Archives de tags | arts visuels

C’est flatteur…

IMG_20171003_133254_967 (2)

C’est flatteur… 

Bonjour tout le monde,

J’ai le plaisir de vous informer que je serai une fois encore modèle nu pour le département des arts visuels du collège d’enseignement général et professionnel de Sept-Îles vendredi prochain. Sans vouloir me vanter, c’est plaisant de savoir être désiré pour une séance de nudité artistique. C’est tout de même flatteur.

Bonne semaine ! Portez-vous bien !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une activité inattendue

new-image8

Une activité inattendue

Bonjour tout le monde,

J’ai le plaisir de vous annoncer que je serai modèle nu dans le collège que j’ai fréquenté jadis lorsque je vivais au nord du Québec. En effet, j’ai fait mes cours de niveau collégial dans l’établissement communément appelé dans le jargon de l’enseignement du Québec C.E.G.E.P. de Sept-Îles. J’y ai passé trois belles années avant de débuter mon cheminement universitaire à Québec.

Laurence BoulayJe dois ici remercier madame Laurence Boulay, que l’on voit sur la photo ci-jointe, qui y enseigne les arts visuels pour son entière confiance dans mon professionnalisme dans le domaine du modèle nu. C’est à la fois un honneur et un plaisir de poser nu pour son groupe d’étudiants et d’étudiantes. Qui plus est ! Cela va me faire revivre de beaux souvenirs en retournant en quelques occasions dans cette ville où j’y suis né. Il va de soi que des photos seront prises à l’occasion desdites séances pour d’éventuelles publications au sein de mon blogue artistiques. Et, entre vous et moi, quoi de mieux que de retourner dans son patelin où nos racines se trouvent afin de démontrer que parfois, que le dicton voulant que « nul n’est prophète en son pays » soit erroné ?

Lieu ? C.E.G.E.P. de Sept-Îles

Dates ? Les 29 sept. 06 et 20 oct. et 3 novembre 2017

Heures ? De 9h00 à 11h00

Merci de m’avoir lu et à bientôt

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une facette méconnue de la nudité artistique : Être une modèle nue enceinte (Pratique du yoga)

Une facette méconnue de la nudité artistique :
Être une modèle nue enceinte (Pratique du yoga)

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. De mon côté, je suis fier de vous annoncer17904232_1925292107701890_6493016918687049643_n que j’ai fait une très longue promenade au cours de cette après-midi. Raison pour laquelle je n’ai pas rédigé, ni  publié d’article pour aujourd’hui. Profiter du soleil, admirer les différentes beautés féminines et rencontrer des gens intéressants est une denrée rare en ce monde où la possibilité de vivre pleinement sa vie au quotidien n’est pas donnée à tout le monde. Bref, je remercie le ciel pour être né dans un si beau pays qu’est le Canada et de vivre sur ma tendre patrie qu’est le Québec. Je sais bien que je me répète mais, avouons-le, vivre et non pas survivre est une opportunité incroyable de nos jours.

new-image-15À cela s’ajoute la possibilité de vivre une prochaine expérience de modèle nu pour les quatre mois à venir au sein d’un département universitaire qui  se trouve dans la belle ville de Trois-Rivières. Croyez-moi sur parole ! J’ai vraiment hâte de travailler avec tous ces gens, jeunes et moins jeunes, qui tenteront de parfaire leurs connaissances dans le domaine des arts visuels. Toutefois, je dois reconnaître qu’une question est apparue au fil de mes réflexions en cette journée ensoleillée. Hé bien oui, je réfléchis souvent au cours de mes aventures quotidiennes sur les sujets qui pourraient potentiellement vous intéresser. Bref, voici la question : Doit-on avoir un corps parfait pour être modèle nu ou une telle profession est-elle réservées aux personnes ayant un physique impeccable ? Je pourrais aisément partager mon expérience personnelle afin d’infirmer une telle hypothèse. Or, il n’en est rien.

Au lieu de cela, j’ai préféré vous présenter, encore une fois, une vidéo dans laquelle une yogi démontre tout son savoir-faire dans le yoga. Cette yogi a ceci de particulier; elle est enceinte de plusieurs semaines. Son corps transporte deux vies. En premier lieu, la sienne qui nous transmet, entre autre sa passion pour le yoga, et une certaine joie de vivre qui lui est propre. Passion et joie de vivre constituent les fondements majeurs dans ma conception de ce qu’un modèle nu doit posséder. En second lieu, la vie d’un être en devenir qui prend peu à peu forme dans le sein de sa mère. N’est-ce pas ce que les artistes réalisent lorsqu’ils captent sur leurs supports l’instantanéité de la pose ? Mettre sur support de manière à la fois graduelle et avec une grande attention leurs êtres en devenir, leurs progénitures, leurs … enfants en quelque sorte.

Une petite remarque que je dois vous dire avant de vous laisser regarder cette vidéo. J’ai fait quelques recherches sur différents moteurs de recherche sur le web dans le but de trouver des images de modèles nues féminins, notamment enceintes. Malheureusement, les seules photos que j’ai trouvées étaient loin de se qualifier dans le champs artistique. À vrai dire, elles se situent aux antipodes de ce que je voulais découvrir. Inutile de vous expliquer dans tel domaine elles se retrouvent sur le web. N’est-ce pas ?! Dommage car, une fois encore, la nudité est reléguée à la sexualité débridée. 

muse_summoning_artist_to_work_by_jrekas-daih6fqMais, Dieu merci, grâce à la collaboration de mes nombreuses connaissances dans le milieu de la nudité artistique, j’ai pu déniché quelques oeuvres d’arts de qualité tout à fait remarquable. De véritables petits chef-d’oeuvres dignes de mention tellement la recherche de l’excellence y est un point central. J’ai donc décidé de vous en montrer au moins une afin d’étayer mes dires (1). Comme quoi, le concept de la nudité est davantage honorable dans les yeux d’un artiste que ce dont on peut trouver sur le web. C’est là un élément qui me redonne foi en l’être humain. 

Merci infiniment de votre visite.

Bon vendredi !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

(1) http://jrekas.deviantart.com/art/Muse-summoning-artist-to-work-635696342

Bon retour parmi vous

new-image11

Bon retour parmi vous

Bonjour tout le monde,

new-image5J’espère de tout cœur que votre semaine s’est bien déroulé et que vos projets, petits et grands, ont pu se réaliser selon votre bon plaisir. De mon côté, la semaine a été réellement bien au-delà de mes attentes. À vrai dire, je devrais plutôt faire référence aux deux dernières semaines qui se sont écoulées puisque deux séances de nudité artistique ont pu être vécues par votre humble serviteur. Deux séances qui ont eu lieu à Montréal les 15 et 23 février 2017. La première séance fut réalisée dans le cadre d’un cours offert par madame D-H., au sein du département des arts visuels de l’U.Q.A.T.-satellite Montréal où les élèves me firent un accueil vraiment chaleureux. Ce qui a bien entendu facilité mon travail en tant que modèle nu mais aussi mon esprit de créativité lors des nombreuses poses nues que je devais improviser au fil du temps alloué pour chacune d’entre elles.

Je dois vous avouer que j’ai une nette préférence dans le fait de poser nu pour unnew-image3 groupe d’étudiants en arts. Leur ouverture d’esprit, leur recherche d’excellence et leur passion démontrent de manière absolue un véritable amour pour chacune de leurs réalisations. Qui plus est ! Force est d’admettre qu’il s’agit également pour moi de relever un véritable défi à chaque fois que je dépose mon pied sur la balustrade. Que devrais-je leur dire afin de briser ce mur psychologique qui nous sépare ? Quelles poses seraient davantage propice à susciter leur imagination ? Et, un détail d’une importance capitale, quels sont leurs premiers regards ? À la première question, une brève mais amusante présentation de votre humble serviteur suffit pour détendre l’atmosphère. Rien de tel qu’un peu d’humour pour établir une tête de pont vers celui qui a bien voulu se déplacer pour apprendre de ce que l’on désire lui offrir.

new-image4À la question suivante, je vous dirais que l’atmosphère ambiante offre déjà une idée générale des poses susceptibles de plaire à l’ensemble des personnes présentes en salle. il s’agit ici d’être apte à ressentir ce que les autres attendent de moi et ce, sans craindre d’en offrir un peu plus. Mieux vaut un peu trop que pas assez. N’est-ce pas ?! À la dernière question, leurs premiers regards sur mon corps constituent un indice indéniable de ce qu’ils espèrent recevoir de ma part en tant que modèle nu. Comme j’ai déjà mentionné à une charmante journaliste de la région de Québec, je n’exhibe rien, mais je ne cache rien non plus. Chaque pose que je fais peut se définir comme une offrande à leurs yeux afin de les aider à cheminer durant la séance de nudité artistique. Un peu comme une main que je leur tends afin de les aider à cheminer dans le labyrinthe de l’imagination afin qu’ils puissent trouver la lumière de la créativité.

new-image9Un autre événement qui a eu lieu dernièrement fut ma participation en tant que modèle nu pour le prestigieux musée des beaux-arts de Montréal ce jeudi 23 février. Quelle expérience fantastique! Quel honneur d’avoir pu poser nu au sein d’une institution de renommée internationale ! Quelle chance d’y avoir été accompagné par un photographe professionnel, et un ami au grand cœur, qui a accepté de réaliser des photos de qualité exceptionnelle tout au long de cette exercice, avouons-le d’emblée, hors de l’ordinaire. Mais également quel plaisir d’avoir posé nu pour un public averti provenant de champs divers et de classes sociales aux antipodes les unes des autres et même, croyez-le ou non, de différentes appartenance ethniques. C’est ainsi, à titre d’exemple, que j’y ai rencontré des artistes-amateurs, des femmes d’une grande gentillesse, d’origine japonaise. Il va de soi que votre humble serviteur a eu bien des anecdotes assez intéressantes à vous raconter. Toutefois, je me réserve le droit, un peu pour faire durer le plaisir de vous les raconter au fil des futures publications sur mon blogue dédié à mes passions qui sont d’être modèle nu pour des écoles d’arts, la poésie et la photographie.

Je vous promet que les futures publications seront captivantes.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En cette dernière journée de septembre 2016

En cette dernière journée de septembre 2016

Bonjour tout le monde,

dscn1567J’espère que vous allez bien. Pour ma part, j’ai vécu une belle expérience à l’occasion d’un évènement en arts visuels axé sur l’imaginaire et la création intitulé : État d’art 16. Un tel évènement a lieu les 30 septembre et 1er et 2 octobre dans la belle agglomération de Beauport. Une ville vraiment très jolie et qui me fait vraiment plaisir d’y aller lorsque l’occasion se présente. En effet, elle possède un charme tout à fait remarquable digne d’y attirer diverses activités à caractère culturel. Il ne faut donc pas s’étonner qu’un tel évènement ai lieu ce weekend à cet endroit.

Ce qui rend la chose vraiment amusante pour votre humble serviteur, c’est d’y avoir été invité par l’artiste Jérôme Bertrand. Celui-là même qui voilà un peu plus d’une11235251_676422929152119_142811643_o_thumb.jpg année a réalisé une oeuvre originale au sein d’une revue de type dit « underground » connu sous le vocable de U-289 et qui a connu un succès au-delà de ce dont nous, lui et votre humble serviteur, nous attendions. Une série inspirée de la liturgie catholique dite « célébration eucharistique », présentée sous le titre de Sacré-Coeur. Je vous prie de n’y voir aucune intention de notre part de vouloir blasphémer ce rite, ni de nous moquer de la foi chrétienne. Chaque foi, chaque religion et chaque croyance méritent le respect. Un point, c’est tout. D’ailleurs, qui sommes-nous pour juger tout ce qui donne un sens à la vie pour près du trois quart, sinon plus, de l’humanité? Se poser la question, c’est un peu y répondre. N’est-ce pas?!

Bref, j’ai passé une après-midi tout fait extraordinaire où mes yeux ont pu dscn1577contempler de véritables chef-d’oeuvres. Bien entendu que, l’occasion était trop belle pour la laisser passer, j’ai pu discuter avec quelques-uns des artistes qui y ont présenté certaines de leurs réalisations. Des réalisations tout à fait remarquables, faut-il le préciser. Il va de soi que je me suis attardé à faire plus ample connaissance avec mon bon ami Jérôme Bertrand puisque plusieurs de ses oeuvres étaient présentées à son kiosque, mais aussi en certains endroits de la galerie d’arts. Des oeuvres vraiment originales.

Toutefois, j’ai décidé de retranscrire un texte de présentation publié au sein même du magazine vendu pour la modique somme de 2.00$ à l’entrée de la galerie d’art afin de vous permettre d’en apprendre davantage sur cet artiste au grand talent. Je vous souhaite une bonne lecture.

« Originaire de Montréal, Jérôme Bertrand est impliqué dans le développement de l’art imaginaire depuis plusieurs années déjà. Après des études en photographie professionnelle au Collège Dawson, il s’affirme par une production picturale personnelle réalisée à l’acrylique, également dans le créneau de l’art imaginaire.

Les compositions qu’il développe s’inscrivent fréquemment dans des formats verticaux. Les éléments visuels qu’il utilise dialoguent entre les univers organiques et mécaniques et son propos vise la réflexion sur l’emprise sociale qui confronte l’humain et son potentiel créatif de par ses règles sclérosantes et ses dictats régimentés.

Jérôme Bertrand a surtout exposé lors de projets collectifs, au Québec, mais aussi au Pérou, en France et en Allemagne. De plus, il enseigne le dessin aux Ateliers Créations à Montréal depuis 2015. »

Pour en savoir plus ou tout simplement pour admirer ses oeuvres, rendez-vous sur son site web: www.jeromebertrand.com

Voir aussi la page concernant quelques-unes de mes plus belles photos prises à l’occasion de ma visite à cet évènement: https://modelevivantaquebec.com/etat-dart-16-un-evenement-en-arts-visuels-axe-sur-limaginaire-et-la-creation/ 

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada