Séance avec le photographe Simon Douville

Séance avec le photographe Simon Douville

J’ai eu la chance inouïe le samedi 26 novembre 2016 d’avoir contribué à une new-image2expérience à la fois peu commune et extraordinaire proposée par monsieur Simon Douville de Québec. Simon est un étudiant en création littéraire à l’Université Laval de Québec et il étudie également dans le domaine de la photographie depuis quelques temps déjà. Homme au grand cœur et au talent formidable tant en littérature qu’en photographie, sa vision des arts est également des plus intéressantes. Vous avez sans aucun doute deviné que ces caractéristiques ont été des facteurs incitatifs qui m’ont amené à acquiescer à sa demande de collaboration. Et vous avez bien raison.

Au cours de sa formation dans le domaine de la photo, l’idée de photographier des gens ayant un corps atypique, pour reprendre un terme qui est souvent utilisé pour désigner ce qui n’est pas conforme aux critères liés à la normalité, lui est venue à l’esprit. Photographier afin de démontrer que la beauté peut se trouver au sein même de ces corps souvent meurtris mais qui possèdent une histoire de vie dont peu d’entre nous auront peut-être le courage d’affronter. Simon a donc eu l’amabilité de m’inviter à participer à son projet, surtout après avoir entendu parler maintes et maintes fois de mon expérience dans le domaine de la nudité artistique. Ce fut avec un plaisir immense que j’ai accepté sa proposition afin de lui venir en aide dans son projet d’études, surtout après avoir appris que plusieurs hommes avaient refusé de participer.

new-image7Pour ma part, ce fut un exercice vraiment formidable d’avoir pu poser entièrement nu sous l’œil attentif de Simon Douville. D’ailleurs, la seule condition que je lui avais imposée a été de justement réaliser une séance de nudité artistique lors de notre rencontre. Pourquoi donc me direz-vous ? Justement c’est dans la nudité, en l’occurrence la mienne, que je me sens réellement authentique. Une nudité où mon corps peut s’exprimer à la fois dans une liberté absolue et un laisser-aller total. Croyez-moi sur parole ! Il m’a été fort aisé de réaliser une prestation en la présence de Simon Douville. Son respect envers moi, sa belle humeur et sa recherche de l’excellence m’ont prouvé hors de tout doute le grand sérieux dans la réalisation de son projet.

Oui, j’ai adoré poser nu devant l’œil de Simon Douville. J’ai adoré tout simplement new-image4parce qu’il possède tout le potentiel pour devenir un photographe hors-pairs. Il a été ouvert à mes propositions de prendre telles ou telles poses nues, même si certaines d’entre elles allèrent très loin en ce qui concerne les postures. Ne dit-on pas qu’on ne peut pas faire d’omelette sans casser des œufs ? Je lui ai donc offert mon plein potentiel à l’occasion de cette séance, et ce sans aucune crainte. Autrement dit, j’ai été tout à fait authentique tant dans mon approche des postures que de ma personne tout entière. Je lui ai donné le meilleur de moi-même et il en a fait autant. Oui, j’ai vécu une expérience formidable à tous les points. Qui plus est ! Je le ferai de nouveau n’importe quand.

Je lui souhaite un franc succès non seulement pour son projet mais aussi pour sa carrière. Bonne chance mon ami !

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

P.S. J’ai décidé de créer une page dédiée exclusivement à cette séance afin d’y inclure l’ensemble des photos qui ont été réalisées en cette occasion. Chaque photo est présentée avec une explication.

Photo 1

new-image39

Alors que je suis qu’un homme.

Question éternelle,

Que j’adresse à l’Éternel.

Sagesse convoitée avec humilité,

Oeuvre de chair malgré moi inachevée.

Parcourant les mers et le monde,

Me rappelant ces voix telles que des ondes,

Couleurs d’ébènes pour certains et d’or pour d’autres,

Bien différentes de celle qui est bien simplement la nôtre.

Corps à la fois frêle mais tenace,

C’est un fait que de me voir çà vous agace,

Me voir un jour disparaître? Ce n’est pas pour demain.

Car devant l’adversité, j’ai de nombreux tours de mains.

Mes yeux, devant vous peuples ébahis, brillent de volupté,

Car mon plus grand désir est de vous prouver ma virilité,

Certes mon corps par un drame est blessé,

Mais ma volonté de vivre n’a pas baissé.

Depuis ma naissance, je vous ai fait mentir.

Et, croyez-moi, cela m’a fait souvent rire.

Vous vouliez faire de moi un ombre,

Alors que je suis qu’un homme.

De

RollandJrSt-Gelais
Québec (Québec)
Canada

 

Photo 2

different_et_semblable_by_lequebecois1962-daxo3fy

Différents et semblables

 

Hommes des continents lointains, écoutez-moi!

Réfléchissez bien sagement à cette auguste loi.

Sous le soleil, bien des peuples se combattirent,

Certains perdirent tandis que d’autres vainquirent.

Pour détruire les peuples, religions furent inventées.

Et que dire des politiques qui servirent à tuer?

Pourtant quelles grandes richesses que nous avons,

Si seulement à nous unir nous apprenions.

Quelle noble vérité on a oubliée,

Car nos esprits par la craintes sont liés,

Il est encore temps mes chers amis,

De s’unir pour notre survie.

Et souvenez-vous de cette sagesse,

Que nous transmit peut-être une déesse,

Parole perdue sûrement au fil du temps,

Disparue au gré des jours et des ans.

Qu’il y a une seule et unique terre,

Et pourtant bien de grandes mers,

Pour tous ces peuples différents,

Mais tellement semblables en-dedans.

De

RollandJrSt-Gelais
Québec (Québec)
Canada

 

Photo 3

new-image40

Virilité insoupçonnée

 

Dames nues qui me regardez,

Sans gêne aucune vous vous questionnez,

Quel est cet être tellement difforme?

Serait-il vraiment un homme?

 

Dames au désir inassouvi,

Venez vers moi car je suis plein de vie,

Réaliser vos moindres fantasmes inavouables,

Loin de moi l’idée de m’en sentir coupable.

 

Vous offrir de bon cœur ma semence,

Voilà qui est ma véritable démence!

Mon corps vous demande votre clémence,

Afin de vous procurer un plaisir sans outrance.

 

Oui, vous me voyez mais vous ne croyez pas.

Oui, vous admirez mais vous n’osez point.

Suis-je le nouveau roi qui fut oint?

De mon ardeur , depuis toujours j’en rêvas.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Photo 4

new-image163

Car mon âme est en paix et mon cœur est si léger.

 

Répondez de bon aloi,
Suis-je simplement moi?
Mais, vraiment qui est-il?
Un grain de sable sur une île?

Produit éphémère d’une terre exploitée?
Objet de consommation utilisé aussitôt jeté?
Sommes-nous rendus à ce point de non retour?
Où doctrine n’avait pour but que jouer un vilain tour.

Je me réfugie dans mon sommeil,
Afin de trouver réponse au pays des merveilles.
Corps nu et frêle offert sans mesure en pâture,
À tout ce qui reste de notre Mère-nature.

Tournant le dos aux yeux inquisiteurs,
Je n’ai que faire de leur volonté de me faire peur.
Et de vos fumisteries avec grande joie je les fuirai,
Car mon âme est en paix et mon cœur est si léger.

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

 

Photo 5 

new-image158

J’ai mal à ma patrie.

Ce soir, je veux pleurer.
Larmes de tristesse pour ces innocents.
Pourquoi tant de haine et pourquoi tout ce sang?
Je t’aime tellement mon beau Québec ce soir si atterré.

Je ne peux pas croire,
Non, je ne veux pas le voir.
Notre terre était pourtant depuis toujours,
Havre de paix et jardin d’Eden où régnait l’amour.

Je ne peux l’entendre,
Non, je ne veux pas le comprendre,
Peuple bon et beau façonné par la clémence,
Je t’en pries, ne verse pas dans la sombre intolérance.

En cet instant mon âme soupire,
Serais-je capable à nouveau de sourire?
Ma douleur me transperce en cette nuit infinie,
Car maintenant je peux dire que j’ai mal à ma patrie.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Photo 6

new-image33

Sortir du sein maternel

Sortir!
Sortir et découvrir,
Sortir pour s’épanouir,
Et être libre de ce corps en jouir.

Découvrir dans les regards,
Des histoires de vie et de mort,
Ou d’amour d’un moment ou de toujours,
D’amitiés éternelles ou ne comptent guère les jours.

S’épanouir en dépit du sablier,
De ses grains de sable qui coulent,
Et des vagues qui inlassablement roulent,
Sur les berges caressés par les rayons ensoleillés .

Jouir encore et encore de mon corps,
Qui vaut bien entendu son pensant d’or
En dépit de ce qu’on voit et des apparences,
De rester sans cesse fier de suivre de la vie la cadence.

De tous ces regards,
D’une simple puérile curiosité,
Craintifs de voir une grande vérité,
Que nous sommes les maîtres de notre art.

Vie et mort sont un seul et même chemin,
Construit sur nos doutes écrites sur un sacré parchemin,
Et de nos tendres amours aussitôt rêvés aussitôt oubliés de jadis,
Nous les transformons en guise de réconfort des prières vers le Paradis.

Aujourd’hui avec paix dans l’âme j’ai décidé,
D’accomplir avec sérénité un exploit peu égalé,
Un geste héroïque de l’Olympe à la neige éternelle,
D’en faire un homme et de le sortir du sein maternel.

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

 

Photo 7

new-image154

Tu me regardes

 

Tu me regardes,
Mon ami, prends gardes,
Va et poursuis ton chemin,
C’est aussi comme toi mon destin.

Va vers demain,
Et devant misère d’autrui,
Tourne ton doux regard vers lui,
Baisse-toi et de bon cœur tend la main.

Vérité cruelle d’être semblables en dedans,
Et encore plus de s’avouer en dehors si différents,
Nous avons pourtant une même couleur de sang,
Et, de surcroît, nous ne vivons pas jamais éternellement.

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Photo 8

new-image29

Regarder au loin

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire simplement vous entretenir de quelque chose qui me turlupine l’esprit depuis quelques temps. En effet, la période des vacances des fêtes m’a permis de reprendre conscience avec certains éléments de ma vie. Certaines questions que je me suis posé au fil du temps et quelques réflexion sur le sens de la vie. Vous savez peut-être, mais bien des gens avaient affirmé à mes parents que je ne vivrai pas au-delà de 9 ou 10 ans et que je ne pourrai jamais sortir de l’institution où l’on m’avait confiné à ma naissance.

Et pourtant, ce que la vie a été bonne pour moi. Oui, il y a eu certains événements qui n’ont pas été très agréables à vivre. Mais, entre vous, qui peut se vanter d’avoir une vie exempte de douleur et de souffrance? Personnellement, je n’en connais pas. Certes, je n’ai pas toujours eu ce que je voulais et, comme l’affirme le dicton, il est bon qu’il en soit ainsi car cela permet d’apprécier ce que l’on a. Oui, j’ai aimé énormément. Oui, j’ai blessé bien des gens malgré moi. Oui, j’ai accompli des belles choses et connu aussi bien des échecs. Bref, ma vie a été jusqu’à aujourd’hui magnifique et enrichissante.

Qui plus est! Je suis convaincu qu’elle le sera encore pour de nombreuses années. Si Dieu me le permet. C’est en parcourant le petit village où je suis en ce moment dans le beau pays des Helvètes que j’ai repris conscience avec une grande vérité que mon père m’a légué lorsque j’étais encore qu’un môme. C’est-à-dire de savoir regarder au loin et ce, peu importe les tant-dira-t-on. Regarder au loin sans renier notre passé ni ignorer notre présent. Regarder au loin et faire son chemin droit devant soi. Ne jamais regarder derrière soi au risque de devenir semblable à une statue de sel, morale tirée du récit de Sodome et de Gomorrhe dans la Genèse, et de ne pouvoir s’accomplir pleinement.

Bref, je vous invite mes amis et amies qui suivez mon blogue à toujours regarder devant vous et d’avoir confiance en la vie. Ayez confiance en la vie même si parfois elle vous paraîtra difficile à comprendre. En effet, la vie renferme de grands mystères et, pour être franc avec vous, elle est le plus grand des mystères car tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Soyez heureux et surtout soyez vivants. Et quoi de mieux pour vivre en totalité que de … regarder au loin.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Canton de Vaud
Suisse

Photo 9

new-image28

Se tenir droit

C’est quoi être un homme?
C’est de ne point craindre son ombre.
C’est assumer qui l’on est et viser à être meilleur,
Donner avec vérité et authenticité en chaque heure.

Être soi et tous lieux et en tous temps,
Croire en son destin pourtant si incertain,
Affronter regards d’autrui et milles incertitudes,
En dépit de la médisance des autres et de leurs turpitudes.

C’est d’être capable de rester humble devant plus faibles,
Car devant l’éternité nous n’avons point la grâce et la beauté de l’aigle,
C’est de vouloir défier mille péripéties tout en ignorant ses quelques ennemis,
Il faut savoir leur tendre la main devant leur misère car, qui sait?, ils deviendront amis.

Être un homme? Un viril? Un vrai?
C’est celui qui donne le blé et rejette livrai.
C’est celui qui fait de l’amour gratuit sa force de loi,
C’est celui qui devant ses années à venir sait se tenir droit.

De

RollandJr St-Gelais
Canton de Vaud
Suisse

 

Photo 10

new-image27

Bonjour tout le monde,

New Image25.jpgComment allez-vous? Êtes-vous bien avancés dans vos préparatifs des Fêtes de Noël et  du Jour de l’An? Avez-vous songé un tant soit peu à vos résolutions pour l’année 2017? Que retirez-vous de l’ensemble de l’année qui se terminera bientôt? Que de questions! Je le sais trop bien. Pour ma part, tout va à merveille en cette semaine bien spéciale. La vie est belle et je ne cesse de remercier Dieu, vous savez déjà que je suis croyant, pour tous ses bienfaits envers votre humble serviteur. Tout ceci pour vous préparer à lire cet article qui se veut être assez unique  en son genre. Non pas que je veux agir en tant  que  moralisateur, mais bien en tant  que votre plus fidèle ami.

J’aimerais vous parler aujourd’hui de mes résolutions pour la prochaine  année. New Image8.jpgQue puis-je dire en ce qui concerne une telle question? Tout d’abord, de  continuer de faire confiance en la  vie et de ne pas craindre pour demain. La vie semblait s’annoncer plutôt négative lors de ma naissance. Et pourtant, je ne voudrais en aucun temps l’échanger pour quoique ce soit. Ensuite, il est impératif de cesser de regarder en arrière afin de pouvoir admirer le soleil qui brille de tous ses feux devant soi. Oui, il y a bien des nuages sombres qui viennent  ternir nos instants de  vie. Cependant, l’essentiel est de garder une sérénité face aux épreuves qui peuvent nous accabler et de se rappeler qu’il y a toujours une lumière qui brille au bout du tunnel. Enfin, c’est de ne jamais regretter ce que  l’on a donné, surtout si on l’a fait avec honnêteté, sans  arrière-pensée et avec respect tant pour soi que pour  l’autre.

New Image26.jpgD’ailleurs, le verbe donner comporte deux  mots complémentaires. « Don », c’est-à-dire faire gratuitement sans  rien attendre en retour. J’ai donné beaucoup de  ma personne tant lors des séances  de nudité artistique que lors de  mes relations  interpersonnelles. Et, savez-vous quoi? Je ne  le regrette pas puisque cela m’a permis de grandir en chaque instant. Grandir pour mieux évoluer et surtout pour mieux me comprendre. Croyez-moi sur parole! Je  sais très bien de quoi je parle dans mes propos. Donner comporte aussi le fait d’être « né » à chaque fois où l’on se donne. En effet, ce que l’on donne est perdu  pour toujours. Il faut ici savoir  lâcher prise et apprendre à se construire autrement, suite à nos expériences  personnelles  lesquelles peuvent  être  parfois bonnes, parfois excellentes, parfois médiocres ou bien parfois désastreuses. La vie est ainsi faite.

Bref, faire confiance sera le mot d’ordre pour la prochaine année. Faire comportenew-image89 une action envers l’autre même si le  résultat peut être loin de ce  que l’on souhaite. Faire confiance comporte d’abord et avant tout avoir confiance en soi-même car, au cas où vous l’oubliez, vous êtes  le meilleur ami de vous-mêmes. Enfin, faire confiance en chaque jour qui se pointera le bout du nez en 2017 vous permettra d’avancer et, pourquoi pas?, de réaliser des choses extraordinaires. Extraordinaires tout comme vous l’êtes tous et toutes à mes yeux.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Canton de Vaud

Suisse

Photo 11

New Image24.jpg

En cette semaine de Noël

Bonjour tout le monde,

Je profite de l’occasion qui m’est offert pour vous souhaiter une  excellente semaine de Noël. Que cette  période de Noël soit remplie de joie, de bonheur, de petits et grands plaisirs partagés tant entre amis qu’en familles. Toutefois, il est bien de se rappeler  qu’il y a parmi ce vaste monde des  gens qui vivront cette période soit dans la solitude la  plus complète ou bien qui doivent faire face à de graves maladies, souvent incurables ou encore qu’ils sont loin de  leurs familles.

Il y a aussi les familles endeuillées. J’ai une pensée spéciale pour une famille qui m’est très  chère et dont les membres ont perdu une mère formidable laquelle était aussi une  grande amie à mes yeux. Cette famille demeure sur la côte-nord, une petite  région située au nord du  Québec. Il y a aussi la perte d’un ami que j’ai connu ces dernières années dans la ville de Québec. Un homme et une  femme remarquables dont  leurs  souvenirs resteront à jamais dans mon cœur.

J’ai aussi une pensée bien particulière pour  les  personnes au prise avec la famine, les  guerres, les épidémies et encore  bien d’autres maux qui ravagent notre belle planète. Ayons tous et toutes une pensée pour tous ces gens qui souvent vivent près de  nous. Mon vœu le plus cher est que nous posons un geste de  partage envers eux. Pas forcément grand  chose! Mais, un simple geste qui leur mettra un sourire aux lèvres pour un instant. Un instant qui atténuera, je l’espère de tout cœur, leurs soucis de la dernière année et leur permettra d’entrer du bon pied dans celle qui frappera à nos portes bientôt.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Canton de Vaud

Suisse

Photo 12

new-image16

J’aime la vie

J’aime la vie,

Avec ses hauts et ses bas,

Je poursuis mon chemin à petits pas,

Je dis simplement bonjour au présent qui me sourit.

Être là à cet instant,

Et en profiter pleinement,

Partager un peu de mon bonheur,

Vivre nul autre moment qu’à cette heure.

Voilà mon désir,

Sans crainte ni de soupir,

Être là pour encore longtemps,

Sourire à pleines dents à la vie gaiement.

De

RollandJr St-Gelais

Canton de Vaud

Suisse

 

Photo 13

New Image22.jpg

À bien y penser…

À bien y penser,

C’est sûrement un peu vrai,

Que l’on m’a utilisé tel l’ivraie,

Quand je relies les pages de mon passé.

Devrais-je alors m’en faire?

Alors que cela est d’une autre ère?

Question sans réponse et même un peu idiote,

Qui ne concerne de peu que les personnes sottes.

À bien y songer et soupeser,

Il faut  savoir devant soi regarder,

C’est ce que j’ai appris en cette année,

Si je veux sans cesse avancer dans la sérénité.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Photo 14

new-image12

Ma meilleure amie

Bonjour tout le monde,

J’aimerais aujourd’hui écrire quelques mots à propos de ma meilleure amie laquelle est ma prothèse. En effet, que pourrais-je bien faire sans elle? Elle me supporte quotidiennement, beaux jours comme dans les intempéries, dans les journées de grande  joie comme celles de tristesse. Holàlàlà! Ce que j’en ai vu du pays grâce à elle, sans oublier  ceux que la vie me  réserve de parcourir.

Pourquoi ai-je décidé de rédiger un court article sur ma meilleure amie qu’est  ma prothèse? Voilà une question qui mérite d’être répondue de manière simple. Je vous dirais simplement qu’elle  fait partie de mon corps au même titre des autres parties. Et de ce fait, il est bon de me rappeler que sans elle, rien de ce que j’ai fait jusqu’à maintenant n’aurait pu l’être sans la présence de celle-ci.

new-image82Je me souviens qu’à l’occasion de ma séance de nudité artistique qui avait eu lieu à Grandmère, ville située près de Trois-Rivières, que madame Danielle Julien m’avait suggéré de garder ma prothèse pour quelques poses afin de permettre aux artistes présents de pouvoir harmoniser mon corps avec cette dernière. Je ne pouvais refuser une telle proposition tellement j’avais trouvé cette idée géniale.

Il y a aussi un autre aspect qui m’interpelle. C’est que plusieursnew-image84 personnes voient  ma prothèse, ou du moins c’est ce que je perçois plus ou moins de  manière subtile, comme un boulet que je dois traîner inexorablement. Rien n’est plus faux. En effet, c’est grâce à  ma prothèse que j’ai pu à la fois m’accomplir en tant que modèle nu pour des ateliers d’arts et des  écoles en arts et en tant que … citoyen du monde. Oui, je suis avant toute chose un citoyen du monde. Un monde où la recherche de la beauté, du bon et du bien doit être le leitmotiv de chaque personne qui y vit.

Oui, je suis fier de ce  que je suis. Et ce, avec ou sans ma prothèse.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Canton de Vaud

Suisse

Photo 15

new-image8

C’est quoi être heureux !!!

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous vous portez bien. Pour ma part, je vais vraiment très bien et, Dieu merci!, je profite de mon séjour au pays des Helvètes pour me ressourcer. Quel beau pays où il fait bon d’y être afin de réfléchir sur divers aspects de la vie ou bien de tenter de répondre à certaines questions d’ordre philosophique. Parmi ces questions, il y en a une qui m’interpelle vivement: C’est quoi être heureux?

C’est quoi êtreNew Image3.jpg heureux? Je vous dirai, et c’est là mon humble opinion, qu’il faut être capable de satisfaire ces trois besoins essentiels: Être bien dans ce que l’on fait. Faire ce qui nous passionne avant toute chose. Faire ce qui nous permet de grandir tant spirituellement que psychologiquement. Et, enfin, faire ce dont on se sent, non pas le plus à l’aise, mais le plus heureux. Être heureux est donc plus une affaire d’être que de possession.

15215689_10154233499737523_1039355054_oAutre élément fondamental pour être heureux? Vouloir se surpasser dans ce que l’on fait. Pour cela, il faut se fixer des objectifs à la fois plus élevés mais aussi en tenant compte des limites liées à, par exemple, notre situation physique  ou bien de santé. « Aller toujours plus haut! Aller toujours plus loin! » disait Pierre de Coubertin. Ce à quoi j’ajouterai avec un grand plaisir de toujours refuser la médiocrité. D’ailleurs, ce n’est pas parce que la perfection n’existe pas en ce monde, qu’il est interdit de vouloir s’en approcher. N’est-ce pas?!

Et dernier élément, et non le  moindre, dans la recette pour être heureux consiste à ne jamais, au grand jamais, regarder en arrière de soi. Oui, le fait d’analyser notre vie  passée peut en certaines circonstances nous aider  à réfléchir sur ce que nous sommes au plus profond de nous-mêmes. Toutefois, un peu à  l’image du boulet mis au pied d’un bagnard qui a retrouvé sa liberté, il faut savoir se déposséder de son passé afin de pouvoir avancer et s’accomplir pleinement.

New Image11.jpgEn résumé, le fait d’être heureux réside d’abord et  avant tout dans l’être en tant que tel et non pas dans l’accumulation de biens matériels. Là-encore je ne renie en aucune façon qu’une aisance tant financière que d’avoir des  biens meubles puissent contribuer à notre bonheur personnel. Cependant, c’est ce que l’on est réellement à l’intérieur de soi et par ce que l’on fait de nos mains que l’on peut réellement non pas exister mais vivre en harmonie avec soi et même dans une certaine mesure avec l’univers entier.

Merci infiniment de m’avoir lu!

Je vous aime sincèrement.

Bonjour de la magnifique Suisse.

RollandJr St-Gelais

Canton de Vaud

Suisse 

Photo 16

new-image10

Je pense donc je…

Je pense donc je…

Que parfois la vie est un jeu,

Jeu de mains ! Jeux sans lendemain !

Où il n’y a que des géants et quelques nains.

Pourquoi penser?

À quoi sert de jongler?

La vie offre tant de réponses,

Qu’elles nous absorbent telle une éponge.

Savez-vous quoi ?

Si il y a une seule vérité en ce monde,

Avec ces merveilles et tellement de choses immondes,

C’est que malgré ce que l’on croit, il n’y a ni reines ni rois.

Il n’y a que des hommes semblables en dedans,

Qu’ils soient des noirs ou bien qu’ils soient des blancs,

Gens de grande pauvreté ou bien qui vivent dans l’opulence,

Aucun d’entre eux ne peut revivre la douceur de la tendre enfance.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Photo 17

new-image9

Réflexions sur mon corps

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, je vais vraiment très bien. Croyez-moi sur parole, je vous écrit cet article non pas chez-moi au Québec, mais bien dans le pays des Helvètes. Quel beau pays et quels paysages magnifiques lesquels se prêtent bien à la réflexion sur le sens de la vie et sur la vision des choses qui nous animent au plus profond de soi.

Aujourd’hui, je désire vous parler sur ma réflexion concernant ma vision sur mon corps. Mon principal, mais pas le seul, outil de travail au sein de ce blogue dédié à ma passion en tant que modèle nu, la photographie et la poésie. Être modèle nu incite les artistes qui participent aux nombreux ateliers à voir, à découvrir et même à apprivoiser l’image de mon corps que l’on peut qualifier dans une certaine mesure de différent. Là encore, nous sommes tous différents les uns des autres. Comment je perçois mon corps et que puis-je y trouver de particulièrement beau? Voilà les questions auxquelles il m’est important de répondre.

Une chose doit être clarifiée: Je ne me perçois en aucun moment comme une victimenew-image8 de la vie. Ma vie? Je la trouve extraordinaire avec ses hauts et ses bas, mes joies et mes peines, mes réalisations et mes déceptions sans oublier mes réussites et mes échecs. Un peu comme tout le monde quoi! Toutefois, ma vie m’a amené à voir mon corps d’une manière que je qualifierais à la fois de plus masculin, de plus viril, voire d’être un véritable pugiliste. Mon corps m’a amené à vouloir l’apprivoiser afin de me surpasser au plan physique et ce, par la pratique de sports et même d’arts martiaux. Ceci m’a permis de ressentir toute la puissance qui ne demandait somme toute qu’à ressortir à travers de chacun de mes muscles, à aller au-delà des images préconçues au sein de la société de ce qu’un homme vivant avec une situation physique peu commune devait se contenter et même à la limite de faire mentir la conception dite « non masculine » de ce corps qui est le mien. Souvenons-nous que l’image angélique des hommes et des femmes vivant avec un handicap physique a longtemps été galvaudée au fil des siècles.

new-image6Oui, je perçois mon corps entièrement beau. Il est beau parce qu’il est fort dans chacune des parcelles qui le composent. Il est beau parce qu’il témoigne d’une volonté de vivre indéniable. Il est beau parce qu’il est tout simplement extraordinaire tant dans sa masculinité que dans sa virilité, témoignant ainsi que je suis d’abord et avant tout un homme avant d’être … handicapé. Il est beau parce que j’en suis tout simplement fier. Une fierté compréhensible puisque, Dieu merci!, j’ai fait mentir les pires pronostics que certains médecins firent à mes parents à ma naissance. Il est enfin beau puisqu’il me fait un plaisir quasi jouissif d’en prendre soin, voire de le dorloter. Un tel plaisir se manifeste d’ailleurs à chacune de séances de nudité artistique auxquelles j’ai la chance de participer, et ce à la satisfaction des artistes-peintes ou dessinateurs qui y sont présents.

En terminant, je souhaite à toutes les personnes qui liront ce présent article de pouvoir trouver leurs corps tout simplement beaux. Beaux parce qu’ils leurs appartiennent en propre. Beaux parce qu’ils sont uniques. Beaux parce qu’il y a toujours le potentiel d’amélioration afin de les rendre non pas conformes aux critères sociaux de beauté mais selon ce dont elles sont en droit d’attendre. Il va de soi qu’un peu d’effort est de mise si l’on désire améliorer notre apparence. Mais si, on doit le faire, cela doit être sous deux conditions sine qua none: En premier lieu, c’est d’accepter qui nous sommes et non pas ce que la société veut que l’on soit. Et en second lieu, d’être en harmonie avec notre meilleur compagnon de vie, c’est-à-dire soi-même.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Photo 18

new-image7

Serais-tu celle qui m’amènera vers ce lendemain?

 

Je pense donc je suis dit le vieil adage!

Mais, permettez-moi d’en douter hommes sages!

Depuis longtemps bien des questions demeurent sans réponse,

Serait-ce un signe des cieux que seuls les élus y songent?

 

Penser à quoi?

Penser à qui et pourquoi?

Penser pour le plaisir simplement?

Afin de savoir si à soi-même on se ment?

 

Je suis dans mes actions,

Dans mes faits courageux à travers des sillons,

Sillons tracés sur vierge terre ou bien en sol de guerre,

Preuve indéniable que j’ai vécu dans mon passé de naguère.

 

Au fil de mes récits de vie,

J’ai appris que c’est l’amour que je poursuis,

Que je cherche à trouver cette tendre et pure main,

Dis-moi! Serais-tu celle qui m’amènera vers ce lendemain?

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Photo 19

new-image5

La non-violence au sein de mon blogue

(Et dans ma vie)

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, il me fait plaisir de rédiger mon dernier article avant de m’absenter pour quelques semaines. Soyez rassurés! Je continuerai mes publications au cours de mon périple en terre étrangère. À vrai dire, comment pourrais-je faire autrement puisque je considère ce blogue comme étant mon enfant chéri. Bien entendu, il s’agit d’une manière de parler.

new-image6Toutefois, il me semble être important de vous expliquer une particularité que j’ai toujours tenter d’imposer à mon blogue. Il s’agit du principe de la non-violence au sein de mes publications. Comme vous l’avez sans aucun doute remarqué, j’ai toujours fait mon possible, et parfois même l’impossible, pour éviter toute forme de violence au sein de mes publications surtout en ce qui concerne les photos de nudité artistique où j’ai eu la chance incroyable de collaborer. Bon! Il est vrai que certains poèmes ont pu vous sembler être d’une grande tristesse. Et si cela a été le cas, c’est tout simplement qu’à ce moment-là, je vivais une tristesse profonde, semblable à un gouffre sans fond, mais grâce à des anges envoyés par le Ciel, j’ai pu m’en extirper.

Oui, j’ai vécu toute une gamme d’émotions au cours de cette année. Je pense entre autre à la perte d’une amie qui m’était très chère et aussi au fait d’avoir été trahi par une autre. Qu’à cela ne tienne! La vie est ainsi faite. Fort heureusement, la vie m’a permis de renouer avec la femme de ma vie, celle qui a toujours été là dans le plus grand silence surveillant mes faits et gestes afin d’être présente au cas où j’aurais eu besoin de son secours. Je lui en serai toujours reconnaissant et je l’adore plus que tout. Elle occupe la première place dans mon cœur. Autre aspect fort positif de ma vie au cours de cette année est d’avoir pu renouer en toute amitié avec mon premier grand amour de ma vie. Nul d’entre vous peut s’imaginer jusqu’à tel point le fait de l’avoir rencontrée m’a fait du bien et de la savoir heureuse fait mon bonheur.

Oui, j’ai éliminé toute forme de violence non seulement au sein de mon blogue mais également dans ma vie. Il en est de même de la haine. Savez-vous pourquoi? Tout simplement parce que je préfère passer ma vie à m’aimer que de haïr mon prochain. Qui plus est! La violence et la haine ont ceci en commun: Elles détruisent inexorablement leur maître.

Merci de m’avoir lu!

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Photo 20

new-image1

Être authentique 

Bonjour,

J’ai eu la chance inouïe en ce samedi 26 novembre 2016 d’avoir contribué à une new-image2expérience à la fois peu commune et extraordinaire proposée par monsieur Simon Douville de Québec. Simon est un étudiant en création littéraire à l’Université Laval de Québec et il étudie également dans le domaine de la photographie depuis quelques temps déjà. Homme au grand cœur et au talent formidable tant en littérature qu’en photographie, sa vision des arts est également des plus intéressantes. Vous avez sans aucun doute deviné que ces caractéristiques ont été des facteurs incitatifs qui m’ont amené à acquiescer à sa demande de collaboration. Et vous avez bien raison.

Au cours de sa formation dans le domaine de la photo, l’idée de photographier des gens ayant un corps atypique, pour reprendre un terme qui est souvent utilisé pour désigner ce qui n’est pas conforme aux critères liés à la normalité, lui est venue à l’esprit. Photographier afin de démontrer que la beauté peut se trouver au sein même de ces corps souvent meurtris mais qui possèdent une histoire de vie dont peu d’entre nous auront peut-être le courage d’affronter. Simon a donc eu l’amabilité de m’inviter à participer à son projet, surtout après avoir entendu parler maintes et maintes fois de mon expérience dans le domaine de la nudité artistique. Ce fut avec un plaisir immense que j’ai accepté sa proposition afin de lui venir en aide dans son projet d’études, surtout après avoir appris que plusieurs hommes avaient refusé de participer.

new-image3Pour ma part, ce fut un exercice vraiment formidable d’avoir pu poser entièrement nu sous l’œil attentif de Simon Douville. D’ailleurs, la seule condition que je lui avais imposée a été de justement réaliser une séance de nudité artistique lors de notre rencontre. Pourquoi donc me direz-vous ? Justement c’est dans la nudité, en l’occurrence la mienne, que je me sens réellement authentique. Une nudité où mon corps peut s’exprimer à la fois dans une liberté absolue et un laisser-aller total. Croyez-moi sur parole ! Il m’a été fort aisé de réaliser une prestation en la présence de Simon Douville. Son respect envers moi, sa belle humeur et sa recherche de l’excellence m’ont prouvé hors de tout doute le grand sérieux dans la réalisation de son projet.

Oui, j’ai adoré poser nu devant l’œil de Simon Douville. J’ai adoré tout simplement new-image4parce qu’il possède tout le potentiel pour devenir un photographe hors-pairs. Il a été ouvert à mes propositions de prendre telles ou telles poses nues, même si certaines d’entre elles allèrent très loin en ce qui concerne les postures. Ne dit-on pas qu’on ne peut pas faire d’omelette sans casser des œufs ? Je lui ai donc offert mon plein potentiel à l’occasion de cette séance, et ce sans aucune crainte. Autrement dit, j’ai été tout à fait authentique tant dans mon approche des postures que de ma personne tout entière. Je lui ai donné le meilleur de moi-même et il en a fait autant. Oui, j’ai vécu une expérience formidable à tous les points. Qui plus est ! Je le ferai de nouveau n’importe quand.

Je lui souhaite un franc succès non seulement pour son projet mais aussi pour sa carrière. Bonne chance mon ami !

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

À suivre…

 

1 commentaire

Une réflexion sur “Séance avec le photographe Simon Douville

  1. Pingback: L’art du nu sous le noir et blanc | Modele Vivant a Quebec

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s