Archives de tags | collier

Couchée !

Couchée

Couchée Poème de RollandJr St-Gelais Photo par Joël Pèlerin Modèle : Indira Spr

Couchée !

 

Couchée, simplement couchée.

Attendant tes ordres que j’écouterai,

Pensant quelques fois à mes tatouages,

Qui me suivront au fil du temps et des âges.

 

Tes regardant me fixer sans faire un pas,

À travers de la lentille de ta caméra,

Tu sais avec précision déceler,

Ma féminité et ma beauté.

 

Cachant mon sein simplement par pudeur,

Même si le dévoiler je n’en avais point peur,

Car ceux qui me verront ainsi sauront admirer,

La femme que je suis et celle dans l’avenir je serai.

 

Collier au cou telle une rebelle,

Douce rebelle de ma jeunesse si belle,

Ornements faits de noir et de pointes d’argent,

Que j’enlèverai seulement pour mon plus fidèle amant.

 

Celui que je n’ai pas encore connu ni vu,

Celui que je n’ai pas eu la chance de voir nu,

Celui qui saura faire battre mon cœur à la folie,

Celui qui saura me faire perdre par son ardeur mon esprit.

 

Où est-il? Au moins existe-t-il?

Sur quelle contrée lointaine vit-il?

Attendant le jour qui n’est pas encore venu,

Je suis couchée en espérant en secret qu’il m’ait vue.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tu avais deviné

Tu avais deviné
« Tu avais deviné » Poème de RollandJr St-Gelais Photo par Joël Pèlerin

Tu avais deviné

 

En ce dimanche sacré,

Tu t’es silencieusement levée,

Sans faire de bruit, tu as fait le petit-déjeuner,

Déjà je sentais un arôme qui m’étais familier, une senteur de café.

 

J’entendais tes pas légers,

Allant ici et là librement sur le plancher,

De tes pas qui m’ont fait penser la fois où je t’ai rencontrée,

Sur la piste de danse où jusque tard dans la nuit nous avons dansé.

 

En ce dimanche de confinement,

Où nous devons rester sages comme des enfants,

Comment pouvons-nous être sages alors que nous nous aimons follement?

Et de passer nos journées, nos nuits, à nous enlacer tendrement.

 

Je revoyais en pensées ce collier doré,

Que je t’avais offert pour souligner toutes ces années,

Où toi et moi nous avons traversées contre vents et marées,

Main dans la main, vers le destin nos yeux ensembles tournés.

 

J’ai une drôle de sensation comme si tu avais deviné,

Ce qu’il m’aurait réellement fait plaisir en cette matinée,

De porter à ton cou ce collier en ce dimanche du Ressuscité,

Quelle belle surprise de le voir à ton cou dès le rideau de chambre tiré.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Captive

Captive
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Captive

 

Captive !

À la vue furtive !

Au regard rempli de fureur,

Cherchant à se venger de ce qui lui a fait peur.

 

Femme au triste collier,

Ce collier avec lequel elle est enchaînée,

Esclave depuis l’enfance en traversant l’adolescence,

À la recherche d’un peu d’amour et d’une tendre romance.

 

Femme à la chevelure foncée,

Qui a tant de fois séché les larmes versées,

Celles de ses sœurs exploitées sur des terres étrangères,

Parfois avec armes à la main affronter les affres de la guerre.

 

Chaîne de fer en guise d’objet de valeur,

De cette valeur qui accompagne le poids des heures,

Heures rythmées par le chant des oiseaux dans la forêt sombre,

Heures chantées par tes sœurs qui t’entourent telle une seule ombre.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tiens-moi bien !

Tiens-moi bien
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Tiens-moi bien !

 

Maintenant, c’est bien décidé.
À toi, je vais avec liberté entière me donner.
Je serai ton jouet avec lequel entre tes mains tu pourras jouer,
Mais vas-y doucement car être soumise je n’y suis point habituée.

 

Dans ta chambre de torture, je vais y entrer.
Tout contre le mur, nue et soumise, je vais m’y coller.
Je te laisserai installer sur mon corps cordes et lacets acérés,
Afin de ressentir chaque coup que tu me donneras avec générosité.

 

Dans cette chambre à la couleur d’ébène,
Tu verras, ô maître adoré, le sang couler dans mes veines.
Tu prendras plaisir à entendre mes gémissements de douleur,
Tu verras dans mes yeux tant mes craintes, mes pleurs et mes peurs.

 

Dans cette chambre, je m’installerai là où tu le souhaiteras.
Dans cette chambre, tu me feras tout ce que bon te semblera.
Dans cette chambre, je serai celle que tu as sans cesse désirée.
Dans cette chambre, par amour pour toi, je me laisserai écarteler.

 

Mais, avant de m’enfoncer dans cette mystérieuse pièce,
Puis-je t’implorer comme le ferait une esclave bien soumise?
Te le demander ainsi? J’avoue que longtemps j’en était indécise.
Par ce collier que tu m’as mis et par ta main, je veux entrer en liesse.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Dévotions

Dévotions
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dévotions

 

Seul en ces lieux,
Venu implorer les dieux,
Sous le couvert de la nuit,
Alors que tous sont endormis.

 

Venu chercher échos,
À mes multiples questions,
Et ainsi me donner une raison,
À ce qui m’accablent, à ces maux.

 

J’ai amené comme auguste présent,
L’être aimé de mon cœur désormais absent,
Afin de leur démontrer de mes prières ma pureté,
Envers cet être que j’ai depuis toujours respecté et aimé.

 

L’ayant déposé sur l’autel,
Car mon désir était de leur montrer,
Sans aucune ambiguïté mais en toute vérité,
Comme elle est à mes yeux autant gracieuse que belle.

 

Je l’ai habillée de ce précieux collier,
Que je lui ai offert le jour de son anniversaire,
Avec mon amour qui pour elle toujours présent et sincère.
Ô divinités : ma raison de vivre pourquoi me l’avoir enlevée?

 

Que puis-je faire pour que vous me rendiez,
Mon âme-sœur, celle avec qui famille je voulais fonder?
Quelles supplications dois-je réciter ? Quelles litanies dois-je répéter?
Pour que vous puissiez du haut de vos trônes enfin m’écouter et m’exaucer?

 

Quelles suppliques dois-je vous adresser?
Pour que ma souffrance puisse enfin se terminer.
Rappelez-vous de ceci : Chaque nuit vous aurez mes conjurations.
Car pour ravoir ma bien-aimée sans cesse je vous adresserai mes dévotions.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada