Archives

Il y a huit ans de cela

Il y a huit ans de cela Poème de Rolland Jr St-Gelais Dessin de Eri Kel de la France

Il y a huit ans de cela

 

Il y a huit ans de cela,

On était bien dans ce temps-là.

On pouvait s’embrasser et se cajoler,

Ne pas éprouver de crainte à s’enlacer.

 

Il faisait si bon de vivre,

De prendre le temps de sourire,

De profiter des chauds rayons de soleil,

Et d’apprécier la vie et toutes ses merveilles.

 

Il n’y a pas si longtemps, je crois.

En l’avenir, on pouvait avoir la foi.

Point de nuages sombres à l’horizon.

Des balades, avec cœur, nous chantions.

 

Crayon à la main,

Je faisais quelques dessins.

Que je revois en ces tristes jours,

Où semblent disparus l’espoir et l’amour.

 

N’ayez crainte, loin de moi, se trouve le désespoir.

Car les plus belles étoiles brillent dans le firmament noir.

Quoiqu’il advienne, quoiqu’il arrive, je continuerai d’avancer.

Ma confiance en la vie en l’amour, ne cessera jamais d’exister.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

As-tu été sage cette année?

As-tu été sage cette année? Poème de Rolland Jr St-Gelais Dessin de sferinga Source : https://www.deviantart.com/sferinga/art/Untitled-901493806

As-tu été sage cette année?

 

Bonjour cher Rolland!

C’est bientôt le jour de l’An.

Une journée qui promet en aventure,

Mais, je dois te poser une question pour être sure.

 

En effet, j’ai avec moi quelques cadeaux.

Lesquels, si tu le mérites, seront pour toi, mon beau.

Des présents qui, je l’espère, te plairont certainement.

Des dons que t’envoient tes maîtresses bien amicalement.

 

Parmi celles-ci, il y en a qui sont très chères à ton cœur.

Des femmes belles comme le jour et qui te souhaitent en chœur.

De passer un heureux temps des fêtes en espérant te revoir sans tarder,

De partager avec toi ces moments si tendres qu’elles semblent tant aimer.

 

Mais, avant de découvrir ce qu’elles veulent t’offrir.

Tu dois répondre à cette simple question avec ton plus beau sourire.

Dis-le-moi avec l’entière vérité ! Je ne veux aucune ambiguïté.

Regarde-moi dans les yeux : as-tu été sage cette année?

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Bois ton lait

Bois ton lait Poème par Rolland Jr St-Gelais Dessin de Atsuko gracieusement offert par Alain et Atsuko

Bois ton lait

 

Bonjour mon copain.

Viens vers ma douce main.

Que je te caresse avec amour,

Pour te consoler de ce triste jour.

 

Une journée où je me suis longtemps absentée.

Parfois, il y a des situations que je ne peux pas contrôler.

Malgré moi, je devais rester au boulot tard ce soir,

Afin de répondre à tant de gens bizarres.

 

J’avais tellement hâte de me retrouver avec toi.

Être seule et nue, en cette fin de soirée, sous mon toit.

Loin de tous ces clients hagards sans cesse insatisfaits,

Même si, pour que tout leur plaise, j’ai tout fait.

 

Tu vois bien, mon minet chéri, que ta mère est là.

Nous allons passer le Temps des fêtes toi et moi.

Loin des bruits insignifiants de ces enfants devenus grands.

Allez, bois ton lait ! Maman est avec toi maintenant.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un beau cadeau de Noël

Dessin de la modèle Atsuko de la France par Michel Debray

Un beau cadeau de Noël

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien et que vos préparatifs pour les fêtes vont bon train. Pour ma part, je vais très bien. Il en est ainsi de ma belle minette Princess Goldy. En ce qui concerne mes préparatifs pour les fêtes, ce sera assez calme surtout en cette période de pandémie. Un mot qui me pèse de plus en plus sur les nerfs. Je suis fatigué de l’entendre sur toutes les chaînes de télévision, les postes de radio, et de le voir dans les journaux. Mais, bon. On ne refera pas le monde.

Fort heureusement, mes occupations aident votre humble serviteur à passer du bon temps, si je peux me permettre cette expression. En effet, ma passion pour le cinéma est au beau fixe, et ce, grâce à de nombreuses chaînes de télévision spécialisée dans le cinéma. Il y a aussi mon amour inconditionnel pour la musique. Lequel est alimenté tant par des postes radiophoniques qui agrémentent mes journées par la diffusion de chansons aussi variées les unes que les autres.

Comment ignorer mon blogue artistique que j’embellis d’articles de manière quasi quotidienne depuis plusieurs années? Des articles qui portent notamment sur la nudité artistique, sur la poésie, la photographie et sur des thèmes que je qualifierais de réflexion personnelle. Fait intéressant à retenir! Ce blogue est devenu au fil du temps et des saisons un moyen de communication entre des artistes tant amateurs que professionnels et votre humble serviteur.

C’est ainsi que j’ai eu la chance incroyable de recevoir quelques photos et dessins de la part d’un couple qui a découvert mon blogue sur le web. Je ne m’attendais pas à un tel honneur de la part d’un couple qui, comme moi, est passionné par la nudité artistique. Qui plus est ! Ce couple, formé de Alain et de son épouse Atsuko, a eu l’amabilité de m’envoyer par courrier électronique ces magnifiques dessins. Des dessins qui méritent amplement de se retrouver au sein de mon blogue.

Je profite de l’occasion qui m’est offerte pour les remercier chaleureusement de cette belle pensée à mon égard et de leurs vœux pour la période des fêtes. Comme quoi la vie est souvent remplie de belles surprises.

Merci de m’avoir lu.

Rolland Jr St-Gelais de Québec au Canada

Veuillez m’accorder cette faveur

Veuillez m’accorder cette faveur. Poème de Rolland Jr St-Gelais Source : https://www.deviantart.com/appetitive-soul/art/473e494e54d2-895276534

Veuillez m’accorder cette faveur

 

En cette nuit étrange,

Appartenant à un ancien archange,

Nuit maudite peuplée d’âmes damnées,

Sortis des enfers pour en cette terre y vagabonder.

 

J’étais un pirate qui avait écumé les sept mers,

Au grand désarroi de ma fiancée et de ma sainte mère,

J’ai ragé avec force des navires battant tous les pavillons,

Pillant et tuant çà et là, à en perdre à la fois l’âme et la raison.

 

Des femmes belles comme des fleurs, j’ai usé de leurs charmes.

Des soldats de tous les royaumes, je n’ai pas craint d’affronter leurs armes.

La peur m’était étrangère en ces contrés ravagées par la famine et la guerre,

Car, de leur foi et de leurs lois, je n’en avais quoi en penser, quoi faire.

 

Un jour ou une nuit, je ne m’en souviens plus.

Des gardes armés jusqu’aux dents pour me capturer sont venus,

Sans forme de procès, avec précipitations et sans défense, on m’a condamné.

Au bout d’une corde au gibet, je me suis balancé, jusqu’à ma mort soit prononcée.

 

Dans les flammes de l’enfer, je me suis retrouvé pour l’éternité.

Une bonne action, que jadis j’avais faite, mes juges s’étaient rappelés.

Un seul vœu ils m’ont alors accordé de prononcer lors de leur sentence,

Qu’œuvre de chair je puisse accomplir une fois l’an pour éviter la démence.

 

Ayant longuement délibéré entre eux,

Ils m’accordèrent le privilège de réaliser ce vœu.

S’il vous plaît, belle dame, veuillez m’accorder cette faveur.

De déguster votre intimité et d’emporter en mon cœur sa douce saveur.

 

En cette nuit si belle et si magique,

Où règnent tous les êtres extraordinaires et féériques,

Ce que je donnerais afin de sauver mon âme et refaire ma vie,

Mais, je ne regretterai jamais les femmes avec qui j’ai partagé mon lit.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada