Archives

Amour et en amitié

Amour et amitié
Amour et amitié Poème de RollandJr St-Gelais Photo provenant de : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/Img-1a-845785567

Amour comme en amitié

 

Oui, je vieillis,

Car ainsi en est la vie.

Vieillir en beauté et sans chagrin,

Voilà ce que j’ai choisi pour destin.

 

Parfois j’entends des chansons d’enfance,

Encore plus souvent, j’entends celles de mon adolescence.

Je revois les milles coups que j’ai faits à l’insu de mes parents,

Alors qu’ils le savaient comme j’étais parfois un vilain garnement.

 

Oui, je vois quelques fois en pensées.

Celles que j’ai aimées et pour qui j’ai pleurées,

Et que puis-je dire pour celles que j’ai brisé le cœur?

Je leur dédie ce poème composé avec les anges chantant en chœur.

 

La vie se poursuit bien inlassablement,

Les expériences de la vie nous font grandir assurément,

C’est par elles que nous découvrons qui nous sommes bien évidemment.

Et c’est ainsi que nous apprenons à faire face à la vie bien sagement.

 

Le temps est tel le sable du sablier,

Le temps du futur est dans toutes les possibilités,

Car rien en ce monde ne dépend de notre bonne volonté,

Que le temps qui est entre nos mains en amour comme en amitié.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Réservé

Réservé
Avec la participation exceptionnelle du modèle vivant Princess de Québec Poème par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Réservé

 

Ceci est mon jardin secret,

Que vous le vouliez ou pas, c’est ce qui en est,

Il appartient à celle qui aura l’honneur de s’en servir,

S’en servir au gré de son plus grand plaisir.

 

Ce bijou est pour la dame aux doigts de fée,

Une belle dame qui saura avec soin en jouer,

Avec délicatesse pour en extraire la semence,

Par une nuit chaude remplie de romance.

 

Une romance parfumée de mots d’amour illusoire,

Prononcés sous le firmament d’une nuit bien noire,

Cette dame pourrait-elle être l’élue de mon cœur?

Celle qui fera partir loin de moi toutes mes peurs?

 

Illusion de l’amour et de la passion,

Illusion d’une nuit de tendresse ou de domination,

Que choisir entre les baisers des lèvres ou ceux du fouet?

De ces lèvres pulpeuses ou bien celles des lanières fignolées à souhait?

 

Oui, ma chérie! Tout ceci est pour toi.

Pour cette nuit, tu seras ma reine et moi ton roi.

Avec passion, je te couvrirai de mille baisers.

De mes baisers de la tête jusqu’aux pieds.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Son Rosaire

Rosaire
Poème par RollandJr St-Gelais Photo avec la permission de Aakoran Source : https://www.deviantart.com/aakoran/art/Rosary-621958015

Son Rosaire

 

Comme je n’avais rien à faire,

Et que cela ne me convient guère,

J’ai voulu faire le ménage dans mes affaires,

C’est alors que j’ai trouvé quelques souvenirs de ma grand-mère.

 

En ouvrant une vieille valise toute poussiéreuse,

Remplie de choses qui me paraissaient bien mystérieuses,

Des objets d’une autre époque tellement différente de la nôtre,

Dire que de ces nombreux souvenirs mon petit grenier en est l’hôte.

 

Découvrant avec précaution ces objets tel un trésor,

Qui étaient bien plus précieux que de l’argent et de l’or,

Ils témoignèrent de l’expérience d’une dame ayant jadis vécue,

À une époque où les valeurs de la jarretière sont à jamais révolues.

 

J’ai trouvé une photo où elle souriait,

À côté de mon grand-père ! Comme elle l’aimait.

Elle l’aimait encore plus que la prunelle de ses yeux si bleus,

Avant qu’il soit appelé loin à un âge vénérable tout là-haut dans les Cieux.

 

J’ai découvert bien des lettres remplies de mystère,

Des lettres d’amour et de secret échangées pendant la Grande Guerre,

Elle lui annonça qu’elle allait bientôt avoir leur premier enfant,

Mon père qui sera le présage de nombreux descendants.

 

J’ai trouvé des vieux livres écrits en une langue inconnue,

Je me suis dit qu’il est fort possible qu’elle seule les avait lus,

Sa robe de noces était toute pliée tout au fond avec grand soin,

Comme disait ma mère elle seule savait le faire avec ses délicates mains.

 

De tout ce que j’ai pu en cette valise trouvé,

Une seule à mes yeux et en mon cœur pouvait vraiment compter,

Ce fut ce chapelet de noir et d’argent avec lequel elle récitait ses prières,

De ce Credo, ces Ave Maria et Noster Pater quand elle disait son Rosaire.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Solo

Solo
« Solo » réalisation photographique par G.B. d’Allemagne Instagram gb62da

Solo

 

Voilà plusieurs jours que je n’ai plus de tes nouvelles,

Toi, celle que j’aime de tout mon cœur, ô ma toute belle.

Sans toi, mon existence n’est vraiment plus la même.

Quelle chanson puis-je composer sans celle que j’aime?

 

Allant ici et là dans mon humble appartement,

Faisant les cent pas depuis ce confinement,

Cherchant quoi faire de mes dix doigts,

En pensant sans cesse à toi.

 

Me remémorant nos moments de bonheur,

Lorsque je jouais quelques notes de guitare,

Ces notes voguant sur leurs ondes la nuit noire,

Tout en te donnant un air de si belle humeur.

 

Je me rappelle cet instant que je voulais immortaliser,

Prenant de ma main tremblotante mon appareil-photo,

Si soucieux de rendre perpétuel ce moment si beau,

Sans dire un mot, avec précaution, je t’ai photographiée.

 

Légèrement éclairée par le clair de lune,

Je pouvais contempler tes courbes telles des dunes,

Envier pour un moment ma guitare entre tes mains,

Même si je savais que nous ferions l’amour jusqu’au matin.

 

Mais maintenant que puis-je faire ?

De cette vie en solo, de ce drôle d’enfer,

Dieu merci ! J’ai retrouvé ce doux souvenir,

Que je colle sur mon cœur avec un grand soupir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Et de tes berceuses …

Et de tes berceuses
Photographer: Marc Brosius Model is JenovaxLilith on DeviantArt Avec la permission de JenovaxLilith. https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/lullabies-822301072

Et de tes berceuses …

 

Dans la noirceur de ma chambre,

Peinte à la couleur d’ambre,

Je me suis mise à danser,

Pour me réconforter.

 

De ces nouvelles d’hier,

De mes craintes imaginaires,

De ces rumeurs face à la guerre,

Où était parti depuis longtemps mon père.

 

Doucement sur la pointe des pieds,

Vers mon vieux tourne-disque je suis allé,

Pour y faire jouer quelques chansons de mon enfance,

Afin que je puisse me sortir de ma douleur et de ma démence.

 

Dès les premières notes entendues,

Bien lentement, avec délice, je me suis détendue.

Sans aucune retenue et sans gêne, je me suis dévêtue.

Avec un étourdissement libérateur, je me suis retrouvée nue.

 

Sois courageuse ma fille !

Mon tendre père me répétait-il.

Je reviendrai solennellement je te le promets,

Mais, voilà qu’en dépit de tout et malgré lui, le mal est fait.

 

Jamais plus je ne sentirais ses vigoureux bras,

Me serrer délicatement quand j’en ressentais le besoin,

Lui seul savait me consoler et me traiter aux petits soins,

Depuis qu’une balle ennemie l’a tué, je sais qu’il ne reviendra pas.

 

Pour toi papa cette danse je ferai,

Pour toi papa une dernière fois je sourirai,

En revoyant les beaux souvenirs que tu m’as laissés,

En revoyant tous ces beaux pays que nous avons visités.

 

De tes leçons de vie, je m’en souviendrai.

De tes aventures que tu me racontas pour m’endormir.

Je les raconterai à mes enfants comme mes plus beaux souvenirs,

Et de tes berceuses que tu me chantas, avec grande tristesse, je fredonnerai.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada