Archives

Ô femme de couleur d’ébène

 

22489676_1676416019048958_6319048714531006441_n

Dessin de Claude Bouillon

 

Ô femme de couleur d’ébène

 

Femme de ce continent,

Rempli de trésors et de diamants,

De ces rivières bleutées et de ces  vierges forêts,

De ton corps si gracieux et si svelte quoi dire je ne saurais.

 

Femme tellement noire,

Du Ghana ou de la Côte d’Ivoire,

De tes ancêtres tu en retiens tristes souvenirs,

Qui luttèrent contre tyrans et contre bien pires.

 

Femme aux cheveux hirsutes  !

Qui naquit dans une humble hutte,

Tu désires qu’une chose à ta progéniture,

C’est de bâtir dans la joie un bien meilleur futur.

 

Femme témoin d’un douloureux passé,

Ressaisis-toi ! Et surtout ne cesse pas d’espérer,

Car coule la force incroyable de tes aïeux dans tes veines,

Sache que tu es femme sacrée ! Ô femme de couleur d’ébène.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une oeuvre au fusain

Une oeuvre au fusain

22519411_1675885019102058_6711120157233857334_n

Un dessin très bien réalisé

par

Claude Bouillon de la France 

 
Un véritable petit chef d’oeuvre.

Chef d’oeuvre qui me fait plaisir de partager avec vous.

RollandJr St-Gelais de Québec

Un modèle extraordinaire

22450040_1206786296132329_3381633099678564270_n

Modèle : Pascale Nicolas de la France

 

Un modèle extraordinaire :

Pascale Nicolas

 

Un dessin très bien réussi d’un modèle extraordinaire :

Pascale Nicolas 

Un véritable petit chef d’oeuvre.

Chef d’oeuvre qui me fait plaisir de partager avec vous.

RollandJr St-Gelais de Québec

Beauté de la nudité musicale

Beauté de la nudité musicale

Bonjour tout le monde,

20171002_1043202 (2)C’est avec un plaisir immense que je vous présente ce véritable petit chef-d’oeuvre que j’ai trouvé sur un site de nudité érotique, à ne pas confondre avec la pornographie. Pourquoi ai-je choisi de partager avec vous une telle trouvaille au sein même de mon blogue artistique dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ? Tout simplement parce qu’une telle vidéo démontre, et c’est mon humble opinion, toute la splendeur de la beauté féminine au sein même de la nudité.

Qui plus est ! Les deux modèles reflètent à la perfection la grâce de la danse par une chorégraphie certes minimaliste, il faut tout de même se l’avouer, mais empreinte d’une vivacité réellement étonnante. Que de beauté ! Que de charme ! Que d’harmonie entre d’une part, le choix musical et d’une part, les choix de poses réalisées par ces deux modèles féminins que sont Julietta et Madgalena du site http://www.hegre-art.com Un site où la  beauté féminine est de mise.

Oui, je sais bien qu’une telle présentation est peu commune au sein de mon blogue. Mais, comme dit si bien le proverbe : Une fois n’est pas coutume. Merci infiniment de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Rencontre avec des modèles …

 

 

Rencontre avec des modèles qui acceptent de poser nus lors des ateliers à la Maison des associations

Transposée dans le domaine de l’art, la nudité se déleste des préjugés qui lui collent à la peau. Elle devient alors un support, un moyen d’expression qui créé une symbiose entre l’artiste et son modèle.

«Trop souvent dans l’esprit des gens, la nudité est assimilée à la sexualité. Mais quand on dessine, on est très loin de ça. » Président de l’association de l’Atelier de modèle vivant du Saint-Amandois, Cyrille Auvity propose des cours de dessins à partir de modèles, hommes ou femmes, nus.

« C’est un nu naturel »

Cette démarche artistique suscite souvent la curiosité du grand public. « Quand on parle de modèle vivant, on a régulièrement des regards interloqués, curieux et des remarques qui renvoient à la sexualité. » Des réactions qui sont pourtant à l’opposé d’une réalité artistique où modèles et dessinateurs entrent dans une démarche commune guidée par le respect.

« Je n’ai jamais entendu une seule blague grivoise, confie Cyrille Auvity qui est également dessinateur. C’est beaucoup plus respectueux que sur une plage. Il y a un véritable échange entre les artistes et leur modèle. »

Christian Dehaene, modèle masculin depuis une vingtaine d’années, confirme cette notion d’union.

« Le nu, c’est secondaire. Être modèle, c’est être un acteur qui parle avec son corps. Quand on pose, il faut avoir une expression, un mouvement pour communiquer avec les artistes. Le visage doit être en adéquation avec le corps. Il y a une expression qui passe, c’est très important. » Si certains modèles posent occasionnellement, Christian Dehaene en a fait son métier, s’imposant une bonne hygiène de vie. « Il faut être très physique, confie le modèle. Je suis spécialisé dans la pose longue debout. Les appuis comptent beaucoup, c’est très technique, il ne faut pas avoir de crampe. »

Tatouage, piercing, bronzage, hématomes, etc., il s’interdit toutes traces étrangères sur le corps. Quant à la gêne de poser nu, il avoue ne pas la ressentir. Au contraire. « Je suis plus à l’aise nu qu’habillé. C’est un nu naturel. Je suis dans mon élément. »

Une aisance pas forcément donnée à tout le monde, comme en témoigne Nathalie Bauche, qui a posé nue pour la première il y a deux ans. « Au début, on a très chaud, on est très gêné, relate la quadragénaire. Après, on est dans le bain, on arrive à se mettre à l’aise, les positions viennent naturellement. » En posant nue, la Saint-Amandoise ressent une grande liberté et arrive à prendre davantage conscience de son corps. « À la fin de la séance, je suis émue de me voir sur une toile. On voit son corps autrement que sur une photo. »

Des modèles saint-amandois, Cyrille Auvity n’en trouve que peu. « Dans les petites villes comme la nôtre, c’est un peu compliqué car tout le monde se connaît. Les personnes qui seraient intéressées ont peur de se retrouver face à des gens qu’ils connaissent. » La compensation financière de 20 euros de l’heure pour les modèles de l’Atelier saint-amandois peut parfois les motiver à franchir le cap.

« Il y a un véritable échange entre les artistes et leur modèle »

« J’ai parfois des étudiants en BMA (Brevet des métiers d’art au lycée Jean-Guéhenno NDLR) qui ne sont pas de Saint-Amand. » Quant à l’âge et aux critères physiques requis pour être modèle, il n’y en a pas. « Tout est intéressant à dessiner, confie Cyrille Auvity. Les critères physiques de la beauté tels qu’on les connaît aujourd’hui ne sont finalement pas très appropriés pour le dessin. Une fille très mince n’est pas facile à dessiner, il n’y a pas de formes, les ombres ne s’accrochent pas dessus. »
Marion Lapeyre

Source : http://www.leberry.fr/saint-amand-montrond/loisirs/art-litterature/2017/10/16/rencontre-avec-des-modeles-qui-acceptent-de-poser-nus-lors-des-ateliers-a-la-maison-des-associations_12591525.html

Non, je ne regrette pas !

20171006_100633

Dessins réalisés par Brian étudiant au C.E.G.E.P. de Sept-Îles

Non, je ne regrette pas !

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que la poursuite de la saison automnale se fasse dans la quiétude, la douceur et la sérénité. Pour ma part, je vais très bien. D’autant plus que j’ai passé la fin du mois de septembre et le tout début du mois d’octobre dans ma ville natale qui est Sept-Îles.

20171006_100452En effet, j’ai eu la chance d’avoir été invité par une enseignant de niveau collégial afin d’être modèle vivant (nu intégral) pour des séances offerts à ses élèves. Vous avez sans aucun doute deviné que cela a été un grand honneur pour moi que l’on m’est offert une telle opportunité laquelle j’ai accepté avec une joie indescriptible. J’y ai fait la rencontre d’élèves extraordinaires, respectueux de ma personne et qui ont su apprécier mon savoir-faire dans un domaine qui me passionne depuis maintenant plus de six ans. Six ans de pratiques afin de parfaire mes prestations, à m’adapter aux gens pour qui je pose et à chercher à toujours donner le meilleur de moi-même.

Sous un autre d’idées, je tiens à préciser que je suis fier de tout ce dont20171002_1043202 (2) j’ai accompli jusqu’à maintenant même si parfois, le mot « parfois » est d’une importance cruciale dans mes propos, j’ai réalisé quelques séances de type plutôt «underground» voire même érotique, à ne pas confondre avec la pornographie. Bien au contraire ! D’ailleurs, j’ai souvent reçu des commentaires fort élogieux de la part de gens qui travaillent dans le nu artistique de catégorie internationale sans oublier le fait que plusieurs articles sur mon expérience ont été publiés dans des revues spécialisées ces dernières années.

Tenez-vous le pour dit, et ce une fois pour toute, je ne regrette strictement rien de ce que j’ai accompli jusqu’à maintenant. Je l’ai accompli avec un sens professionnel indéniable, un respect envers toutes les personnes que j’ai rencontrées jusqu’à maintenant et je ne me suis jamais retenu d’aller là où mes services ont été requis. Cependant, l’élément fondamental réside avant toute chose : la fierté que mon père exprime dans sa voix lorsqu’il me répète souvent que ma défunte mère et lui-même ont toujours voulu que je sois heureux et fier d’être comme je suis et de m’accomplir dans ce que je fais.

Non je ne regrette pas !

Merci de m’avoir lu.

Rollandjr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Où il me sera permis de t’aimer

20171006_104631

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais

 

Où il me sera permis de t’aimer

 

Soleil levant,

Qui me tire du néant,

Du royaume de mon sommeil ,

Où rien en ce monde est pareil.

 

De ce noir qui m’entoure,

Jusqu’aux caresses du petit-jour,

Dignes d’un conte de fée qui me fait rêver,

Rêver de ce moment mirifique où je t’ai rencontrée.

 

Je ne sais plu qui je suis,

Je ne sais plu pourquoi je suis là,

Je ne sais simplement pas comment faire,

Je ne sais vraiment pas comment me défaire.

 

Me défaire de cette crainte de te déplaire,

Crainte lourde à mes pieds telles que des fers,

Fers que je briserais pour te trouver pour te chercher,

Pour t’amener dans ce monde où il me sera permis de t’aimer.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada