Archives

Joie dans le silence

Joie dans le silence

 

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

 

Joie dans le silence

 

Il est minuit,

Et de toi j’ai encore envie,

De mon désir de te faire l’amour,

J’en suis inassouvie encore et toujours.

 

Quelques notes sur cet orgue,

M’avalent tel le ferait un ogre,

Tellement je t’ai dans ma peau tel un venin,

Un venin qui me brûle jusqu’aux extrémités des seins.

 

Quelques touches sur mon clavier,

Sur les notes que je voudrais tant diversifier,

Afin de mes émotions les transposer et les faire vibrer,

Sur une mélodie afin de ma tristesse à jamais l’exorciser.

 

Assise sagement sur le banc,

Je revis l’instant où tu m’as prise par-devant,

Ho que oui ! je criais de plaisir telle une guerrière,

Car tu savais aussi bien me faire jouir par en-arrière.

 

Au diable les religions si cruelles et absurdes,

Qui ont tant massacré d’innocents tels que les kurdes,

Mais je me suis librement prêté à ce jeu interdit,

Au risque d’être à jamais, toi et moi, maudits.

 

À toi, je me suis donnée.

En moi, tu t’ai laissé aller,

Tu as déposé cette douce semence,

Ô tel plaisir ! Ô telle jouissance ! Ô telle démence !

 

Ce que j’aimerais revivre cet instant précieux,

Je l’avoue, c’est-là mon plus grand vœu.

Alors, je suis transpercée par une lance,

Malgré cette joie dans le silence.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tu ne le savais peut-être pas …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Photo par Phylactère 

 

Tu ne le savais peut-être pas …

(Pour toi Victoria)

 

 

Ô ma chère Victoria,

Je m’ennuie tellement de toi,

De ton sourire et de te voir faire les mille pas.

Me répondant avec une douceur si rare dans la voix.

 

Je me souviens de ta démarche féminine,

Qui me ravivait mon âme alors qu’elle était si chagrine,

Alors comment pourrais-je faire pour t’oublier ?

Oublier celle dans le secret j’ai tant aimée.

 

Je me rappelle d’un soir d’hiver,

Où toi et moi étions si heureux comme si c’était hier,

Je t’avais promis mon amitié pour l’éternité,

Moi un homme certes différent mais avec grande bonté.

 

Tu sais je t’aurais donné la lune avec en prime bien des roses,

Pardonne-moi de te le dire ainsi si j’ose.

Mais il est vrai que tu auras toujours une place dans mon cœur,

Et c’est peut-être ce qui me fait le plus peur.

 

Nos vies nous ont permis de nous rencontrer,

Et sans m’y attendre, tu as changé ma destiné.

J’aurais tant désiré que tu sois ma reine,

Mais j’ai manqué de veines.

 

Tu ne le savais peut-être pas mais,

Tu étais à mes yeux le printemps au mois de mai.

Tu ne le savais peut-être pas cependant,

Ton bonheur le faire je désirais tant.

 

 

Jamais je ne t’aurais brusquée,

Car respect et tendresse rythment avec le verbe aimer,

Un jour si tu le désires devant toi je serai entièrement nu,

Alors mon humanité pleinement tu auras connue.

 

De

 

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Rayons de soleil

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo par Phylactère

Rayons de soleil

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que vos projets pour le Temps des Fêtes se concrétisent selon vos attentes. De mon côté, je dois avouer que je vis une période de réflexion très profonde sur l’ensemble de mon parcours de vie. Est-ce une conséquence de mon avancé en âge ? Est-ce l’émergence de quelques regrets de ne pas avoir fait certaines choses comme d’avoir posé des gestes qui me font honte aujourd’hui ? C’est fort possible. Ne dit-on pas qu’une rétrospection sincère et juste est un signe d’un bon équilibre mental chez l’homme ? Mais, attention ! Comme on le dit si bien au Québec; « on devient pansus à force de trop penser ».

Blague à part ! Il est bon de se questionner sur l’orientation que l’on veut donner à notre futur puisqu’il est inutile de vouloir à tout prix revenir sur les traces de notre passé. Pour ma part, il y a tant de choses que je devrai affronter dans mon avenir que pour l’une rare fois, j’ignore comment je vivrai de  telles situations. Je pense notamment aux pertes de personnes qui me sont proches, à ma santé qui ira avec l’âge qui s’avance de manière inexorable, quoique je suis très satisfait de mon état de santé actuel, et de bien d’autres éléments sur lesquelles mon emprise est tout simplement inexistante.

Il y a aussi l’aspect, moins agréable pour l’homme fier que je suis, de mes nombreux défauts lesquels je désire ardemment corriger si ce n’est de  les amoindrir dans le meilleur des cas. Là encore, on a souvent les défauts de nos qualités et vice versa aussi. C’est vrai que je ne suis pas parfait et que  je ne pourrai jamais atteindre la  perfection. Toutefois, une prise de conscience s’impose si je désire redresser certaines parties de mon avenir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAC’est à quoi je m’engage à réaliser durant la période des fêtes. Une période où j’aurai l’occasion de rencontrer mon père afin de lui demander ses conseils et ses suggestions avant qu’il me quitte pour un monde, semble-t-il, meilleur. Fait intéressant à retenir ! C’est mon père qui m’a montré à marcher en dépit des diagnostics les plus pessimistes des médecins de l’époque, En effet, l’un des diagnostics affirmait qu’il me sera à jamais impossible de marcher. Alors pourquoi je ne profiterai pas de sa sagesse pour m’aider à marcher de façon, disons-le franchement, plus en harmonie avec ma foi chrétienne ? Poser cette question est aussi un peu y répondre. N’est-ce pas ?!

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Hésitation

fb_img_15447014376817596881335682871288.jpg

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Hésitation

 

Je ne croyais pas en arriver là,
À avoir fait autant que ça,
Et devoir faire un si grand choix,
Qui m’est lourd comme une croix.

 

Déjà toute petite je me doutais bien,
Qu’il y avait en ce monde des vauriens,
Comme il y avait des gens tout à fait formidables,
Qui dans le fond d’eux-mêmes étaient de pauvres diables.

 

Maintenant, j’ignore où j’en suis rendue,
À voir tellement de haine j’en suis vraiment perdue,
Où sont passés les rêves d’autrefois?
Où est passé l’amour qui me permettait d’avoir foi?

 

Mais aujourd’hui,
Qui ressemble plus à la nuit.
Puis-je encore croire? Voilà ma question!
Vous comprenez pourquoi y répondre j’ai tant d’hésitation?

 

De

 

RollandJr St Gelais
Québec (Québec)
Canada

Contemplation

Contemplation

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Contemplation

 

Il est bon quelques fois,

Afin de ne point perdre la foi,

La foi en la vie, en l’amour et en nous-mêmes,

De s’arrêter pour quelques instants face à soi-même.

 

Dans les moments des turpitudes de la vie,

Où bien des gens y perdent tant leurs consciences que leurs esprits,

Allant ici et là comme les grains de pissenlits au gré d’un vent d’été,

Ne sachant comment se termineront leurs mornes journées.

 

Voilà pourquoi il est plus que nécessaire,

De cesser pour notre bien-être d’être grégaire,

Et de rentrer au plus profond de notre être, de notre essence,

Afin d’y retrouver ce qui nous ravive vraiment telle une éloquence.

 

Point de chapelets ni de prières pour y trouver son chemin,

Peut-être une noble pensée transcrite sur un modeste parchemin,

Une pensée d’un grand sage ou d’un humble saint vivant à une ère perdue,

À réciter comme on le désire, richement habillés ou entièrement nus.

 

Alors que faire pour survivre dans ce monde sans émotion ?

Que pouvons-nous accomplir face à ces humains que de nom ?

Simplement ceci, surtout si l’on est seul comme de raison :

De rentrer en soi et d’y vivre une réelle contemplation.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Dansons avec nos chaînes 

Dansons avec nos chaînes 

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dansons avec nos chaînes 

 
Au fil du temps qui passe, 
Il y a une chose que j’ai apprise, 
Une dure leçon pour laquelle j’ai été éprise, 
Une morale que je veux vous dire avant que je trépasse. 

 
J’ai rencontré un grand nombre de gens, 
La plupart ont agi avec moi bien gentiment, 
Bien d’autres ont été parfois méchants ou indifférents, 
Ce qui m’a fait prendre conscience que nous sommes différents. 

 
Combien d’entre nous avons été blessés? 
Combien d’entre nous avons vraiment aimé? 
Aimé sans retour? Aimé sans amour? Aimé sans espoir? 
Que ce soit pour une vie, un jour ou bien une aventure d’un soir? 

 
Nos rêves brisés, nos espoirs détruits et tant de projets de vie! 
Tout ça pour des mots, des gestes qui resteront en nous à l’infini. 
Ce sont là des chaînes lourdes à supporter, à traîner à nos pieds fatigués, 
Alors je vous propose chers amis de ces lointaines contrées de ces lointains pays. 

 
Je vous propose de faire quelques pas devant, quelques pas derrière, 
Et doucement de cesser de revoir ces temps passés de ces «hiers», 
Car que pouvons-nous faire de nos regrets et de nos chagrins? 
Qui disparaissent dès les rayons du soleil au petit matin. 

 
Alors faites comme moi : chantez une chanson! 
Fredonnez un air qui vous fera perdre la raison! 
Dansez maintenant, sans cesse et pour toujours! 
Vous verrez alors votre vie sous un nouveau jour. 

 
De 

 
RollandJr St-Gelais 
Québec (Québec) 
Canada 

Le moment venu

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Photo par Phylactère

 

Le moment venu

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je suis dans mes derniers préparatifs pour mon cours séjour en Gaspésie où j’aurai la chance de passer quelques jours en la période des fêtes de Noël pour ensuite revenir à Québec afin d’accompagner mon ami pour les festivités du Jour de l’An. Cela fait beaucoup de chemin à parcourir en très peu de temps. Or, du temps ne se compte pas pour ce qui est de passer quelques bons moments avec ceux et celles que l’on aime.

OLYMPUS DIGITAL CAMERACeci m’amène à vous parler d’un aspect un peu spécial au sein de ce présent article. À vrai dire, je désire répondre à une question existentialiste au sein de ma vie. Quel horizon vois-je lorsque je regarde le chemin franchi au cours de ma vie actuelle ? Je dirais que mon chemin ressemble beaucoup à une grande ville dans laquelle j’y ai rencontré des gens de tout acabit allant de formidables à moins, disons-le, glorieux. J’y ai expérimenté toutes sortes d’apprentissage allant des plus honorables jusqu’à beaucoup moins. Il y a certes eu des faits qui m’ont fait rire et d’autres pas. Sans oublier le bien que, je le souhaite ardemment, j’ai pu accomplir sans oublier les erreurs qui, je ne peux revenir en arrière, ont sûrement peiné bien des gens que j’ai aimés. Ainsi va la vie !

Il y a des quelques fois où je réfléchis sur le sens même de ma vie. Qu’ai-je donc raté ? Où aurais-je pu mieux faire ? Quels choix aurais-je du réaliser ou bien aurais-je du éviter ? Pourquoi ai-je choisi telle route au lieu d’une autre ? Que de questions ! Des questions à choix multiples où les réponses sont aussi valables les unes que les autres.

Il y a tout de même des éléments qui m’ont façonné deOLYMPUS DIGITAL CAMERA manière que je qualifierais d’indélébile. Je pense, à titres d’exemples, aux faits d’avoir été séparé de ma famille dès les premières années de mon enfance, à l’assassinat de l’aîné de la famille dans des circonstances  liées à l’histoire du Québec en 1972, d’avoir été présenté telle une bête de cirque dans un journal à sensation et ce, à l’âge de 10 ans sans oublier d’avoir été utilisé telle de la vulgaire marchandise par un bureau d’avocats (1) sans, élément important à retenir, n’avoir reçu la protection à  laquelle  je m’attendais de mes parents. Faut-il spécifier qu’ils ont été induits en erreur par ledit bureau d’avocats ?

À bien y penser, ce sont peut-être ces éléments qui expliquent en bonne partie ce que je suis devenu au plus profond de mon être. Fort heureusement, et j’en suis plus que persuadé, ma passion en tant que modèle vivant pour des écoles d’arts, mon amour de la poésie en lien direct avec mon respect pour la langue française et mon intérêt particulier pour la photo sans omettre mon tempérament de mélomane ont fait de moi une personne loin d’être mauvaise.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAToutefois, et je terminerai cette missive sur ce point, l’élément fondamental qui anime tout ce que je suis est nul autre que ma foi en Dieu. Oui, je suis pleinement conscient de mes faiblesses, de mes erreurs, de mes réussites, de mes capacités et de bien d’autres choses. Cependant, tout ce que je souhaite de tout mon cœur, de toute mon âme et de toute ma personne, c’est qu’il soit présent dans ma vie. Un peu à l’image de la modeste chapelle Notre-Dame-de-l’Immaculée-Conception où je me rends pour assister à la célébration eucharistique le dimanche lorsque je me rends à Montréal dans le cadre de mes activités artistiques. Les lumières de la métropole du Québec peuvent briller autant qu’elles le veuillent. La modeste croix au-dessus de la chapelle saura bien me faire signe le moment venu.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

(1) Je me rappelle très bien où j’ai été forcé de me déshabiller dans le bureau d’avocats sans que l’on me demande un seul instant mon avis sur ce fait.

Sur un air de violon

Sur un air de violon

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Sur un air de violon

 

Ce soir, tout est calme,

Telle la douceur d’une palme.

Je t’ai attendue depuis si longtemps,

Afin de vivre avec toi ce précieux moment.

 

Écoute simplement cette mélodie,

Un air romantique venu de mon lointain pays,

Qui sous des notes exquises expriment de toi mon envie,

De te dire comme tu es belle à mes yeux pour le reste de ma vie.

 

Un air composé par un artiste inconnu,

Mais, est-ce si important lorsque je te vois nue ?

Et que je caresse avec légèreté ton corps tel un musicien,

Désireux d’entendre ta voix gémir sous mes doigts tel un magicien.

 

Vas-y ! Chante-moi une chanson.

Vas-y ! Fredonne-moi un refrain à en perdre la raison.

Cette raison que j’ai perdue dès l’instant où je t’ai vue,

Où j’ai vu la fragilité incroyable de ton être si tendre, si menu.

 

Nos corps résonnent sans cesse,

Chaque fois que ton corps je le caresse,

Et pourtant, c’est de mon archer que tu ressentes cette vibration,

Tel fait le lit conjugal chaque fois où toi et moi nous nous unissons.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Puisse cette eau

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Photo par Phylactère

 

Puisse cette eau

 

En un temps il faut se purifier,

Et est une chose à faire par nécessité,

En un temps plus que certain se confesser,

 Et est chose nécessaire pour ses péchés se libérer.

 

Mais de tous les symboles sacrés,

Que ce soit le sel protecteur contre les forces obscures,

Les pendentifs que pieusement nous portons et qui perdurent,

Un seul pourtant garde avec force nos âmes loin des lieux damnés.

 

C’est en réfléchissant à cette vérité,

Que bien sereinement j’ai laissé sur moi l’eau couler,

Couler en méditant sur ma vie tant actuelle que passée,

Couler en sachant que cette photo sera peut-être immortalisée.

 

Ai-je bien réussi mon chemin ?

Ai-je vraiment assumé mon destin ?

Pourrais-je décrire mon parcours sur un parchemin ?

Aurais-je à en tirer fierté en le donnant à Dieu de main à main ?

 

C’est vrai que j’aurais pu faire mieux,

Comme il est tout aussi vrai que j’aurais pu faire pire,

Certes, je n’ai point construit d’église ni bâti un empire,

Mais, sous l’ordre du Christ, j’ai pris ma croix et marché sous les cieux.

 

Affrontant bien des regards malsains,

Tout en ayant pitié de ceux qui craignent des lendemains,

Car qui suis-je pour juger autrui de leurs erreurs face à leurs peurs ?

Comme cette terre et tous ceux que nous aimons nous quitterons à notre heure.

 

Alors voici mon humble vœu !

Une requête que j’adresse à mon Dieu,

Puisse cette eau purifier mon corps et mon esprit,

Afin d’entreprendre avec grande joie une nouvelle vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Rétrospection

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo par Phylactère

Rétrospection

 

Regarder derrière soi,

Pour mieux comprendre pourquoi,

Sans trop vraiment avoir de raison,

Peut-être parce que je suis un mauvais garçon.

 

Un mauvais garçon ?

Ou simplement de ses expériences,

De rires à en perdre le souffle ou atteindre la démence,

C’est souvent le prix à payer pour de la vie en tirer des leçons.

 

Visiter des hauts-lieux saints,

Pour me faire pardonner d’avoir admiré,

Pour me faire absoudre mes péchés si adorés,

D’avoir par actions et en pensées caressé de beaux seins.

 

Je regarde sans gêne mes fautes et mes faux-pas,

Car si je dois apprendre ce sera le prix qu’il le faudra,

Pourtant s’il n’y a qu’une seule transgression à ne jamais faire,

C’est de dire non à l’amour qui seul m’évitera les peines de l’enfer.

 

« Un grand saint pèche sept fois par jour. » dit-on !

« Combien humbles mortels le faisons-nous ? » assure-t-on !

Me regarder autrement devrais-je faire en cette période de l’Avent,

Voilà ce qui est plus que certains assurément !

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada