Archives de tags | artistes professionnels

Un hommage bien mérité

IMG_20190405_164623
Dessin réalisé par une étudiante du C.É.G.E.P. de Drummondville jeudi le 4 avril 2019

Un hommage bien mérité

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Pour ma part, mesIMG_20190405_163647 préparatifs en prévision de mon séjour qui aura lieu ces mardi et mercredi à Chicoutimi vont bon train. En effet, ma réservation de ma chambre d’hôtel, l’achat de mes billets de bus aller-retour et les modalités de transport pour la séance prévue à cette occasion sont déjà effectués. Comme ma défunte-mère me disait : Une préparation adéquate éloigne de nous bien des mauvaises surprises. C’est peut-être l’une des rares maximes que j’ai pris soin de suivre à la lettre.

Faire face à de mauvaises surprises est loin d’être agréable pour le commun des mortels. Toutefois, il existe également des événements qui, ma foi, sont à l’origine de surprises tout à fait réjouissantes au cours de notre existence ici-bas. Des surprises que nous offrent des gens que nous avons rencontrés de manière fortuite et qui nous laisseront de très beaux souvenirs pour de nombreuses années. Et, entre vous et moi, il est inutile de chercher très loin. Souvent, c’est lors d’imprévus que nous découvrons toute la grâce qui anime les gens placés sur notre chemin.

IMG_20190405_164916_006Pour ma part, je reconnais avec plaisir que mon expérience de modèle vivant (nu intégral) vécu au collège d’enseignement général et professionnel de Drummondville a apporté son lot de belles surprises. Certes, je revois en pensées les quelques étudiants qui fréquentent cet établissement et avec qui j’ai eu la chance de discuter de tout et de rien. D’ailleurs, un de ces étudiants m’avaient demandé avec politesse si ma situation physique aurait pu avoir été causée par la thalidomide. Une question qui m’avait, pour un bref instant, fait sursauter. Il va de soi que je lui ai répondu par l’affirmative tout en mangeant une pointe de pizza et sirotant une boisson gazeuse à la cafétéria sur l’heure du repas de midi, en attendant la seconde séance de nudité artiste.

Bref, après mûres réflexions, je désire par la présenteIMG_20190405_163607_408 rendre hommage aux étudiantes qui m’ont permis de vivre une des plus belles journées en tant que modèle vivant. Leur générosité, leur amabilité et leur ouverture d’esprit ont été à l’origine du succès que nous avons vécu ensemble à cette occasion. Je parle bien de leur générosité car plusieurs de ces étudiantes ont donné le meilleur d’elles-mêmes afin de dessiner sur leur toile avec un soin méticuleux ce que leur humble serviteur leur proposait comme poses. Des poses choisies en fonction de leurs âges et de leur niveau de scolarité afin de leur être un outil d’apprentissage le plus utile qui soit.

À cela vient leur amabilité à mon endroit. Une qualité que j’ai longuement appréciée tout au long de la journée en classe. Fait amusant à noter ! La professeure nous avait ramener à l’ordre une élève et moi-même car nous étions distraits dans notre conversation. Une élève qui m’avait particulièrement ému tellement son aisance à s’ouvrir à moi était à la fois sincère et désintéressée. D’ailleurs, elle est parmi les étudiantes qui avaient réussi à donner un semblant de vie à leurs dessins. Chose tout à fait remarquable chez des artistes en herbe.

56356585_10156413336412523_3151060339336937472_nPour ce qui est de leur ouverture d’esprit, encore-là j’ai été ébahi par leur attitude. À vrai dire, je prévoyais répondre à quelques questions en lien avec ma situation physique ou encore dans les raisons incitatives qui m’amenèrent à poser nu pour des écoles d’art, des ateliers ou bien des artistes professionnels ou amateurs. Mais, au lieu de cela, elles ont accepté ce que je suis de corps et d’esprit. Fait amusant ! Une des étudiantes m’avait offert son aide pour que je puisse remettre ma prothèse une fois que la séance d’après-midi soit terminée.

Je pourrais rajouter d’autres exemples qui prouvent hors de tout doute que la jeunesse est belle, bonne, généreuse et sans cesse prête à offrir le meilleur d’elle-même. Mais, je crois bien, comme l’affirme le dicton qu’une image vaut mille mots, que les dessins que j’ai choisis pour agrémenter le présent article en constituent des preuves indéniables. Des dessins faits avec amour, passion et grand souci du détail.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Soirée de grande dernière

Ateliers

Soirée de grande dernière

Bonjour tout le  monde,

J’ai l’honneur de vous informer que votre humble serviteur sera le modèle vivant (nu intégral) à l’occasion de la grande dernière de l’atelier du modèle vivant ce soir à l’université du Québec à  Chicoutimi. En effet, c’est pour moi tout un honneur d’être le modèle de  l’atelier qui  clôtura l’année universitaire. Ceci  dénote, en plus de ma première participation voilà quelque temps déjà, une confiance en mon sens  professionnel qualifié de haut niveau par un nombre important d’artistes tant  professionnels qu’amateurs au Québec.

Ceci écrit, je vous tiendrai  au courant de ladite séance par  l’entremise de publications futures au sein de mon blogue. Il va de soi, et comme à l’habitude, que de telles  publications se feront sous formes de proses et de poèmes qui accompagneront les photos prises en classe.

Merci  de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La vie est belle

IMG_20190409_205445_684

Un épicurien à  l’état pur

La vie est belle

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que votre vie soit à la hauteur de vos attentes. Pour ma part, je dois dire que je suis comblé par la vie. En effet, je suis en ce moment dans la belle région du Saguenay plus précisément à Chicoutimi afin de réaliser ma seconde prestation de nudité artistique au sein d’un groupe d’étudiants et d’étudiantes en arts visuels de l’université du Québec à Chicoutimi. Une prestation qui aura lieu ce mercredi soir.

À vrai dire, je vis en ce moment même un retour extraordinaire dans ma passion en tant que modèle nu pour des écoles d’arts, des ateliers en arts et des artistes professionnels et amateurs. Un retour qui a lieu presque trois longs mois à la suite de mon accident vécu en Gaspésie un soir du mois de décembre 2018.

En effet, j’ai eu la chance de poser une journée complète pour deux groupes d’étudiantes au sein du C.ÉG.E.P. de Drummondville. Une telle opportunité m’a permis de rencontrer des gens possédant une ouverture d’esprit, une générosité et une grandeur d’âmes hors du commun. Veuillez noter que j’utiliserai plusieurs de leurs réalisations au cours de mes publications futures au sein de mon blogue artistique.

Mais, pour l’instant, j’entrevoie la séance de nudité artistique de demain avec positif tout en offrant aux personnes qui y seront présentes le meilleur de moi-même. Quoi de mieux que de s’offrir une vie de qualité afin de vivre pleinement une nudité saine tel que le vivrait un Adonis de la Grèce antique ?

Voilà pourquoi je profite chaque fois que l’occasion se présente pour me gâter au maximum lors de mes nombreux séjours en sol étranger. Je suis loin d’être un pèlerin de la vertu. Bien au contraire ! Je vis à fond l’instant présent car il est le plus beau cadeau que l’on peut s’offrir à soi-même.

Attention ! Profiter de l’instant présent ne signifie en aucune façon faire tout ce qui nous passe par la tête. À vrai dire, savoir doser le plaisir est gage d’une grande sagesse puisque, à l’image d’un pâtissier soucieux de réaliser un gâteau de noces, le secret est de prendre conscience que tout excès peut gâcher à tout jamais ce qui devait être à la base un pur délice. Autrement dit, savoir faire durer le plaisir est une question d’équilibre dans tous les éléments qui composent le bonheur dans la vie.

C’est un fait. La doctrine épicurienne constitue sans aucun doute le fondement moral de ma personne. Autrement dit, je cherche avant toute chose ce qui peut garantir un bonheur véritable à ma vie, et non pas un plaisir éphémère. Ceci concerne tous les aspects de ma vie.

Le catholicisme constitue un exemple parfait puisque d’une part, son ordre moral contenu dans les écrits tant des pères de l’Église que dans les récits évangéliques et, d’autre part, les textes philosophiques grecques forment un trésor inestimable dans lequel j’y puise un certain discernement entre ce qui m’est réellement utile et ce qui est superflu pour le bonheur authentique. C’est-à-dire celui qui perdure dans le temps et l’espace.

Bon ! Assez discuter pour cette nuit. Je vais me doucher et faire dodo afin d’être en pleine forme pour demain. Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Une belle préparation pour une journée exceptionnelle

IMG_20190404_080359

Une belle préparation pour une journée exceptionnelle

Bonjour tout le monde,

56237493_10156409047452523_389301028324900864_oJ’espère que vous allez bien. Pour ma part, je me porte à merveille. Je viens à peine de me réveiller que déjà je suis devant mon clavier de mon portable, lequel me suit à chacun de mes déplacements dans le cadre de mes diverses activités de nudité artistique afin d’écrire mes publications au sein de mon blogue, pour vous faire part de mon expérience vécue ce jeudi 4 avril 2019 au collège de Drummondville. Une expérience qui m’a rassuré en ma capacité de reprendre de telles activités après plus de deux mois de convalescence stricte après mon accident de fin d’année.

Il est cependant vrai que je me suis mentalement et émotionnellement préparé pour une telle reprise. Une préparation qui se fait d’abord sur le plan mental puisqu’il est impératif de visionner dans la mesure du possible du choix des poses susceptibles d’être réalisées devant un groupe composé presqu’exclusivement d’étudiantes d’âge collégial. Chose plus facile à dire qu’à faire. Tout bon modèle nu aura la sagesse d’adapter ses poses en fonction de l’âge, de l’expérience et selon le rang scolaire des personnes présentes en classe. On ne pose pas de la même façon devant un groupe d’élèves de niveau collégial qu’au niveau universitaire ni s’il s’agit de professionnels ou d’artistes amateurs. C’est là faire preuve de gros bon sens.

L’aspect émotionnel est extrêmement important dansIMG_20190404_090937_007 le cadre de mes activités de modèle nu. Que sera l’ambiance dans le groupe ? Quels regards auront-ils sur mon physique ? Quelle approche devrais-je avoir envers ces personnes ? Et, surtout, jusqu’où ira leur ouverture face à certaines poses jugées utiles pour les faire travailler davantage ? Pour ce qui de l’ambiance, une présentation de mon cheminement tant personnel que professionnel est toujours appréciée tant du professeur que des élèves.

En ce qui concerne les regards, je leur explique que jadis seulement deux types d’individus s’intéressèrent à mon corps. Les premiers étant les professionnels du corps médical qui tentèrent de leur mieux de réparer les conséquences de la thalidomide. Les seconds étant les avocats, dont un en particuliers qui avait abusé de la confiance de mes parents et de moi-même en 1984 où j’ai été utilisé telle que de la vulgaire marchandise.

Pour ce qui est de mon approche, je dois reconnaître pour mon plus grand plaisir que les deux groupes pour qui j’ai posé nu étaient composée à plus de 99% de jolies étudiantes. Imaginez ! Servir de modèle nu au milieu de plus de 24 étudiantes en arts aussi jolies les unes que les autres et ce, pour deux groupes différents. Le rêve que bien des hommes font en cachette. Cependant, il est important que le sérieux et le sens professionnel prévalent en tout temps lors des séances. Je dois aussi vous avouer que j’ai dédié une de mes poses à une femme extraordinaire qui a et aura toujours une place privilégiée dans mon cœur.

Enfin, j’opte pour une approche graduelle lors de la réalisation de mes poses nues devant le groupe allant de type plus conventionnel et simple à celles de plus recherchées voire « provocantes ». Deux raisons majeures dans une telle démarche. En premier lieu, les adapter à mon physique quelque peu particulier en les amenant à l’apprivoiser, à l’effleurer de leurs yeux, à les prendre par la main pour mettre sur papier ce qu’elles découvrent pour la première sur un corps d’un homme différent en -dehors mais semblable à tous les autres au-dedans. En second lieu, les amener de manière subtile à toujours se surpasser, à accepter les erreurs de parcours lors de leurs réalisations, à vivre avec leur modèle du moment. Voilà pourquoi mes poses deviennent au fil des minutes qui s’écoulent dans le sablier du temps sans cesse plus originales, plus ardues et, parfois plus osées toujours dans un souci de perfectionnement.

Les prochains articles au sein de mon blogue artistique seront consacrés à la fois sous formes de prose et de poésie. Que ça fait du bien de pouvoir se réaliser dans ce que l’on fait. Cela ne devrait-il pas être le but ultime de la vie ? Si on est en amour avec notre profession, c’est un pas important sur la route du bonheur.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Dans la chaleur de la lumière

Dans la chaleur de la lumière

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dans la chaleur de la lumière

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, j’ai décidé de rédiger une critique personnelle portant sur l’une des photos réalisées par mon ami et collaborateur Rick B., d’Allemagne. Pourquoi donc faire une critique au lieu de tout simplement composer un poème en m’inspirant de cette photo ? Voilà une question à laquelle j’ai le devoir de répondre de manière franche et sans ambiguïté. Une question pour une double réponse.

En premier lieu, il me paraissait plus que nécessaire de porter un jugement critique sur cette photo afin d’alimenter davantage mon blogue dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie. Certes, mon blogue est parsemé de poèmes inspirés par les œuvres que mes fidèles collaborateurs et amis m’ont gentiment permis d’utiliser afin de diversifier ce blogue. Toutefois, les critiques personnelles sur l’une ou l’autre de ces œuvres y sont quasi-inexistantes. C’est, de mon point-de-vue, une carence majeure au sein de ce blogue dont l’auteur est à la recherche de la perfection. La perfection existe-t-elle en ce monde ? Bien sûr que non, mais il nous est permis de vouloir l’atteindre.

En second lieu, cette photo suscite chez votre humble serviteur de nombreux éclaircissements tant par son caractère légèrement érotique que par celui que je qualifierais de « provocant ». Pourquoi a-t-elle attiré mon regard ? Pourquoi a-t-elle mis en moi le désir de la prendre pour exemple au lieu d’en choisir une autre ? Et, la question la plus importante entre les trois, pourquoi j’aime cette photo ? Voilà les problématiques auxquelles je tenterai de résoudre dans le présent article.

Tout d’abord, qu’avait-elle de si particulier pour susciter mon attention ? Je dirais tout simplement qu’elle renferme à elle seule tout le professionnalisme du photographe Rick B. En effet, je peux y déceler le souhait de faire ressortir la couleur, les ombrages, les différents jeux de lumière sur chaque partie du corps nu de son modèle. Un modèle féminin qui, j’en suis convaincu, a été choisi pour l’esthétisme de sa silhouette laquelle dénote une féminité tout à fait remarquable. Tout est à l’avantage de ce modèle. Un modèle dont Rick B. a su chercher tirer sa beauté, disons-le franchement, remplie de mystère.

Pourquoi a-t-elle mis en moi le désir de la prendre pour exemple au lieu d’en choisir une autre ? Il est vrai que j’aurais pu en choisir une autre. Cependant l’instantanéité de mon regard a une raison toute simple, une simplicité déconcertante, puisqu’elle est celle qui est mise à l’avant en ce jour du 13 février 2019 par mon ami Rick B. au sein de son compte DeviantArt. Un site dans lequel plusieurs artistes amateurs ou bien professionnels publient leurs créations artistiques qu’elles soient des dessins, des photos, de proses ou bien des poèmes. Pourquoi donc aurais-je voulu choisir une autre photo ? Poser la question est aussi y répondre.

Et, finalement, quelles sont les raisons qui me font aimer cette photo ? Un fait demeure : il y a autant de motifs d’aimer une œuvre d’art qu’il y en a de la détester ou tout simplement de rester de marbre. Pour ma part, j’adore cette photo car elle renferme à la fois le charme féminin, la douceur de la pose, un certain érotisme et une aura de mysticisme. Un charme féminin dans le positionnement du corps où même les parties intimes sont présentées dans une parfaite harmonie avec tout le reste.

Par exemple, et à juste titre, le jeu de lumière semble irradier une chaleur quasi-divine sur la nudité du modèle. Autrement dit, le modèle est réchauffé par la lumière diffusée à ses pieds. La nuit la recouvrant de telle façon que l’on a peine à découvrir ses yeux qui semblent être ceux d’une divinité païenne.

Une divinité qui aurait certainement beaucoup à nous apprendre de l’époque où la nature et l’humanité ne faisaient qu’un. Je dirais même à une époque où le mysticisme et l’humanisme vivaient en parfaite symbiose. Une symbiose qui, pour notre malheur, est perdue dans les limbes de l’histoire.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Une excellente vidéo sur le yoga nu

Une excellente vidéo sur le yoga nu

Bonjour tout le monde,

Vous savez le probablement déjà, mais je suis actuellement dans un centre de réadaptation où d’une part, je poursuis ma convalescence et d’autre part, j’entreprends une période de réadaptation suite à mon accident survenu à Matane le 23 décembre dernier. Un 23 décembre qui restera gravé pour toujours dans la mémoire de votre humble serviteur. Toutefois, soyez sans crainte, J’ai bel et bien l’intention de poursuivre mes activités professionnelles en tant que modèle vivant (nu intégral) au sein des écoles d’arts et des ateliers pour artistes tant amateurs que professionnels dès que l’occasion se présentera.

Néanmoins, force est de constater que le temps alloué pour ma convalescence et ma réadaptation est beaucoup plus long que prévu. Ce qui ne m’empêche guère, et ce avec l’aide plusieurs de mes amis et amies artistes de publier des articles, surtout des poèmes, au sein de mon blogue artistique. Lesdits artistes demeurent surtout en Europe en particuliers en France et en Allemagne. Comme quoi cette passion pour la nudité artistique a rapproché des gens qui n’auraient pas pu faire connaissance autrement. Parfois, la vie prend des détours insoupçonnés. N’est-ce pas ?

Vous noterez que je continue de faire des recherches sur la thématique de la nudité artistique dans un double objectif. En premier lieu, Diversifier autant que possible mon blogue afin de le rendre sans cesse de plus en plus intéressant. Il n’a jamais été question de le laisser s’appauvrir alors qu’il existe une multitude de reportage où la nudité est présentée à la fois de manière noble et digne d’intérêt. En second lieu, il s’agit d’harmoniser la thématique de la nudité artistique avec d’autres activités, du moins chez certaines personnes, de la vie. Je pense notamment à la pratique du yoga dans son plus simple apparat.

Voilà pourquoi j’ai décidé de vous présenter cette magnifique vidéo. Une vidéo où la pratique du yoga nu est décrite de manière à la fois explicative et sans ambiguïté avec toutes formes de vulgarité. Le tout est accompagné par une trame musicale fort appropriée pour les circonstances. Je termine donc ce présent article en vous souhaitant bon visionnement.

Je vous aime !

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Compte rendu de mon séjour à Chicoutimi

 

IMG_20181114_193210

 

Séance de nudité artistique U.Q.A.C. à Saguenay le 14 novembre 2018.

 

Compte rendu de mon séjour à Chicoutimi

(Dans le cadre de la séance de nudité artistique.)

 

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous ? Pour ma part, je fébrile tellement en pensant à vous raconter mon petit périple à Chicoutimi que je n’ai pas pu m’empêcher de me lever tôt ce vendredi pour le faire. En effet, rien de tel que de succomber à la tentation afin de satisfaire ses envies. Des envies bien légitimes et sans danger pour qui que ce soit. Bien au contraire !

C’est ainsi que j’ai passé un court séjour dans la belle région du Saguenay plus précisément dans l’agglomération urbaine de Chicoutimi, l’une des deux formant la ville de Saguenay située à quelques kilomètres au nord de Québec. L’autre agglomération étant celle de Jonquière. Un court séjour certes, mais remplie de beaux souvenirs.

En effet, la chaleur humaine,qui s’est dégagée lors de la séanceIMG_20181114_221752_033 de nudité artistique était au diapason du froid quasi-sibérien qui balayait la région. Que de belles personnes ! Que de sourires magnifiques ! Quelle belle ambiance de travail ! Et, que de talents remarquables chez chacune des personnes présentes. Fait intéressant à noter ! Un grand nombre d’étudiants-es présents-es pour cette occasion était originaire de la mère-Patrie. 

Pour ce qui est de l’ensemble des poses choisies par votre humble serviteur, elles passèrent des plus simples aux plus recherchées tant au plan physique qu’au plan émotionnel. N’oublions pas qu’être modèle vivant, c’est d’abord et avant tout tenter dans la mesure du possible de faire vibrer cette petite corde sensible chez les artistes amateurs ou professionnels ou bien en herbe.

IMG_20181115_140527_700Les poses réalisées passèrent donc de celles faites au quotidien par un individu, par exemples celles que nous faisons lorsque nous prenons une douche ou encore en attendant le bus dans un froid hivernal, à celles davantage élaborées. Je pense notamment à celles où je tentais de reproduire la peur face à la souffrance, la crainte de l’autre et de soi-même. Ce fut une très belle expérience vécue parmi des étudiants et des étudiantes en art de l’université du Québec à Chicoutimi. J’y ai rencontré des gens extraordinaires avec une ouverture d’esprit formidable et d’un dévouement remarquable pour leur domaine d’études.

Je leur ai donné tout ce que je pouvais leur offrir à cette occasion. Une occasion un peu spéciale lorsque je pense que mon défunt frère avait fait ses études au collège de Jonquière de 1969 à 1971. Malheureusement, il perdit la vie un an plus tard dans des circonstances liées à l’histoire syndical du Québec en 1972.

Bref, j’ai adoré mon expérience vécue en ces lieux. Une expérience où j’ai fait la connaissance de charmantes Françaises. D’ailleurs, il est fort possible que j’y retourne la session d’hiver. Pourquoi pas? Si je peux aider les étudiants et les étudiantes à découvrir autre chose que ce que l’on leur propose comme sujet d’étude habituelle, cela me fera toujours plaisir.

Un plaisir partagé ! 😁😁😁

Bonne journée à tous et à toutes.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

 

Sanguine

29352055_958256277658476_977541891279447303_o

« Sanguine » 

Réalisation de Clermont Paquin de Shawinigan

Chef-d’oeuvre qui me fait plaisir de partager avec vous.

Bonjour tout le monde,

Il me fait plaisir de partager avec vous un magnifique dessin réalisé par un artiste de la région de Shawinigan du nom de Clermont Paquin. Ce dessin a été réalisé à l’atelier La Factrie où votre humble serviteur a eu la chance inouïe d’avoir posé en tant que modèle vivant, nu intégral, pour deux séances.

Personnellement, j’adore ce dessin  pour deux raisons majeures. En premier lieu, l’utilisation du rouge est faite de manière très douce. Un peu comme si l’artiste désirait démontrer l’ardeur du nu mais sous un angle propre à la féminité. En second lieu, la présentation est tout à fait exceptionnelle puisqu’elle me fait songer à un inversement de la pièce mythique du film Titanic dans laquelle une jeune femme pose nue sur un canapé. Le reste de la scène est connu. Ce film est un véritable chef-d’oeuvre cinématographique.

Bref, c’est toujours une joie de découvrir de telles créations artistique réalisées par des artistes, amateurs ou professionnels, avec qui j’ai jadis eu la chance travailler. Bravo à la fois à Clermont Paquin pour cette oeuvre et au modèle vivant qui a bien voulu poser nu dans le cadre d’un atelier à La Factrie de Shawinigan.

Merci de m’avoir lu. 

Signé : RollandJr St-Gelais de Québec

Les femmes dans le nu artistique

Les femmes dans le nu artistique

Bonjour tout le monde,

J’entre d’emblée dans le vif du sujet. Les femmes ont combattu, et ce avec raison, pour la reconnaissance pleine et entière de leurs droits en tant que citoyennes. Parmi ces droits dits7073932_nu-etude-1 « fondamentaux » réside celui du respect de leurs corps lesquels doivent être vus, perçus et traités comme un bien appartenant à elles et à elles seules. Non, la femme n’est pas, et ne sera jamais à mes yeux, une marchandise qui pourrait être utilisée pour la satisfaction de qui que ce soit. Autrement dit, la femme ne peut être considérée en aucun temps comme une esclave au service d’un maitre pouvant lui faire exécuter les plus besognes viles.

Que l’on se tienne pour dit : Le corps de la femme est sacré. Un point, c’est tout. Or, s’il existe un 13932239_1220161914675345_1770995706_odomaine où la femme est bel et bien respectée non seulement pour son physique mais également pour l’ensemble de sa personne, c’est bien celui du nu artistique. Vous savez, j’ai eu la chance incroyable de poser nu pour des artistes professionnels et amateurs ou encore pour des écoles d’arts tant à Montréal qu’à Québec et même au Saguenay. Une expérience qui maintenant depuis de quatre ans. Oui, quatre ans. Une telle expérience a favorisé en moi une certaine évolution sur bien des aspects allant de la spiritualité jusqu’à un nouvel apprivoisement de mon physique. Ce qui est tout à fait normal puisque l’expérience forme l’individu. Nul ne peut y échapper, pas même votre humble serviteur.

Toutefois, ce que j’ai remarqué le plus dans le milieu artistique c’est justement ce respect que les artistes manifestent à l’égard de leurs modèles. Ces artistes peuvent être des peintres, des photographes ou bien même des sculpteurs. Un tel respect dépasse tout ce que l’on voit en société, du moins de manière générale. Je sais bien de quoi il en est puisqu’il m’est arrivé en maintes occasions de poser nu pour des photographes qui travaillent aussi avec des modèles nus féminins. Quel respect ! Quelle grandeur d’âme ! Quelle simplicité ! Voilà les trois bases qui se dégagent des séances auxquelles j’ai moi-même participées. Sans ces trois bases, il est pratiquement impensable qu’une séance de nu artistique ait lieu. Ce qui est d’autant plus le cas en ce qui concerne les modèles nus féminins.

Grandeur d’âme pour la simple raison qu’une communication, je dirais plutôt une communion d’âme à âme, doit être établie entre le modèle nu et l’artiste pour qui elle pose*. Une communication basée d’une part, sur une confiance réciproque et d’autre part, sur la capacité des acteurs en place de comprendre toute la complexité du rapport entre les êtres humains. Savoir qui l’on est, ce que l’on est en droit à s’attendre de la performance de chacun des participants et surtout d’être aptes à établir les barèmes du travail en cours. Il va de soi que la simplicité en tout temps est de mise à chacune des séances. D’ailleurs, les meilleurs résultats sont souvent nés grâce à la simplicité des objectifs recherchés par leurs auteurs, et parfois par les propositions faites par les modèles nus. Ce qui est d’autant plus vrai lorsque le modèle nu est une femme. Enfin, le respect est la pierre angulaire chez tous les artistes soucieux d’être dignes de porter fièrement ce titre. En effet, seul un artiste qui veux réellement mériter ce nom saura trouver la beauté véritable chez son modèle. Ce qui est loin d’être le cas, à titre d’exemple, dans le milieu de la pornographie où le corps qu’il soit celui d’un homme ou bien d’une femme est perçu comme de la viande, souvent bon marché.

En ce qui me concerne, et veuillez retenir qu’il s’agit ici que de mon humble opinion, le nu artistiqueian-leake-nu-feminin possède ses lettres de noblesse notamment, mais pas uniquement, par la considération qu’il accorde aux femmes en tant que modèles nus. N’oublions pas que le corps féminin renferme un mystère qui m’est difficile à définir. Serait-ce parce qu’il a le privilège d’être le vase qui contient tout le potentiel de vie pour l’ensemble de l’humanité ? C’est fort probable que ce soit le cas. D’ailleurs, je me permets de retranscrire ici-bas un commentaire qu’une de mes amies sur Facebook a publié dans le fil de ses publications. Une affirmation qui m’a fait réaliser que sans la présence de la femme au plus intime de chacun d’entre nous, l’humanité n’existerait pas. Oui, les femmes méritent, non seulement à l’instar du nu artistique mais dans la vie de tous les jours, tout notre respect.

« Avec tout le respect que je vous dois…

On peut vivre avec un seul chromosome X (syndrome de Turner), mais jamais avec un seul chromosome Y , aucun embryon ne se développe sans la présence d’un chromosome X !! Dieu a voulu que Le X de la femme soit la vie ! la femme donne la vie et c’est la vie ! et puis un XY avec un Y imbécile et salaud vient rabaisser la femme et la dénigrer alors que sans le X il serait pas probablement là ! il serait mort au stade de morula !

Créatrices vous êtes et non pas inférieures ni égales. »

Par Inès Noussa

Merci d’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

*J’ai utilisé le 3 pronom de singulier au féminin afin de démontrer que le sujet se rapporte avant toute chose au corps de la femme dans le présent article.