Archives de tags | embrasser

J’ai jeté les clés

J'ai jeté les clés

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de Paroles écrites par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

J’ai jeté les clés

 

J’ai jeté les clés,
Les clés de ma pudeur,
Et enfermé à jamais mes peurs,
Sur un coup de tête, un coup de dés.

 

J’ai enfin compris,
Que je n’ai qu’une seule vie,
Que le soleil brille aussi pour moi,
Comme il l’a toujours fait autrefois.

 

Refrain :
Allez ! Viens avec moi ! Ne reste pas là.
Allez ! Viens avec moi ! Ne reste pas là.
Ne reste pas là. Ne reste pas là.
Ne reste pas là, mon amour.

 

Demain arrive l’été,
Laissons notre air hébété,
Et ne pensons plus à l’hiver passé,
Profitons au maximum du temps ensoleillé.

 

Aujourd’hui est un nouveau jour,
Je danse avec joie et avec entrain à petits pas,
Sur le long trottoir seule alors que je te vois.
Allez ! Dis-moi ! Ne reste pas là, viens danser mon amour.

 

Refrain :
Allez ! Viens avec moi ! Ne reste pas là.
Allez ! Viens avec moi ! Ne reste pas là.
Ne reste pas là. Ne reste pas là.
Ne reste pas là, mon amour.

 

J’ai simplement envie de danser,
Envie de profiter de cette journée,
Envie de te serrer dans mes bras et de t’embrasser.
Envie de jouer et de rire à en pleurer.

 

Et si ce n’était que mon imagination ?
Que jamais on ne me réveille comme de raison,
Car je veux être avec toi pour toujours,
Rejoins-moi sans faire de détours.

 

Refrain :
Allez ! Viens avec moi ! Ne reste pas là.
Allez ! Viens avec moi ! Ne reste pas là.
Ne reste pas là Ne reste pas là
Ne reste pas là, mon amour.
Ne reste pas là, mon amour.
Mon amour.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Doux rêve

Rêves doux

Magnifique photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Doux rêve

 

Rêves-tu de moi ?
Comme j’ai besoin de toi ?
Sans cesse tu hantes mes pensées,
Et abreuves mes désirs les plus sucrés.

 

M’étendre sur ton corps,
En y faisant grande attention,
Sentir l’odeur de ta peau avec précaution,
Prendre garde à ta beauté précieuse comme l’or.

 

Écouter battre ton coeur,
En éloignant de toi toutes peurs,
Peur des chimères et des illusions d’autrefois,
Je les détruirai pour toujours et en une seule fois.

 

Laisse-moi t’embrasser avec douceur,
Laisse-toi aller à mes caresses de fraîcheur,
De ce rêve inavouable, nous irons enfin toi et moi,
Ou toi et moi règneront comme une reine et comme un roi.

 

De

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Sur ces feuilles mortes

Sur ces feuilles mortes

« Sur ces feuilles mortes » Photo par G.B. d’Allemagne

Sur ces feuilles mortes

 

Fraîcheur d’automne,
Où les chants résonnent,
Les chants des oiseaux resplendissant,
De mille couleurs tout en volant gaiement.

 

Dans cette vierge forêt,
Où mon rêve encore y est,
De mon adolescence si insouciante,
Où je gambadais ici et là tout souriante.

 

Je rêvais à ces beaux garçons,
Parfois espiègles mais pleins de bonté,
Que j’aurais bien aimé tendrement embrasser,
Mais à cette époque agir ainsi était sans-façon.

 

Les années passèrent comme il se doit,
Devenue femme avec de bonnes manières,
De mes folies de jeunesse je n’en savais qu’en faire,
J’ai appris à connaître mon corps rempli de secrets et de lois.

 

Maintenant que je suis en ces bois,
Avec pour seul vêtement ma peau de satin,
Cette peau de jeune femme qui me va si bien,
Avec pour seul souhait de faire une pose de yoga.

 

Épousant le rougeâtre de ce lieu perdu,
Sans hésitation je me suis mise entièrement nue,
Et de mes mouvements qui témoignent de la femme forte,
De la femme forte que je suis devenue sur ces feuilles mortes.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Trois fois sein !

Trois fois sein

Magnifique dessin par Noble Roro de la France

Trois fois sein !

 

Sein! Sein! Sein!
Ce qu’il est beau ce sein.
Un jour, il sera dans ma main
Et je le cajolerai jusqu’au matin.

 

Quoi de plus beau sur une femme?
Qu’un sein qui de mes passions enflamme.
Symbole de féminité et de volupté
Ha ! Ce que j’aimerais bien l’embrasser.

 

Alléluia! Alléluia! Alléluia!
Pour ce sein que Dieu façonna,
Et puissent mes péchés se réaliser
Afin d’être peut être un jour pardonné.

 

Mais d’ici-là, permettez-moi jolie demoiselle
D’admirer ce sein telle une véritable merveille.
Avant que mes jours s’écoulent dans le sablier du temps
Et que je ne puisse plus rêver à votre sein éternellement.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Avec vos gants

portrait_of_a_young_woman_with_gloves_by_rickb500_dd4qjv9-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Avec vos gants

 

Bonsoir jolie jeune dame,
Vous êtes aussi belle que Notre-Dame,
Mes avec vous point de péchés à confesser,
Bien au contraire, nous sommes ici pour les réaliser.

 

Ô péché agréable de la chair !
Vous savez vraiment comment me plaire,
Ô péché tellement exquis de la luxure,
Belle dame, je vous en pries, faite que cela dure.

 

En vos yeux paraissent vos pensées,
Celle que je suis puisse vous embrasser,
Celle que vous pouvez allègrement me dominer,
Tel un esclave soumis, je saurai obéir à vos ordres donnés.

 

Mettez vos gants,
Apprenez-moi à vous être obéissant,
Que je satisfasse chacun de vos désirs les plus pervers,
Cela fera mon ultime bonheur de voir scintiller vos yeux verts.

 

De vos gants blancs,
Enseignez-moi à être votre amant,
Et de votre corset d’un blanc immaculé,
Avec grande délicatesse je saurai vous l’enlever.

 

Faites de moi votre jouet,
Faites de moi votre bilboquet,
Venez sur moi lorsque je serai couché devant vous,
Prenez ma hampe afin que de ces délices nous en soyons fous.

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Rêveur ! Ô rêveur !

56356585_10156413336412523_3151060339336937472_n
dessin réalisé par une étudiante en art du C.É.G.E.P. de Drummondville jeudi 4 avril 2019

Rêveur ! Ô rêveur !

 

Je suis dans mon lit,
Et à toi, j’ai pensé toute la nuit.
Ma chérie, en moi veillent ce dessein,
Avec tendresse, c’est de te caresser les seins.

 

C’est plus fort que moi,
Le réveil me guette à chaque heure,
Je n’y peux rien pour mon plus grand malheur,
À chaque instant, tout mon être ne vit que pour toi.

 

Je ne sais que faire,
Car mon cœur n’est pas en fer,
Par ces grandes prières, je désire m’en défaire.
Car le désir de te faire l’amour m’amènera dans les enfers.

 

Homme différent en-dehors,
Et pourtant mon amour pour toi vaut de l’or.
Homme semblable aux autres faits de chair et de sang,
Qui naissent sur terre, sur les mers et sous le firmament.

 

Te combler de baiser, voilà ma véritable destiné !
Être ensemble en cette froide nuit, voilà pourquoi je suis né !
Ô ma belle, étancher ma soif de toi avant de ce monde à jamais le quitter.
Et te glisser à ton oreille de ces mots d’amour sur la douceur de l’oreiller.

 

Viendras-tu me rejoindre ce soir ?
Je t’en pries, en moi ne brise pas cet espoir.
Le sang bouille dans mes veines faisant gonfler,
Faisant monter de désir mon phallus afin de te combler.

 

Tout de toi me donne envie d’embrasser,
Tout doucement viens, mon amour, te coller sur mon corps.
Je ne dirai point un mot afin d’entendre battre ton cœur si fort.
Tout de toi suscite en moi le souhait d’avec grande passion te caresser.

 

Alors, n’attends pas plus longtemps.
Rejoins-moi dans mes draps de soie venus d’orient,
Ô ma chérie, ne crains aucunement ma grande différence.
Car pour toi et seulement pour toi, je t’ai réservé une nuit de romance.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Puis-je m’assoir ?

A votre droite
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Puis-je m’assoir ?

 

Bonsoir, je sais qu’il est tard.
Ô belle femme inondée de couleurs
Des couleurs de vies et sans leurres,
De votre peau pure et sans crèmes ni fars.

 

Je suis un peu fatigué,
D’avoir parcouru ces chemins,
Craignant bien des jours et des lendemains,
D’avoir peu mangé, j’en suis tellement éreinté.

 

Puis-je vous accompagner ?
En écoutant cette mélodie à la radio jouer,
Et dans le silence de mon cœur je contemplerai votre beauté,
Avec précaution votre pose prendre je vous laisserai.

 

Votre amour ? Impossible à votre cœur de l’acquérir !
Ma douleur ? Impossible un seul jour de la guérir !
Votre reflet ? Impossible à jamais d’y accéder !
Mon espérance ? Impossible de la combler !

 

Laissez-moi être à vos côtés,
L’instant d’une photo, d’un cliché.
Peut-être réussirais-je à vous embrasser,
Ah! Ce que mon cœur en serait tellement comblé.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Je vois bien

Je vois bien
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je vois bien

 

Il est quatre heures du matin,
Je ressens en moi tout ce chagrin,
Cette peine que tu vis depuis longtemps,
Pour le comprendre cela m’a pris trop de temps.

 

Comment pourrais-je revenir sur mes pas ?
Afin de pouvoir encore t’ouvrir mes bras,
Et avec larmes te demander cette grâce,
De me laisser près de toi une place.

 

Pourtant c’est ton bonheur,
Que je désirais à chaque heure,
Sans cesse te combler de présents,
Être près de toi en silence à chaque instant.

 

Mais lorsque sérieusement j’y pense,
Lorsqu’en moi s’efface toute cette romance,
La vérité éclate avec amertume au grand jour,
Dans ton cœur je n’y serai jamais maintenant et pour toujours.

 

Pourtant j’étais prêt à tout te donner,
À te laisser-vivre ta vie celle que tu as aimée,
Être ce que tu es tout simplement,
Parce que je t’aimais vraiment.

 

Je t’entends respirer,
Alors que je désire t’embrasser,
Te faire l’amour avant de te quitter et de partir,
De tes yeux je serai loin pour toujours pour ne plus souffrir.

 

Je vois bien qu’il n’est pas trop tard,
Pour extirper cette douleur provoquée par ce dard,
Par ce dard, lancé par ce cupidon, que l’on nomme “amour”,
Et qui brise tant de vies sans effort et sans aucun détour.

 

Je vois bien que c’est inutile,
Que ma volonté et mes efforts sont si puérils.
Je vois bien que je ne serai jamais à la hauteur de tes attentes,
Alors loin de ton cœur j’irai chercher autre terre pour y planter ma tente.

 

Je vois bien que mes gestes ne remplaceront pas mon corps,
Qui malgré bien des apparences vaut son pesant d’or,
Je vois bien que ta grande beauté légendaire,
Est réservée pour celui qui saura te plaire.

 

Je vois bien qu’il est préférable de tout abandonner,
Je vois bien qu’il mieux de tout quitter,
Afin de cesser à jamais de te blesser,
De te blesser jusqu’à nous tuer.

 

Dans la noirceur de notre chambre,
Je revois cette photo de toi couleur d’ambre,
Je me rappelle d’avoir vu un si beau sourire
Lorsque tu approchas de moi avec un fou-rire.

 

Mais aujourd’hui je vois bien que c’est fini,
Même si dans mon cœur tu y vivras à l’infini,
Mais en cette nuit je vois bien que c’est terminé,
Sois sans crainte, mon amour, mes erreurs je les assumerai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Pensées

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Pensées

 

Il est six heures du matin

Et mon cœur est rempli de chagrin

J’aimerais pouvoir te serrer dans mes bras

Mais je crains que tu ne le veuilles pas.

 

Le soleil n’est pas encore levé

Et déjà tu es dans mes pensées

Car je crains qu’il t’arrive grand malheur

Alors que j’aurais voulu faire ton bonheur

 

En toute sincérité, je ne t’ai jamais oubliée

Si tu savais comme je t’ai aimée, je t’ai adorée

Aimée à la folie même si cela m’était interdit

Mais c’est comme ça. Et puis ? Alors, tant pis

 

Tu m’avais fait promettre d’être toujours amis

Mais dans le secret de mon cœur il en était point ainsi

Car j’aurais préféré être ton amoureux pour la vie

Puisqu’à mes yeux ta beauté m’avait tellement ébloui

 

J’aimerais tellement t’embrasser et te faire l’amour

Peut-être sera-t-il possible une de ces nuits, un de ces jours

Me coller simplement contre toi afin de te cajoler et te consoler

Et te dire dans mes mots que tu es la plus belle dans le ciel étoilé

 

Ne m’en veux pas, ô toi, si je t’aime encore

Car tu as vraiment un cœur pur, un cœur en or

Et que seul l’amour est véritablement le plus fort

Puisque dans mes pensées tu y es même quand je dors

 

Ô que oui, je t’aimais

Encore maintenant et à jamais

Que veux-tu ? Je n’y peux rien

Je t’offrirai mon cœur si tu le veux bien

 

De

 

RollandJr St Gelais de Québec au Canada

 

Viens jouer !

Viens jouer
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Viens jouer !

 

Viens jouer ! Viens jouer ! Viens jouer !

Viens avec moi, nous allons nous amuser.

Viens dans ma chambre, pour y commettre des péchés.

Allez viens, mes parents sont depuis longtemps couchés.

 

Ça fait longtemps que je ne suis plus une enfant,

Et que j’ai connu bien des hommes, des petits et des grands.

Alors n’ai pas de gêne car je n’en ai point de mon côté,

Allez montes ! Et tu seras comblé par tout ce que je te montrerai.

 

Je sais à quoi tu penses, mon ami.

Voilà pourquoi bien gentiment je te sourie.

Alors, jouons ensemble à ces jeux coquins

Car je devine que tu es un peu vilain.

 

Mais rassure-toi, j’adore ces jeux de mains.

Ces jeux qui se terminent seulement au matin.

Matin qui se poursuit parfois tard dans le jour,

Et que nous aimerions faire durer pour toujours.

 

Jouons ensemble, veux-tu ?

Réponds-moi mon beau, je n’en peux plus.

Viens jouer ! Viens m’embrasser ! Viens me cajoler !

Car de toi j’en ai envie, et seulement près toi je veux me coucher.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada