Archives

Walk on Wild Side

Walk on Wild Side
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Walk on the Wild Side

Photo by Rick B. and Song by Lou Reed

Holly came from Miami, F.L.A.
Hitch-hiked her way across the U.S.A.
Plucked her eyebrows on the way
Shaved her legs and then he was a she
She says, « Hey babe, take a walk on the wild side »
Said, « Hey honey, take a walk on the wild side »

 

Candy came from out on the island
In the backroom, she was everybody’s darlin’
But she never lost her head
Even when she was givin’ head
She says, « Hey babe, take a walk on the wild side »
Said, « Hey babe, take a walk on the wild side »

 

And the colored girls go
Do-do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do, do

 

Little Joe never once gave it away
Everybody had to pay and pay
A hustle here and a hustle there
New York City is the place where they said
« Hey babe, take a walk on the wild side »
I said, « Hey Joe, take a walk on the wild side »

 

Sugar Plum Fairy came and hit the streets
Lookin’ for soul food and a place to eat
Went to the Apollo
You should have seen him go, go, go
They said, « Hey Sugar, take a walk on the wild side »
I said, « Hey babe, take a walk on the wild side »
Alright, huh

 

Jackie is just speedin’ away
Thought she was James Dean for a day
Then I guess she had to crash
Valium would have helped that bash
She said, « Hey babe, take a walk on the wild side »
I said, « Hey honey, take a walk on the wild side »

 

And the colored girls say
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do
Do, do-do, do-do, do-do-do, do

Alors que ma guitare pleure doucement

Quand ma guitare pleure gentiment.
« While my guitar gently weeps » réalisation photographique par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da inspirée par la chanson éponyme de George Harrison

« While My Guitar Gently Weeps »

 

I look at you all, see the love there that’s sleeping
While my guitar gently weeps
I look at the floor and I see it needs sweeping
Still my guitar gently weeps

 

I don’t know why nobody told you
How to unfold your love
I don’t know how someone controlled you
They bought and sold you

 

I look at the world and I notice it’s turning
While my guitar gently weeps
With every mistake we must surely be learning
Still my guitar gently weeps

 

Well…

 

I don’t know how you were diverted
You were perverted too
I don’t know how you were inverted
No one alerted you

 

I look at you all, see the love there that’s sleeping
I look from the wings at the play you are staging.
While my guitar gently weeps

 

Look at you all
As I’m sitting here doing nothing but aging
Still my guitar gently weeps

Oh, oh
Oh, oh, oh, oh, oh, oh, oh
Oh, oh, oh, oh

Yeah, yeah, yeah, yeah, yeah
Yeah, yeah, yeah, yeah, oh, ooh

Pas pour le moment

91480663_10157345369992523_8044174991777857536_n
Votre humble serviteur : RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Ce n’est pas le moment

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous avez passé une journée du poisson d’avril pas trop ennuyante vu le confinement généralisé tant en Europe qu’en Amérique et dans plusieurs pays. Pour ma part, ce fut assez calme. J’en ai profité pour réaliser quelques petits articles sur mon blogue artistique tout en prenant soin de ma douce princesse Goldy. Et pour être franc avec vous, je préfère occuper mes temps libres à faire ce que j’aime. Ceci inclus notamment la lecture, écouter de la musique et regarder des documentaires sur différents sujets.

J’aurais pu m’enfoncer dans la torpeur et l’oisiveté mais j’ai choisi de me réaliser à travers mes passions qui m’ont permis de grandir tant sur le plan spirituel qu’intellectuel. N’oublions pas que l’un ne va pas sans l’autre. En effet, comme le corps humain a besoin de ses deux jambes pour avancer, de ses deux poumons pour respirer, de ses deux yeux pour voir et de ses deux oreilles pour bien entendre, l’être humain a aussi le besoin de ces deux dimensions complémentaires pour se construire de manière équilibrée. J’ai bien écrit équilibrée car, à l’image d’un funambule perché sur un fil tendu, un débalancement aussi minime soit-il suffi à l’amener dans une exagération telle que son bien-être pourrait être compromis à tout jamais.

Certes, le confinement peut paraître de plus en plus lourd au fil du temps qui passe. Or, justement les grains du sablier du temps passent toujours et sans relâche et ce, quoiqu’il arrive. Voilà donc le bon moment pour renouer avec les êtres qui nous sont chers, à renouer avec des activités peut-être plus sédentaires mais qui resteront accessibles une fois que cette période confinement sera chose du passé. Hé oui! Comme l’ex-Beatles George Harrison chantait si bien dans la chanson intitulée All Things Must Pass. Toutes choses doivent passer car rien n’est éternel.

Le monde que nos lointains ancêtres est à l’opposé de tout ce que nous avons connu depuis les années qui ont suivi la fin du second conflit mondial. Le monde actuel est différent de ce que nous étions habitués de vivre jusqu’à il y a quelques semaines déjà. Et, que nous le voulions ou pas, il sera encore plus différent une fois que cette crise sera terminée.

Sera-t-il meilleur ? Quel tournant aura-t-il pris ? Quels seront les points positifs et négatifs ? Et surtout seront les impacts sur notre quotidien ? Tout ceci dépendra des leçons que nous aurons tirées de cette mésaventure et de notre volonté collective à prendre les choses en main, mais encore plus de nous prendre en main.

Mais pour l’instant, le plus important c’est de ne jamais baisser les bras et de toujours garder la tête haute. Et ce quoiqu’il arrive ! Ce n’est pas le moment de se laisser décourager. Et à vrai dire, gardons espoir puisque plus on éloignera de nous les moments de découragement, plus vite les beaux jours seront de retour.

De grâce, n’abandonnez jamais. Ce n’est pas le moment. Et, entre vous et moi, ce ne sera jamais le moment.

Merci d’avoir pris ce moment pour lire cet article.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Cette incroyable chance

Un véritable chef d'oeuvre artistique
Un véritable chef d’oeuvre artistique réalisé par G.B. d’Allemagne devianArt : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Nimrodel-832694439

Cette incroyable chance

 

En allant me promener,

Je ne pouvais pas me douter,

Que j’allais rencontrer jolie jeune dame,

Qui allait raviver en moi un tel désir tout feu, tout flamme.

 

Me promenant dans les bois,

J’entendis chanter une si douce voix,

Une chanson de romance, une chanson d’amour,

Que je m’en souviendrai, par ses tristes paroles, pour toujours.

 

Guidant mes pas délicatement à travers les buissons,

En essayant faire le moindre des bruits en glissant sur mes talons,

En espérant trouver une réponse simple à cette bien légitime question,

Qui chante ainsi à l’ombre de la forêt verte à m’en faire perdre la raison?

 

Dégageant les quelques branches de l’arbre devant moi avec délicatesse,

Je découvris en plein milieu du lac femme nue belle comme une déesse,

Qui ne s’aperçut point de ma présence en ces lieux si purs,

Était-ce là un signe, ma foi, d’un très bon augure?

 

Par quel destin je me suis retrouvé sur ce chemin?

Un tel atout aurait-il pu avoir lieu au lendemain?

Car quelle incroyable grâce offerte par cette divine féminité,

De pouvoir dans la quiétude du moment présent avec passion l’admirer.

 

Muse en ces bois de la chaude saison estivale,

Trouverais-je un jour une beauté à la vôtre son égale?

Effleurant votre corps de mes yeux stupéfiés par votre élégance,

J’envie votre reflet dans cette eau claire d’avoir cette incroyable chance.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une journée sans

Une journée sans ...
Photo réalisée par mon ami Joel Pèlerin

Une journée sans

Une journée sans un poème, sans une chanson ou sans un sourire, c’est une journée sans soleil, une nuit sans étoiles, une vie sans rêve.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada