Archives

J’ai besoin de caresses

J’ai besoin de caresses Poème de RollandJr St-Gelais Photo par Gb62da Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-need-caress-862223158

J’ai besoin de caresses

 

J’ai besoin de caresses,

J’ai tant besoin de tendresse,

Besoin de partager, d’exister et d’aimer,

Besoin de croire en la vie, en l’avenir et d’éternité.

 

Surtout en ces jours de délaissement,

Où tout est sujet à un confinement,

Qui dure depuis trop longtemps,

Et qui rend fous tant de gens.

 

J’ai besoin d’entendre tellement de mots d’amour,

De voir de ces films d’aventure qui en valent le détour,

D’écouter avec grande passion quelques magnifiques mélodies,

Qui célèbrent à profusion les plaisirs et les joies de la vie.

 

J’ai besoin de sentir le parfum de nos verts sapins,

Qui peuplent nos forêts recouvertes d’un mystérieux drap de satin,

De cette neige blanche qui couvre d’un voile pudique les vierges contrées,

Afin de les protéger contre ces gens aux haches tellement bien affûtées.

 

J’ai besoin d’entendre le rire des enfants,

Et de leurs parents des mots si réconfortants,

De voir les vieux couples se promener en se tenant la main,

Et de croire qu’il y aura toujours un meilleur lendemain.

 

J’ai besoin de cajoleries,

De ressentir en mon être cette vie,

Cette vie qui demande qu’à exploser,

À déborder d’un amour trop longtemps réprimé.

 

En ces derniers jours de novembre,

Où le froid mordant gèle mes frêles membres,

Je ressens en moi ce désir de m’endormir jusqu’au printemps,

Et de me réveiller au son des oiseaux jouant de leurs airs gaiement.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

Et action

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Et action

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous entreprenez la dernière semaine du mois de novembre de manière satisfaisante. Pour ma part, je dois dire que tout va bien. En effet, j’ai décidé depuis belle lurette de garder le sourire et de faire confiance en la vie. Qui sait ce que l’avenir lui réserve? Ce qui ne signifie pas que l’on doit être imprudent, ni téméraire, mais plutôt d’essayer de faire son possible au jour le jour. C’est ce que j’appellerais simplement être en action puisque chaque action aussi minime soit-elle peut être le début d’une aventure, d’une rencontre, d’une création et même d’une nouvelle vie. 

Il en est de même lors d’une séance photo dans laquelle la nudité est présente. Cela va peut-être vous paraître bizarre, mais le mouvement existe bel et bien au moment précis pendant lequel la photo est prise car tout continue de vivre. C’est un fait indéniable que la vie existe par le mouvement lequel peut être à peine perceptible à l’œil nu. J’ai à titre d’exemple cette magnifique photo réalisée par mon ami Rick B., d’Allemagne lequel est accompagné par un modèle féminin possédant, avouons-le, un corps superbe. 

Nous pouvons croire, en regardant cette photo, que tout semble être arrêté. Or, il n’en est strictement rien puisque la vie continue son cours inlassablement. Entend-t-on les oiseaux chanter dans les arbres, les échanges entre le photographe et son modèle ainsi que le bruit environnant? Et pourtant tout porte à croire que de telles réalités existent bel et bien surtout dans un milieu urbain. Je pense notamment au fait qu’une telle photo ai été faite en public tout en prenant soin d’être loin des regards indiscrets. En résumé, tout autour d’eux demeure en action. 

Autrement dit, l’action est la vie et la vie est action. Cela peut se manifester certes par le corps mais également par l’esprit. C’est encore le cas dans la photo qui vous est présentée dans cet article. En effet, les réflexions ne cessent pas d’affluer tant chez le photographe que chez le modèle. Cela peut être notamment sous forme de questions. Cette pose convient-elle? Est-ce l’objectif que je recherche? Pouvons-nous faire mieux? Quel serait le meilleur angle? L’endroit est-il propice pour telle ou telle pose? La liste peut s’allonger encore et encore. Bref, rappelez-vous de ceci : Tout est action.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Restons à la maison

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Restons à la maison

 

Bonjour chérie,

J’ai une étrange envie,

En cette fin d’un bel après-midi,

Après avoir passé notre dimanche au lit.

 

Que dirais-tu de se faire venir un petit souper?

Un petit repas du restaurant qui est juste à côté,

Un petit repas que nous prendrions avec entrain,

Car, par chance, toi et moi serons en congé demain.

 

De plus, il y aura de bonnes émissions à la télévision.

Des reportages sur des pays où toi et moi un jour irons.

Toute la soirée à nous nous réchaufferons sous la couette,

Avoue-le, mon amour! Cela serait tellement chouette.

 

Ça y est ! Ô ma chérie, c’est décidé.

Je ferai venir une délicieuse pizza à savourer.

De plus, il fait si froid dehors en cette morne saison.

Aussi bien profiter d’être ensemble et de rester à la maison.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mind of winter

Mind of winter poetry by Wallace Stevens photo by Gfriedberg Source : https://www.deviantart.com/gfriedberg/art/Mind-of-winter-861901939

THE SNOW MAN

 

    One must have a mind of winter

    To regard the frost and the boughs

    Of the pine-trees crusted with snow

    

    And have been cold a long time

    To behold the junipers shagged with ice,

    The spruces rough in the distant glitter

    

    Of the January sun; and not to think

    Of any misery in the sound of the wind,

    In the sound of a few leaves,

    

    Which is the sound of the land

    Full of the same wind

    That is blowing in the same bare place

    

    For the listener, who listens in the snow,

    And, nothing himself, beholds

    Nothing that is not there and the nothing that is.

 

— Wallace Stevens

J’ai appris à être seule

J’ai appris à être seule Poème de Alexandra Julien. Source de la photo : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Vb2198-861792691

J’ai appris à être seule

 

J’ai appris à être seule,

Pour ne plus étouffer autrui,

Et également à faire les deuils,

De ce qui était bien fini.

 

J’ai appris à m’apprécier,

Pour ne plus dépendre des regards,

Que d’autres pouvaient prendre ou donner,

Pour une vie, un mois, un soir.

 

J’ai appris à voir le mieux,

Même quand j’étais au fond du pire,

Pour que mon cœur ne soit pas vieux,

Et qu’il connaisse le plaisir.

 

J’ai appris à m’élever,

Pour ne pas perdre la lumière,

Je n’ai jamais cessé d’aimer,

Pour que ne vienne pas l’hiver.

 

Et quand parfois survient le froid,

Je voyage dans la solitude,

Pour prendre un peu plus soin de moi,

Et faire tomber les habitudes.

 

J’ai appris à me découvrir,

Pour aller vers le mieux pour moi,

Et c’est avec le sourire,

Que je continue sur ma voie…

 

Auteure : Alexandra JULIEN