Archives de tags | Seins

Souviens-toi de moi

Souviens-toi de moi Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par ErosTime Source : https://www.deviantart.com/erostime/art/1-919818268

Souviens-toi de moi

 

Souviens-toi de moi,

Quand je ne serai plus là.

Quand les jours de notre jeunesse,

Seront passés emportant toute cette tendresse.

 

Nous avons éprouvé tellement de plaisir,

Qui m’a fait admirer avec délice ton doux sourire.

Nous nous croyions seuls en ces lieux si mystérieux,

Comme si nous y étions de l’Olympe ses dieux.

 

Tu embellissais par ta présence ce magnifique jardin,

Qui parfumait ton corps lorsque tu y étais chaque matin.

Souviens-toi, ô, mon amour, de ce petit refrain !

Que je fredonnais en te tenant par la main !

 

« Comment te le dire, ô, ma chérie ?

C’est toi qui es, en ce monde, la plus jolie. »

De mon côté, je me rappellerai ce cliché extraordinaire.

De tes seins que j’avais photographiés alors que nous prenions l’air.

 

Souviens-toi de ces instants de bonheur, ô, ma belle,

Lorsque j’extirperai de mon enveloppe charnelle.

Mon âme meurtrie pour rejoindre mes lointains aïeux,

Je te ferai avec mon cœur la bise avant de te dire adieu.

 

Ce mal étrange qui me ronge le cœur,

Je devrai seul l’affronter malgré mes peurs.

Souviens-toi de moi comme tu me l’as promis,

Car bientôt je laisserai la beauté de la vie.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

À demi nue

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

À demi nue

 

Bonjour chérie,

As-tu bien dormi ?

Toute la nuit, tu étais si secouée.

Des mots étranges, tu as sans cesse répété.

 

Étais-tu sous l’emprise d’un envoûtement ?

Je voulais te serrer dans mes bras tendrement.

Mais, tu me repoussas avec grande violence.

Quelqu’un a-t-il volé ta douce innocence ?

 

Ne sachant que dire, que faire.

J’ai pu que te laisser dans cet enfer.

Tout en veillant sur toi tel un amant prévenant.

Épiant tes moindres faits et gestes prudemment.

 

Écoutant le son constant de la sonnerie.

De la pendule qui, par ses tictacs, me gardait en vie.

Jusqu’à l’aube annonçant en silence une nouvelle journée.

Où tu as ouvert les yeux et de mes craintes enfin terminées.

 

Comme tu es belle malgré cette nuit blanche,

Tu es recouverte d’un drap de satin jusqu’aux hanches.

Me laissant admirer l’auréole de tes seins,

Une véritable bénédiction, gracieuseté des saints.

 

Cela fait maintenant plusieurs années que nous sommes ensemble.

Je n’ai jamais eu la chance de te voir ainsi, il semble.

Comme tu es magnifique à demi nue.

Un être angélique tombé des nues.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quelle force de la nature

Quelle force de la nature Poème de Rolland Jr St-Gelais Peinture par Noble Roro de la France

Quelle force de la nature

 

Bonjour, braves gens.

J’ai rencontré un homme.

Un passionné qui m’étonne.

Un être formidable qu’est ce Rolland.

 

Un être exceptionnel.

Qui possède une virilité.

De ces dames fort appréciées.

Car avant tout, il s’occupe de ses belles.

 

Dès son arrivée, il sait à quel point les complimenter.

Toutes ces demoiselles qui attendent d’être choisies.

Pour avoir la chance de passer une fort agréable nuit.

Maîtrisant l’art de la séduction pour se faire désirer.

 

Portant son regard sur mes seins.

J’ai vite deviné son fantasme secret.

Avec sourire, je lui ai dit comme il me plaît.

Sans plus tarder, je le voulais pareil un joyeux festin.

 

Dans ma chambre, nous sommes allés.

Avec délicatesse, je lui ai enlevé ses vêtements.

Un homme tel que lui je n’avais pas vu auparavant.

Croyez-moi ! Mère nature a très bien pallié ses infirmités.

 

Je me suis mise sur mes genoux.

Afin de déguster son membre si vigoureux.

Un plat que ma langue trouvait tant savoureux.

Ce mets plantureux, en ma bouche, était si doux.

 

Sentant grossir ses veines.

Gorgées de sang à profusion.

J’ai compris qu’il y aurait bientôt satisfaction.

Lui donner ce bonheur était pour moi sans peine.

 

Bien au contraire !

Un homme si bon comme lui.

Est une chose rarissime en ce monde de la nuit.

Mon objectif était bien de lui faire oublier cet enfer.

 

Dès que j’ai senti émerger de sa verge belle et fière.

Les jets de ses gouttes chaudes de sa divine semence.

Que j’ai dirigés de justesse sur ma poitrine avec prestance !

Admirant qu’elles jaillissent du bout de son gland à la vitesse de l’éclair.

 

Oui, je retiendrai que cet homme est une véritable force de la nature.

Libre comme un aigle survolant le ciel bleu surplombant une forêt vierge.

Il adore autant les femmes belles qu’aller à l’église y allumer un cierge.

Car il possède au plus profond de lui et depuis toujours une âme pure.

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Ces mamelons

Ces mamelons Poème de Rolland Jr St-Gelais Dessin par Micha B. de la France

Ces mamelons

 

Étendue sur mon lit.

Je pense à mon chéri.

Un homme exceptionnel.

Qui donne à mes rêves des ailes.

 

Un mâle au physique particulier.

Mais, que la nature, ma foi, a comblé.

Un garçon bien éduqué et tellement charmant.

Il est tout de même encore célibataire, c’est surprenant.

 

Je songe à lui en me caressant les seins.

Tout en fredonnant de mon enfance ce refrain.

« Savez-vous planter des choux à la mode de chez nous ? »

Ceci me fait bien rire, car je crois bien qu’il est de moi un peu fou.

 

Comme j’aimerais partager mon lit avec ce Québécois.

En attendant que mon rêve se réalise, je me sers de mes doigts

Ces mamelons gonflés de désir prennent tant plaisir à mes caresses.

En imaginant qu’un jour, je contemplerai chez lui ses belles fesses.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Rêves-tu de moi ?

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Rêves-tu de moi ?

 

Je suis venu simplement te saluer,

Toute la nuit, avec toi, je voulais la passer.

Tu as, avec joie, ouvert la porte, à moitié nue.

Mais, avec toi, j’avais par tes soins, déjà tout vu.

 

Dès que je fus rentré, nous sommes allés dans le salon.

Où nous avons savouré un verre d’un excellent bourbon.

Une douce musique jouait à la radio, enfin je crois, de la France.

Tout était si calme et si beau comme une histoire de romance.

 

Tu étais assise à côté de tes fleurs bien sagement.

Pendant ce temps, je te regardais t’endormir lentement.

Je voyais ta tête pencher doucement un peu sur le côté.

Cela révélait à mes yeux étonnés une extraordinaire beauté.

 

Ta chevelure dorée s’illumina sous les rayons du soleil.

Me dévoilant en cette occasion une rare merveille.

Sans que je m’y attende, la couverture descendit.

Offrant à mon regard des seins dignes du paradis.

 

Ô, ma jolie « Boucles d’or », dis-moi.

À qui rêves-tu pendant que je suis sous ton toit ?

Au prince charmant qui va trouver sa « belle aux bois dormants » ?

Je n’ai rien d’un prince et encore moins d’un roi, bien évidemment.

 

J’ai pourtant quelque chose qu’aucun homme ne peut t’offrir.

Mon cœur qui sera toujours à toi et mes mots qui te feront sourire.

Ma présence à tes côtés pour te protéger du pire et t’offrir le meilleur.

Rêves-tu de moi ? Vois-tu, cela ferait mon plus grand bonheur.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada