Archives

Un domaine artistique méconnue : La grâce de l’automobile 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un domaine artistique méconnue :

La grâce de l’automobile 

Bonjour tout le monde,

En cette journée un peu spéciale, j’ai décidé de vous offrir quelques photos réalisées lors d’une visite que mon amie et moi avons faite au sein d’un musée permanent dans une charmante petite ville de la Suisse romande. Pourquoi un tel article au sein de mon blogue artistique ? C’est là une question tout à fait légitime compte-tenu de la thématique propre à ce blogue.

Est-il utile de vous rappeler qu’il existe au sein de l’industrie de l’automobile, surtout à ses débuts, un savoir-faire indéniable se rapprochant d’un véritable art ? Oui, les automobiles ne sont plus ce qu’elles étaient en particuliers lorsqu’on pense qu’elles furent d’abord et avant tout vouées à une clientèle richissime. C’est un fait ! La masse dilue la qualité. Qualité qui se perdit en même temps que la coquetterie présente chez plusieurs modèles anciens. Une époque révolue ? Une chimère du passé ? Un fantasme d’un temps où tout semblait beau, paisible et prospère ? C’est possible.

Bref, C’est avec un plaisir immense que je vous invite bien chaleureusement à parcourir ce diaporama où l’art fut mis à contribution dans le domaine de l’automobile afin de lui donner une grâce qui, fort malheureusement, n’existe plus à notre époque. Une époque où la vitesse nous a fait perdre la notion du bonheur à l’instant présent. Un bonheur véritable puisque vécu comme il se doit, c’est-à-dire un cadeau. Voilà pourquoi l’appelle-t-on un « présent ».

Merci infiniment de m’avoir lu.

Je vous aime beaucoup.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une œuvre qui interpelle.

 

exposition_de_nu_geneve_juin_2017_7_by_lequebecois1962-dbcdy6d

 

« Nude » par Roger Parry (1905-1977)

 

Une œuvre qui interpelle.

Bonjour tout le monde, Comment allez-vous ? Que se passe-t-il de beau dans vos vies respectives ? Quels sont vos projets pour la saison estivale qui frappe à nos portes ? Bref, quoi de neuf ? Que de questions ! Je le sais que trop bien. Mais, voyez-vous ?, être un modèle nu c’est aussi accepter de vivre et de partager avec authenticité en s’ouvrant au monde qui nous entoure. C’est ce que je tente de faire avec vous, et ce avec un grand plaisir.

New Image 64Sous un autre ordre d’idée, je voulais absolument vous présenter cette œuvre vraiment magnifique réalisée par le photographe Roger Parry (1905-1977). Et pour cause, puisque cette photo m’interpelle au plus profond de mon être en m’amenant à me questionner sur l’être humain et sa crainte face aux autres et, surtout, face à lui-même. Comme on dit si bien, il suffit parfois de se rendre à l’étranger pour mieux se connaître soi-même. Mon séjour en Europe prouve toute la véracité de cet adage. Enfin, c’est ce que je ressens.

Cette photo semble démontrer la crainte innée chez l’être humain du jugement. Une crainte alimentée par la religion, par la société et par la famille ainsi que par cet « autre » que l’on rencontre sur la route de notre vie. Bien que parfois une telle crainte peut être salutaire puisqu’elle nous permet d’établir des comportements pouvant servir à vivre en société, n’oublions pas que l’instinct animal est aussi présent en chacun de nous, elle peut aussi être un fardeau qui empêche l’Homme d’atteindre son plein épanouissement.

Un grand philosophe du nom de Jean-Paul Sartre a dit que «… l’enfer, c’est les autres.» Et, dans une certaine mesure, on ne peut nier qu’il ait raison. Combien d’entre nous a retenu ses élans afin de voler sur des mondes qui lui étaient inconnus et ce, parce qu’on lui disait que cela lui serait impossible ? Combien d’entre nous a refusé de faire les premiers pas vers l’autre afin de lui exprimer ses sentiments amoureux davantage par la crainte des qu’en-dira-t-on que par celle du rejet ? Combien d’entre nous a peur du regard de l’autre à son endroit et, par-dessus tout, de son propre regard envers lui-même ? Oui, la crainte du regard de l’autre et de soi-même est exprimée d’une manière sans équivoque au sein de cette photo.

Je vous pose maintenant une simple question et je vous y invite à yNew Image 62 répondre dans le silence de votre cœur. Que craignez-vous dans le regard de l’autre et, encore plus important, dans votre propre regard ? Ne serait-il pas le temps de s’accepter en toute sincérité et ce, en dépit du regard des autres à notre endroit ? Et, entre vous et moi, il y aura toujours quelqu’un quelque part sur cette planète qui sera sans cesse prête à nous juger mais qui s’abstiendra de prendre notre place dans le tombeau lorsque notre heure de quitter ce monde aura sonné. C’est là un fait que l’on devrait toujours garder à l’esprit.

Il est à noter que par un souci de respect envers l’auteur de cette photo magnifique, mais aussi de la seconde qui accompagne cet article puisqu’il s’agit du même auteur, j’ai décidé de mettre un lien en annexe afin de vous diriger vers un article trouvé sur le web qui présente de manière très intéressante ce photographe. Il va de soi qu’un autre lien vous donnant les informations sur cette exposition qui a lieu à Genève est aussi mis en annexe.

Merci infiniment de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Présentation de ce photographe: https://www.photo-arago.fr/C.aspx?VP3=CMS3&VF=GPPO26_3_VForm&ERIDS=2C6NU0OBY4CR:2C6NU0OBSIV4:2C6NU0OBMJQP:2C6NU0O0XJ9F:2C6NU0ZCM3VG 

À visiter absolument: http://www.tdg.ch/culture/grob-gallery-peintres-photographes-deshabillent-corps/story/12281762

Si j’avais des ailes…

New Image 66

Si j’avais des ailes …

 

Ton silence me faire dire ceci,

Et parfois, malgré moi, me fait agir ainsi,

Ton silence me faire écrire simplement cela,

Sur une feuille que le vent finalement emportera.

 

Sous le regard médusé de la foule,

Qui attend béatement que la vague la refoule,

Sur la grève froide par une nuit d’hiver du temps passé,

Ou bien sur la douceur d’une plage par une chaude journée d’été.

 

Que puis-je dire de ton silence ?

Qu’il me rappelle les fantômes de mon enfance ?

Silence qui me transperce au plus profond de mon âme,

Me rappelant cette triste réalité : Je ne suis qu’un homme.

 

Parcourant mers et mondes,

En leur offrant quelques fois ma nudité tant aimée,

Serait-ce pour me perdre d’avantage ou me retrouver ?

Et de par leurs yeux, je me laisse caresser par d’invisibles ondes.

 

J’admire les multiples créations,

Me tenant droit devant elles comme un lampion,

Y admirant avec joie toute leurs perfections

En y cherchant avec crédulité la moindre imperfection.

 

Me souvenant sans cesse avec un sourire,

Cette pensée qui m’accable tel le malin qui prend plaisir,

Qu’il y a autour de mon être voué à une existence temporelle,

Cette chose mystérieuse dont je m’évaderai si j’avais des ailes.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

J’ai eu la chance incroyable.

New Image 54

J’ai eu la chance incroyable.

Bonjour tout le monde,

J’ai eu la chance incroyable de tenir une promesse que je me suis faite avant de partir pour la Suisse pour les trois dernières semaines. Je vous présenterai une série d’articles accompagnés de photos prises, avec la permission de la galerie d’arts, très prochainement au sein de mon blogue artistique concernant mon appréciation sur cette exposition où la nudité est mise à l’honneur. Je souhaite que lesdites publications vous plairont.

Il va de soi que plusieurs autres articles seront aussi publiés concernant mon voyage sur le Vieux Continent. Un continent à découvrir dont la richesse culturelle est à préserver coûte que coûte.

Bonne semaine

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Le monde en a tellement besoin

New Image 55
Le monde en a tellement besoin.

En ces jours sombres que vit actuellement l’humanité, je suis plus que persuadé qu’un moment de silence, de prière ou de méditation s’avère être nécessaire. J’ai donc décidé de manière exceptionnelle de consacrer cet article à toutes les victimes de violence et en particulier à celles qui ont perdu le bien le plus précieux, c’est-à-dire la vie, lors de l’attentat de Londres.

Oui, je suis modèle vivant et je suis aussi croyant. Je ne peux donc pas rester insensible devant toute cette violence. Et parce que je suis croyant, il m’est impossible de ne pas être insensible du fait que cette même violence soit faite au nom d’un Dieu qui a fait l’Homme à son image et à sa ressemblance.

Oui, le monde a tellement besoin… d’amour.

Rollandjr St-Gelais

En Europe pour encore quelques jours.

Je regarde

New Image 56

Je regarde


Je regarde

Je regarde vers demain,

Laissant les jours dhier au lointain,

Car aujourdhui je me prends en mains,


Regardez devant moi,

Pour me retrouver en toi,

Faire les premiers pas vers le Levant,

Sans jamais retourner le soleil couchant.


Vers les autres cieux,

Si me le permettent tous les dieux,

Vivre sans jamais mourir ni être vieux,

Car en ces derniers jours voilà que je suis heureux.


Rollandjr St-Gelais

Cité du Vatican