Archives

Les avantages d’un atelier

thumbnail_DSC_1105

Séance de nudité artistique très intime qui a eu lieu à Montréal le 15 septembre 2015

 

Les avantages d’un atelier

Bonjour tout le monde,

Je profite du froid automnal qui s’abat dans ma belle région pour vous parler d’un aspect bien particulier de ma passion en tant que modèle vivant pour des ateliers en arts. Il est à noter que je fais bel et bien référence aux ateliers et non pas aux écoles d’arts. La raison d’être d’une telle spécification réside dans le fait qu’il sera ici question des différents aspects plutôt positifs au sein des ateliers. En effet, sans vouloir rabaisser les séances au sein des écoles d’art, celles qui ont lieu lors des ateliers possèdent des avantages plutôt intéressants.  Je retiendrai les trois plus importants d’entre eux, et ce dans un souci d’alléger le présent article.

Le premier avantage est la facilité d’établir un lien intime entre les personnes présentes. En effet, il est plus aisé de s’intéresser aux individus qui sont venus souvent de très loin pour participer auxdites séances. Je pense, à titre d’exemple, à la professeure d’anglais de Toronto qui avait profité de son séjour dans la métropole du Québec pour réaliser quelques dessins à partir de mes prestations. Vous avez sans aucun doute deviné que votre humble serviteur a longuement discuté avec l’artiste-amateur même si nos échanges dans les deux langues officielles ont été loin d’être approfondies. Quoiqu’il en soit, nos rires momentanés ont rendu notre discussion fort agréable. L’humour est gage de bon succès dans les rapports humains. D’ailleurs, elle m’a été une aide précieuse dans ma préparation.  Une aide qui s’est poursuit à quelques reprises. Le deuxième avantage réside dans la capacité d’expliquer plus en détails non seulement chacune des poses choisies en cette occasion, mais aussi leur origine. Certes, une image vaut mille mots. Parfois, certains mots peuvent aider à saisir davantage ce que le modèle vivant désire faire vivre parmi les artistes. Voilà pourquoi j’apprécies les ateliers puisque, contrairement aux cours de dessins dans les écoles d’art, c’est le modèle vivant qui « contrôle » le tout. Il est à la fois la pierre angulaire, le maître d’oeuvre et l’objet d’étude de la prestation. Il va de soi qu’il doit en tout temps tenir-compte des attentes des artistes tout en s’adaptant à leurs niveaux professionnels ou amateurs.

Ce dernier point est crucial dans le bon déroulement d’un atelier. En effet, la capacité d’adaptation du modèle vivant est fondamentale pour un tel événement. Chaque artiste possède son expérience, sa vision inhérente du corps étudié, sa compréhension de la nudité et, fait non négligeable, l’aisance à l’égard du modèle nu. Ce qui ressort encore plus lorsque celui-ci est quelque peu, disons-le avec franchise, « atypique ». Enfin, le dernier avantage est la possibilité d’offrir une prestation plus intimiste des poses choisies. Reconnaissons-le ! Certaines postures ne pourraient en aucun cas être réalisées dans les classes de dessins de niveau collégial ou bien universitaire. La liberté de mouvement est de plus en plus restreinte au fil de la notoriété des institutions d’enseignement.

En résumé, on perd d’une main ce que l’on gagne de l’autre. Les écoles d’art offrent bien des avantages pour favoriser la rigueur et le développement de créativité parmi leurs élèves, mais au prix de la perte de liberté. Pour leur part, les ateliers favorisent une marge de liberté non négligeable chez leurs participants en mettant l’accent sur ce que le modèle vivant désire offrir tandis que dans  le cas plus haut ce sont les consignes de l’enseignant qui ont préséance sur presque tout.

Je vous remercie pour votre assiduité.

À bientôt !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Imperturbable

 

41944192_10156861757198919_3339445851276705792_o

Dessin par Eri Kel de la France

Imperturbable

 

Elle est silencieuse,
Cette charmante danseuse,
Je sens en elle une âme délicieuse,
Belle et divine sans être capricieuse.

 

Elle ne bouge guère,
À peine prend t-elle un peu d’air,
Bras bien levés en guise de salut,
Ne sachant quoi dire, je me suis tue.

 

Âme magnifique et charitable,
Et pourtant quel regard affable,
De vous faire mal, je n’en serai incapable,
De vous faire l’amour, en serait-ce coupable?

 

Un temps pour chaque chose, croit-on !
Chaque chose en son temps,  dit-on !
Un temps pour prier et pour admirer pour l’éternité.
Un temps pour dessiner votre gracieuse féminité.

 

Vous êtes là, tellement immuable.
Vous regarder avec un plaisir inavouable,
Immortalisant votre beauté insaisissable,
Alors que contre toute attente, vous restez imperturbable.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Il y a des lieux à respecter

IMG_20180902_165918

 

Votre humble serviteur : RollandJr St-Gelais

 

Il y a des lieux à respecter

Bonjour tout le monde,

Je profite de l’occasion qui m’est donné pour souhaiter à mes compatriotes un bon congé de la fête du travail et aux étudiants-es un bon retour aux études. Bienheureux celui qui peut travailler, il sera comblé chaque jour de sa vie. Bienheureux celui qui peut s’instruire, les portes du futur lui seront grandes ouvertes.

Sous un autre ordre d’idée, je dois vous avouer que je suis quelque peu scandalisé lorsque certains quotidiens rapportent des nouvelles de ce genre. En effet, je suis scandalisé pour les raisons suivantes : En premier lieu, le manque flagrant de respect envers les lieux de culte notamment ceux qui sont dédiés à la religion catholique. Pourquoi un tel manque de respect ? Quelle en est l’utilité ? D’autres choix s’offrent-ils aux modèles vivants dans le cadre de leur performance de nudité artistique ? Personnellement, je me vois mal poser nu dans les lieux de culte lesquels relèvent d’une importance capitale pour un grand nombre d’individus. Un tel irrespect fait preuve d’une faible maturité tant chez le modèle vivant que chez ses collaborateurs.

Vient en second lieu, une carence flagrante dans la capacité de créativité des modèles et de leurs acolytes. Par ailleurs, la nature offre tant d’endroits magnifiques où de telles scènes peuvent être réalisées. Sans compter les nombreux studios réservés à cette fin, sans omettre le fait que plusieurs d’entre eux ont des appareils photos haut de gamme et qui sont fort possiblement d’une aide incomparable que de tels lieux de culte.

Au fait, je sais très bien de quoi je parle. En effet, une réalisation de nudité artistique a déjà eu lieu dans un studio de Montréal dans laquelle j’avais pris la position du Christ sur la croix. Mais, attention ! Aucune provocation ne ressortait de ma pose. Bien au contraire ! Le respect envers la foi chrétienne a été de mise dans la prise de position. Un respect qui aura toujours place dans mon cheminent artistique. Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

L’artiste Déborah de Robertis arrêtée après s’être exhibée nue dans le sanctuaire de Lourdes

La foule des pèlerins n’a pas dû en croire ses yeux en voyant, vendredi vers 17h40, une drôle d’apparition en plein milieu du sanctuaire de Lourdes. Déborah de Robertis, artiste performeuse luxembourgeoise âgée de 34 ans, se trouvait entièrement nue devant une assemblée de croyants et de religieuses. Ses cheveux seuls étaient recouverts d’un voile bleu de madone. Dans une vidéo postée sur YouTube, mais supprimée depuis, on voit des catholiques intervenir pour recouvrir sa nudité.

Interpellée et placée en garde à vue

La jeune femme a été interpellée, et placée en garde à vue pour exhibition sexuelle, selon une source policière interrogée par le JDD. Cette dernière est déjà connue des services de police pour ce type de délit. L’artiste féministe utilise en effet sa nudité pour des performances ; elle avait par exemple posé nue, les jambes écartées, devant la Joconde au musée du Louvre à Paris. Le tribunal correctionnel de Paris l’avait condamnée à 35 heures de travail d’intérêt général pour avoir mordu au bras un gardien, mais elle avait été relaxée du chef d’exhibition sexuelle. 

Le 29 mai 2014, la performeuse avait tranquillement reproduit la pose du modèle de L’Origine du monde de Courbet, tableau exposé au musée d’Orsay. Déborah de Robertis, ancienne membre des Femen, dit questionner la place des femmes dans la société, à travers ses happenings. Lors de ses précédentes comparutions devant la justice, elle avait dit sa volonté de recommencer, c’est selon elle son rôle d’artiste.

Source : https://www.lejdd.fr/societe/lartiste-deborah-de-robertis-nue-dans-le-sanctuaire-de-lourdes-3745232

Pour une rare fois,

Pour une rare fois …

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. De mon côté, le retour de mon voyage en Montérégie se déroule à merveille. En effet, j’ai reçu depuis ce lundi quelques-unes des photos réalisées par Mélanie Dufresne de la ville de Chambly. Une photographe extraordinaire. Soyez rassurés! Plusieurs articles tant sous formes de proses que de poèmes seront publiés au fil du temps, au fil de mes inspirations et au fil de mes envies.

N’oublions pas que composer est avant toute chose une question d’harmonie entre la plume et la tête. C’est un peu prendre la plume afin de parcourir le monde des idées et d’en ramener quelques souvenirs pour les placer dans un album à cet effet. Dit autrement, composer c’est poser sur un support ce que l’on désire retenir et subséquemment le diffuser. Chose plus facile à dire qu’à faire puisque, à l’exemple de Thésée et le minotaure, le double danger de s’égarer dans les dédales du labyrinthe des idées et d’être annihilé par l’attrait du néant est sans cesse présent dans chacune des rédactions. Combien d’œuvres littéraires, qui étaient pourtant vouées à la célébrité, furent léguées aux limbes pour cause d’égarement des idées de leurs auteurs potentiels? Triste réalité.

Toutefois, il peut être intéressant de diffuser ses idées autrement que par l’écrit. C’est notamment le cas où la spontanéité doit être de mise. Qui dit spontanéité, dit aussi authenticité ! Voilà pourquoi j’ai voulu vous faire part de mon expérience vécue en ce lundi 9 juillet 2018 dans le cadre d’une entrevue avec deux chercheurs de l’université du Québec à Montréal, connu sous le sigle de l’U.Q.A.M. L’objectif dudit entrevue était de connaître mon cheminement dans le domaine de la nudité artistique et de ma perception du monde des arts.

Bref, c’est avec plaisir que je vous présente pour une rare fois une vidéo que j’ai réalisée de manière subito presto juste avant l’heure du repos de la nuit. Je fais un résumé fort intéressant de mon entrevue en y apportant quelques éléments nouveaux.

Je vous souhaite une bonne écoute.

Sincèrement !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Se dévoiler, c’est …

35645493_843969682479438_6623196112847110144_n

 

Sarah, enceinte de 6 mois. Crayon pastel sur mylar. Par Nicole Boileau de Montréal

 

Se dévoiler, c’est…

Bonjour tout le monde,

Comment allez-vous? Que se passe-t-il de bon dans vos vies et quels sont vos projets pour la saison estivale qui annonce sa venue dans les prochains jours? Pour ma part, tout baigne dans l’huile. En effet, quelques projets de nudité artistique se pointent à l’horizon dans le cadre de mes activités estivales sans omettre ma passion pour le Baseball. En effet, j’adore ce sport même si c’est loin d’être un sport de rapidité tel que le hockey. Cependant, je reconnais que la logique y a une place prépondérante dans le bon déroulement d’un match.

Il va de soi que mes recherches de dessins, de photographies ou bien de tout support artistique où la nudité est au premier plan se poursuivent de plus bel. C’est ainsi qu’au fil de mes nombreuses investigations, je découvre de véritables petits chefs-d’œuvres dignes de mention. Parmi lesdites découvertes certaines m’interpellent au plus profond de moi. Souvent, je me pose ces questions : « Que peut bien vouloir dire un tel dessin? Quels sont les motifs de l’auteur? Pourquoi suis-je si perturbé par tel ou tel dessin? Pourquoi me vient-il chercher? » À vrai dire, c’est l’aspect humain tant chez l’artiste que chez le modèle qui attire mon attention. Avouons-le! Être modèle nu n’est pas donné à tout le monde. Se donner pleinement et librement face à une tierce-personne qui transpose sur une toile sa fragilité exprimée par la nudité est presque un exploit.

Un exploit qui épouse une pudeur insoupçonnée entre les parties concernées. Se dévoiler, c’est enlever le voile qui recouvre tant le corps que son âme. Laissant apparaître la noblesse de l’être humain dans les moindres parcelles de son intimité. Se dévoiler, c’est accepter d’être authentique en évitant une quelconque forme de vulgarité. Se dévoiler, c’est être capable de porter la vie en soi tout en étant un témoin privilégié au confond de l’univers. Se dévoiler, c’est transmettre le message suivant : Par ma nudité, je suis vivant et je lègue ma vie aux générations futures. Un tel message peut être interprété de manière symbolique ou encore être perçue de manière réelle tel que le dessin réalisé par madame Nicole Boileau.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Une série magnifique

angela31_by_halfford-dcch0k2

Modèle nue ? Angela Photo? Halfford

Source: https://halfford.deviantart.com/art/Angela-cover-04-746396794

Une série magnifique

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je file le parfait bonheur avec ma belle et adorable princesse Goldy. Son caractère enjoué, sa douceur remarquable et sa beauté toute féline viennent combler un grand vide laissé par ma regrettée Dame Plume. Que voulez-vous? La vie est remplie d’allés et de venus, de nouveaux, de départs etc. Prendre conscience de cette réalité est faire preuve d’une certaine maturité.

angela34_by_halfford-dccnn6aSous un autre ordre d’idée, je désire vous entretenir d’une très belle découverte parmi les nombreuses publications réalisées par mes collaborateurs dans le monde de la nudité artistique. Vous devez bien vous douter que l’on ne réalise pas une séance photo comme on fabriquerait un pain ou bien une tarte. Il y a là tout un protocole à respecter du début jusqu’à la fin. D’ailleurs, il me semble essentiel de faire un survol explicatif des étapes à suivre pour la bonne marche des événements. Outre le fait de trouver un modèle qui accepte de poser nu devant une caméra, plus facile à dire qu’à faire, la complicité entre les parties est la pierre angulaire de tout travail digne d’intérêt. En ce qui me concerne, je n’aurais jamais osé travailler avec un artiste, peu importe le support de travail utilisé, si la complicité n’était pas de mise entre nous deux.

Trouver un endroit propice à la bonne réalisation deangela30_by_halfford-dcch0gt ladite séance est sans contredit un élément à retenir. Ceci peut vous sembler saugrenu comme élément, mais souvent les artistes, surtout amateurs, ne prennent pas suffisamment leur temps dans cette démarche. Ceci a pour résultat un travail mal fait, voire bâclé. Ceci aurait pu être évité si et seulement si, une recherche d’un lieu plus adéquat aurait été faite. Par ailleurs, prendre un peu plus de temps est toujours plus profitable en bout de ligne. Et, croyez-moi, je peux glisser quelques mots sur cet aspect.

angela33_by_halfford-dccjxuuEst-il utile de vous rappeler qu’un peu d’imagination est très souvent d’un grand secours dans une démarche où la nudité est, ou bien sera le cas échéant, omniprésente? En effet, cela est fort utile pour dénicher un endroit propice à la réalisation d’une séance de nudité artistique. Il y a aussi la possibilité de se construire un tel lieu à cette fin. C’est notamment le cas où l’artiste est soit néophyte dans ce domaine ou encore que ses moyens financiers sont limités. Là encore, et vous en conviendrez, les artistes qui nagent dans l’argent ne sont guère légions en ce monde. Personnellement, j’en connais  plusieurs qui tirent le diable par la queue pour terminer le mois entre autre en allant dans les banques alimentaires afin de se nourrir.

L’aspect des poses recherchées est sans contredit leangela34_by_halfford-dccnn6a plus important entre tous. Je fais référence ici aux poses suggérées par l’artiste et celles acceptées par son modèle. Deux pièces majeures doivent être retenues. Primo, ce qu’il y d’abord été établi entre les parties. Il va de soi que de participer à une séance de photographie, en particulier où la nudité du modèle est omniprésente, à l’aveuglette est une chose qui ne se fait absolument pas. Secundo, être capable de s’ajuster à l’environnement si cela peut inciter à outrepasser le terrain d’entente déjà établi. La condition sine qua none est, et doit demeurer, le respect de la volonté ou non de faire telle ou telle pose. Autrement dit, il est impératif de tenir-compte de la liberté pleine et entière tant de l’artiste que de son modèle.

angela_cover_04_by_halfford-dccdvgaEnfin, la simplicité a souvent meilleur goût. C’est un fait indéniable que les photos de nudité artistique les mieux réussies sont dans la grande majorité des cas celles où une certaine sobriété y est présente. C’est pourquoi j’ai eu l’idée de partager avec vous quelques-unes des photos réalisées par un photographe de Russie avec qui je communique de manière occasionnelle. Lesdites photos de la série intitulée « Angela » démontre à la perfection que la simplicité, la complicité, le respect dans la présentation des poses à la fois choisies, photographiées et présentées, constituent des paramètres de travail à ne jamais négliger. Bien au contraire ! C’est en tenant-compte de ces éléments que les résultats seront dignes d’intérêt. Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une certaine corrélation

FB_IMG_1529337424196

Merci à ma correspondante Paul Jean pour ce partage

Une certaine corrélation

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que la vie soit belle et bonne pour vous. De mon côté, il y a quelques projets qui prennent formes de manière graduelle pour les semaines à venir. Lesdits projets m’amèneront à faire la rencontre des gens œuvrant dans le domaine des arts. Ce qui est plus particulièrement le cas de la photographie. Toutefois, comme lesdits projets sont encore qu’au stade embryonnaire, un voile mystérieux, je dirais même un voile pudique, doit être placé afin de préserver l’intérêt chez mes fidèles lecteurs.

Ceci ne m’empêche pas de rechercher des œuvres mettant en vedette la nudité artistique notamment celles susceptibles de porter un jugement sur la réalité qui nous entoure au sein de notre monde actuel. C’est ainsi que mes dialogues avec des gens ayant les mêmes passions que les miennes m’ont donné la chance de découvrir une photo d’un goût particulier, pour ne pas dire humoristique.

Personnellement je trouve qu’une certaine corrélation existe entre la liberté d’expression, l’accès à la connaissance (sous quelque forme que ce soit) et la nudité artistique dans la présentation d’une telle photo. L’histoire tend à démontrer qu’en règle générale, toutes les dictatures s’efforcent par tous les moyens imaginables et inimaginables, souvent ces derniers, à détruire ces trois axes de la liberté de conscience. Nous n’avons qu’à prendre pour exemple l’utilisation du terme de «art dénaturé» si cher aux nazis pour légitimer la pensée unique. C’est-là que mon humble opinion.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Respect à vous deux

life_session_by_ggdraw-d8ttdyb

Magnifique dessin de nu masculin réalisé par Gérard Teillot

Respect à vous deux

« Enfin, c’est réellement un plaisir de voir et d’admirer un nu masculin où la partie la plus intime, c’est-à-dire le sexe, est présentée sans honte et sans fausse-pudeur.
Bravo mille fois et pour le modèle Et pour l’artiste qui a fait un dessin remarquablement bien fait. Respect à vous deux. »

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Humble opinion en tant que modèle masculin

Humble opinion en tant que modèle masculin

FB_IMG_1528345422714

Anatomie… graphite …pose 30 minutes Dessin par Monika Gailloux de Montréal (Québec)

« J’adore le fait que l’on ne cache pas le sexe masculin qui mérite autant d’attention et de respect que n’importe quelles autres parties du corps nu. »

Selon RollandJr St-Gelais Québec (Québec) Canada

La représentation des parties intimes de l’homme dans  l’art du nu.

33618947_453195435109944_7603396147595444224_n

Superbe dessin réalisé par Caroline Bertrand

La représentation des parties intimes de l’homme dans  l’art du nu.

 

Bonjour tout le monde,

33216395_10155702059692523_8022819989180383232_o (1)Je suis encore dans la belle ville de  Matane en Gaspésie où je profite de la beauté des lieux. Ce qui ne  m’empêche pas de poursuivre mes publications au  sein de mon blogue consacré à la  poésie, à la photographie et, surtout, à  la nudité artistique. Par ailleurs, étant membre d’un groupe artistique sur Facebook, il m’arrive souvent de faire des découvertes forts étonnantes lesquelles apportent  un questionnement notable pour votre  humble serviteur. Oui, il m’arrive parfois de  réfléchir sur  des aspects très souvent inédits propres à ce domaine qui me passionne. Par exemple, quelle est donc la représentation des parties intimes de l’homme dans l’art du nu ?

Comme vous pouvez le remarquer, un tel dessin est tout simplement magnifique. Il est une  preuve indéniable d’un travail hors pairs et d’un grand talent chez l’artiste. Cela m’a tout de même incité à poser une simple et délicate question : pourquoi a-t-on cette tendance à camoufler les parties intimes de l’homme nu? Personnellement, je trouve cette réalité du corps de l’homme aussi belle et digne d’intérêt que tout le reste de son corps.(1) 

Mon bon ami Noble Roro de la France m’a répondu en ces termes : « Je suis assez d’accord avec toi, je ne comprend pas pourquoi il faille toujours le cacher, et même déjà aussi devoir le raccourcir lorsque il est normal. Et puis ma grande question c’est pourquoi ne voit-on pas plus de nus masculins car certes les femmes sont magnifiques mais les hommes le sont aussi, un petit geste mesdames les artistes ! »

Mais qu’elle est l’opinion de la principale intéressée ? Je lui ai donc posé la question et l’élaboration de sa réponse m’a beaucoup plu. C’est ainsi que selon elle « … les parties masculines sont rarement représentées directement. L’oeuvre précédente se veut simplement évocatrice mais je crois qu’une oeuvre ou le sexe de l’homme est directement représenté nous livre une partie très intime rarement révélée… à la fois tendresse et puissance.»

Toujours selon Caroline Bertrand, « Pour ce qui est de mon envie de la place des parties intimes dans l’ art, la création va souvent avec l’inspiration, le beau, le désir alors pour une femme le corps d’un homme est attirant, que ce soit pour sa force, sa douceur, son abandon. La représentation doit porter en elle ce respect si j’ose dire, respect du beau, respect de la confiance que l’on nous livre en nous présentant ce qu’il a de plus intime et authentique.»

33522095_10210838059297917_7078729711584542720_oFinalement, et pour conclure  mon article, je dois  avouer qu’en ce qui me concerne, lorsque je pose nu pour des écoles d’art et des ateliers, il me fait un devoir de ne jamais cacher mes parties intimes. Qui plus est ! Il m’est déjà arrivé, de manière rarissime et involontaire, d’y avoir des vibrations lesquelles annoncèrent une érection durant la pose. Cela a été grandement apprécié des artistes présents en salle et ce pour deux raisons principales. En premier lieu, cela leur a permis de prendre conscience de la vitalité qui habitait en moi. En second lieu, cela avait démontré mon aisance face à ma nudité sans gêne mais avec un respect profond pour ce que je suis. Un être humain pleinement masculin et viril.(2)

Merci de m’avoir lu et grande reconnaissance aux artistes qui ont bien voulu partager leurs opinions sur un tel sujet.

RollandJr St-Gelais

Matane (Québec)

Canada

(1) Cette idée est d’ailleurs partagée par Monika Gailloux. (2) Magnifique dessin d’un homme nu où les parties intimes y sont représentées en toute simplicité.  L’auteur est Monika Gailloux.