Archives de tags | esprit

Un moment de repos

Un moment de repos Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Samo 19 Source : https://www.deviantart.com/samo19/art/El-Ajusco-930659513

Un moment de repos

 

Un moment de repos est requis,

Afin que je me maintienne sans cesse en vie.

Mon âme est fatiguée, et mon esprit est épuisé.

Tout mon être, devant les jours d’automne, est lassé.

 

Je ferme avec lenteur les yeux,

Sans pour autant vous dire adieu.

Enfin, je peux me débarrasser de cette lourdeur,

Ai-je le droit de sortir de cette étouffante torpeur ?

 

Bientôt, le temps reviendra.

Tôt ou tard, ma confiance réapparaîtra.

Mais, d’ici là, j’éprouve cet irrésistible besoin.

De mettre tout à plus tard, voire à demain.

 

Pardonnez mon absence,

Mais je dois agir par prudence.

Je joins les mains en guise de soumission,

À l’ange déchu qui saura me redonner l’inspiration.

 

Qu’il me guide dans le choix des mots.

Qu’il extirpe de mes strophes tous les maux.

Car, il n’y a rien que Satan en personne pour dénicher.

Les subtils recoins de nos fantasmes nous menant aux péchés.

 

Mais, avant toute chose, que j’illumine vos jours.

Que je puisse vous faire revivre vos premiers amours.

Que je vous transporte aux pays des songes ou des rêves.

Qu’ils soient peuplés de l’envoûtante Lilith ou de la douce Ève.

 

Un instant pour restaurer mes forces.

Que je protège mon arbre et son écorce.

De ma sève créative face à ce gel d’insouciance.

C’est en ma poésie que je retrouve ma conscience.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Miroir, mon fidèle ami !

Miroir, mon fidèle ami Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/G03012-1-930220634

Miroir, mon fidèle ami !

 

Courtisane expérimentée.

Consolatrice des maris esseulés.

Bienfaitrice adorée des cœurs perdus.

Je suis celle qui a tout vu, tout entendu.

 

Certes, cette profession est à la fois si noble si exigeante,

Mais, pour bon nombre de puceaux, elle est si satisfaisante.

Des jeunes trop gênés pour conter fleurette aux demoiselles

Jusqu’aux fiancés venus voir une dernière fois comme la vie est belle.

 

Je prends mon temps et mon plaisir pour offrir un service impeccable,

À des hommes qui jouissent d’une réputation respectable.

Et que puis-je dire de leurs épouses attentionnées ?

Celles qui parfois viennent en ce lieu y travailler.

 

À dire vrai, je ne peux guère les juger de leurs actions,

Elles ont depuis longtemps tant de charnelles insatisfactions.

« L’esprit est fort et la chair est faible », a dit un grand sage.

Pourtant, c’est par la luxure que l’humanité a traversé les âges.

 

Je me souviens d’un client de jadis qui se sentait rejeté.

Il possédait des mains magiques et une étonnante virilité.

Homme si triste et en pleurs, j’ai tout fait pour le satisfaire.

De mon expérience, j’en tirais un curieux savoir-faire.

 

Je l’ai revu avec une jeune femme, bras dessus, bras dessous.

Aussitôt qu’il m’a aperçu, pas surprenant qu’il m’ait fait la moue.

Après tout, n’avait-il pas commis l’acte impur de l’infidélité ?

Alors que l’amour de sa vie était dans la chambre d’à-côté.

 

Oh ! J’ignorais qu’il est maintenant treize heures.

C’est le temps de sortir de ce lit qui fait mon bonheur.

Pour bien commencer, une seule chose amplement me suffit.

C’est d’avoir en ma main frêle mon miroir, mon fidèle ami.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mon appréciation du spectacle du 15 septembre 2022

Mon appréciation du spectacle du 15 septembre 2022

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout se passe bien pour vous et que vous jouissez des dernières journées estivales. C’est un fait indéniable ! La saison automnale est à nos portes avec ses couleurs d’orées et rouge comme le feu. Oui, j’adore cette saison puisqu’elle nous permet de nous préparer pour les grands froids et le manteau blanc de l’hiver. D’ici là, je jouis des occasions qui se présentent pour assister à des spectacles. Et, croyez-moi sur parole ! Cela me fait un bien fou à mon moral surtout depuis le départ de mon père vers les Cieux afin d’y retrouver ma défunte mère et mon frère aîné.

Vous pouvez comprendre que j’ai profité de la chance d’assister au spectacle du groupe suédois Ghost qui a eu lieu hier soir au centre Vidéotron dans la belle ville de Québec. À vrai dire, ma satisfaction est quasi indescriptible envers une prestation à la fois musicale et théâtrale d’une qualité sonore et visuelle rarissime. Quelle délectation pour l’esprit d’avoir écouté le chanteur interpréter des chansons qui, humble avis, devraient être jouées dans les stations de radio ! Que puis-je écrire à propos des diverses mélodies jouées de main de maître par l’ensemble du groupe ? Elles étaient vraiment à la hauteur de mes attentes. Sans oublier, il va de soi, les jeux de guitares réalisés par des guitaristes au talent indiscutable. 

L’apothéose se concrétisa à la fin du spectacle, au grand bonheur de votre serviteur, lors de l’interprétation la chanson « Mary On The Cross ». Une chanson qui est sans aucun doute parmi les plus belles de ce groupe extraordinaire qu’est Ghost. Bon! Je reconnais qu’il s’agit de ma pièce préférée. Si cela constitue un crime, je plaide coupable sans hésiter.

Un spectacle qui restera marqué dans ma mémoire pour longtemps. Pourquoi donc ? Cela a amené l’auteur de cet article à atteindre un niveau orgasmique sur le plan musical tout à fait exceptionnel jusqu’à ce soir béni. Fait intéressant à retenir ! Ça faisait à peine une semaine que j’ai découvert ce groupe à la suite de la publication réalisé par une connaissance de Facebook au sein de son Tiktok. À vrai dire, j’ignorais absolument tout de ce groupe originaire de la Suède.

Longue vie à Ghost !

Rolland Jr St-Gelais de Québec 

Bouddha sur la montagne

Bouddha sur la montagne Photo pr Budhaboo Texte de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/bhudaboo/art/Buddha-On-The-Mountain-928693277

Bouddha sur la montagne

Être serein face aux événements de l’existence. Voilà un désir bien légitime que chaque personne éprouve au cours de sa vie, et ce avec les hauts et les bas auxquels elle doit composer. Chose qui, à première vue, peut paraître de plus en plus difficile surtout à la suite des nombreuses publications au sein des médias de masse. Ici, des crimes et là des désastres écologiques, là encore, des conflits armés. La divulgation de mauvaises nouvelles semble ne pas avoir de conclusion. Comment alors peut-on faire face à ce flot de négativité ? Comment trouver une réelle quiétude dans un monde où ce mot a l’air ignoré ? Et, comment pouvons-nous nous retrouver à la fois sur les plans psychique, psychologique et spirituel ?

Il est à retenir que je souhaite simplement exprimer mon opinion sur un tel sujet. La science infuse est hors de ma portée et mes connaissances sur l’humain sont encore qu’à leurs balbutiements. Cependant, après mûre réflexion, il est venu à mon esprit l’idée que la quiétude se construit après avoir acquis un certain détachement de tout ce qui nous entoure. Attention ! Loin est de moi la conception d’un quelconque désintérêt quant aux éléments dont je ne peux rien n’y faire pour la raison que mes limites dépassent de beaucoup mes capacités. Certes, je ne peux pas rester indifférent à l’égard des maux qui accablent le monde actuel. Toutefois, la chance de prendre un recul me permet d’y déceler les beautés qui s’y cachent. Un peu à l’image du chercheur d’or, les jambes enfoncées dans l’eau froide de la rivière qui s’efforce de trouver les pépites qui lui apporteront fortune et prospérité.

Pour ma part, je grimpe sur ma montagne intérieure pour d’une part, me ressourcer loin des tumultes environnants et, d’autre part, faire la paix avec la personne la plus importante à mes yeux. C’est à dire moi-même. Dès qu’un tel processus a été réalisé, ma disposition à découvrir les éléments positifs de l’existence s’enclenche de manière graduelle. Croyez-moi ! Je suis ébahi par la beauté inhérente à la vie. Il suffit d’ouvrir ma fenêtre incorporelle pour faire entrer la flamme douce et chaleureuse qui s’invite posément. Quoi de plus efficace que de garder le silence pour parvenir à une pareille révélation ? Et, pourtant, chaque personne a la faculté d’illuminer son esprit.

En terminant cette missive, il est important de se souvenir que l’on doit avancer avec deux jambes. La première est celle de la réalité. En effet, nous sommes dans un monde matériel où l’on se doit de combler nos besoins les plus élémentaires tout en étant capables d’avoir un peu plus pour se faire plaisir de temps à autre. La seconde est celle de la spiritualité. Un sage célèbre a affirmé que « l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de la parole de Dieu ». Certes, vous pouvez remplacer la référence à Dieu par l’absolu. Quoiqu’il en soit, il est impératif de chercher ce qui nous permet de grandir, d’évoluer, d’être de plus en plus altruiste chaque jour de notre vie. Pour se faire, il est essentiel de descendre de sa montagne intérieure afin de communier avec ses semblables, aussi différents puissent-ils l’être.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Quelques coups de craie

Quelques coups de craie Poème de Rolland Jr St-Gelais Réalisation de Ov3 Source : https://www.deviantart.com/ov3/art/DA020-925608239

Quelques coups de craie

 

Quelques coups de craie

Pour embellir ce monde laid.

Lui enlever tant de souffrance.

Lui redonner un peu d’espérance.

 

Mettre quelques jeux, ici et là, de lumière,

Sur ces terres fertiles, mais toujours en guerre.

Tenant de ma main fatiguée par l’expérience,

Une craie dirigée par mon esprit victime de démence.

 

Je trace quelques rayures sur cette toile d’un noir absolu,

Afin d’en tirer une splendeur émergeant du haut des nues.

Installé bien confortablement dans mon chaleureux atelier,

Je viens, une fois la nuit tombée, dans le silence, m’y réfugier.

 

Fenêtre ouverte, souhaitant la bienvenue, à dame Lune.

Je commence par griffonner quelques lignes semblables à des dunes.

Concentration entrecoupée par une tasse de thé réchauffée par un feu.

Dont la flamme entretenue par un réchaud que je me suis procuré depuis peu.

 

Je laisse libre cours aux mouvements de ma main vieillissante.

Malgré ces années qui en ont fait une feuille légère et tremblotante.

Se déplaçant tantôt vers la gauche pour, ensuite, se diriger vers la droite.

Quel étonnement de constater qu’elle était tout de même assez adroite !

 

Puis, peu à peu, à ma grande surprise, se présenta une aura familière.

Une femme que j’ai jadis connue du temps de l’entre-deux-guerres.

Comment avait-elle réussi à s’extirper de ma mémoire ?

Avait-elle invoqué une formule sortie d’un grimoire ?

 

Ces quelques coups de craie ont ravivé tant de beaux souvenirs,

Que j’ai enfin compris comme il était bon de vivre et d’éprouver du plaisir !

Quelques larmes froides abreuvèrent les tranchées arides de mon visage.

Témoignant ainsi que, malgré toute ma bonne volonté, j’avançais en âge.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada