Archives de tags | guerre

Dans l’œil d’un artiste

last_touch_master__by_jrekas-d9aqrgo

Remerciement à Jerzy Rekas pour sa permission Source : http://jrekas.deviantart.com/

Dans l’œil d’un artiste

Bonjour tout le monde,

Je profite de cet instant pour partager avec vous mon opinion, aussiDSCN0257 (2) humble soit-il, sur un aspect précis du domaine de la nudité artistique. Un aspect qui, je le crois, n’a été qu’effleuré au fil de mes nombreuses publications sur les séances auxquelles j’ai eu la chance de participer depuis que je suis devenu modèle nu pour des écoles d’arts et des ateliers où le dessin était l’outil de travail des artistes présents. Cet aspect concerne le regard de l’artiste sur son modèle. Un regard qui est, vous devez vous en douter, très différent de ce que l’on retrouve au sein des magazines et, encore plus, au sein des nombreuses publicités où le corps, notamment celui de la femme et dans une moindre mesure celui de l’homme, est utilisé pour faire mousser la vente de tel ou tel produit.

1922236_910867815619763_7444781465202693521_nQuel est donc ce regard ? Je répondrai à cette question par une vérité enseignée par les plus sages : Il y a autant de regards sur autrui qu’il y a d’individus sur terre. Ceci est bien évidemment le cas pour les artistes lesquels ont leurs propres expériences de vie, leurs valeurs, leurs degrés d’ouverture sur le monde et leurs interdits plus ou moins nombreux, ainsi que leurs préoccupations pouvant altérer leurs visions du sujet étudié. C’est un fait que les expériences de vie, et pas seulement pour les artistes, ont une influence énorme sur la manière dont tout-un-chacun perçoit le monde environnant. Par exemple, chaque lecteur d’un quotidien interprétera les nouvelles qui y sont rapportées à la lumière de ce qu’il a ou non vécu au cours de sa vie. Comme on dit si bien, tout le monde peut parler sur la guerre, mais seuls ceux qui l’ont vécu de près sont en mesure de saisir tout ce que cela comporte de cruel.

Il en est de même des valeurs personnelles. Dans le cas présent, lanew-image6 grande majorité des étudiants en arts pour qui j’ai posé nu dans le cadre de leurs formations académiques a semblé être emballée par le fait que je fus entièrement nu durant leurs séances. Je leur ai donné le meilleur de moi-même et, en contre partie, ils sont venus y puiser tout ce qu’ils pouvaient en tenant compte de leur savoir-faire. Or, certains élèves ont préféré ne pas assister aux dites séances pour des motifs qui leurs appartiennent et que les responsables des groupes se devaient de respecter. Ce qui est la moindre des choses en pareilles circonstances. N’est-ce pas ?

Le degré d’ouverture sur le monde, élément sous jacent aux valeurs personnelles en y incluant leurs interdits, peut aussi être un facteur déterminant dans la vision de l’artiste envers le modèle nu. Ici, je dois reconnaître que la quasi majorité des artistes, en incluant les élèves des écoles d’arts, ont une propension fort étonnante à découvrir le monde. Je parle bien du monde en général et non seulement du milieu environnant dans lequel ils vivent. D’ailleurs plusieurs d’entre eux ont voyagé en de nombreux pays enrichissant ainsi leur culture générale. Ne dit-on pas que les voyages forment la jeunesse ?!

New Image1Et que dire de leurs préoccupations pouvant altérer leurs visions du sujet étudié ? C’est un fait indéniable que nous sommes tous marqués par les événements qui se déroulent dans notre vie quotidienne. Des factures à payer, des soucis de travail, des rapports houleux avec l’être aimé et bien d’autres aspects qui jalonnent le parcours de notre destiné peuvent obscurcir notre vision de la vie. Bien entendu que de tels aspects influenceront les artistes dans leurs démarches. Certains d’entre eux transposeront de manière plus ou moins consciente leurs préoccupations sur la vision qu’ils en ont sur le modèle nu qui se trouve devant eux. Dis-moi ce que tu penses et tu me donneras ainsi une bonne indice de ce que tu vois. Dis-moi comment tu le vois et je te dirai la couleur de ton âme. Il en est de même pour chacun d’entre nous.

Bref, le regard de l’artiste comporte des facteurs à la fois psychologiques et psychiques qui l’amèneront à mettre sur toile sa vision d’un instant précis de sa vie. Un instant figé par quelques coups de crayons ou de pinceaux ici et là sur une toile vierge. Un moment temporel couché sur une toile blanche pour le reste de l’éternité. C’est ainsi que de voir un modèle nu sur une toile quelconque, c’est d’abord et avant tout voir la profondeur de l’âme de l’artiste. Je conclue cet article en paraphrasant une parole d’un grand sage natif de Bethléem : « Qui me voit sur toile, voit aussi mon père ! »

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Courage au ventre, rage au cœur !

Wounded-wolf-in-the-winter_1920x1200

Courage au ventre, rage au cœur !

Qu’avez-vous fait à ma terre ?

Qu’avez-vous fait à notre mère ?

Le sol crie vengeance à mes oreilles,

Attendant avec hâte que mon peuple se réveille.

Dans nos veines coule le sang,

Celui de nos ancêtres pour nos enfants,

Dans la profondeur de nos âmes brisées,

S’élèvent les voix de nos aïeux du temps passé.

Ô mon peuple ! Gens d’ici ! Réponds-moi !

Contre l’infâme ennemi d’une seule et même voix.

Ne sens-tu pas monter en toi la fièvre de l’honneur bafouée ?

De notre chair offerte en pâturage pour y être fouettée ?

De mes yeux sortira grande colère,

Afin de faire à ces barbares cette guerre.

De mes dents acérées, davantage je les affuterai,

Et dans la peau de ces belligérants avec délice je les planterai.

Croyez-moi mes frères! Que l’on se tienne pour dit,

Que pour le loup rien n’est aussi sacré que sa patrie.

Devant tous les assauts pernicieux il vaincra ses peurs,

Car en lui réside le courage au ventre et la rage au cœur.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le loup combattant

abstract-art-black-and-white-wolf-wallpaper-1

Le loup combattant

 

Dans la noirceur de la nuit,
Là où je me cache attendant le moment,
Tapis dans le silence glacial face au firmament,
De surgir afin d’affronter les ennemis de ma patrie.

 

Pas un son ne sortira de moi, Ô hommes!
Jusqu’à l’instant où je hurlerai à mes frères,
De m’accompagner avec fidélité dans cette noble guerre,
C’est alors que je surgirai des profondeurs de l’ombre.

 

De mes crocs acérés,
Avec force je vous déchiquetterai,
De l’aube jusqu’au soir venu en ce pays du nord,
Où nos ancêtres s’y établirent du St-Laurent à Val d’Or.

 

Je suis comme vous, Ô mes congénères.
Fier du sang qui coule dans mes veines que je vénère,
Car famille, travail et patrie furent le lot de nos aïeux,
En brandissant l’étendard honorons leurs noms impérieux.

 

Levons-nous maintenant,
Affrontons ces démons malfaisants,
Surmontons nos peurs devant ce vent,
Nous sommes un seul et même loup combattant.

 

De

 

RollandJr St-Gelais de Québec

Nous leur montrerons nos poings

New Image94

Nous leur montrerons nos poings

 

Au crépuscule de cette nouvelle ère,
Surgit tapi dans l’ombre un nouvel ennemi,
Ayant pour volonté de voler nos terres et détruire nos vies,
Aux portes de nos contrées, ils veuillent nous faire la guerre.

 

Un peuple décida de reprendre le glaive et le flambeau,
Ensemble, hommes et femmes levèrent boucliers bien haut,
Brandissant lances affûtées et étendards flottant aux vents,
Voulant lutter pour la liberté de leurs descendants.

 

Nation honorée de parler la belle langue de Molière,
Femmes remplies d’amour pour le renom de leurs mères,
Hommes remplis de fierté pour perpétuer le sang de leurs pères,
Leurs fils porteront le courage au cœur même de cette guerre.

 

C’est maintenant le temps de s’unir,
Afin d’assurer à nos enfants un meilleur avenir,
Et tous nos ennemis nous craindrons au plus lointain,
Car de corps et d’âme, nous leur montrerons nos poings.

 

de

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Perdu dans la forêt

New Image48

Perdu dans la forêt

 

Dans le blizzard,

Où rien est laissé au hasard,

Car des choix que fait l’homme,

La mort peut survenir telle une ombre.

 

Regardant autour de moi,

Je n’y trouvai qu’arbres qui guerroient,

Pas autre son que ce vent froid et lugubre,

Que me chantent sorcières et malfaisantes succubes.

 

Allez forêt sauvage ! Emporte-moi loin de cette terre.

Mais je te le jure devant Dieu et la Court céleste que je te ferai la guerre.

Et je te combattrai avec ardeur et sans relâche de toute ma force déchaînée,

Que me transmirent mes héroïques et fiers aïeux depuis le jour où je suis né.

 

Oui, je suis perdu dans cette forêt.

Mais pour le bien de ma nation je lutterai.

Comme cette nation semble être, aux yeux de nos ennemis, perdue.

Croyez-moi ! Attendez un peu ! Vous n’avez encore, je vous le jure, rien vu.

 

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

Tombe la neige

new-image160

Tombe la neige

 

Une chose que la vie m’a appris,

Malgré le temps où je pries et où je ris,

Ne pas chercher à toujours comprendre,

Il y a des situations où on doit se rendre.

 

Ainsi va la vie !

Ainsi le soleil poursuit sa route!

Tel un vieux sage qui devant l’inévitable doute,

Je m’agrippe à la faible branche de la foi pour ma survie.

 

Que me veux-tu, ô toi mon frère?

Que puis-je faire pour toi, ô toi ma sœur?

Ne savez-vous donc pas que moi aussi j’ai peur?

De ces mots où se cachent bien des maux de guerre!

 

Non, je n’en peux vraiment plus.

De ces atrocités, maintenant j’en ai trop vues.

Tombe la neige sur cette terre salie par les larmes,

Purifie-la de cette souillure et enfoui toutes ces armes.

 

Tombe la neige !

Tombe au plus haut des cieux !

Tombe de l’Olympe où se trouvent les dieux !

Car demain, en vérité qui le sait?, où donc serais-je?

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ô mon beau loup !

new-image38

Ô mon beau loup !

 

Ô mon beau loup ! Toi, le loup argenté ! Toi, le loup grégaire !

Pour ta bien-aimée, certes, tu es toujours prêt à combattre à la guerre.

Mais préférant, et de loin je te comprends, rester aux côtés de ta toute belle,

Écoutant avec gaité au cœur les chants des tourterelles et des hirondelles.

 

Ô mon beau loup ! Toi, le roi incontesté des steppes de Sibérie !

Toi qui quittas pour l’inconnu de vastes contrées avec une âme pétrie,

Jurant à ta future descendance de revenir sur la divine terre ancestrale,

En dépit du temps qui passe tout en admirant nos aurores boréales.

 

Ô mon beau loup ! Toi, le maitre avéré de ces cent lieux,

Relevant avec courage tous les défis qu’envoyèrent les dieux,

Regard valeureux ! Crocs sortis ! Immobile mais les muscles tendus !

Décidé à défendre ton royaume chéri contre ces vils parvenus.

 

Ô mon beau loup ! La royauté de ton sang bleu,

A fait de toi l’égal d’un chevalier tellement courageux,

Que même les anges et les archanges le remarquèrent dans les cieux.

Et demandèrent pour toi ce présent tel un cadeau si précieux.

 

Une demande, une requête, faite pour une élite tellement avantagée,

Que même les sages de jadis n’en ont jamais vu malgré qu’ils soient si âgés,

Les dieux se firent suppliés de t’accorder cette immense et unique faveur,

De te donner avec complaisance cette grâce qu’à partir de cette heure.

 

Que depuis l’aube nordique et jusqu’à la fin des temps,

Tu veilles sur ce peuple à chaque moment et à chaque instant,

Car ta vaillance et ton amour pour ta patrie n’ont point leur égal,

Et de là où tu es, que ton regard réconforte jour et nuit celui qui a mal.

 

Ô mon beau loup ! Ô loup d’argent !

Toi qui viens de ce lointain et mystérieux Orient,

Tu es maintenant là debout tel un gardien sur ton socle doré,

Sois prêt, je t’en conjure, à nous défendre contre toutes ces âmes égarées.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada