’artiste sur le sujet étudié que de sa manière de transposer ce qu’il voit sur le papier tout en tenant compte qu’il immortalisera ce corps retravaillé, remanié, refait à travers les mouvements parfois rapides, parfois lents et parfois saccadés de sa main. Des mouvements qui témoignent au fil des jours, des soirs et peut-être même des nuits de sa passion pour cet art. Mais, à vrai dire, serait-ce plutôt une vocation qu’une passion? En effet, un tel mode de vie que peut susciter le milieu du nu me fait voir en esprit un noble moine qui dans son abbaye enjolive les pages d’un livre de prières par ses dessins souhaitant susciter chez le fidèle un appel à l’élévation spirituel.

Enfin, les dessins que j’ai choisi de vous présenter ontOmbre 4 amené chez moi une surprise tout à fait inattendue. Une surprise qui a fait écho, tel un cri dans les montagnes, à une question essentialiste. Une essence qui est à la source même de mon intérêt envers lesdits dessins. Bref, qu’est-ce qui peut les rendre si intéressants si ce n’est que le jeu d’ombres au sein même de leur création par l’artiste. Souvenons-nous que l’artiste est, à l’image de Dieu, l’Être suprême qui tire son œuvre du néant afin de lui donner vie. Je dirais même une parcelle de sa vie.

Ombres 1Ici, le jeu des ombres sur chacun de ces dessins semble donner un certain mouvement sur la représentation du corps. Un mouvement figé sur papier par l’artiste avec la rapidité de l’éclair. Une représentation qui a eu lieu à un endroit précis et à une heure précise. Cela peut vous paraître étrange que j’écris un tel fait comme étant important. Je vous dirais que non seulement c’est important, mais que c’est même un élément fondamental, voir essentiel, dans la création de telles œuvres. Dites-vous bien que les résultats auraient été fort différents à un autre lieu et à une autre heure de la journée ou de la nuit, et ce même si la modèle nue est la même personne. En ce qui me concerne, les jeux d’ombres constituent une preuve indéniable de mon affirmation.

Merci infiniment à Philippe Alliet pour sa permission d’utiliser ses dessins.

Merci à vous tous pour votre assiduité à suivre mes publications.

Merci vous tous pour avoir lu ce présent article.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Il faut être un connaisseur

Il faut être un connaisseur
« Il faut être connaisseur » Magnifique hoto réalisée par G.B., d’Allemagne deviantArt : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Abstract-nude-833256531

Il faut être un connaisseur

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous passez une belle journée en ce mercredi. Pour ma part, tout va bien et je profite du temps hivernal pour enrichir mon blogue par la découverte de réalisations photographiques faites par quelques-uns de mes fidèles amis et collaborateurs par le vaste monde. Des réalisations qui sont pour la plupart d’entre elles de véritables pièces maîtresses dans le domaine de la nudité artistique.

Certes, plusieurs de ces photos peuvent déranger les personnes peu ou pas du tout habituées à cette forme d’arts. Une telle méconnaissance les amènera dans la majorité des cas à mélanger la nudité et la pornographie. Vous en conviendrez avec moi que les deux phénomènes sont aux antipodes l’un de l’autre. Qui plus est ! Certaines réalisations peuvent heurter les âmes sensibles, voire prudes, à l’égard de la nudité.

Parfois, il faut posséder un minimum de connaissances afin d’en arriver à faire la part des choses de manière adéquate. Sans vouloir me prendre pour un autre, c’est déjà assez difficile pour moi de me prendre tel que je suis, il faut tout de même reconnaître que mon apport quasi quotidien et les appréciations reçues de la part de mes abonnés démontrent que mon sens critique est tout de même fort acceptable. Un sens critique qui de fil en aiguille s’est développé graduellement avec, je l’avoue, l’aide extraordinaire des artistes qui œuvrent dans ce domaine selon leurs méthodes de travail. Je pense notamment à la photographie mais aussi à celui du dessin.

Quelques fois, il peut s’agir d’un pur chef-d’œuvre photographique sur un corps féminin présenté d’une manière à la fois originale et légèrement provocante. Un pur chef-d’œuvre photographique par le fait que le résultat saura à la fois attirer et garder notre attention allant même à susciter un débat. Une présentation originale d’un corps nu, en l’occurrence celui d’une femme, susceptible d’amener chez le spectateur un regard nouveau. Et, enfin, une légère provocation dans la pose choisie rendant une telle réalisation photographique encore plus attrayante, voire avec un soupçon de mystère. 

Certains d’entre vous dirent qu’une telle photo est trop provocante pour être partagée au sein de mon blogue artistique. Je peux comprendre votre opinion. Toutefois, je leur répondrai ceci : « Rien n’est trop provocateur pour mes yeux admiratifs. » Et la raison réside tout simplement dans ma capacité de découvrir toute forme de beauté là où elle est. Faculté qui semble ne pas être donnée à tout le monde !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada