Archives de tags | humilité

Mon beau prince arrive

Mon beau prince arrive

« Mon beau prince arrive » Photo par G.B. d’Allemagne Modèle ? Chat noir

Mon beau prince arrive

 

Debout dans cette maison abandonnée,
J’y suis venu aussitôt soleil levé et moi réveillée,
Sans même avoir pensé un seul instant à m’habiller,
Car les caresses de mon amant m’ont tellement manquées.

 

Me rappelant des contes de mon enfance,
Alors que je vivais dans l’innocence de la romance,
Les belles histoires d’amour que me racontait ma précieuse mère,
Celles où il était permis de croire que la passion existe encore sur cette terre.

 

Plus tard j’ai inévitablement grandi,
Et j’ai vite appris la dureté de cette vie,
De mes désillusions j’ai péniblement surmontées,
Sans pour autant qu’un jour je saurai ce que veut dire aimer.

 

Et puis, le coup de foudre est survenu.
Sans crier gare ! Dès que ce bel homme j’avais vu.
Ses dents blanches comme de l’ivoire et ses yeux si merveilleux,
M’ayant invitée simplement à marcher le long de la rivière tous les deux.

 

Comme tu savais si bien m’écouter,
Comme tu savais si bien me rassurer,
Comme tu savais si bien atteindre mon âme,
Comme tu savais bien en moi rallumer ma flamme.

 

Tu as demandé la permission de me prendre par la main,
Sans hésiter un seul instant je te l’ai accordée avec joie et entrain,
Nous aurions pu aller beaucoup plus loin et faire des folies de jeunesse,
Des gestes que nous aurions sûrement regrettés lors de notre vieillesse.

 

Mais tout simplement au lieu de cela,
Tu m’as dit avec humilité que de m’offrir à toi,
Dans le fond de ton coeur ça ne pressait vraiment pas,
Car tout ce que tu désirais c’était notre bonheur à toi et moi.

 

Puis les jours de ce bel été rapidement passèrent,
Les jours où les couchés du soleil plus vite arrivèrent,
Nos regards de notre envie silencieux amplement comblèrent,
Car mon parfum et ta tendresse princière cela nous indiquèrent.

 

Nous indiquèrent que le bon moment était enfin venu,
Où toi et moi dans cette maison nous serons à l’abri des inconnus,
Où toi et moi nous pourrions nous offrir sans fausse pudeur et entièrement nus,
Où toi et moi sur ce drap blanc que j’apporterai avec douceur nous y serons étendus.

 

Loin était de moi ce rêve que j’avais tant espéré,
Car j’avais depuis longtemps croire en l’amour cessé,
Mais depuis que tu m’as conquise, je me sens enfin revivre,
Je te vois. Toi mon amour, tu seras bientôt là. Mon beau prince arrive !

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Dame blanche

 

analog_by_anioblica_dcfaxoy-fullview

Modèle ? Katarzyna B. d’Italie

Dame blanche

 

Dame blanche !

Que vous êtes belle,

Êtes-vous encore pucelle ?

De vous, j’ai envie en voyant vos hanches.

 

Avec grande précaution,

Je me collerai sur vous avec attention,

Sans vous brusquer ! Sans vous heurter !

Je saurai vous satisfaire afin de mon amour vous prouver.

 

Que votre regard est si vivant,

Et qu’en mon âme il est si pénétrant,

De votre peau de satin, je couvrirai de baisers,

Afin d’ultimement et à jamais vous rassasier.

 

Voilà mon but ! Voilà ma raison de vivre !

Voilà ma raison d’exister ! Sans cela je ne fais que survivre.

Le temps d’une chanson ! Le temps d’un refrain !

Serait-ce simplement encore là demain ?

 

Que votre sublime féminité,

Ravive en moi cette masculinité,

Me rappelant que ce privilège n’est point éternelle,

Un véritable don du ciel semblable au vol d’une hirondelle.

 

Alors permettez-moi avec humilité de vous demander,

Puis-je dans mes bras meurtris et blessés vous serrer ?

Afin d’oublier et ne plus y penser qu’un de ces jours,

Inévitablement je quitterai ce monde pour toujours.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pensée dans la nuit

capture-1

Pensée dans la nuit

 

Alors qu’il n’y a point de bruit,
Alors que tout semble à jamais fini,
Viennent en mon esprit bien des songes,
Qui sont peut-être vérité ou bien mensonges.

 

Certains me trouvent prétentieux,
D’autres tout simplement orgueilleux,
Bien d’autres encore très courageux,
Je leur réponds que je fais ce que je peux.

 

Mes rêves et mes espoirs me font bien vivre,
Alors que bien des gens en ce monde ne font que survivre,
Mes chagrins d’amour m’ont enseigné l’humilité,
Car chose sûre qu’à chacun sa destinée.

 

Ainsi va la vie de l’homme et de la femme,
Dans leurs cœurs existe une ultime flamme,
Celle de trouver sa raison d’être et d’aimer,
Voilà l’importance de toujours et sans cesse espérer.

 

De

 

RollandJr St Gelais 
Québec (Québec)
Canada

Petite réflexion en ce 29 août 2018 

IMG_0069_edited

Petite réflexion en ce 29 août 2018 

Bonjour tout le monde, 

Comment allez-vous ? Pour ma part, je suis en mode réflexion. Oui, vous avez bien lu. Un homme peut parfois réfléchir. Non, je blague. De nos jours, réfléchir est une capacité que l’on voit de plus en plus rarement en ce monde. Bienheureux ceux qui savent utiliser ce don à bon escient, ils éviteront bien des problèmes. 

Ceci écrit, j’ai réfléchi sur une question que les gens deIMG_0030_edited mon âge se posent et qui est : qu’aurait été ma vie si j’avais fait tel ou tel choix ? Personnellement, cette question semble être tout à fait superflue. Trois raisons majeures me poussent à une telle conclusion. La première réside dans les facteurs dits “impondérables”, c’est-à-dire ceux qui de par leurs présences influencent le cours de l’histoire de chacun d’entre nous. Par exemple, les gens qui jalonnent le parcours de notre vie et qui nous influencent de manière positive ou négative. Je dois avouer que le fait d’avoir fait très tôt dans ma vie la connaissance de gens ayant fréquenté le milieu universitaire a eu une influence incommensurable dans ma décision de poursuivre des études universitaires. 

Ai-je bien fait d’avoir choisi une telle option ? Sans aucun doute ! Par ailleurs, c’est peut-être l’une des rares décisions prises dans ma vie dont j’en retire une réelle fierté. La connaissance est la plus grande richesse que l’on peut se donner et que l’on doit transmettre aux générations futures. Fait à noter ! C’est la première promesse de grande importance que j’avais faites à ma mère.  Et je ne l’ai jamais regretté par la suite. 

IMG_0015_editedAutre question concernant le déroulement de ma vie : qu’aurait-elle été si j’étais né avec tous mes morceaux ? Là encore, bien malin celui qui peut deviner avec exactitude la réponse. Par ailleurs, le postulat de base de mon raisonnement devrait être qu’effectivement, je suis né avec tous mes membres, ceux que la vie a bien voulu m’accorder par le biais du drame de la thalidomide. Drame qui toucha un nombre considérable d’enfants, de familles et de parents. Un drame qui illustre bien que l’appât du gain puisse prendre le pas sur la dignité humaine. En dépit ce que certaines personnes puissent penser, je considère que j’ai réussi ma vie sous bien des égards. Ma passion de modèle vivant pour des écoles d’arts et des ateliers, mon amour de la poésie, mon talent en photographie et bien d’autres domaines démontrent que je réussie fort bien à m’intégrer dans le monde. Certes, je ne me lève pas chaque matin pour me rendre au boulot avec une boîte à lunch sous le bras, mais ce que je fais, je le fais avec un sens professionnel indéniable. 

Aurais-je pu m’exprimer de la même façon si j’étais né non handicapé ? Je ne le crois absolument pas. Et pour cause puisque la réalité, c’est-à-dire ma réalité, aurait été aux antipodes de ce qu’elle est maintenant. Aurais-je été plus heureux ? Voilà bien une question où la réponse finale dépend de facteurs qui auraient été fort possiblement autres de ce que je vis actuellement. 

La seconde raison réside dans le regard que je pose actuellement dans ma vie. Élément intéressant à noter ! Être modèle vivant m’a amené à prendre davantage connaissance sur le regard qu’ont les gens sur le corps. Tous sont appelés à apprécier ce que leurs corps sont, mais peu sont élus. Que de défauts on trouve sur notre corps. Nous aimerions qu’il soit ainsi, comme cela, avec moins de ci et plus de ça. Ne vous en faites pas, j’ai moi aussi une telle tendance. Ce que nous aimerions être parfait. Mais, au fait, qu’est-ce la perfection ? 

La perfection ne peut exister en ce monde puisque parIMG_0074_edited une pure logique, ce que l’on obtient d’une main, on le perd de l’autre. Un autre dicton affirme ceci : “Il est bon que l’on n’ait pas tout ce que l’on désire, cela nous permet d’apprécier ce que l’on a.” Voilà le fondement de philosophie de ma vie : Savoir apprécier ce que j’ai, ce que je suis et ce que j’ai accompli jusqu’à maintenant sans pour autant cesser de chercher ce qui pourrait me faire avancer. Ici, il est utile de savoir faire preuve d’un peu d’humilité face à soi-même. D’ailleurs, tout souverain digne de ce nom doit savoir reconnaître tant ses faiblesses, ses erreurs, ses carences que ses forces, réussites et ses avantages. Chose assez cocasse à retenir ! Il existe une prière assez célèbre dans les divers regroupements de gens ayant développé des dépendances tant aux narcotiques que de l’alcool ou de tous comportements destructeurs. Ladite prière peut être récitée par toute personne indépendamment de leurs croyances religieuses ou de leurs philosophies de vie. Vous trouverez ci-joint ladite prière connue sous le vocable de “ La prière de Sérénité ”. 

La prière de Sérénité 

Mon Dieu, 

Donnez-moi la Sérénité 

D’accepter les choses que je ne peux changer, 

Le Courage 

De changer les choses que je peux, 

Et la Sagesse 

D’en faire la Différence.

Amen

IMG_0049_editedLa dernière raison de ne pas trop me poser la question à savoir comment aurait été ma vie avec tous les “si” imaginables et inimaginables qui peuvent surgir en mon esprit réside sur un autre postulat de base. Ce qui est fait, est fait. Mais ce qui peut arriver de notre avenir dépend en bonne partie de ce que nous attendons de nous-mêmes. Tout peut changer à partir du jour où nous décidons de prendre notre vie en mains. Quels sont nos rêves ? Quels sont nos objectifs pour le futur ? Quels sont les moyens mis à notre disposition pour les atteindre ? Et que pouvons-nous faire pour y remédier avenant le cas où les limites dépassent nos possibilités ? Puisqu’il faut avoir deux jambes pour avancer, il faut se baser sur deux options complémentaires. D’une part, abaisser le seuil à atteindre de manière à le rendre plus réalisable et d’autre part, chercher les outils nécessaires pour atteindre le but fixé. Mais l’essentiel est de faire preuve de patience en toute chose. Rappelons-nous que Rome ne s’est pas bâtie en un jour. 

En résumé, je voulais faire part de ma réflexion en ce40075790_10155921834272523_1782910610413977600_n jour du 29 août 2018. Une journée où la pluie rafraîchit l’air ambiant de la belle ville de Québec. Une journée qui porte à la réflexion, à la méditation et à partager avec les gens que l’on aime. Je dirais en terminant cette missive de ne jamais regretter ce que vous avez fait dans votre vie, ni ce que vous êtes. Vous avez fait de votre mieux et c’est ce qui fait de vous une personne unique et extraordinaire. 

Merci pour votre attention. 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

 

Je ne veux plus voir

39602940_1737198453014859_4981476638119165952_n

 

Modèle nue? Sandrine Carrascosa

 

Je ne veux plus voir

 

Non, cela suffit.

Cessez! Je vous en pries.

En mon esprit, j’entends tous ces cris.

De ces pères et mères qui pleurent leurs enfants chéris.

 

Combien de jours devrais-je encore souffrir?

Combien de nuits devrais-je de douleurs gémir?

Combien de plaintes devrais-je faire monter au ciel?

Pourquoi ce monde est-il gouverné par tant de criminels?

 

Que de questions sans réponses!

Que d’illusions perdues dans le monde des songes!

Je voulais tant savoir et tant comprendre de ce temps,

Temps du sablier versé par tous ces nombreux mécréants.

 

Démontrant mon extrême vulnérabilité,

Je vous ai offert ma nudité en signe d’humilité,

Sans rien demander en retour, pas de sou ni même un sourire.

Simplement répondez-moi: La vie en ce monde vaut-elle encore d’en rire?

 

Est-ce si difficile à comprendre?

De vos turpitudes je ne peux que vous les rendre.

Désormais, je n’ai qu’un seul désir qui m’anime du matin au soir.

De cette méchanceté envers tous ces gens innocents, je ne veux plus voir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Que s’achèvera ma destiné

IMG_20180609_162924_416

Église St-Basile-le-Grand de Québec

Que s’achèvera ma destiné

 

En cette belle journée ensoleillée

J’ai simplement décidé d’y aller,

Y aller pour humblement prier,

Une prière modeste pour aimer.

 

Une prière pour ceux qui n’en ont pas le temps,

Pour tous ces gens trop occupés bon an mal an.

Une prière d’action de grâce pour ses bienfaits,

De nos joies et peines ainsi nos destins sont faits.

 

Par un jour magnifique de printemps,

Alors que l’été canadien nous annonce sa venue,

Et que les chaleurs nous réchauffent nos corps presque nus,

Je me suis dirigé en ce lieu sacré comme nos ancêtres firent tous les ans.

 

Rares sont les moments de gratitude,

En ce monde rempli de terribles servitudes,

Et pourtant, qu’avons-nous à perdre à rendre grâce?

Si ce n’est quelques minutes de nos vies éphémères, hélas?

 

En cette journée, j’ai pris quelques instants.

En ce lieu saint, je suis devenu sage tel un enfant.

De mes mains imaginaires, je les ai jointes avec humilité.

Car c’est dans l’Amour de Dieu que s’achèvera ma destiné.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quelques mots que j’adresse à Dieu

IMG_20180510_232949_971

Quelques mots que j’adresse à Dieu

 

En cette veille de joie parmi nombreuses chaumières,

Où grandes et petites familles festoieront ici et au-delà des mers,

Où rires et sourires couvriront les quelques années de dur labeur,

Où des femmes surent malgré tout donner à leurs enfants du bonheur.

 

Je me souviens de celle qui m’a donné le jour en une heure,

De celle qui m’a réconforté dans les moments de malheur,

De celle qui en dépit des pires pronostics a su croire en moi,

Même si je ne suis ni un prince et encore moins un puissant roi.

 

On dit qu’il n’est jamais tard pour exprimer,

À ceux qui nous accompagnent sur les chemins,

Sur les multiples routes qui jalonnent nos destins,

Que malgré nos silences, nous les avons tant aimés.

 

C’est d’autant plus vrai en cette journée printanière,

Où je me remémore le temps où ô mère tu jouais à la jardinière.

Dans ton jardin où poussaient centaine de fleurs aux milles couleurs,

Et ta fidèle compagne à quatre pattes à tes côtés pour éviter que tu aies peur.

 

On dit que derrière chaque grand homme se cache une femme,

Moi, je dis que derrière chaque adulte heureux se cache une tendre mère,

De par sa présence parfois discrète nous protège de bien des peines éphémères,

En nous enseignant que notre future épouse devra être traitée telle douce flamme.

 

Oui, richesse rend à l’homme cœur vraiment léger.

Oui, bonne santé rend à l’homme esprit tellement heureux.

Oui, marcher main dans la main donne à l’homme un cœur si joyeux.

Oui, de l’élue de son cœur l’homme bon peut attendre un doux baiser.

 

Mais, que reste-t-il depuis ton silence, ton absence ?

Que puis-je faire pour ramener fut-ce qu’un instant ta présence ?

Un simple geste, une pure parole, que l’on appelle simplement prière,

Ces quelques mots en toute humilité que j’adresse à Dieu pour toi ma mère.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mais, avant toute chose …

000000810012

En hommage à la poésie érotique

Mais, avant toute chose …

 

Devant cette caméra,

Qui se trouve à quelques pas,

Filmant nos étreintes et nos ébats,

Dans un silence absolu digne d’un abbaye ici-bas.

 

Je te prend ma chérie avec tendresse,

Pendant que tu tires plaisir de mes caresses,

Point utile de dire un mot pour deviner ta satisfaction,

De mes jeux interdits insufflés par notre perte de raison.

 

Dis-moi, chérie ! Pourquoi s’en faire ?

Puisque demain ou un autre jour viendra l’enfer,

De ces gens avides de passions et jaloux de notre bonheur,

Qui ne peuvent faire autrement que de souhaiter aux prochains malheur.

 

Je n’en peux plus ma chérie, ô ma bien-aimée.

Comment oserais-je avec humilité te le demander ?

De me présenter avec douceur le lieu de mes fantasmes.

Afin que nous connaissions mille plaisirs et autant d’orgasmes.

 

Ce que je veux t’amener au pays des merveilles.

Je te désire par-dessus tout. Oui toi ma toute belle.

Au septième ciel je t’apporterai pour à jamais y demeurer,

Sans toi, à quoi bon vivre ? Voilà la raison pour laquelle je mourrai.

 

Avec délice, ma chère, je te lécherai.

Avec délice, mon trésor, je te savourerai.

Avec délice, ma muse, j’admirerais ton suave sourire,

Mais avant tout chose, avec délice, mon souhait est de te faire jouir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Tendre la main

IMG_20170726_125858_337

Tendre la main

 » Tendre la main est souvent le plus beau geste que l’on peut faire car cela est une preuve d’humilité envers notre prochain et envers Dieu. « 

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Basilique Ste-Anne-de-Beauprés

(Fête de Ste-Anne patronne du Québec)

Ceci est le corps, ceci est le pain.

Sacré-coeur 3

Photo de Jérôme Bertrand

Ceci est le corps, ceci est le pain.

 

Ceci est ton bien,

Que tu as sacrifié pour nous sauver,

Car malgré nos fautes tu ne cesses d’aimer,

Voici la source de notre vie qui nous extirpe du destin.

 

Corps présent dans ce pain,

Mystère de la transsubstantiation,

De celle de l’amour divin que nous vénérons,

Et avec confiance absolue, nous vous offrons de nos mains.

 

Vois nos souffrances,

Éloignes de nous les chemins d’errance,

Ramène-nous, Ô Seigneur, vers le droit chemin,

Car nul d’entre nous ne sait de quoi sera fait demain.

 

Vois mon humilité en ma nudité,

Car bien que tu sois selon les écritures le Roi des rois,

Tu as été fait de sang et de chair en Marie où tu t’y réfugias,

Ô toi ! Prélude à la Création et pourtant dans une étable tu y es né.

 

Voilà ce jour béni et heureux,

Où avec les prières de mes frères et mes sœurs,

Je viens apporter cette offrande pour éloigner nos peurs,

Ceci est le corps, ceci est le pain ! Élevés à la gloire des Cieux.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada