Archives de tags | esprit

La nuit est douce

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La nuit est douce

 

C’est la nuit,

Et pourtant, je vis.

Mais est-ce bien qu’il en soit ainsi,

Depuis que tu as quitté ma triste vie ?

 

J’entends la lourde lance du silence,

Qui me transperce de ses remontrances.

Je t’avais promis de toujours être avec toi,

Promesse non tenue malgré de mon cœur sa loi.

 

De tous mes plus beaux souvenirs,

Sous le soleil où je contemplais ton sourire.

Sourire qui restera à jamais en mon esprit,

Dans le plus secret de mon âme lequel languit.

 

Si tu savais à tel point je t’ai aimée.

Si tu savais à tel point je t’ai adorée.

Malgré cette amertume qui me tourmente,

La nuit est douce avec ses fantômes qui me hantent.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Ces rêves

43450473_778541799181103_4791710259833995264_o

Avec la permission de Aliénor BC de la France

Ces rêves

 

En ce triste et morne jour,

Où tout semble être tellement gris,

J’apprécie tout de même le fait que je vis,

Car en mon esprit, j’ai su que je l’aimerai toujours.

 

Je ressens ce bonheur,

Que j’avais jadis en admirant,

Cette belle femme que j’aimais tant,

Qui est encore dans mes pensées en cette heure.

 

Ce que je donnerai pour revenir,

Dans le silence où je voyais son sourire,

Existe-t-il une seule formule qui pourrait,

Me ramener en ce lieu où en secret je l’aimais ?

 

Maintenant que les années ont passé,

Sans pouvoir un seul instant l’oublier,

Oublier celle qui peuplait mes tendres rêves,

Ces rêves où j’étais un bel Adam et elle la belle Ève.

 

Nos routes se sont séparées,

Accordant à chacun notre liberté,

Même si elle m’a légué un poids à supporter,

Celui de n’avoir pas su lui dire à tel point je l’ai aimée.

 

Ce que j’aurais voulu passer une nuit,

À la couvrir de baisers dans un humble lit,

Avec grande tendresse et de ces petites douceurs,

J’aurais souhaité faire vibrer à l’unisson nos cœurs. 

 

Maintenant, il est vraiment trop tard.

Il est plus que temps de retirer en moi ce dard.

Mais si il y a une seule chose que je désire garder,

Ce sont ces instants passés ensemble que je veux me rappeler.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Parfois, la vie prend un tournant majeur.

Parfois, la vie prend un tournant majeur. 

Bonjour tout le monde, 

J’espère que vous allez bien. De mon côté, je dois avouer que la vie est bonne pour moi. En effet, je me rend-compte depuis quelques temps que, malgré les apparences, la chance m’a souri en maintes occasions. Certes, je n’ai pas eu tout ce que je voulais dans la vie mais je peux avouer que j’apprécie grandement ce que j’ai. 

Avoir eu la possibilité de grandir dans une ville formidable, au sein d’une famille où l’amour est présent, me réaliser dans des activités intéressantes et avoir pu rencontrer des gens de diverses cultures, religions différentes et en provenance d’autres horizons est sans contredit l’un des facteurs de mon bonheur actuel. Qui plus est ! À l’heure actuelle, il m’est aisé de constater jusqu’à tel point je me sens bien dans le plus profond de mon être. 

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPour ce qui est du domaine amoureux, je dois humblement avouer que j’apprécies grandement la sérénité qui s’est installée en moi. Oui, je suis célibataire et fort probablement que je le resterai jusqu’à la fin de mes jours. Cependant, une chose doit être clarifiée une fois pour toutes. J’ai adoré les rares femmes qui sont entrées dans ma vie et je leur vouerai toujours un respect. Certes, j’en ai déçu plusieurs comme certaines d’entre elles m’ont déçu. Mais, n’est-il pas le prix à payer pour apprendre ? Sur ce fait, un de mes amis de la côte-nord avec qui j’ai fait mes études universitaires à Québec m’a un jour dit ceci : « La vie est un enseignant impitoyable, elle enseigne la leçon seulement une fois notre devoir fait. » 

Veuillez noter que je ne regrette pas d’avoir aimé celles qui sont parvenues à entrer dans mon cœur. Elles sont cependant rarissimes. Certaines d’entre elles y sont entrées de manières inattendues, et ce au fil du temps et des rencontres. D’autres m’ont mis sur un pied d’estale dès le début de nos relations alors que je ne suis qu’un être humain avec ses quelques qualités et ses nombreux défauts. Je vous laisse donc deviner la suite des choses. Mais, s’il y a une chose que je peux dire, c’est que j’ai vraiment aimé celles que j’ai aimées.  

Maintenant que je suis à un tournant de ma vie, une question fondamentale surgit en mon esprit. Une question qui prouve que parfois, j’ai bien écrit « parfois », un homme peut réfléchir sur ce qu’il veut réellement pour son bonheur actuel et futur. Quel est mon véritable désir ? Il se résume en un seul mot ; la sérénité. Bref, je suis bien comme je suis pour la raison que j’apprécie ce que j’ai et ce que je suis devenu. Tout le reste n’est que futilité. Et, croyez-moi sur parole, j’en sais quelque chose. 

Merci de m’avoir lu. 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

 

Petite réflexion en ce 29 août 2018 

IMG_0069_edited

Petite réflexion en ce 29 août 2018 

Bonjour tout le monde, 

Comment allez-vous ? Pour ma part, je suis en mode réflexion. Oui, vous avez bien lu. Un homme peut parfois réfléchir. Non, je blague. De nos jours, réfléchir est une capacité que l’on voit de plus en plus rarement en ce monde. Bienheureux ceux qui savent utiliser ce don à bon escient, ils éviteront bien des problèmes. 

Ceci écrit, j’ai réfléchi sur une question que les gens deIMG_0030_edited mon âge se posent et qui est : qu’aurait été ma vie si j’avais fait tel ou tel choix ? Personnellement, cette question semble être tout à fait superflue. Trois raisons majeures me poussent à une telle conclusion. La première réside dans les facteurs dits “impondérables”, c’est-à-dire ceux qui de par leurs présences influencent le cours de l’histoire de chacun d’entre nous. Par exemple, les gens qui jalonnent le parcours de notre vie et qui nous influencent de manière positive ou négative. Je dois avouer que le fait d’avoir fait très tôt dans ma vie la connaissance de gens ayant fréquenté le milieu universitaire a eu une influence incommensurable dans ma décision de poursuivre des études universitaires. 

Ai-je bien fait d’avoir choisi une telle option ? Sans aucun doute ! Par ailleurs, c’est peut-être l’une des rares décisions prises dans ma vie dont j’en retire une réelle fierté. La connaissance est la plus grande richesse que l’on peut se donner et que l’on doit transmettre aux générations futures. Fait à noter ! C’est la première promesse de grande importance que j’avais faites à ma mère.  Et je ne l’ai jamais regretté par la suite. 

IMG_0015_editedAutre question concernant le déroulement de ma vie : qu’aurait-elle été si j’étais né avec tous mes morceaux ? Là encore, bien malin celui qui peut deviner avec exactitude la réponse. Par ailleurs, le postulat de base de mon raisonnement devrait être qu’effectivement, je suis né avec tous mes membres, ceux que la vie a bien voulu m’accorder par le biais du drame de la thalidomide. Drame qui toucha un nombre considérable d’enfants, de familles et de parents. Un drame qui illustre bien que l’appât du gain puisse prendre le pas sur la dignité humaine. En dépit ce que certaines personnes puissent penser, je considère que j’ai réussi ma vie sous bien des égards. Ma passion de modèle vivant pour des écoles d’arts et des ateliers, mon amour de la poésie, mon talent en photographie et bien d’autres domaines démontrent que je réussie fort bien à m’intégrer dans le monde. Certes, je ne me lève pas chaque matin pour me rendre au boulot avec une boîte à lunch sous le bras, mais ce que je fais, je le fais avec un sens professionnel indéniable. 

Aurais-je pu m’exprimer de la même façon si j’étais né non handicapé ? Je ne le crois absolument pas. Et pour cause puisque la réalité, c’est-à-dire ma réalité, aurait été aux antipodes de ce qu’elle est maintenant. Aurais-je été plus heureux ? Voilà bien une question où la réponse finale dépend de facteurs qui auraient été fort possiblement autres de ce que je vis actuellement. 

La seconde raison réside dans le regard que je pose actuellement dans ma vie. Élément intéressant à noter ! Être modèle vivant m’a amené à prendre davantage connaissance sur le regard qu’ont les gens sur le corps. Tous sont appelés à apprécier ce que leurs corps sont, mais peu sont élus. Que de défauts on trouve sur notre corps. Nous aimerions qu’il soit ainsi, comme cela, avec moins de ci et plus de ça. Ne vous en faites pas, j’ai moi aussi une telle tendance. Ce que nous aimerions être parfait. Mais, au fait, qu’est-ce la perfection ? 

La perfection ne peut exister en ce monde puisque parIMG_0074_edited une pure logique, ce que l’on obtient d’une main, on le perd de l’autre. Un autre dicton affirme ceci : “Il est bon que l’on n’ait pas tout ce que l’on désire, cela nous permet d’apprécier ce que l’on a.” Voilà le fondement de philosophie de ma vie : Savoir apprécier ce que j’ai, ce que je suis et ce que j’ai accompli jusqu’à maintenant sans pour autant cesser de chercher ce qui pourrait me faire avancer. Ici, il est utile de savoir faire preuve d’un peu d’humilité face à soi-même. D’ailleurs, tout souverain digne de ce nom doit savoir reconnaître tant ses faiblesses, ses erreurs, ses carences que ses forces, réussites et ses avantages. Chose assez cocasse à retenir ! Il existe une prière assez célèbre dans les divers regroupements de gens ayant développé des dépendances tant aux narcotiques que de l’alcool ou de tous comportements destructeurs. Ladite prière peut être récitée par toute personne indépendamment de leurs croyances religieuses ou de leurs philosophies de vie. Vous trouverez ci-joint ladite prière connue sous le vocable de “ La prière de Sérénité ”. 

La prière de Sérénité 

Mon Dieu, 

Donnez-moi la Sérénité 

D’accepter les choses que je ne peux changer, 

Le Courage 

De changer les choses que je peux, 

Et la Sagesse 

D’en faire la Différence.

Amen

IMG_0049_editedLa dernière raison de ne pas trop me poser la question à savoir comment aurait été ma vie avec tous les “si” imaginables et inimaginables qui peuvent surgir en mon esprit réside sur un autre postulat de base. Ce qui est fait, est fait. Mais ce qui peut arriver de notre avenir dépend en bonne partie de ce que nous attendons de nous-mêmes. Tout peut changer à partir du jour où nous décidons de prendre notre vie en mains. Quels sont nos rêves ? Quels sont nos objectifs pour le futur ? Quels sont les moyens mis à notre disposition pour les atteindre ? Et que pouvons-nous faire pour y remédier avenant le cas où les limites dépassent nos possibilités ? Puisqu’il faut avoir deux jambes pour avancer, il faut se baser sur deux options complémentaires. D’une part, abaisser le seuil à atteindre de manière à le rendre plus réalisable et d’autre part, chercher les outils nécessaires pour atteindre le but fixé. Mais l’essentiel est de faire preuve de patience en toute chose. Rappelons-nous que Rome ne s’est pas bâtie en un jour. 

En résumé, je voulais faire part de ma réflexion en ce40075790_10155921834272523_1782910610413977600_n jour du 29 août 2018. Une journée où la pluie rafraîchit l’air ambiant de la belle ville de Québec. Une journée qui porte à la réflexion, à la méditation et à partager avec les gens que l’on aime. Je dirais en terminant cette missive de ne jamais regretter ce que vous avez fait dans votre vie, ni ce que vous êtes. Vous avez fait de votre mieux et c’est ce qui fait de vous une personne unique et extraordinaire. 

Merci pour votre attention. 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

 

Je t’attends ma chérie

IMG_20180826_054126_657

 

Photo réalisée par Mélanie Dufresne Modèle ? RollandJr St-Gelais

 

Je t’attends ma chérie

 

À l’orée de ces fiers bois, 

J’entends une douce voix, 

Celle qui est dans mon cœur, 

Celle qui ferait mon ultime bonheur.

 

Mes sentiments sont sincères, 

Désormais disparaissent ces tristes souvenirs, 

Tous ceux qui m’ont fait tellement souffrir, 

Et qui maintenant sont devenus un lointain hier.

 

Appuyé sur un modeste arbre, 

Mais si fier tel que du marbre, 

Reposant ma tête en vidant mon esprit, 

Pendant que de toi mon cœur languit.

 

Viens vers moi, je t’en prie. 

Viens ! N’aie pas peur ma chérie. 

De toi et toi seule, j’ai tellement envie. 

Car grâce à toi, j’ai retrouvé le goût à la vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais 

Québec (Québec) 

Canada 

Je ne veux plus voir

39602940_1737198453014859_4981476638119165952_n

 

Modèle nue? Sandrine Carrascosa

 

Je ne veux plus voir

 

Non, cela suffit.

Cessez! Je vous en pries.

En mon esprit, j’entends tous ces cris.

De ces pères et mères qui pleurent leurs enfants chéris.

 

Combien de jours devrais-je encore souffrir?

Combien de nuits devrais-je de douleurs gémir?

Combien de plaintes devrais-je faire monter au ciel?

Pourquoi ce monde est-il gouverné par tant de criminels?

 

Que de questions sans réponses!

Que d’illusions perdues dans le monde des songes!

Je voulais tant savoir et tant comprendre de ce temps,

Temps du sablier versé par tous ces nombreux mécréants.

 

Démontrant mon extrême vulnérabilité,

Je vous ai offert ma nudité en signe d’humilité,

Sans rien demander en retour, pas de sou ni même un sourire.

Simplement répondez-moi: La vie en ce monde vaut-elle encore d’en rire?

 

Est-ce si difficile à comprendre?

De vos turpitudes je ne peux que vous les rendre.

Désormais, je n’ai qu’un seul désir qui m’anime du matin au soir.

De cette méchanceté envers tous ces gens innocents, je ne veux plus voir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Détachement !

fb_img_15315007781664670528812321085940.jpg

Dessin par Eri Kel de la France

Détachement !

« Quelle force insoupçonnée que d’avoir la capacité du détachement. Une force qui transcende toutes compréhensions humaines. Se détacher du passé, du présent et d’un hypothétique futur. Se détacher de son milieu, de son corps, de ses craintes et de ses faiblesses et même de ses forces et ses certitudes. Se dé tacher de toutes ces taches qui nous salissent tant de corps que d’esprit.  Ne serait pas l’apanage des Dieux? »

Réflexion personnelle!

RollandJr St-Gelais de Québec (Canada)

Insoumis

received_10214850669612020

Photo par Mélanie Dufresne de Chambly

Insoumis

 

Contre vents et marées,

En parcourant rivières et longs prés,

En allant à contre-courant de ces valeurs,

De ces règles élaborées par ces hypocrites et ces menteurs.

 

Quoiqu’il advienne de ce monde perdu,

Dévasté par tant de crimes, de pleurs et ses vertus.

Vertus données aux gens pour justifier leurs monstruosités,

D’avoir condamné filles-mères et leurs nouveaux-nés rejetés.

 

Devant tant d’injustice, je ne peux que dire non.

Car j’ai choisi de ne point garder silence en taisant mon nom.

Jamais mes yeux se fermeront devant tant de souffrance,

Et toujours ma bouche dénoncera ces âmes démences.

 

Insoumis devant ces tyrans, je serai.

Insoumis devant ces voleurs à cravates, je resterai.

Insoumis devant ces destructeurs de vierges forêts, je me lèverai.

Insoumis devant ces malfrats de tout acabit, je me dresserai.

 

Insoumis en ce jour béni,

Insoumis devant le futur infini,

Insoumis de corps et sûrement d’esprit,

Insoumis je resterai pour combattre mes ennemis.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Entre-deux

36985547_10156681323373919_689776480791560192_o

Dessin par Eri Kel de la France

Entre-deux

 

Questions qui me viennent à l’esprit!

Qu’est-ce qui pourrait satisfaire mes envies?

Qu’est-ce qui pourrait combler mes carences?

Comment devenir un homme depuis l’adolescence?

 

Mais depuis que vous êtes là,

Immobile telle la Vénus de Milo sur son socle,

Sans cesse scrutée par hommes âgés portant un monocle,

Hommes épuisés par ces d’années de les avoir rendus si las.

 

Je ne saurais lequel de vos seins choisir,

Car sans méchanceté, ils me font bien sourire,

Imaginant les fantasmes de bien des pauvres époux,

Rêvant de sauter la clôture conjugale tels de vulgaires ripoux.

 

Celui de gauche ou celui de droite?

Peu importe car mes mains seraient si maladroites.

Est-ce là chose appropriée en cette heure dédiée à mon art?

Réflexion idiote puisque déjà et à mon grand regret il se fait tard.

 

Allons! Allons! Commençons dès cet instant.

Alors que le précieux temps passe inexorablement.

Et pour résoudre une fois pour toutes mes inquiétudes,

Je peindrai la grâce de votre corps car voilà le sujet de mon étude.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je hurle dans la nuit

DSC_8887

Réalisation Gabrielle Doutre 

Je hurle dans la nuit

 

Non, vous n’aurez pas la paix

Non, je n’aurai aucun regret

Car c’est vrai que je suis fou

Un autre fou parmi vous.

 

Seul devant ma table

Est-ce imaginable?

À écrire mon humble vie

Car cela n’a pas de prix.

 

Ô folie d’une sombre nuit

Folie qui ronge mon esprit

Et de mon cœur qui languit

À force de lire ce que j’écris.

 

Oui, j’écris et je suis nu.

Nu comme vous m’avez vu

Nu de mon corps et de mon âme

En rêvant à de bien belles dames.

 

Jugez-moi autant que vous voulez

Je n’ai que faire que vous m’accusez

De tous les maux de la terre

Cela ne saurait me faire taire.

 

Allez! Dites-moi le à l’endroit ou en l’envers

En verlan ou bien avec d’autres vers

Cela ne saurait m’empêcher d’écrire

Avec mon plus illustre sourire.

 

Je continuerai à hurler au clair de lune

Seul à ma table en rêvant d’une belle brune

Car c’est là que réside ma formidable folie

D’écrire lorsque je pleure ou que je ris.

De

 

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada