Archives

Douleur

20171130_140248

Douleur

Il  fait encore nuit
Et mon coeur languit
Tant de questions sans fin
Qui me laissent sur ma faim.

 

Pourquoi?
Ai-je tendance à blesser
Toutes celles qui m’ont aimé?
Pourquoi suis-je ainsi ? Oui, moi.

 

Pourquoi tant de peine ai-je causée?
À ces femmes que j’ai pourtant adorées?
Tant de beaux souvenirs et des rires,
Mais des chagrins et des larmes pour finir?

 

Autour de moi, c’est le noir.
En moi s’installent sombres pensées
j’ignore où aller quelle est ma destiné.
Ma tristesse, je dois jusqu’à la fin la boire.

 

Tristesse que je dois vivre
Voici mon lot si je veux survivre
Mais ce que ça fait mal de ne pouvoir rien faire
De voir celle que l’on a aimée vivre cet enfer.

 

Bien des mots sont inutiles
Bien des gestes sont futiles
Voilà la peine qui m’envahit
Et depuis ce jour fatidique tout est gris.

 

Pourtant, j’aurais donné ma vie
Maintenant à quoi bon tant de regret?
Pour tout ce que j’ai dit, écrit et fait.
C’est le boulet au pied que je trainerai jusqu’à ce que ma vie soit finie.

 

Il n’y a aucun tourment aussi pire
Que de voir celles que l’on a aimées souffrir
L’encre de la nuit est bien présent dans mon coeur
En cet instant où rien ne guérit en mon âme cette douleur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

À l’approche de l’Immaculée-Conception

 

Ave Maria

Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap

 

À l’approche de l’Immaculée-Conception

( Le 8 décembre 2017 )

 

Ave Maria
Gratia plena
Maria Gratia plena
Maria Gratia plena

Ave, Ave Dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus
Et benedictus,
Benedictus fructos ventris tui,
Tui Jesus

Ave Maria
Ave Maria
Gratia plena
Maria Gratia plena
Maria Gratia plena

Ave, Ave Dominus, dominus tecum
Benedicta tu in mulieribus
Et benedictus,
Benedictus fructos ventris tui,
Tui Jesus

Ave Maria
Ave Maria

 

Homme sans visage

20171129_153609-1

Homme sans visage

Homme nu devant cette foule

Qui m’accable sans dire ces mots

De ces blessures et de tous ces maux

Mais, qui suis-je ? Une vague sur la houle ?

Je n’ai point bougé

Je n’ai point accusé

Je voulais simplement aimer

Je souhaitais avec mon coeur être aimé

Je ne vous ai rien caché

Ni mes faiblesses ni ma virilité

Vous avez touché mon coeur de jeunesse

Même s’il se trouve dans un corps tourné vers la vieillesse.

Un corps différent

Avec une âme à tous vents

Poursuivant sa route coûte que coûte

Malgré ses questions et toutes ses doutes.

Pour me protéger de vos méchancetés

Bien des sortilèges sombres je vous aurais jetés

Mais sachant vivre pour l’amour et loin des mauvais présages

J’ai décidé d’être heureux loin des regards en étant sans visage.

De

RollandJr St Gelais

Québec (Québec)

Canada

Des mains féminines

 

20171122_210430

 

Modèle nu ? RollandJr St-Gelais  Lieu ? Liveart de Montréal

 

 

Des mains féminines

Bonjour tout le monde,

Comment se passe votre dernière semaine de novembre ? Pour ma20171122_202348 part, je dois reconnaître que tout va à merveille. En effet, je constate avec un immense plaisir que ce mois a été rempli de belles expériences vécues en tant modèle nu pour des écoles d’arts tant sur la lointaine côte-nord, plus précisément à Sept-Îles, que dans la métropole du Québec, c’est-à-dire Montréal. Un des éléments qui a rendu mes séjours réellement satisfaisant est sans contredit la rencontre de gens extraordinaires. Des gens avec qui j’ai pu partager des idées sur de nombreux sujets et qui sont souvent originaires de pays où la culture y occupe une place centrale.

Toutefois, un autre élément qui m’a agréablement étonné, c’est de constater jusqu’à tel point mon physique, lequel est loin de constituer un handicap quelconque à mes yeux, semble être perçu de manière fort éloquente de la part des artistes féminines. Une perception de la réalité qui est vécue avec une touche qui m’est tout particulièrement satisfaisante. En effet, la vision semble non pas sublimer mon handicap mais plutôt à le juxtaposer de façon à y trouver une harmonie.

20171122_210257Ceci peut vous paraître étrange, mais j’ai vraiment aimé vivre cette expérience de modèle nu devant un groupe composé presque exclusivement de femmes, de surcroît fort jolies, qui ont su apprivoiser leurs regards face à un homme possédant des attributs physiques quelque peu hors de l’ordinaire. Qui plus est ! Le dialogue qu’elles et votre humble serviteur avions eu a favorisé une compréhension mutuelle de nos attentes. À cela vient s’ajouter la participation active d’une amie, une femme de grande beauté, non seulement en tant qu’aide personnelle, et photographe attitrée pour les photos qui agrémentent les articles concernant ladite séance, mais aussi en tant que modèle nue à l’occasion de certaines poses réalisées en duo.

Bref, le mois de novembre est jusqu’à maintenant l’un des plus productifs de l’année en cours. Mais, ce n’est pas terminé puisque je serai à Trois-Rivières ce mercredi pour une autre séance de nudité artistique. Là aussi, je serai accompagné par une charmante jeune dame.

C’est à suivre …

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Savoir se donner

20171110_105039 (3)

Savoir se donner

(En reprise)

Bonjour tout le monde,

J’espère que votre semaine s’est bien passée. Pour ma part, tout va bien même si quelques petites situations fort désagréables m’arrivent ces derniers jours. Quoiqu’il en soit, je garde le cap sur la voie du beau, du bien et du bon en mettant de côté les choses futiles de la vie. Est-ce là une réflexion sur mon expérience personnelle face à mon destin ? C’est fort possible.

Cependant le fait de vivre mes séances de nudité artistique, sans omettre la composition de mes poèmes et la réalisation de photos prises au cours desdites séances ou bien selon les circonstances qui s’y prêtent, constitue sans aucun doute une source de plaisir qui permet à votre humble serviteur de faire confiance à la vie. Or, faire confiance à la vie c’est aussi savoir se donner dans ce que l’on fait et, sous un autre ordre d’idées, se donner à ceux et à celles que nous rencontrons dans la vie. Attention ! Je ne dis pas se donner aveuglément, mais d’adapter notre don de soi aux contextes qui lui sont rattachés. Et vous savez aussi bien que moi que les contextes peuvent apparaître, un peu à l’image des grains de sable sur la plage, quasi infinis.

Pour ce qui du don de soi lors d’une séance de nudité artistique, je dois avouer que plusieurs éléments y sont d’une importance capitale. Pour alléger le présent article, j’ai décidé après mûres réflexions, de circonscrire ces éléments au nombre de trois. Trois éléments qui étrangement ont été inspirés de la doctrine fondamentale de la foi chrétienne à savoir la sainte trinité. Trois éléments à la fois indépendants et différents l’un de l’autre mais dont d’autres objets de réflexion viennent les enrichir. Vous conviendrez qu’une telle présentation ressemble de près à un cours de théologie. Il ne faut pas s’en étonner puisque l’une de mes quatre formations universitaires est justement … la théologie chrétienne, notamment catholique, au sein de l’université Laval de Québec.

Tout d’abord, se donner c’est avant tout chose … être authentique, c’est à dire être vrai en chaque instant des poses choisies, analysées et choisies devant un groupe. Par exemple, le fait d’être un homme ne pourra jamais être camouflé d’une manière ou d’une autre pour la simple raison que je suis totalement nu avec tout ce que cela inclut dans la masculinité et même, en certaines occasions la virilité. Ici, le sens professionnel est d’une rigueur absolue.

Ensuite, me donner implique la capacité d’accepter que l’autre soit aussi authentique dans sa vision de mon corps, de mes forces et de mes faiblesses et d’y trouver des richesses jusque-là insoupçonnées. Cela peut quelques fois m’étonner mais aussi, bien que cela soit rarissime, me choquer. Bref, je ne peux en aucun temps condamner l’autre sur sa vision puisqu’il en est l’unique propriétaire et, fait à retenir, je lui ai donné librement accès à mon corps nu. Autrement dit, vous êtes responsable de ce que vous y voyez avec vos yeux alors que je suis responsable de ce que je présente. Un point, c’est tout.

Enfin, se donner c’est de prendre conscience que l’on ne pourra en aucun temps revenir en arrière une fois l’oeuvre réalisée. Ce qui est fait l’a été une fois pour toutes. Le plomb qui a servi à dessiner ne pourra pas être extrait du papier ayant servi à supporter dans le temps le personnage sur le tableau. Ce qui est d’autant plus le cas une fois l’oeuvre signée par l’auteur. Ici, l’acceptation du fait accompli est une preuve de maturité tant chez le modèle nu que chez l’artiste. Une maturité qui se construit au fil du temps, des nombreuses séances et des partages entre les personnes concernées. À titre d’exemple, je suis toujours quelque peu étonné lorsque je regarde l’oeuvre qui est présentée ci-dessus car, bien que l’artiste en herbe a voulu bien faire en réalisant son dessin. Il a simplement perçu mon corps, ma nudité et ma situation physique, avouons-le peu commune, selon ses perceptions de ces réalités. Plusieurs de mes amis et connaissances y ont vu un corps alors que d’autres, votre humble serviteur inclus, y ont découvert totalement autre chose.

En résumé, se donner est subséquemment une question de don et de se don-né , voir ici naître aux yeux de l’autre, et d’éternité. On se donne librement pour renaître sous des formes souvent au diapason de ce qu’on s’est construit de notre propre image corporelle. On se donne aussi pour permettre, sait-on jamais, aux générations suivantes de connaître une partie, souvent minime, de soi. Qui plus est! Une telle partie a pris forme dans la formulation de la réalité d’un artiste professionnel ou amateur. Trois éléments indépendants mais tellement complémentaires qu’ils forment une seule entité.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Provocation ?

 

23472798_1656988344357681_281564442138029974_n

Oeuvre réalisée par madame Anna Spanu

 

Provocation ?

 » Les plus grandes oeuvres ont souvent choqué les âmes sensibles. Ce qui leur donne une certaine saveur. Personnellement, cette oeuvre de madame Anna Spanu  me plait beaucoup. « 

de

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Que lisez-vous?

20171113_092938_HDR~2

Que lisez-vous?

 

Pardonnez-moi !
Dites-moi, que lisez vous ?
Est-ce un roman rempli de remous ?
Un récit mirifique aux mille joies ?

 

Quoi de plus merveilleux ?
Qu’un livre surtout quand il est vieux.
Pour passer le temps avant qu’il nous dépasse,
Et de cette vie à l’autre plus vite qu’on le croit on en trépasse.

 

Je ne voulais pas vous déranger,
Simplement savoir ce que vous lisez,
Car, voyez-vous?, les livres sont parmi mes fidèles amis.
Ceux qui me consolèrent de mes peines en cette vie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Escoumins (Québec)
Canada