Archives de tags | temps passé

Dansons avec nos chaînes 

Dansons avec nos chaînes 

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ 
Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dansons avec nos chaînes 

 
Au fil du temps qui passe, 
Il y a une chose que j’ai apprise, 
Une dure leçon pour laquelle j’ai été éprise, 
Une morale que je veux vous dire avant que je trépasse. 

 
J’ai rencontré un grand nombre de gens, 
La plupart ont agi avec moi bien gentiment, 
Bien d’autres ont été parfois méchants ou indifférents, 
Ce qui m’a fait prendre conscience que nous sommes différents. 

 
Combien d’entre nous avons été blessés? 
Combien d’entre nous avons vraiment aimé? 
Aimé sans retour? Aimé sans amour? Aimé sans espoir? 
Que ce soit pour une vie, un jour ou bien une aventure d’un soir? 

 
Nos rêves brisés, nos espoirs détruits et tant de projets de vie! 
Tout ça pour des mots, des gestes qui resteront en nous à l’infini. 
Ce sont là des chaînes lourdes à supporter, à traîner à nos pieds fatigués, 
Alors je vous propose chers amis de ces lointaines contrées de ces lointains pays. 

 
Je vous propose de faire quelques pas devant, quelques pas derrière, 
Et doucement de cesser de revoir ces temps passés de ces «hiers», 
Car que pouvons-nous faire de nos regrets et de nos chagrins? 
Qui disparaissent dès les rayons du soleil au petit matin. 

 
Alors faites comme moi : chantez une chanson! 
Fredonnez un air qui vous fera perdre la raison! 
Dansez maintenant, sans cesse et pour toujours! 
Vous verrez alors votre vie sous un nouveau jour. 

 
De 

 
RollandJr St-Gelais 
Québec (Québec) 
Canada 

Désolé pour mon grand silence

20171129_131004_HDR

 

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais

 

Désolé pour mon grand silence

 

Désolé pour mon grand silence,

Depuis quelques jours et ces nuits perdus,

Car maintenant qui suis-je ? Je ne le sais plus.

Mon âme blessée d’avoir esseulé va vers la démence.

 

Je sais ce qu’être réellement nu,

Ce n’est point cacher ce qui ne doit pas être vu,

C’est de ne pas avoir su garder la chance d’être aimé,

Et de n’avoir point tenu promesse d’entretenir cette amitié.

 

Et pourtant ce que j’aurais jadis donné,

Et pourtant ce que j’aurais jadis fait avec joie,

Car en mon cœur mon amour était juste pour toi,

Mais à quoi bon penser à ces jours de ce temps passé ?

 

Ce qu’il est facile de se découvrir,

Mais quel supplice de simplement s’ouvrir,

S’ouvrir vraiment sans gêne et fausse-pudeur,

Mais pourquoi avoir tardé et gardé en moi cette peur ?

 

Suis-je un être immoral ?

Suis-je un être insensible ?

Pour toi j’aurais fait l’impossible.

Je t’aurais offert les aurores boréales.

 

Je ne sais plus quoi écrire,

J’ignore maintenant quoi te dire,

Si ce n’est  jusqu’à ma mort me maudire,

Aucun mot ne pourra décrire ce que je t’ai fait souffrir.

 

Pourrais-je un jour inventer,

Une machine à remonter ces heures ?

Un baume qui pourra apaiser ta douleur ?

Une formule magique à haute voix réciter ?

 

Et pourtant mes larmes ont coulé,

Car depuis tellement longtemps je t’ai aimée,

De cet amour j’y ai appris la faiblesse de mon humanité,

Voilà pourquoi maintenant j’ai honte de moi en toute vérité.

 

Désolé de n’avoir pas su t’aimer,

Comme il se devait en toute simplicité,

Tu es parmi mes plus beaux souvenirs. Crois-moi !

Ce que les étoiles australes étaient belles au-dessus de toi.

 

Désolé de t’avoir fait pleurer,

Comme j’ai jadis pleuré un certain été,

Car il n’y a rien de pire dans le cœur d’un vivant,

De se savoir être la source véritable de tant de tourments.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Harmonie

v archipov15

Par Vladimir Arkhipov

Harmonie

 

Harmonie de la vie,

Richesse qui n’a pas de prix,

Apportant grande paix de l’esprit,

Et dans notre cœur quelques instants de répit.

 

Harmonie entre deux êtres,

Dans la mer où sous un hêtre,

Dans le silence de la complaisance,

Regard espiègle provenant de notre enfance.

 

Harmonie de ce temps passé !

Que nous vivions avec joie dissimulée,

Sans ces trompettes et ces futiles discours,

Que nous avons maintenant en nos tristes jours.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Source : https://voyageonirique.com/2017/08/25/5182/

Si j’avais des ailes…

New Image 66

Si j’avais des ailes …

 

Ton silence me faire dire ceci,

Et parfois, malgré moi, me fait agir ainsi,

Ton silence me faire écrire simplement cela,

Sur une feuille que le vent finalement emportera.

 

Sous le regard médusé de la foule,

Qui attend béatement que la vague la refoule,

Sur la grève froide par une nuit d’hiver du temps passé,

Ou bien sur la douceur d’une plage par une chaude journée d’été.

 

Que puis-je dire de ton silence ?

Qu’il me rappelle les fantômes de mon enfance ?

Silence qui me transperce au plus profond de mon âme,

Me rappelant cette triste réalité : Je ne suis qu’un homme.

 

Parcourant mers et mondes,

En leur offrant quelques fois ma nudité tant aimée,

Serait-ce pour me perdre d’avantage ou me retrouver ?

Et de par leurs yeux, je me laisse caresser par d’invisibles ondes.

 

J’admire les multiples créations,

Me tenant droit devant elles comme un lampion,

Y admirant avec joie toute leurs perfections

En y cherchant avec crédulité la moindre imperfection.

 

Me souvenant sans cesse avec un sourire,

Cette pensée qui m’accable tel le malin qui prend plaisir,

Qu’il y a autour de mon être voué à une existence temporelle,

Cette chose mystérieuse dont je m’évaderai si j’avais des ailes.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Courage au ventre, rage au cœur !

Wounded-wolf-in-the-winter_1920x1200

Courage au ventre, rage au cœur !

Qu’avez-vous fait à ma terre ?

Qu’avez-vous fait à notre mère ?

Le sol crie vengeance à mes oreilles,

Attendant avec hâte que mon peuple se réveille.

Dans nos veines coule le sang,

Celui de nos ancêtres pour nos enfants,

Dans la profondeur de nos âmes brisées,

S’élèvent les voix de nos aïeux du temps passé.

Ô mon peuple ! Gens d’ici ! Réponds-moi !

Contre l’infâme ennemi d’une seule et même voix.

Ne sens-tu pas monter en toi la fièvre de l’honneur bafouée ?

De notre chair offerte en pâturage pour y être fouettée ?

De mes yeux sortira grande colère,

Afin de faire à ces barbares cette guerre.

De mes dents acérées, davantage je les affuterai,

Et dans la peau de ces belligérants avec délice je les planterai.

Croyez-moi mes frères! Que l’on se tienne pour dit,

Que pour le loup rien n’est aussi sacré que sa patrie.

Devant tous les assauts pernicieux il vaincra ses peurs,

Car en lui réside le courage au ventre et la rage au cœur.

De

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Vestige du temps passé

new-image127

Vestige du temps passé

 

Vestige du temps passé,
Où bien des têtes furent coupées,
De la chasse aux sorcières,
Où naquirent bien des chimères.

 

Témoin d’une époque cruelle,
Envers hélas des femmes bien belles,
par des hommes jaloux,
De ne pouvoir avoir leurs yeux si doux.

 

« Autres époques, autre mœurs » me direz-vous?
« Ho que non chers amis! » Je vous dirais: « Détrompez-vous! »
Les époques passent certes, mais les regards sont semblables,
Les lois sont encore et toujours écrites par des notables.

 

Mes amis! Que vous dirais-je? Mes chéris!
Vivez chaque jour comme si c’était le dernier de votre vie,
Car nul ne sait si demain, que dis-je? l’instant suivant, sera celui de votre trépas.
Festoyez, aimez et chérissez vos proches! Ouvrez envers les plus démunis grand vos bras.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Canaton de Vaud
Suisse