Archives

Sorcière

Sorcière Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Wonderless Photography Modèle : JenovaxLilith Source : https://www.deviantart.com/jenovaxlilith/art/W-I-T-C-H-930436960

Sorcière

 

Sorcière ! Vous avez dit « sorcière » !

Vous osez m’accabler des maux sur cette terre.

Mais, qui sont les responsables des pires crimes de l’humanité ?

Seraient-ce les religions qui ont tué des innocents au nom d’un Dieu de bonté ?

 

Mon savoir et ma science n’ont que faire de vos superstitions.

Mes notions ont été transmises sur de nombreuses générations.

En effet, la nature a révélé aux femmes sages ses mille secrets,

Pour concocter des potions magiques et des remèdes parfaits.

 

Combien d’enfants ai-je sauvés d’une mort certaine ?

Alors que la chrétienté déversait toute la haine,

Face à mes consœurs et envers moi-même par jalousie.

En projetant devant ses brebis l’image d’une sainte qui prie.

 

Heureusement qu’il y a la saison automnale.

Celle où la fraîcheur éloigne de moi toute forme de mal.

La légère luminosité du soleil septembral sur les feuilles.

Indique avec certitude que ces dernières feront une boisson forte.

 

Qu’est-ce qui est plus efficace que des extraits de potiron ?

Pour apprêter mes délicieux breuvages pour les garçons.

Quoi de plus sûr que de l’écorce de bouleaux ramassée à la file,

Pour mijoter de doux nectars afin de rallumer le cœur des jeunes filles.

 

Oui, sans aucune gêne, je suis bien une sorcière.

Et, je l’avoue, de tout mon être, de toute mon âme, j’en suis fière.

Vous avez certes deviné. Je suis évidemment cartomancienne à mes heures.

Toutefois, c’est pour ma propre satisfaction et pour votre grand bonheur.

 

Reconnaissez-le ! Confessez-le ! Vous redoutez mes pouvoirs.

Vous croyiez vivre dans la clarté alors que vous êtes dans le noir.

Soyez rassurés ! Sincèrement, je ne vous en veux pas.

Car, on craint toujours ce qui est différent de soi.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Séduction

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Séduction

 

 

Depuis toujours, je suis fasciné.

Par tant de beauté, de féminité et de sensualité.

Je dois avouer que la luxure est mon péché préféré,

Car il n’y a aucun mal à satisfaire nos penchants endiablés.

 

Quoi de mieux, en ce monde, pour se faire plaisir ?

Alors que tant de gens passent leurs temps à souffrir.

Pour ma part, tout mon bonheur consiste à danser et à rire.

Avant qu’il soit trop tard pour que je puisse pleinement vivre.

 

J’ai connu tant de foules qui ont sans cesse donné.

J’ai rencontré bien des cœurs brisés d’avoir trop aimé.

Que leur reste-t-il dans leurs ultimes journées ?

Que leurs chagrins affligés et leurs larmes versées.

 

Permettez-moi de succomber à la passion de la chair,

Avant que je laisse échapper mon dernier souffle telle une prière.

Je choisirai toujours de commettre l’adultère au lieu de faire la guerre.

Car, je n’emporterai pas avec moi le sang des innocents dans les enfers.

 

Il est véridique que la séduction rime bien avec la tentation.

Que puis-je dire du péché extraordinaire de la fornication ?

Que puis-je penser de succomber à mes plus basses pulsions ?

N’est-ce pas là l’origine de la vie et de toute la création ?

 

Excepté de bonnes vieilles chansons de rock and roll et d’amour.

Qu’y a-t-il vraiment d’agréable au sein de ces derniers jours ?

Tout ce que nous voyons à la télé est sans cesse si lourd.

J’ai l’impression que nous sommes enfermés dans un four.

 

Mais, il y a quelque chose qui me rappelle,

Que la vie est somme toute si délicieuse et si belle,

Outre les jeux de ma lointaine enfance et ces ribambelles,

Ce sont mes rencontres improvisées avec de magnifiques demoiselles.

 

Que me restera-t-il à la fin de mon histoire, de mon destin accompli ?

J’amènerai mes plus jolis souvenirs une fois que tout sera bel et bien fini.

Aucun regret ne sera avec moi lorsque je prendrai l’escalier menant vers le paradis.

Je désire qu’il y ait en ce lieu des femmes attrayantes qui me voudront dans leurs lits.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La misère

La misère Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Ov3 Source : https://www.deviantart.com/ov3/art/street008-926613971

La misère

 

Il n’est pas nécessaire,

De connaître les affres de la guerre,

Pour éprouver la sensation de se trouver en enfer.

La vie peut exprimer tous les aspects, dont celui de la misère.

 

Les rêves de notre enfance peuvent prendre forme à l’adolescence,

Des idéaux transformés jusqu’à en perdre leurs moindres « souvenances ».

Tant d’affection à donner ! Tant de besoins d’en recevoir, peu importe, la provenance.

Désillusions, accumulées par les années, peuvent supprimer toutes les espérances.

 

Grande vérité ! Une rencontre fortuite peut détourner le fil de notre chemin.

Un amour aveugle peut détruire à jamais les désirs d’un heureux lendemain.

Les projets amplement médités se mutent en du sable glissant entre les mains.

Quelle tristesse de constater qu’une telle fin existe parmi nos prochains !

 

Ne disons pas que nous sommes maîtres de nos décisions.

Mais, parfois, la passion sentimentale peut annihiler la raison.

Si nous connaissions ce qui se cache derrière les portes des maisons,

À jamais, nos yeux, nous les fermerons et nos oreilles, les boucherions.

 

Je suis loin de posséder la science infuse ni un grand savoir.

Et que j’admets d’emblée que j’ai encore tant à entendre et à voir.

Que dans la vie rien n’est absolument blanc, ni tout à fait noir !

Qu’il me reste aussi des mets à savourer et de potions à boire.

 

La misère a tant de visages et ne connaît pas la frontière des âges.

Elle se révèle de diverses façons tant en grandes villes que dans les villages.

Nous l’observons à chaque détour de notre route tout au long de notre pèlerinage.

Il n’y a rien de plus désolant que de voir ceux que nous aimons être mis dans sa cage.

 

C’est un fait ! Nous apercevons la misère sous un prisme sombre.

Que le malheur recouvre toujours sa victime d’une lugubre ombre.

Qu’elle cache la beauté de la vie quand se pointe sa pénombre.

Et tel un vautour, elle ouvre ses ailes sur un grand nombre.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Repos dominical bien mérité

Votre humble serviteur Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Repos dominical bien mérité

Bonjour tout le monde,

Je souhaite de tout mon cœur que vous vous portiez bien. Pour ma part, je dois avouer que la vie est belle. En effet, le temps ensoleillé agrémente mes journées, lesquelles sont dédiées à la réalisation de divers exercices dont, notamment, la rédaction d’articles au sein de mon blogue artistique qui est consacré à la poésie, à la nudité de bon goût, à la photographie et à des réflexions personnelles sur divers aspects de l’existence.

Cependant, j’ai décidé de prendre un repos dominical bien mérité. À vrai dire, il s’agit d’une habitude que j’ai adoptée depuis de nombreuses années. Je dispose de cette journée pour assister à la célébration eucharistique de l’église, de rite catholique, de mon quartier. Après quoi, je vais savourer un bon déjeuner à l’un de mes restaurants favoris où ils me servent de succulents repas de style britannique. Une fois que mon âme et mon corps ont été bien nourris, je profite de l’occasion pour aller voir un membre de ma famille récemment déménagé dans la magnifique ville de Québec. 

Or, j’ai décidé de faire une prépublication de ce texte par souci de continuer d’alimenter mon webjournal. Ceci a un double objectif. En premier lieu, il s’agit de le rendre le plus attrayant possible. En second lieu, il me semblait impératif de le mettre à jour afin que vous puissiez y trouver quelque chose d’intéressant à lire, ou le cas échéant, à relire des articles précédemment édités. Je profite de l’occasion pour vous remercier de votre fidélité.

Bon dimanche à vous.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Voici mon papa

Mon papa Poème et photo par Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Voici mon papa

 

Voici mon papa !
C’est lui qui me montra,
À faire mes tout premiers pas.
Et, sans cesse, d’avoir confiance en moi.

 

Il était un époux fier.
Et, comme il adorait ma mère,
Sans oublier, ma sœur et mes frères,
Pour les siens, la crainte, il ne connaissait guère.

 

Il était un homme vaillant et charitable.
Nous avions toujours de la nourriture sur la table.
Son sourire jovial faisait de lui un être vraiment aimable.
Et, dans la profondeur de son âme, il était admirable.

 

Je pourrais tant écrire et tant dire sur lui.
Il m’a inculqué la foi en Dieu et la passion de la vie.
Mais, je dois retenir un seul mot pour aujourd’hui.
Je désire par-dessus toute chose lui dire un franc merci.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada