Archives de tags | naissance

Le véritable pouvoir

Le véritable pouvoir Texte de Rolland Jr St-Gelais Modèle & Photo : JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/lilithjenovax/art/My-Power-946390574

Le véritable pouvoir

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous passez une belle saison. Pour ma part, je dois avouer qu’il y a fort longtemps que je n’ai pas vu un hiver aussi agréable que maintenant. En effet, la température clémente qui recouvre la magnifique région de Québec est fort appréciée par votre humble serviteur.

Comme vous le savez déjà, je profite de la quiétude de ma réalité actuelle pour créer des poèmes et écrire des textes sur mon blogue artistique sur divers thèmes. Or, il m’est arrivé à l’esprit de rédiger un article en répondant à l’une des nombreuses interrogations cruciales liées à l’existentialisme. Il est fort possible que ma situation physique avec laquelle je vis depuis ma naissance et certains évènements attachés à mon expérience de vie y soient pour quelque chose dans la manière dont je perçois la présence humaine.

À dire vrai, le fait que de plusieurs questions viennent hanter ma pensée ne m’a jamais empêché d’apprécier mon destin en y découvrant la multitude de bons côtés qui la composent. Or, ceci m’amène justement à résoudre cette problématique inhérente à l’existence. Quelle serait le véritable capacité que j’ai été dans l’obligation de développer afin de faire face aux diverses circonstances que j’ai dû affronter ?

Oui, je suis conscient que je ne possède aucun des pouvoirs des super héros de bandes dessinées qui ont jalonné les lectures de mon enfance ou que je vois sur les immenses écrans dans les salles de cinéma. Cependant, il y en a un qui s’est imposé au plus profond de mon être. Une aptitude qui m’est d’une grande utilité face à ce qu’il peut m’arriver.

C’est un fait indéniable que je n’ai pas de contrôle sur ce qu’autrui peut opérer et que ses actions, sûrement sans aucune mauvaise intention de sa part, peuvent me perturber. Toutefois, je suis libre de le prendre d’une manière que je qualifierais de « détachée ». Oui, cela peut m’ébranler. Cependant, c’est à moi, et à moi seul, que revient le degré d’affectation à mon endroit. Dit autrement, je suis responsable de mes sensibilités et c’est à moi de les endiguer, telle une rivière au printemps qui se décharge de ses glaces, de façon à ne pas me laisser submerger.

Certes, c’est là un travail de longue haleine. Je devrais plutôt écrire de toute une vie. À plus forte raison si on se souvient qu’elle est semblable à des montagnes russes. « Les jours se suivent, mais ne se ressemblent pas », dit l’adage. Voilà pourquoi il est impératif de garder un contrôle sur nos émotions qui peuvent surgir à n’importe quel moment.

Attention ! Il n’est pas dans mon intention de minimiser l’importance de vivre pleinement ce que l’on ressent. Je désire simplement vous rappeler que le fait d’en être le seigneur incontesté est avant toute chose un bon pas dans la maîtrise de notre vie.

Merci infiniment de votre attention à mon endroit !

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Salle céleste

Salle céleste Poème de RollandJr St-Gelais Photo par JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/lilithjenovax/art/Celestial-Room-943952165

Salle céleste

 

J’ai fait un rêve insolite la nuit dernière.

Je me retrouvais seule près d’une clairière.

Dans un coin isolé d’une contrée abandonnée,

Où tout autour de moi était à jamais immobilisé.

 

Les oiseaux restèrent de marbres suspendus dans le ciel.

Les abeilles butinèrent sur les fleurs sans pourtant battre des ailes.

Les feuilles des arbres ne bougèrent guère malgré un doux vent.

Tout ceci, vous en conviendrez avec moi, était fort étonnant.

 

J’entendis retentir une voix qui m’appela par mon prénom.

Elle me demanda avec candeur de m’étendre sur le gazon.

Je lui ai obéi sans pouvoir lui opposer de la résistance.

Elle m’a juré qu’elle allait préserver mon innocence.

 

Que pouvais-je dire ou faire en ce lieu ?

Si c’est de faire tout simplement de mon mieux.

Adviendra, ce que pourra ! Je lâche prise en cet instant.

Surviendra, qui le saura ! Je m’abandonne en ce moment.

 

Une tendre lumière entoura tout mon corps.

Un instrument, qui se mit à jouer, ressemblait à un cor.

Un son d’un hautbois peu familier pour une femme de mon temps.

Une époque où les récits du moyen-âge sont méconnus depuis longtemps.

 

Subitement, je sentais mon enveloppe charnelle,

Qui pénétrait avec une grâce sublime dans un ciel éternel.

Alors qu’une paix, tellement bienfaitrice, recouvrait mon cœur.

Et qu’une lueur enlevait, une à une, de mon être toutes ses peurs.

 

Mes vêtements disparurent sous un souffle mystérieux.

Pendant qu’une douce pénombre se déposait sur mes yeux.

Des êtres m’examinèrent avec grande attention et précaution.

Ils me dirent alors ces paroles d’un seul chœur, à l’unisson.

 

« Ne craignez rien ! Ô, charmante et illustre Maîtresse. »

« Vous êtes désormais dans votre précieuse salle céleste. »

« L’arbre de vie qui est incrusté dans votre chair depuis votre naissance. »

« C’est par sa présence sur votre être que nous vous avons trouvé avec insistance. »

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Acte bleu

Acte bleu Poème de Rolland Jr St-Gelais photo par Jrekas Source : https://www.deviantart.com/jrekas/art/Blue-act-934017944

Acte bleu

 

Acte bleu,

Entre les amoureux,

Qui prend naissance,

Dans un désir d’adolescence.

 

Une ferveur qui grandit au fil des années,

Qui s’affermit au gré des saisons passées.

Qui trouve sa véritable origine dans des mots,

Ces paroles qui guérissent le cœur de ses maux.

 

Ardeur qui surgit du puits de la passion,

De la chair à en perdre la morale et la raison.

Mouvements de va-et-vient, jusqu’au matin.

En fredonnant avec légèreté un curieux refrain.

 

C’est ainsi que j’imagine, ô, mon amour.

Être près de toi jusqu’à la fin de mes jours.

Sentir le parfum de ton corps de déesse,

Te câliner jusqu’à l’orée de tes fesses.

 

Bleuâtre tel l’Olympe, comme l’azur.

Exhaler sur mes doigts ta peau si pure.

Frôler ton intimité jusqu’à t’entendre haleter,

De plaisir jusqu’à ce que tu sois à jamais enchantée.

 

Quelle est, en ce monde, ma seule raison d’exister !

Te faire connaître l’extase sublime de volupté pour l’éternité.

Ferme les yeux jusqu’à cet instant où je t’étreindrai avec douceur.

C’est alors que nous vivrons ensemble le véritable bonheur.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Ce qu’elles étaient belles

Ce qu’elles étaient belles Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Kjj-918451181

Ce qu’elles étaient belles

 

Ce qu’elles étaient belles

Ces femmes d’une époque lointaine

Elles savaient dégager une assurance certaine

Et qui savaient naviguer de leurs propres ailes.

 

Des dames au parfum exquis

Pour lesquelles sans cesse je m’extasiais !

De leur charme et de leur beauté je m’enivrais

Et, par un tel agréable souvenir, à pleine dent, j’ai souri !

 

Un cliché parmi tellement d’autres

De mes nombreuses et agréables aventures

Avec lesquelles j’ai commis des actes si impurs

Sans oublier, bien sûr, que j’étais leur humble hôte.

 

Que de plages avions-nous parcourues !

Que de forêts vierges avions-nous découvertes !

Découvrant ici et là des arbres aux feuillaisons si vertes

Et, pour compléter le tout, par pur plaisir, nous étions souvent nus.

 

Irais-je en enfer pour avoir éprouvé autant de jouissance ?

J’ignore totalement la réponse à une telle question

Et pour être franc, je n’en éprouve aucune raison

Car, je suis fait pour jouir dès ma naissance.

 

Ce qu’elles étaient si jolies ces dames d’autrefois

Leur faire l’amour était à mes yeux leur rendre hommage

Maintenant, j’en conserve que des souvenirs et c’est bien dommage

Mon seul désir avant de partir serait de revenir à cette époque une dernière fois.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ce qui est fait, est fait.

Ce qui est fait est fait. Poème et photo par RollandJr St-Gelais

Ce qui est fait est fait.

 

Pourquoi se poser tant de questions ?

Alors qu’il n’y a pas réellement de solutions.

Le passé n’est tout simplement plus.

Demain n’est pas encore venu.

 

Le temps fait souvent bien les choses, dit-on.

Mais moi, je crois qu’il faut toujours faire attention.

On peut ignorer ce qui peut survenir, voilà une grande sagesse.

Sans jamais sous-estimer ce qui peut causer notre détresse.

 

On agit de notre mieux avec le meilleur de nos connaissances.

Mais, à chaque époque correspond une nouvelle naissance.

Nous prenons des décisions qui nous paraissent tout à fait justes.

Toutefois, au fil du temps, on s’aperçoit comme elles peuvent être injustes.

 

Pourquoi alors s’en faire, s’en préoccuper ?

Viens! Suis-moi ma tendre amie, allons marcher.

Donc, cessons de penser à ce qui sera, ce qui a été et ce qui est.

En vérité, la seule chose à retenir en cette vie, c’est ce qui a été fait, est fait.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada