Archives

La représentation des parties intimes de l’homme dans  l’art du nu.

33618947_453195435109944_7603396147595444224_n

Superbe dessin réalisé par Caroline Bertrand

La représentation des parties intimes de l’homme dans  l’art du nu.

 

Bonjour tout le monde,

33216395_10155702059692523_8022819989180383232_o (1)Je suis encore dans la belle ville de  Matane en Gaspésie où je profite de la beauté des lieux. Ce qui ne  m’empêche pas de poursuivre mes publications au  sein de mon blogue consacré à la  poésie, à la photographie et, surtout, à  la nudité artistique. Par ailleurs, étant membre d’un groupe artistique sur Facebook, il m’arrive souvent de faire des découvertes forts étonnantes lesquelles apportent  un questionnement notable pour votre  humble serviteur. Oui, il m’arrive parfois de  réfléchir sur  des aspects très souvent inédits propres à ce domaine qui me passionne. Par exemple, quelle est donc la représentation des parties intimes de l’homme dans l’art du nu ?

Comme vous pouvez le remarquer, un tel dessin est tout simplement magnifique. Il est une  preuve indéniable d’un travail hors pairs et d’un grand talent chez l’artiste. Cela m’a tout de même incité à poser une simple et délicate question : pourquoi a-t-on cette tendance à camoufler les parties intimes de l’homme nu? Personnellement, je trouve cette réalité du corps de l’homme aussi belle et digne d’intérêt que tout le reste de son corps.(1) 

Mon bon ami Noble Roro de la France m’a répondu en ces termes : « Je suis assez d’accord avec toi, je ne comprend pas pourquoi il faille toujours le cacher, et même déjà aussi devoir le raccourcir lorsque il est normal. Et puis ma grande question c’est pourquoi ne voit-on pas plus de nus masculins car certes les femmes sont magnifiques mais les hommes le sont aussi, un petit geste mesdames les artistes ! »

Mais qu’elle est l’opinion de la principale intéressée ? Je lui ai donc posé la question et l’élaboration de sa réponse m’a beaucoup plu. C’est ainsi que selon elle « … les parties masculines sont rarement représentées directement. L’oeuvre précédente se veut simplement évocatrice mais je crois qu’une oeuvre ou le sexe de l’homme est directement représenté nous livre une partie très intime rarement révélée… à la fois tendresse et puissance.»

Toujours selon Caroline Bertrand, « Pour ce qui est de mon envie de la place des parties intimes dans l’ art, la création va souvent avec l’inspiration, le beau, le désir alors pour une femme le corps d’un homme est attirant, que ce soit pour sa force, sa douceur, son abandon. La représentation doit porter en elle ce respect si j’ose dire, respect du beau, respect de la confiance que l’on nous livre en nous présentant ce qu’il a de plus intime et authentique.»

33522095_10210838059297917_7078729711584542720_oFinalement, et pour conclure  mon article, je dois  avouer qu’en ce qui me concerne, lorsque je pose nu pour des écoles d’art et des ateliers, il me fait un devoir de ne jamais cacher mes parties intimes. Qui plus est ! Il m’est déjà arrivé, de manière rarissime et involontaire, d’y avoir des vibrations lesquelles annoncèrent une érection durant la pose. Cela a été grandement apprécié des artistes présents en salle et ce pour deux raisons principales. En premier lieu, cela leur a permis de prendre conscience de la vitalité qui habitait en moi. En second lieu, cela avait démontré mon aisance face à ma nudité sans gêne mais avec un respect profond pour ce que je suis. Un être humain pleinement masculin et viril.(2)

Merci de m’avoir lu et grande reconnaissance aux artistes qui ont bien voulu partager leurs opinions sur un tel sujet.

RollandJr St-Gelais

Matane (Québec)

Canada

(1) Cette idée est d’ailleurs partagée par Monika Gailloux. (2) Magnifique dessin d’un homme nu où les parties intimes y sont représentées en toute simplicité.  L’auteur est Monika Gailloux.

Répondez-moi …

Répondez-moi …

IMG_20180511_043005_303

Question posée par votre humble serviteur:

RollandJr St-Gelais de Québec

Il faut parfois de l’audace

are_you_serious__by_rickb500-dawofjr

« Marmor, tu es si magnifique. » Toutes les photos présentées dans cet article sont de mon ami et collaborateur RickB. photographe. Lien DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Livre portfolio de Marmor : https://www.deviantart.com/tag/marmorbook?offset=2

 

Avis aux intéressés ! Pour acheter un exemplaire du livre de Marmor, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de 

 

Il faut parfois de l’audace

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout va bien pour vous en ce début de semaine. Pour ma part, je dois dire que la vie est magnifique surtout que nous avons enfin une réelle température digne du printemps et ce, après avoir connu quelques jours de grand froid. Fait intéressant à noter ! La ville de Sept-Îles située sur la côte-nord, où naquit votre humble serviteur le 24 mai 1962, a reçu des précipitations sous forme de neige ce samedi 5 mai. Fort heureusement que les gens de l’endroit y sont habitués. Et oui ! Il faut parfois que mère Nature ait de l’audace pour nous faire découvrir, ou redécouvrir selon le cas échéant, les merveilles de notre hiver tout blanc même si on y s’attendait pas.

marmor___the_book_by_rickb500-d8gos78En parlant d’audace, je tiens à rendre hommage au sein de ce présent article à la fois au photographe et à son modèle, tous les deux vivant en Allemagne, avec qui je communique de manière assidue depuis maintenant plusieurs années. À vrai dire je suis littéralement tombé en amour avec l’immense talent que Rick B. et son modèle connu sous le pseudonyme de Marmor, possèdent dans le domaine de la nudité artistique avec parfois un soupçon d’érotisme lequel n’a strictement rien de pornographique. Je suis impressionné par l’aisance avec laquelle le photographe manipule sa caméra afin d’une part, de saisir l’instantanéité du moment et d’autre part, les différents angles avec lesquels la modèle nue est découverte.

Ici deux aspects doivent être expliqués pourun peu daudace 1 comprendre l’importance de tels clichés. En premier lieu, l’instantanéité est le facteur fondamental de la réussite d’une telle prise photographique. On peut prendre n’importe quelle position, en n’importe quel lieu et n’importe quand, cela ne servira à rien si la volonté de trouver le moment précis où l’âme se manifeste par une quelconque expression tant faciale que corporelle, et même les deux à la fois si cela s’avère être possible. Ici, la manifestation est la pierre d’angle sur laquelle se base toute la séance de nudité artistique voir érotique dans certains cas. En second lieu, la découverte du modèle nue doit se faire de manière à la fois provocante et avec une certaine pudeur. C’est là tout un défi pour le photographe, vous en conviendrez. N’est-ce pas ?!

2014_11_01_martyna_p2809_02_bw_by_rickb500-dcaohf1Mais, par quels moyens un photographe peut-il accomplir un tel exploit ? Voici une question qui mérite une réponse claire et précise. C’est justement par l’utilisation d’un jeu d’ombre et de lumière qu’il est tout à fait possible, et parfois contre toute attente, que provocation et pudeur, deux réalités que nous pouvons placées au diapason l’une de l’autre, puissent se joindre en un point précis appelé l’excellence. Dans le cas qui m’intéresse, force est d’admettre que l’utilisation d’ombre et de lumière favorise une harmonie entre les différents angles à laquelle la magnifique modèle nue, la charmante Marmor, nous est présentée.

Un fait demeure et que je ne peux nier : cette photo est très explicite car une partie de son anatomie est dévoilée sans ambiguïté. Or, la primauté du noir & blanc dans un tel type de photo favorise davantage l’importance du jeu de l’ombre et de lumière. Ce qui rend toutes les lettres de noblesse à cette photo.

Cela aurait-il été envisageable dans le cas où elle aurait été réalisée en format couleurs ? Peut-être bien que si comme peut-être bien que non. Personnellement, j’opterais pour le second choix vu le caractère hautement explicite de la photo. Un caractère qui n’enlève rien au professionnalisme tant du photographe qu’à son modèle. Bien au contraire ! Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada 

Un sujet tout à fait spécial : Être une strip-teaseuse

31773173_1621564814624923_4346547624136933376_n

 

Avec la permission de Sugar Pamela de la France

 

Un sujet tout à fait spécial : Être une strip-teaseuse

Bonjour tout le monde,

31403703_10155647224112523_8906807323364687872_oJ’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que les jours printaniers vous réchauffent après avoir passé les longs mois d’hiver. De mon côté, je ne peux pas dire que le temps est au beau fixe puisque dame nature semble vouloir nous faire vivre milles caprices. En effet, après quelques jours de répit où le soleil se pointa le bout de son nez bien timidement, nous voilà au prise avec une vague de froid quasi-sibérien. C’est du jamais vu depuis que votre humble serviteur vit dans la belle ville de Québec. Ce qui fera exactement 20 ans le 1er juillet prochain.

Une telle situation ne m’empêche aucunement de rédiger des articlesIMG_20180419_093920 que ce soit sous formes de poésie ou bien d’essai au sein de mon blogue. Toutefois, force est d’admettre que les entrevues ont été jusqu’à maintenant rarissimes tout au long de mes publications. Quelles en seraient les raisons ? Peur du refus ? Crainte de voir le nom des personnes interviewées terni à jamais ? Un tel élément est très important surtout si l’on tient compte de toutes les fausses images véhiculées dans nos sociétés actuelles à l’égard de la nudité artistique ou érotique. Comment allais-je réussir à dénicher cette perle rare qui accepterait, sans pression de ma part, de collaborer à une entrevue sur le monde d’une nudité à mi-chemin entre l’art et l’érotisme ? Or, c’est avec une chance inouïe et avec de la persévérance que votre humble serviteur a pu trouver une telle perle au sein même de mes amies et modèles nues sur le réseau social Facebook.

C’est ainsi qu’une amie sur Facebook elle-même strip-teaseuse a accepté de répondre à l’ensemble de mes questions lesquelles furent longuement analysées afin de garder une ligne de conduite propre à la nudité de manière saine et honorable. En effet, la ligne est d’une extrême minceur entre la présentation noble et un voyeurisme. Il n’était pas question d’entrer dans ce jeu afin de préserver la pureté artistique si particulier à mon blogue artistique qui est, selon bien des personnes, un véritable joyau sur le web.

31681598_1618648754916529_8395882510663286784_nVoilà que Sugar Pamela, son nom d’artiste, se prêta avec une amabilité à mon endroit. Tout d’abord, je vous dirais qu’elle a su garder une articulation très prononcée sur chacun des thèmes que nous avons discutés. Une articulation qui prouve de manière indéniable qu’elle est à la fois une femme très intelligente et qui sait ce qu’elle fait et surtout qu’elle sait ce qu’elle ne fera jamais dans un corps de métier où abondent les pires préjugés envers ceux et celles qui le pratiquent. C’est ainsi qu’il est impératif à ses yeux de garder un contrôle absolu sur tout ce qu’elle fait lors de ses prestations. Il n’est nullement question pour elle de se laisser prendre en photos pendant qu’elle pose nue sur scène. D’autant plus que tout peut arriver dans ce milieu et que, fait important à retenir, sa mère est la seule à connaître sa véritable profession.

Ensuite, rien est laissé au hasard pour élaborer ses nombreuses31789479_1621564811291590_6668655751809990656_n chorégraphiques sur la balustrade. Voilà pourquoi il lui est impératif de posséder une santé quasi à toute épreuve pour éviter l’apparition de blessures causées par des accidents. De plus, elle met en pratique ce dicton “un esprit sain dans un corps sain.” Drogue ? Alcool ? Produits néfastes pour la santé tant de l’âme que du physique ? Elle leur a fermé la porte depuis belle lurette. Enfin, tout ce qui doit être fait pour conserver une bonne santé corporelle est réalisé de manière méticuleuse. C’est ainsi que manger sereinement va de soi tout en ayant un souci de son hygiène personnel. Ce qui inclus dans le cas présent épilation et douches régulières.

N’allez pas croire qu’elle ignore ce qu’est la pudeur. En effet, ce n’est pas le fait d’être nue qui lui importe vraiment mais davantage cette sensation de liberté inhérente à la danse mais avec ce petit cachet propre à la nudité. Elle sait très bien de quoi elle parle puisqu’elle danse nue depuis maintenant six ans alors qu’elle avait auparavant débuté dans le domaine du modèle. Par ailleurs, et je peux très bien comprendre son point-de-vue, il lui a été aisé de percer dans le domaine du nu puisqu’une fois la barrière détruite, le reste vient tout seul. Attention ! Il s’agit ici de la recherche de l’excellence en tout temps et en chaque prestation. Autrement dit, la gêne et le manque de pudeur n’ont pas de place dans un tel milieu.

31900462_1621566714624733_961865528031313920_nElle m’a avoué que son plus grand désir serait de rencontrer d’autres strip-teaseuses afin d’une part, se familiariser avec ce que l’on nomme dans le jargon du milieu de “Dance Pole” qui est loin d’être une pratique facile pour toute néophyte et, d’autre part, de trouver des trucs pour se perfectionner sur scène.  Hé oui ! Le sérieux est sans aucun doute une pierre angulaire si on souhaite faire sa marque dans ce domaine. Il va de soi qu’elle a au plus profond d’elle-même de nombreux rêves qu’elle souhaite réaliser au cours de sa vie. Des rêves dont elle désire garder le tout dans le secret de son coeur. Choix que je respecte avec grand plaisir. C’est la moindre des choses. N’est-ce pas ?!

Je termine le présent article en offrant un sincère remerciement à Sugar Pamela pour avoir accepté de collaborer en répondant si généreusement à mes questions. Et merci à chacun et chacune d’entre vous de suivre mon blogue de manière assidue.

Je vous aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Poser nu dans la neige : Quel défi à peine imaginable !

helen369_by_halfford-dc8bmp1

 

Avec la permission de mon collaborateur Halfford de Moscou

 

Poser nu dans la neige :

Quel défi à peine imaginable !

Bonjour tout le monde,

Je vous écris en ce moment même de mon beau coin de pays lequel semble être encore sous l’emprise de l’hiver malgré le passage du printemps et de l’heure d’été. Cela peut affecter plusieurs de mes compatriotes et, fort possiblement, certains d’entre vous qui vivez en terres proches de la nordicité canadienne. Souvenez-vous que plusieurs de mes abonnés vivent en des pays européens ressemblant plus ou moins au Canada en terme de climat

Quoique il en soit, je désire aujourd’hui parler d’unehelen343_by_halfford-dc6yp49 problématique assez rarissime dans le domaine de la nudité artistique: Quel défi à peine imaginable que de poser nu dans la neige ! En effet, plusieurs des séances de nudité artistique sont réalisées dans un cadre que je qualifierais “ d’intérieur ”. Ce qui est tout à fait normal puisque d’une part, les capacités de créativité sont facilitées par toute une gamme de techniques propres aux studios et d’autre part, les facteurs climatiques sont loin d’être négligées. Par les facteurs climatiques, je fais référence en particulier aux intempéries, à la chaleur écrasante ou dans le cas contraire un froid quasi sibérien. Il va de soi que bien d’autres facteurs peuvent s’ajouter mais étant donné l’espace que je m’alloue dans mon présent article, il m’apparaît futile d’en énumérer davantage.

helen361_by_halfford-dc7xsl9Malgré les problématiques inhérentes à des séances de nudité artistique réalisées à l’extérieur, notamment en période hivernale, les résultats peuvent être fort intéressants. Par ailleurs, et je le prends à titre d’exemple, un de mes corresponds du site DeviantArt et qui vit en Russie réalise de manière occasionnelle des séances photos de modèles russes. Ce qui est intéressant ici c’est, outre le fait que l’hiver russe et l’hiver canadien se ressemble à tous points, que plusieurs de ses séances eurent lieu à l’extérieur. Des séances qui ont été faites possiblement avec des modèles non professionnelles mais qui ont eu le courage de relever le défi de poser nu dans la neige. Personnellement, je n’ose à peine imaginer le contexte, peut-être cocasse, dans lequel le tout s’est déroulé.

N’allez pas croire que je n’ai jamais réalisé de séanceshelen360_by_halfford-dc7xsjg vécues à l’extérieur. Bien au contraire ! Les séances que j’ai vécues sont parmi mes expériences les plus appréciées par votre humble serviteur. Et pour cause puisque plusieurs de mes poèmes les plus beaux ont été composés à la suite desdites séances. Il va de soi qu’advenant le cas où une séance de nudité artistique aurait lieu en période hivernale, notre hiver est particulièrement long au Québec, j’ai l’intention de composer des poèmes et de rédiger quelques articles sur une telle expérience au sein de mon blogue. Par ailleurs, un tel projet est en discussion avec une photographe du nord de Montréal. Cependant, vu la température sibérienne sévissant actuellement au Québec, on va entendre encore un peu. C’est plus prudent pour ma santé et mes …. fesses.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Une des raisons d’aimer Nadeshicon

IMG_20180408_101118-COLLAGE

Une des raisons d’aimer Nadeshicon

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous en cette journée ? Quelles sont vos occupations ? Pour ma part, je vais merveilleusement bien. En effet, le weekend dernier a été l’occasion de rencontrer des gens fort sympathiques durant la convention du Nadeshicon. Une convention riche en couleurs et en créativités.

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-YIl va de soi, et vous le savez déjà, qu’un tel événement a pour thème principal les arts japonais. Des arts qui remontent à des temps fort anciens, ayant traversé bien des époques, mais qui sont aussi présents à l’aube du XXIIe siècle. Oui, j’ai assisté à de multiples représentations à chacune de mes présences sur les lieux. Je pense notamment aux démonstrations de danses traditionnelles et aux pratiques d’arts martiaux du pays du soleil levant. C’est un fait. J’ai adoré mon weekend.

Toutefois, quel est donc l’élément principal qui m’a leMaker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-Y plus surpris tout au long de cette convention ? Voilà une interrogation qui mérite une réponse claire et précise. J’attends par l’expression « le plus surpris » ce qui est le plus susceptible d’être retenu d’un tel événement. Et pour être franc avec vous, c’est la beauté authentique de la jeunesse qui m’a le plus étonné. Une beauté non pas axée sur des frivolités, sur une mode passagère mais sur la fierté que les participants pouvaient ressentir à l’égard du résultat de leur travail sur la conception, la réalisation et l’originalité de leurs costumes. Et ils ont bien raisons d’en être fiers.

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-YÀ cela vient s’ajouter un aspect qui me turlupine quelque peu l’esprit. À vrai dire, je me demande souvent pour quelles raisons accuse-t-on la jeunesse de tous les maux de la société ? La jeunesse, surtout celle de nos jours, est fondamentalement belle, bonne et riche. Elle est belle parce qu’elle ne craint pas de s’affirmer dans tous les aspects de la vie, notamment dans le monde des arts. Elle est bonne parce qu’elle est moins portée à juger la différence de l’autre pour la simple raison qu’elle sait que la richesse tire sa source dans la diversité, la pluralité et le respect de ce qui n’est pas comme « nous ». Et, finalement, elle est riche parce qu’elle ne craint pas de s’ouvrir et de faire reculer les barrières de l’ignorance. Soyons heureux qu’une telle jeunesse puisse exister de nos jours.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Quel travail !

IMG_20180408_125952_760

Respect à l’artiste qui a créé et fabriqué ce costume !

Quel travail !

Bonjour tout le monde,

Maker:S,Date:2017-12-23,Ver:6,Lens:Kan03,Act:Lar02,E-YJe vous ai parlé brièvement dans mon précédent article à propos de l’originalité et de la créativité de certains costumes portés par quelques-uns des cosplayers présents au Nadeshicon de Québec. Plusieurs des cosplayers passent un nombre d’heures incroyables sur la fabrication de leurs costumes dans le but ultime à la fois de ressembler le plus possible à leurs personnages préférés et de faire bonne impression auprès du grand public venu assister à ladite convention. Pour ma part, je dois reconnaître que j’en étais presque arrivé à me faire un torticolis à force de me tourner et retourner afin de ne rien rater des costumes portés par des cosplayers fiers, et avec raison, du résultat de leur travail.

Cependant, il était inutile de virevolter dans tous les sens pour yIMG_20180408_144211_374 dénicher la perle rare. Bien souvent, c’est cette dernière qui venait aux pieds de votre humble serviteur afin de lui permettre, avec une demande en bonne et due forme et une acceptation sans équivoque, de la photographier pour une publication future au sein de mon blogue artistique. Il va de soi que chacune des photos prises par moi a été présentée à la personne concernée. Le respect a toujours été de mise avenant le cas où il y a refus de la part du cosplayer tout comme sa demande de soustraire de ma banque de photos toutes celles qui ne répondirent pas à ses attentes. C’est à mon avis la moindre des choses.

En terminant ce présent article, je désire lever mon chapeau à tous les cosplayers qui ont rendu si intéressant et ce, tant par leur présence que par leurs costumes à la fois colorés et diversifiés. Qui ose dire qu’il n’y a pas de créativité au sein de notre jeunesse ? En tout cas, pas moi !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Un beau weekend : Nadeshicon 2018

30412350_10155602233167523_5825935361053818880_o

En belle compagnie féminine 

Un beau weekend : Nadeshicon 2018

Bon début de semaine tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que votre weekend se passe bien. De mon côté, ce fut jusqu’à maintenant un weekend rempli de couleurs et, de surcroît, des couleurs asiatiques plus particulièrement nippones. En effet, la convention Nadeshicon 2018 se déroule tout le weekend dans la belle ville de Québec au pavillon universitaire Maurice-Pollack de l’université Laval de Québec.(1) Une convention brillamment montée par des gens passionnés par le monde surnaturel des mangas japonais.

30264810_10155602234182523_6988767915013046272_o (1)Hé bien oui ! Je m’intéresse à une multitude de formes d’arts existant dans ce monde où la diversité doit être vue comme un enrichissement de soi et des autres. Il n’est donc pas question de rejeter une quelconque culture, ni d’en faire un éloge au détriment de tout ce qui compose la mosaïque du genre humain. Bref, comme disait un survivant de l’holocauste :  » Tous les peuples sont bons. Il n’y a que les individus qui font la différence. « 

C’est ainsi qu’en ce samedi matin, je me suis préparé de bonne heure30221964_10155601913912523_9179919599318073344_o afin de déguster un savoureux déjeuner à mon petit restaurant de mon quartier dans l’objectif de me rendre le plus tôt possible à ladite convention. Pourquoi donc me diriez-vous ? Tout simplement pour y découvrir les quelques nouveautés qui se trouvent tant au sein des kiosques que parmi les costumes fabriqués de toutes pièces par les cosplayers qui y seront présents. Croyez-moi sur parole ! Je fus comblé sous bien des angles. Il va de soi qu’une brève présentation du déroulement de cette convention s’impose afin de se faire une idée assez juste de la logistique nécessaire à un tel événement.

30226646_10155601971642523_5251840182247751680_nTout d’abord, le nombre de kiosques est tout de même étonnant si l’on tient compte de l’espace disponible pour chacun d’entre eux. Des kiosques qui nous font découvrir toute une gamme d’articles en tout genre, en respectant le caractère général du public, et qui regorgent de milles petites trouvailles. Ensuite, les cosplayers se prêtent allègrement à prendre des poses pour permettre aux photographes amateurs ou professionnels de garnir leur portfolio. Vous devez certainement vous douter que je n’ai pas pu résister à la tentation de prendre quelques clichés desdits cosplayers dans leurs costumes. Enfin, il y a eu tout au long de cette convention une liste d’ateliers qui traitèrent sur divers sujets reliés au monde du manga japonais. Malheureusement, je n’ai pas eu la chance d’assister à l’un d’entre eux. Toutefois, je compte bien m’y reprendre ce dimanche en après-midi.

C’est ce que je traiterai dans mon prochain article. Bien entendu, que d’autres aspects seront présentés au courant de la semaine. Comme dit le proverbe :  » Dans tout plaisir, l’essentiel c’est de le faire durer.  » C’est à suivre. D’ici-là, portez-vous bien !

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais de Québec Canada

(1) Il s’agit de l’université que votre humble serviteur a fréquenté lors de sa quadruple formation en histoire, science politique et en communication publique ainsi qu’en théologie.

Des seins de femme

11204405_806755936200813_3987133904731711875_n

Par Nicole Boileau artiste Montréal (Québec)

« Des seins de femme » 

( Crayon sur papier )

Réalisation de Nicole Boileau 

Chef-d’oeuvre qui me fait plaisir de partager avec vous.
RollandJr St-Gelais de Québec

Bonjour tout le monde,

C’est toujours très agréable de pouvoir à la fois dialoguer avec des artistes, amateurs ou professionnels, et de partager avec eux sur notre passion commune qu’est la pose nue. Une passion vue, vécue et élaborée sous deux angles d’approche totalement différents. De mon côté, cela se réalise devant le tableau ou tout autre support utilisé par l’artiste. Et d’un autre côté, un angle fait à partir derrière ledit support. Un sujet d’étude mais expérimenté de manière opposée.

Ceci est d’autant plus intéressant lorsque ledit sujet est analysé, je fais ici référence à la perception de la nudité en tant que tel d’un modèle de sexe féminin, sous une approche toute féminine. Je crois être en droit de supposer, et loin de moi l’idée de manquer de respect envers la femme, que la vision est différente de la mienne. Voilà pourquoi j’ai intitulé le présent article  » Des seins de femme « . En effet, quoi de plus significatif que des seins de femme pour illustrer la féminité lorsque celle-ci est transposée sur un dessin réalisé par une artiste ? car il s’agit bien d’un dessin de femme

Une fois encore, ce regard de femme sur le corps d’une autre femme est tout à fait exceptionnel tant par son harmonie que par la douceur de ses coups de crayons sur papier. Bravo à l’artiste pour cette oeuvre formidable.

Signé : RollandJr St-Gelais de Québec (Canada)

Être pleinement masculin et sans honte 

FB_IMG_1521824173751

Être pleinement masculin et sans honte 

-Ne jamais avoir honte de la représentation masculine-

 

Réalisation de Nicole Boileau 

Chef-d’oeuvre qui me fait plaisir de partager avec vous.
RollandJr St-Gelais de Québec

Bonjour tout le monde,

J’espère que tout va bien pour vous tous. De mon côté, je poursuis mon chemin de vie tout en prenant les choses comme elles viennent. Hier et demain ont ceci en commun, ni l’un ni l’autre n’existe. Bref, je vis aujourd’hui avec la plus grande sérénité possible.

Ce qui ne m’empêche pas de me questionner sur certains aspects liés au monde de la nudité artistique. Parmi les questions qui me reviennent souvent, celle qui se rapporte à la représentation du sexe masculin dans les différentes œuvres artistiques occupe une place particulière. Pourquoi craint-on de le représenter au même titre que n’importe telle partie du corps humain ?

En effet, c’est un élément important de ma critique20180225_103935 (1) personnelle en lien avec l’un des domaines qui me passionnent le plus, en y incluant la poésie, la photographie et le cinéma ainsi que la musique. Pourquoi une telle crainte ? À vrai dire, j’ignore quoi vous répondre tellement une telle situation me semble être tout à fait farfelue. Serait-ce par la déformation perpétrée par la vulgaire pornographie ? Serait-ce un relent de la notion de péché liée plus ou moins directement aux valeurs judéo-chrétiennes  ? Il est à retenir qu’en tant que chrétien de confession catholique, loin est de moi la volonté de rejeter du revers de la main l’ensemble des valeurs que les religieuses et religieux m’ont inculqué pendant mon cheminement scolaire. Et, dernière interrogation de grande importance ; Quelle est la place du modèle masculin dans le domaine du nu ?

20180219_165652_HDR1Il m’est ardu de répondre de manière adéquate à ces trois questions. Toutefois, si il y a une chose dont je suis fier, c’est qu’en dépit de ma situation physique, je ne renierai jamais ma masculinité lors des séances auxquelles je participerai. Il en a toujours ainsi et il le sera de même pour les années à venir. Exige-t-on à un modèle féminin de cacher  » ce sein que je ne saurais voir  » ? Pour moi, il doit en être ainsi à l’égard du modèle masculin. 

Signé : RollandJr St-Gelais de Québec (Canada)