Devant le grand miroir

Devant le grand miroir Poème de RollandJr St-Gelais Photo de Appetitive-Soul Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/1950-40-935843875

Devant le grand miroir

 

Devant le grand miroir,

Se dissipent mes idées noires.

J’admire mes magnifiques seins,

Que mes amants tâteront à pleines mains.

 

Il est presque quatorze heures,

Je désire être plus fraîche telle une fleur.

Lorsque je me rendrai à mon boulot après le souper,

Je veux offrir le meilleur de moi-même afin de festoyer.

 

Trop peu d’occasions de s’amuser depuis cette pandémie,

D’être entouré de gens heureux et de concubins pour la nuit.

Maîtriser la séduction est un art divin que l’on développe,

Avoir un charme véritable est comparable à une enveloppe.

 

Qui colle à notre peau et qui se transforme à un cocon,

Et d’où l’on en ressort en déployant nos ailes tel un papillon.

Un je-ne-sais-quoi qui rend folles toutes les âmes bien intentionnées.

Quelques postures bien agencées les amènent dans un filet bien serré.

 

J’adore recevoir mes amoureux d’un soir,

Et peu m’importe qu’ils soient blancs ou bien noirs.

L’essentiel est de partager du plaisir et du bon temps.

Lesquels deviendront, peut-être, des souvenirs d’antan.

 

Sérieusement, lequel d’entre nous sait si nous serons là demain ?

Chaque seconde, certains naissent, d’autres meurent, c’est le destin.

Mais, attention ! En bons épicuriens, la modération a meilleur goût.

En ce monde, toute chose agréable a inévitablement un coût.

 

Profiter pleinement des plaisirs de l’existence a un prix.

Mais, il ne faut guère gaspiller sa santé et y perdre la vie.

La luxure est certes des péchés capitaux celui que je préfère,

Mais, pas au point de jeter mon essence dans les enfers.

 

Glace qui reflète mon corps de jeunesse !

Dis-moi ! Recevrais-je beaucoup de caresses ?

Tant sur mes fesses attirantes que sur mes seins consistants.

Comme brillent les yeux de mes amants les rendant tels des enfants.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisser un commentaire