Archives de tags | chance incroyable

Je suis encore fatiguée

Je suis encore fatiguée Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. D’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Still-a-bit-tired-896024615

Je suis encore fatiguée

 

Je viens à peine de me lever,

Mais, je suis encore fatiguée.

Épuisée de cette vie étrangère,

Loin de celle qu’a vécu ma tendre mère.

 

Elle qui vivait avec l’homme de sa vie,

Un homme envers qui son cœur était épris,

Un homme merveilleux qui a parcouru les mers,

Qui a su affronter périls et risques et une grande guerre.

 

Elle avait dans son cœur et dans son lit celui qui était mon père,

Qui pourvoyait à tous nos besoins afin de ne pas être dans la misère,

Homme de peu de mots, mais qui savait si bien manifester son amour,

Dans ce camp d’hiver, il lui écrivait qu’elle était dans son cœur pour toujours.

 

Qu’elle chance incroyable que ma mère avait,

D’avoir partagé sa vie avec l’homme qu’elle aimait,

Peine perdue de croire qu’un tel bonheur sera pour moi,

Qu’un jour, peut-être, je partagerai le vrai amour sous mon toi.

 

Ma foi, il est encore tôt,

Même si je vois le soleil déjà haut,

Et que les oiseaux chantent leurs mélodies,

Saluant à leur façon la beauté de la nature, de la vie.

 

 

Quand je pense bien à mon passé,

Nombreux hommes, mon corps, ont désiré.

Que de belles paroles ils ont sans cesse murmurées,

Alors que, dans leurs pièges, je suis, trois fois hélas, tombée.

 

Pourtant, je voulais de tout mon cœur fonder un foyer,

Avoir un mari, des enfants et de mon amour combler.

La vie en a voulu autrement et c’est peut-être mieux ainsi.

Car, nul ne sait comment sera son futur, avant que tout soit fini.

 

Je retourne me coucher dans mon lit,

Remettre en ordre mes idées, mes esprits.

Et un bon café, avec grand plaisir, je prendrai.

Car, je veux tout de même vivre cette belle journée.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quelle chance incroyable !

New Image 92

Quelle chance incroyable !

Bonjour tout le monde,

J’entre dans le vif du sujet. Vous savez que cela fait maintenant plus de 7 ans que je consacre plusieurs heures à la rédaction d’articles consacrés au domaine de la nudité artistique, la poésie et la photographie. Trois domaines qui sont intimement liés puisque d’une part, on doit d’abord vivre de manière authentique (ce qui est propre à la nudité), d’autre part, on doit chercher à élever de manière constante nos âmes vers le beau et le noble (ce qui concerne la poésie), et, enfin, on doit savoir non pas voir, mais bien regarder avec les yeux du corps et de l’âme afin de saisir la moindre parcelle de l’existence qui nous entoure. Une existence qui tire ses origines de la vie qui anime chaque être sur la terre.

C’est en tenant compte de ces éléments que l’ensemble des articles ont pu être rédigés afin de garder le cap sur la recherche de la perfection à chacune de mes publications. Oui, je le sais fort bien. La perfection n’existe pas en ce monde, mais il n’est point interdit de tenter d’y accéder. Voilà pourquoi, il est un devoir pour votre humble serviteur de s’investir avec un sens professionnel à la fois dans ses investigations et dans ses réflexions avant d’entreprendre, ne fut-ce que de simples prémisses, le moindre début d’écriture. Savoir écrire est un privilège que l’on doit respecter car de la plume bien des nations prennent naissance ou bien sont jetées dans les limbes de l’histoire.

Il va de soi que la chance a jusqu’à maintenant joué un rôle plus que considérable dans mes découvertes liées au monde de la nudité artistique. Certes, le fait de poser nu pour des artistes de renom, du moins au Québec, est une chance que bien peu de mes compatriotes ont eu au cours de leurs vies. Mais, il est tout aussi vrai que de trouver tout à fait par hasard des œuvres réalisées par d’illustres maitres n’est pas donné au commun des mortels. Oui, je peux me considérer chanceux, certains diront plutôt veinard, de pouvoir à la fois me trouver sur une balustrade en tant que modèle nu ET devant celle-ci, surtout lorsque je fais la découverte d’œuvres extraordinaires.

C’est ainsi que je fis, permettez-moi l’expression, la « connaissance » de cette réalisation du sculpteur Auguste Rodin lors de mon périple en Suisse romande au cours du mois de juin. Comment ai-je pu avoir une telle chance ? Un coup du destin ? Un privilège décerné par les dieux ? Un cadeau que me fit ma défunte mère, pourquoi pas?, à l’occasion de mon 55e anniversaire de naissance ? N’oublions pas que rien ne me destinait à devenir modèle nu et encore moins à trouver une telle création venant des mains d’un si grand artiste.

Enfin, je vous invite à aller voir le dernier film réalisé pour rendre hommage à cet artiste. Un hommage ? Une présentation sous un angle méconnu ? Une vision autre que l’on est habituée de voir ? Libre à vous de vous faire votre propre opinion.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada