Archives

Pour bien débuter la semaine

Pour bien débuter la semaine :

le rosaire chanté en grégorien

Bon début de semaine tout le monde,

22853288_2020246764873090_4666011950016209162_nJ’espère de tout mon coeur que vous allez bien et que la vie soit bonne et belle pour vous. De mon côté, j’ai passé une journée dominicale réellement divine. En effet, comme à l’habitude, je suis allé à la célébration eucharistique en l’église St-Roch de Québec afin d’assister à ladite cérémonie comme je le fais depuis l’âge de mes 15 ans.

Fait étonnant ! N’oublions pas qu’à cet âge, nous avons tendance à se révolter de tout et de rien. Que voulez-vous ? C’est la période des remises en questions de la plupart des valeurs, des principes et du mode de vie inculqués par nos parents et ce, avec la meilleure volonté qu’ils eurent. De mon côté, ma foi chrétienne de tradition catholique a été jusqu’à maintenant plus que salutaire sur le chemin de ma vie.

Il va sans dire que ma passion pour le domaine18787894_10154940127833462_1862696579_n artistique m’a amené dernièrement à m’interroger sur la beauté des chants grégoriens. Ces chants dont les moines et les religieuses psalmodièrent en choeur dans leurs monastères, un peu comme pour protéger leurs contrées contre toutes formes de menaces tant intérieures qu’extérieures. Je me suis questionné durant la célébration eucharistique de ce dimanche à savoir : pourquoi n’y aurait-il pas quelques articles sur ce domaine musical que sont les chants grégoriens au sein de mon blogue artistique ? Après tout, notre civilisation est plus que tributaire du rôle qu’a joué le catholicisme dans l’émergence des arts. Est-il utile de vous rappeler que la cité du Vatican regorge de trésors d’une valeur inestimable ?

18763185_10154940138013462_1152071160_nBref, c’est afin de palier à cette lacune que j’ai décidé de publier au fil des semaines à venir des articles sur l’art religieux dont l’église catholique s’est servi pour d’une part, évangéliser l’Europe et, d’autre part, être garante des valeurs fondamentales qui servirent de tremplin à la plupart de nos institutions d’enseignement, de charité et d’hospitalité, voire ici les premiers asiles et hôpitaux dédiés aux moins nantis et des rejetés.

Oui, les chants grégoriens méritent de manière indéniable d’occuper une place hautement digne afin de reconnaître tant leur beauté que leur sacralité dans le domaine artistique. Les ignorer consisterait à les envoyer dans les limbes de l’histoire, de notre histoire. Ne l’oublions jamais.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une modèle extraordinaire : Sandrine C. (suite)

 

g_20_Zjvq2ntXer

Modèle nue : Sandrine CARRASCOSA Photographe : Valentin ROBERT

 

Une modèle extraordinaire : Sandrine C.  (suite)

Bonjour tout le monde,

C’est avec un immense plaisir que je partage avec vous cette seconde photo tout à fait exceptionnelle d’une amie de la France qui est, tout comme votre humble serviteur, un mordu de la nudité artistique. Ladite photo possède une sensualité indéniable et un sens professionnel hors-pairs.

Je tiens à remercier mon amie Sandrine Carrascosa pour sa permission d’utiliser, encore une fois et  en mentionnant bien entendu l’auteur de ce chef-d’oeuvre, cette photo dans le cadre de mes publications au sein de mon blogue dédié à la nudité artistique, à la photographie et à la poésie.

Admirez tout simplement cet oeuvre indéniable.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

La langue française est en deuil.

La langue française est en deuil.

Johnny Hallyday

( 15 juin 1943 – 6 décembre 2017)

Repose en Paix !

Que je t’aime.

 

Quand tes cheveux s’étalent
Comme un soleil d’été
Et que ton oreiller
Ressemble aux champs de blé

 

Quand l’ombre et la lumière
Dessinent sur ton corps
Des montagnes, des forêts
Et des îles aux trésors

 

Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime
Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime

 

Quand ta bouche se fait douce
Quand ton corps se fait dur
Quand le ciel dans tes yeux
D’un seul coup n’est plus pur

 

Quand tes mains voudraient bien
Quand tes doigts n’osent pas
Quand ta pudeur dit non
D’une toute petite voix

 

Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime
Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime

 

Quand tu ne te sens plus chatte
Et que tu deviens chienne
Et qu’à l’appel du loup
Tu brises enfin tes chaînes

 

Quand ton premier soupir
Se finit dans un cri
Quand c’est moi qui dis non
Quand c’est toi qui dis oui

 

Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime
Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime

 

Quand mon corps sur ton corps
Lourd comme un cheval mort
Ne sait pas, ne sait plus
S’il existe encore

 

Quand on a fait l’amour
Comme d’autres font la guerre
Quand c’est moi le soldat
Qui meurt et qui la perd

 

Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime
Que je t’aime, que je t’aime, que je t’aime

 

Que je t’aime
Que je t’aime

En hommage à l’un des meilleurs chanteurs du Québec : Patrick Bourgeois

En hommage à l’un des meilleurs chanteurs du Québec:

Patrick Bourgeois

16 juin 1962-26 novembre 2017

Paix à son âme

Tu ne sauras jamais

 

On parle souvent toute la nuit
Et on boit à nous, à nos vies
Un peu, beaucoup
Je rentre, je te laisse avec lui
Ton image me suit, me suit
Un peu, beaucoup

 

Tu ne sauras jamais comme je t’aime
Tu ne sauras jamais
Pourquoi je souris quand tu ris
Quand je vois briller tes yeux gris
Oh, oh, oh, oh
Pourquoi je rougis quand il t’embrasse
Je t’aime et tu ne le saura jamais

 

Couché dans le petit matin
Je rêve de toi en vain
Un peu, beaucoup
Caché dans le rôle d’un ami
Je t’emmène danser, la nuit
Un peu, beaucoup

 

Tu ne sauras jamais comme je t’aime
Tu ne sauras jamais
Pourquoi mes mains flânent dans tes cheveux
Et que je veux tout ce que tu veux
Oh, oh, oh, oh
Pourquoi je pars, en cédant la place
Je t’aime et tu ne le saura jamais

 

Si je te donnai ma vie
Chaque moment de ma vie
Mon amour, jusqu’au bout
Et personne entre nous
Comme si depuis la nuit des temps
Nous avions rendez-vous
Ce soir, exactement
Les yeux fermés, le tout pour le tout

 

Oh! Si je pouvais crier au ciel
Je t’aime je t’aime je t’aime je t’aime
Comme un écho éternel
Pour qu’à jamais tu t’en souviennes

 

Oh, oh, oh, oh
Pourquoi je souris quand tu ris
Quand je vois briller tes yeux gris
Oh, oh, oh, oh
Pourquoi je rougis quand il t’embrasse
Je t’aime et t’aimerai à jamais
Et toi tu ne le saura jamais

Un reportage à voir absolument

Un reportage à voir absolument

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que votre dimanche vous soit agréable. Pour ma part, tout va à merveille. Je me prépare tranquillement pour la prochaine séance de nudité artistique qui aura lieu mercredi le 22 novembre au sein d’un atelier qui se trouve à Montréal.

20171110_105211C’est pour moi un devoir de me préparer de manière convenable afin d’être à mon meilleur pour offrir une prestance digne d’intérêt pour les artistiques tant amateurs que professionnels qui y seront présents. Je m’inspire souvent de mon idole, lequel est nul autre que Alice Cooper, pour élaborer certaines poses et pour me rappeler que l’art peut parfois choquer mais que rien n’est plus choquant de ne pas être authentique. Oui, l’art dérange et il dérange parce qu’il nous force à voir la réalité autrement, à la percevoir avec les yeux de notre cœur, de notre âme, à l’écouter avec les oreilles situées dans les profondeurs de notre être et surtout de outrepasser la barrière des conventions sociales.

Je termine cet article en vous présentant ci-joint dessus un excellent reportage sur la vie et l’oeuvre d’Alice Cooper. Un être authentique qui a su outrepasser les conventions sociales pour démontrer que l’art est avant toute chose une affaire de cœur. Désolé si ledit reportage est dans la langue de Shakespeare. Il vaut, croyez-moi sur parole, le coût de le visionner afin de découvrir l’homme et l’artiste: Un être remarquable qui est et sera mon idole jusqu’à la fin de mes jours.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

 

Je suis …

 

23031371_10155987869438919_8992496280384624184_n

Dessin de Eri Kel de la France

 

Je suis …

Être là, simplement, avec sérénité.

 » Quelle savoir-faire qui se perd graduellement en ce monde où la vitesse et la performance comptent. Je suis pour être et seulement pour être. « 

de

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En mémoire des victimes du cancer

candle-838075_960_720

En mémoire des victimes du cancer

Une pensée! Une prière! Une bougie!

En souvenir pour toutes les personnes décédées du cancer:

maman, ma cousine, des amis et amies et

Monique la soeur d’une amie.

Rollandjr St Gelais de Québec