Archives de tags | leçon

Avant d’en arriver là

Avant d’en arriver là Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par VW1956 Source : https://www.deviantart.com/vw1956/art/another-place-945724937

Avant d’en arriver là

 

Je suis allé me promener,

Dans un cimetière, au risque vous déplaire.

Au beau milieu d’une nuit éclairée par une lune souriante.

Ce qui peut vous paraître une chose tout à fait surprenante.

 

À dire vrai, je me posais mille questions,

À propos de la vie pour éviter de perdre sa raison.

Quoi de plus propice qu’un tel endroit pour comprendre ?

Ce que nous attendons de notre existence sans nous y méprendre ?

 

Combien de ces gens ont-ils cherché l’amour en vain ?

Quel nombre parmi eux a eu la chance de boire du bon vin ?

Alors que d’autres se contentèrent du peu que leur offrait la destinée.

Cuillère de bois, ou argentée, peut tanguer l’équilibre du nouveau-né.

 

J’entends le vent souffler dans la cime des feuillus.

Et qui me fait penser à la respiration de ces chers disparus.

De ces inconnus qui jalonnèrent les rues de tant de villes peuplées,

D’individus qui occupent des emplois souvent mal payés.

 

Je perçois les murmures de ceux qui avaient tant de rêves à accomplir.

Des projets merveilleux qu’ils n’ont pas pu réaliser avant de partir.

D’autres ont fait des exploits formidables dans un silence absolu.

Des riches et des pauvres qui sont désormais, de leur état, dépourvu.

 

J’observe les arbres qui couvrent les pierres tombales de leurs ramures.

Ils les protègent contre l’usure du temps avec une volonté si pure.

Car, il n’y a rien de plus terrible en ce monde voué à la matérialité.

Que d’assister à l’érosion de toutes les formes de spiritualité.

 

Je distingue des mots d’amour qui n’ont jamais été dits,

 Par ces âmes alors qu’elles avaient l’opportunité d’être en vie.

Pourtant, n’est-ce pas ce qui donne aux humains un motif d’exister ?

Quelle tristesse de voir que tant de peuples se sont entretués !

 

Je lis les noms inscrits sur les sépultures,

De ces témoins qui ignorent la crainte de notre futur.

 Ont-ils pu embrasser les êtres qui étaient chers à leurs yeux ?

Est-ce important de le savoir alors qu’ils furent rappelés par les cieux ?

 

Quelle leçon ai-je apprise en cette période d’obscurité ?

Qu’il est impératif de vivre dans la lumière en toute vérité !

Voilà pourquoi mon cœur exulte dès que l’aurore est devant moi.

Ne craignons donc pas de dire notre amour avant d’en arriver là.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un doux abandon

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Un doux abandon

 

Tu es arrivée à l’heure convenue,

Dans tes yeux, je voyais ta hâte d’être nue.

De vivre ensemble ces soirées de domination,

De te faire découvrir sans cesse l’art de la soumission.

 

Une fois installée confortablement,

Sur le tissu qui épouse ton corps délicatement.

Tu réaliseras que tu es devenue l’objet de mes délices.

Celui qui connaîtra de ma fantaisie les plus suaves supplices.

 

Ce rouge écarlate te va si bien.

Il camouflera les mouvements du va-et-vient.

De mes instruments de torture longtemps préparés,

Afin de te prodiguer des coups minutieusement infligés.

 

Les pieds et les mains enchaînés, tu sauras qui est ton maître.

Avec patience, tu saisiras la source de ton âme et de tout ton être.

Par une douleur vive que je te porterai avec amour et attention,

Tu découvriras l’importance de me manifester une véritable dévotion.

 

Ta privation de liberté te mènera vers un labyrinthe mystérieux.

Où tu verras la passion qui se trouve au plus profond de mes yeux.

Cette affection qui te fera comprendre le sens authentique de l’abandon.

Assez discuté ! C’est maintenant le moment de t’enseigner une bonne leçon.

 

J’exige qu’en chaque instant que tu sois docile.

Accorde-moi ta confiance, telle ferait à son père, une fille.

Je te porterai sur une terre fertile que tu n’as jamais explorée.

Un domaine où nous pourrions nous laisser aller jusqu’au soleil levé.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Fascination

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Fascination

 

Je suis réveillé depuis tellement longtemps.

J’ai fait un peu de ménage en prenant mon temps.

Tout en regardant avec admiration ton portrait accroché sur le mur.

Me remémorant la fois où j’avais été impressionné par ton attrait si pur.

 

Nous étions admis dans une école spécialisée en arts visuels.

Des cours de dessin, de peinture et de photo qui mirent ma vie si belle.

À mon grand étonnement, j’étais ravi de te voir assise à mes côtés.

Mes durées d’études ressemblèrent à des parcelles ensoleillées.

 

Puis, contre toute attente, nous devions travailler deux par deux.

Ne sachant trop pourquoi quelque chose nous rendait fort heureux.

Sans le vouloir, j’avais touché ta main en souhaitant prendre mon stylo.

Dès cet instant, en moi est apparu, dans le silence un jour nouveau.

 

Tu avais réagi à ma légère bévue par ton plus beau sourire.

Que ma vie si modeste m’a permis, avec joie, de découvrir !

Le travail accompli avec attention, nous l’avions remis au professeur.

Je t’avais offert de te ramener chez toi vu l’heure tardive et la noirceur.

 

Quelle allégresse en moi quand tu as accepté que je sois avec toi !

Car, sincèrement, je voulais te protéger tel l’aurait fait un roi.

Tu avais depuis le jour de la rentrée conquis mon cœur.

J’étais devenu, en cette occasion, un chevalier sans peur.

 

Au fil des jours et des nuits,

Tu m’as invité à passer un après-midi,

Chez toi, afin de faire plus amples connaissances,

J’imaginais à peine ce que tu m’avais donné comme chance.

 

Or, avant notre rencontre tant entendue, tu m’as conseillé.

Mon vieil appareil-photo apporter pour réaliser quelques clichés.

Sans me douter une seule seconde que j’y trouverais mon plus beau souvenir.

Qui allait devenir une consolation lorsque viendra le moment de vieillir.

 

Après avoir bu un bon café et grignoté quelques biscuits,

Du lustre de ta féminité, sur les films de mon engin, j’ai saisi.

Combien en ai-je pris? Et, à vrai dire, complètement, je m’en fous.

Mais, en ma mémoire, hélas, imparfaite, cet après-midi était si doux.

 

Une fois les études terminées, nous nous sommes avec regret, séparés.

Chacun de notre côté, comme est la vie, nous avons vécu notre destinée.

De tes nouvelles, de temps à autre, j’aurais tellement adoré en recevoir.

Mais, c’est un fait, l’existence humaine est parsemée par d’infinis au revoir.

 

Heureusement, j’ai conservé cet instantané.

Qui, dans mes temps de solitude glaciale, vient rallumer,

Le feu de mon amour pour toi toujours tenu dans le secret de mon cœur.

Et de cette présence bien modeste me rassure, face à la mort, de mes frayeurs.

 

Aurait-il une leçon à tirer de mon histoire ?

Je ne saurais quoi vous dire. Veuillez me croire !

Si, peut-être, en silence, nous nous aimions.

La réalité des choses est une fascination.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Je mets de la couleur dans ma vie

Je mets de la couleur dans ma vie Poème par Rolland Jr St-Gelais Photo par Spitting-to-Winward Source : https://www.deviantart.com/spitting-to-windward/art/Salty-Art-924776457

Je mets de la couleur dans ma vie

 

J’ai pris une grande décision aujourd’hui.

J’ai décidé de tourner la page pour de bon.

Et, de mes erreurs, simplement en tirer une leçon.

Afin de poursuivre mon chemin avant que tout soit fini.

 

D’une main, je tiens mon pinceau.

Et de l’autre, ce qui enjolivera mes journées.

J’enlèverai les nuages sombres de mes idées,

Pour les remplacer par des mots d’amour si beaux.

 

C’est terminé pour moi de vivre dans les jours passés.

Je veux passer à autre chose alors que j’ai encore le temps

Des plus belles couleurs, en moi, je veux peindre indéfiniment.

Je veux découvrir tout ce qui compose cette humanité.

 

Voir avec les yeux de mon cœur rempli d’un grand amour.

Ces gens qui tant bien que mal tentent de survivre

Ces enfants innocents qui désirent simplement vivre.

Faire la rencontre des êtres qui y vivent chaque nuit, chaque jour.

 

Parcourir ces nombreuses routes,

Savourer les fruits cueillis dans les jardins magiques,

Marcher parmi les fleurs aux parfums fantastiques.

Même si, parfois, malgré moi, tout cela me déroute.

 

J’ai choisi mes teintes que je prendrais,

Pour rendre ce monde encore plus merveilleux.

Je changerai absolument tout de la terre jusqu’aux cieux.

Mais, n’ayez crainte, le choix de mes couleurs est déjà fait.

 

Le bleu sera pour les amoureux.

Le rouge sera pour les cœurs brisés.

Le jaune sera pour égayer les gens attristés.

Et toutes les autres seront pour rendre les gens heureux.

 

Je prends l’astre de ma vie entre les mains.

Nul être en ce monde ne me dira quoi faire.

Et menacera mon être de l’enfer imaginaire.

Je fais mes choix qui façonneront mon destin.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Le masque

Le masque Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Samo 19 Source : https://www.deviantart.com/samo19/art/Picassiana-dos-849454733

Le masque

 

Qu’on le veuille ou pas.

Retiens bien ce que je te dis là.

Voilà une grande leçon que je t’enseigne.

Pour être franc, te confier ceci, mon cœur saigne.

 

J’ai voyagé en cent lieux et parcouru mers et océans.

J’ai rencontré tant de gens, des petits comme des grands.

Des croyances diverses qui ont abreuvé tant d’âmes.

Des livres saints pour lesquels furent versées tant de larmes.

 

Des êtres humains à la recherche d’un amour inespéré.

Des gens si éplorés de leurs âmes sœurs, tant cherchées.

Malgré tout le bon vouloir et mes actions pures de ma part,

J’ai dû m’adapter aux dangers avant qu’il soit trop tard.

 

Retiens ceci, mon fils ! Je t’en prie jusqu’à la fin de tes jours.

Que cette leçon te suive maintenant et pour toujours.

Les gens craignent la vérité et s’inclinent devant le mensonge

C’est bien ce que l’histoire enseigne aux sages dans leurs songes.

 

Quoi de mieux pour survivre que se fabriquer un masque ?

Car il y a tellement de gens flatteurs qui racontent leurs frasques.

Évite-les ! Tiens-toi loin d’eux et ne suis pas leurs chemins.

Poursuis ta route en solitaire et accomplis ton destin.

 

Emporte dans ta besace le strict nécessaire

Et face à la vie et à ton existence, cesse de t’en faire.

Sois léger telle une colombe et agile comme l’hirondelle

Ainsi, tu apprécieras chaque journée comme une véritable merveille.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada