Archives de tags | mode de vie

Accepter son destin

Accepter son destin Texte de RollandJr St-Gelais Photo par par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-accept-my-fate-858054335

Accepter son destin

Accepter son destin? C’est plus facile à dire qu’à faire, bien évidemment surtout lorsque l’on vit en cette période de pandémie où tout semble au ralenti et même quasi immobile dans certaines situations. Accepter son destin implique, qu’on le veuille ou non, savoir être responsable de nos choix, de nos décisions et de nos actions et mêmes inactions. En effet, ne rien faire est en soi faire quelque chose aussi paradoxal que cela puisse paraître à première vue. Accepter son destin est loin d’être synonyme de tout abandonner car il y a toujours un petit quelque chose que nous pouvons accomplir pour l’améliorer. Ici, le courage est un élément à toujours estimer à sa juste valeur.

Oui, c’est par et grâce au courage que bien des hommes et des femmes ont relevé des défis leur permettant ainsi d’améliorer leur destin. Certes, il existe des situations qui sont hors de contrôle, mais il y a toujours quelque part, en un instant précis une petite lumière qui peut faire toute une différence.

C’est aussi par le courage que des hommes et des femmes ont réussi à accomplir des exploits qui, à leur tour, ont dévié le cours de l’histoire permettant ainsi un meilleur destin pour l’humanité. Mais, c’est aussi par manque de courage que le destin a pris un tournant plutôt négatif pour bon nombre d’individus. Bref, le destin est que le résultat de nos pensées, de nos actions, de nos comportements lesquels deviennent des habitudes qui à leur tour façonneront notre mode de vie lequel accomplira notre destin.

Changez vos pensées et vous changerez vos actions. Changez vos actions et vous changerez vos comportements. Changez vos comportements et vous changerez vos habitudes. Changez vos habitudes et votre mode de vie deviendra tout autre. Et, finalement, votre destin en sera fort différent.

Cependant, si votre destin actuel vous convient, alors là c’est une toute autre histoire. Mais, rappelez-vous de ceci : ‘’Rien est écrit à l’avance, tout s’écrit avec l’encre que nous et nous seuls avons choisie pour les pages de notre destin.’’

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

 

 

Lecture d’aujourd’hui

today_s_reading_by_tommothetog_de1cpo2-fullview
Texte de réflexion par RollandJr St-Gelais Photo par David John Source : https://www.deviantart.com/tommothetog/art/Today-s-Reading-848799218

Lecture d’aujourd’hui

Il est bien, voire parfois souhaitable, de lire et relire certaines parties de notre vie. Prendre conscience de nos bons et moins bons coups, de nos réussites et de nos erreurs. Il ne s’agit pas de se donner une fierté de nos réussites, ni de faire un mea culpa de nos manquements. Seulement de faire une mise-au-point de là où on se retrouve aujourd’hui même.

Posons-nous ces questions : Avons-nous fait les choix qui s’imposent tant dans notre mode de vie que dans nos choix de fréquentations? Avons-nous pris les décisions qui s’imposent face à notre réalité de vie? Nos choix quotidiens nous ont-ils permis d’aller vers un chemin favorisant notre épanouissement tant psychologique, spirituel que physique? N’oublions pas que ces trois éléments constituent l’essence même de l’être humain. Bon ! Encore une fois, je reconnais avoir une pensée fortement influencée par la philosophie gréco-romaine laquelle a servi de base interprétative des saintes écritures, notamment du nouveau-testament.

Comme tout bon soldat bien entraîné, il est nécessaire de connaître la position exacte de l’endroit où l’on est afin d’une part, d’éviter tout piège potentiel et, d’autre part, de savoir l’endroit exact où l’on doit se rendre afin d’accomplir sa mission ultime. Une mission qui incombe à chacun d’entre nous. C’est-à-dire de vivre une vie riche, épanouissante et en accord avec nos valeurs les plus profondes.  

Bien lire sans minimiser ni dramatiser notre parcours de vie, c’est-à-dire avec honnêteté et franchise, constitue le meilleur choix qui s’impose en certaines occasions. L’essentiel est de ne pas les laisser passer lorsqu’elles se présentent à nous.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

L’importance du jeu des ombres

Ombre 3
Tous les dessins présentés dans cet article le sont avec la permission de Philippe Alliet de la France Site internet : https://www.philippealliet.com

L’importance du jeu des ombres

Bonjour tout le monde,

Il m’arrive souvent de discuter avec des artistes qui vivent sur le Vieux-continent, notamment en France et en Allemagne, où bon nombre de leurs œuvres inspirent votre humble serviteur dans sa poésie et ses proses. Il va de soi que j’ai toujours leur autorisation avant d’utiliser leurs réalisations au sein de mes articles. C’est-là une question de principe tant moral qu’éthique et même, fait à ne pas oublier, légal.

IMG_20200308_110856Au fil de mes découvertes, je m’aperçois que chaque artiste trace une voie qui leur est particulière laquelle agrémente de beaucoup mes recherches afin d’enrichir mon blogue. Certains d’entre eux réalisent de véritables petits et grands chefs-d’œuvre dont je ne peux absolument pas ignorer. N’allez surtout pas croire que mes barèmes soient des plus élevés. Inutile de vous faire remarquer que je ne suis pas un critique d’art professionnel et que mes connaissances dans ce domaine sont assez limitées.

Cependant, certaines œuvres m’interpellent plus que d’autres pour la raison qu’elles ont à la fois une simplicité indéniable, une originalité appréciable tout en suscitant des surprises intéressantes. C’est le cas des œuvres que j’ai trouvées dernièrement. Des œuvres réalisées par un dessinateur de la France et j’ai nommé Philippe Alliet.

Ce qui m’a le plus étonné dans les dessins que j’ai choisi de vous présenter c’est qu’effectivement ils contiennent ces trois composantes nommées dans le précédent paragraphe. À savoir la simplicité, l’originalité et de susciter une surprise des plus intéressantes à mes yeux.

Ombre 2Tout d’abord, quoi de plus simple qu’un dessin de nudité artistique ayant notamment le corps de la femme? Un dessin réalisé sans fard ni couleurs, mais avec un crayon de plomb. Un crayon qui fait surgir en moi bien des souvenirs de mon enfance et qui maintenant me présente ce qui était interdit à mes yeux de gamin, c’est-à-dire une femme nue. Une femme parmi tant d’autres mais qui par un désir de faire grandir l’art a accepté de montrer sa vulnérabilité par l’entremise de sa chair. Qui oserait contredire une telle vérité?

Ensuite, une originalité omniprésente tant dans le coup d’œil de l’artiste sur le sujet étudié que de sa manière de transposer ce qu’il voit sur le papier tout en tenant compte qu’il immortalisera ce corps retravaillé, remanié, refait à travers les mouvements parfois rapides, parfois lents et parfois saccadés de sa main. Des mouvements qui témoignent au fil des jours, des soirs et peut-être même des nuits de sa passion pour cet art. Mais, à vrai dire, serait-ce plutôt une vocation qu’une passion? En effet, un tel mode de vie que peut susciter le milieu du nu me fait voir en esprit un noble moine qui dans son abbaye enjolive les pages d’un livre de prières par ses dessins souhaitant susciter chez le fidèle un appel à l’élévation spirituel.

Enfin, les dessins que j’ai choisi de vous présenter ontOmbre 4 amené chez moi une surprise tout à fait inattendue. Une surprise qui a fait écho, tel un cri dans les montagnes, à une question essentialiste. Une essence qui est à la source même de mon intérêt envers lesdits dessins. Bref, qu’est-ce qui peut les rendre si intéressants si ce n’est que le jeu d’ombres au sein même de leur création par l’artiste. Souvenons-nous que l’artiste est, à l’image de Dieu, l’Être suprême qui tire son œuvre du néant afin de lui donner vie. Je dirais même une parcelle de sa vie.

Ombres 1Ici, le jeu des ombres sur chacun de ces dessins semble donner un certain mouvement sur la représentation du corps. Un mouvement figé sur papier par l’artiste avec la rapidité de l’éclair. Une représentation qui a eu lieu à un endroit précis et à une heure précise. Cela peut vous paraître étrange que j’écris un tel fait comme étant important. Je vous dirais que non seulement c’est important, mais que c’est même un élément fondamental, voir essentiel, dans la création de telles œuvres. Dites-vous bien que les résultats auraient été fort différents à un autre lieu et à une autre heure de la journée ou de la nuit, et ce même si la modèle nue est la même personne. En ce qui me concerne, les jeux d’ombres constituent une preuve indéniable de mon affirmation.

Merci infiniment à Philippe Alliet pour sa permission d’utiliser ses dessins.

Merci à vous tous pour votre assiduité à suivre mes publications.

Merci vous tous pour avoir lu ce présent article.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pour bien débuter la semaine

Pour bien débuter la semaine :

le rosaire chanté en grégorien

Bon début de semaine tout le monde,

22853288_2020246764873090_4666011950016209162_nJ’espère de tout mon coeur que vous allez bien et que la vie soit bonne et belle pour vous. De mon côté, j’ai passé une journée dominicale réellement divine. En effet, comme à l’habitude, je suis allé à la célébration eucharistique en l’église St-Roch de Québec afin d’assister à ladite cérémonie comme je le fais depuis l’âge de mes 15 ans.

Fait étonnant ! N’oublions pas qu’à cet âge, nous avons tendance à se révolter de tout et de rien. Que voulez-vous ? C’est la période des remises en questions de la plupart des valeurs, des principes et du mode de vie inculqués par nos parents et ce, avec la meilleure volonté qu’ils eurent. De mon côté, ma foi chrétienne de tradition catholique a été jusqu’à maintenant plus que salutaire sur le chemin de ma vie.

Il va sans dire que ma passion pour le domaine18787894_10154940127833462_1862696579_n artistique m’a amené dernièrement à m’interroger sur la beauté des chants grégoriens. Ces chants dont les moines et les religieuses psalmodièrent en choeur dans leurs monastères, un peu comme pour protéger leurs contrées contre toutes formes de menaces tant intérieures qu’extérieures. Je me suis questionné durant la célébration eucharistique de ce dimanche à savoir : pourquoi n’y aurait-il pas quelques articles sur ce domaine musical que sont les chants grégoriens au sein de mon blogue artistique ? Après tout, notre civilisation est plus que tributaire du rôle qu’a joué le catholicisme dans l’émergence des arts. Est-il utile de vous rappeler que la cité du Vatican regorge de trésors d’une valeur inestimable ?

18763185_10154940138013462_1152071160_nBref, c’est afin de palier à cette lacune que j’ai décidé de publier au fil des semaines à venir des articles sur l’art religieux dont l’église catholique s’est servi pour d’une part, évangéliser l’Europe et, d’autre part, être garante des valeurs fondamentales qui servirent de tremplin à la plupart de nos institutions d’enseignement, de charité et d’hospitalité, voire ici les premiers asiles et hôpitaux dédiés aux moins nantis et des rejetés.

Oui, les chants grégoriens méritent de manière indéniable d’occuper une place hautement digne afin de reconnaître tant leur beauté que leur sacralité dans le domaine artistique. Les ignorer consisterait à les envoyer dans les limbes de l’histoire, de notre histoire. Ne l’oublions jamais.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada