Archives de tags | esprit

Es-tu Ève ?

Es-tu Ève ? Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par JREKAS Source : https://www.deviantart.com/jrekas/art/and-I-used-to-be-Eve-887473422

Es-tu Ève ?

 

Écoute-moi, ô femme étrangère.

Entends ma supplique, mon humble prière.

Réponds-moi, je t’en conjure, ô ma très chère.

Viens-tu d’une contrée de paix ou d’un pays en guerre ?

 

Rarement, mes yeux ont vu un corps si menu.

Tu es belle comme un ange descendu des cieux.

Je n’ai jamais eu la chance d’admirer une telle beauté,

D’une femme qui possède une silhouette si bien sculptée.

 

Es-tu le fruit de mon incontrôlable imagination ?

Es-tu l’une de mes nombreuses hallucinations ?

Pourquoi as-tu franchi les terres de toutes ces nations ?

Serait-ce pour semer en mon esprit une telle confusion ?

 

Tu me rappelles Ève et son bien étrange récit,

La source de tous nos malheurs et de nos maladies,

Depuis le jour où elle fit manger à Adam le fruit interdit,

Qui acquiesça à sa demande, car ébloui par sa beauté infinie.

 

Toi que je vois en cet instant précis,

Toi, qui en mes songes, je suis à ta merci,

Toi, pour qui l’espace d’un souffle, je perds l’esprit

Laisse-moi te prendre dans mes bras, je t’en prie.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mon lieu secret

Ce lieu secret Poème par Rolland Jr St-Gelais Avec la permission spéciale de Anioblica de Pologne Instagram : anioblica

Ce lieu secret

 

Il y a tout près de chez-moi,

Caché parmi les arbres un bel endroit,

Où j’aime m’y promener dès le soleil levé,

Y prendre l’air dans la fraîcheur de la matinée.

 

Entendre les oiseaux gazouiller,

Voir les écureuils avec entrain sauter,

Admirer le cours d’eau qui poursuit son chemin,

Ce cours d’eau qui inlassablement accomplit son destin.

 

Je revois les pages de ma tendre enfance,

Je revis en pensées les folies de mon adolescence,

De mon enfance à jamais emportée par le temps,

De mon adolescence pour toujours envolée au gré du vent.

 

Songeant quelques instants à mon avenir,

Il me vient, du plus profond de mon être, un long soupir.

En effet, comme chaque être humain, j’ignore comment sera mon futur.

Cette crainte est-elle justifiée ? Point de réponse en moi, car rien n’est sûr.

 

C’est alors que je regarde impassiblement loin à l’horizon,

Afin de calmer mon esprit et de préserver ma raison,

Respirant lentement l’arôme de cette vierge forêt,

Je profite allègrement de ce lieu secret.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je suis libre

Je suis libre Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/I-m-free-886964199

Je suis libre

 

Je suis entièrement libre,

Je tourne la page de ce livre,

De ce livre qui raconte mon enfance,

De mes tourments de mes idées durant l’adolescence.

 

J’ai décidé que j’en avais assez,

Ces pages sombres sont tournées,

Je ne veux plus en entendre parler,

Pour moi tout est maintenant terminé.

 

Aucune pensée ne leur sera consacrée,

Car rien en ce monde ne vaut plus que la liberté,

Cette liberté que j’ai enfin en mon esprit et en mon cœur retrouvée,

Et qu’à partir de ce jour béni rien ne pourra m’arrêter.

 

À quoi bon de ressasser les événements d’autrefois?

Au risque de perdre pour un instant la foi,

Vivre d’espérance voilà ma seule loi,

Alors, qui veut être avec moi?

 

Mon cœur est réservé,

À la personne que je choisirai,

Et pour conserver cette grande liberté,

Je me promets que jamais son nom sera dévoilé.

 

Chaque jour de la semaine,

Je sentirai la sérénité parcourir mes veines,

Car loin de moi sont mes anciens amours et leurs peines,

Chaque nuit, je la passerai en récitant les poèmes de Verlaine.

 

Plus rien ne me retiendra,

Vers d’autres cieux, j’irai bien là.

J’y rencontrai des gens nobles des gens bien bas,

Car, la vie est ainsi faite que cela nous plaise ou pas.

 

Je me promets de faire avec grande joie bien des folies,

Je connaîtrai des hommes beaux et des femmes jolies,

Certes demain est un autre jour, mais aujourd’hui, je le vis.

Je prends la vie comme elle est et pleinement je sourie.

 

Je vis ma liberté,

Libre d’aimer à chaque journée,

Libre de faire l’amour avec qui je le voudrai,

Vivre simplement au lieu d’attendre le jour où je mourrai.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Dieu merci, c’est vendredi

Dieu merci, c’est vendredi Poème par Rolland Jr St-Gelais DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dieu merci, c’est vendredi

 

Dieu merci, c’est vendredi.

Tu es dans mes pensées, et je souris.

En rêvant de ce que nous ferons cette nuit,

Des idées coquines inavouables parcourent mon esprit.

 

J’ai relu plus des centaines de fois,

Ces textos aguichants échangés entre toi et moi,

Des scénarios honteux qui ont mis mon âme en émoi,

Des scènes où nos idées prendront forme comme il se doit.

 

Je porterai un sous-vêtement qui ira comme un gant,

De ce gant avec lequel j’explorerai ton corps soigneusement,

Pour y découvrir enfin ce que tu aimes vraiment,

Alors, je te le ferai avec plaisir assurément.

 

Nos corps se frotteront en harmonie,

Jusqu’au moment où j’entends, de toi, un crie,

Me suppliant de continuer encore et jusqu’à l’infini,

Et de ta semence, je la savourerai quand tout ceci sera fini.

 

Dans ce chalet, nous serons enfin isolés.

À l’ombre des ormes et des chênes en ces jours d’été,

Je te montrerai mon savoir-faire attentionné,

Par un plaisir solitaire, je rêve de mon bien-aimé.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

 

Y a-t-il un espoir?

Y a-t-il un espoir ? Photo par Gb62da Poème par Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Is-there-any-hope-886553118

Y a-t-il un espoir?

 

Y a-t-il un espoir?

En ce monde de plus en plus noir,

Où l’humanité se dirige vers le soir,

L’aurore de son existence si sombre et sans fard.

 

J’entends les battements de mon cœur,

De ce corps qui, telle une cellule, me fait si peur.

De ce corps, de cette cellule, d’où j’ai passé bien des heures,

Qui empoisonnèrent mon esprit de ces terribles leurres.

 

Les mains serrant les barreaux,

De mes doigts cherchant une voix là-haut,

Souhaitant retrouver, de mon enfance, ce temps si beau,

De ce temps dans lequel une rivière m’abreuvait de sa pure eau.

 

Assise à même le sol,

Semblable à une mendiante quêtant une obole,

De « La porteuse de pain » qui est devenue folle,

Je suis devenue étrangère à mon âme qui déjà s’envole.

 

J’aimerais entendre les chansons d’autrefois,

Un air joyeux des gens qui face à la vie avaient la foi,

Mais, que s’est-il passé? Dites-le-moi pour une fois.

Suis-je la seule qui craint pour ce monde tel que je le vois?

 

Venez me chercher,

Je vous supplie, venez me libérer.

Venez en ce lieu de ténèbres me réconforter,

Car de notre destin je n’ai de cesse de m’inquiéter.

 

De grâce, délivrez-moi de ce désespoir,

Qu’une lumière dissipe à jamais cet éternel soir,

Qu’elle éloigne ces pensées avant qu’il soit trop tard,

Afin de mettre en mon être isolé un peu d’espoir.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada