Archives

La main du maître

 

La main du maitre

Séance du 19 février 2018 à Montréal

La main du maître

Bonjour tout le monde,

Je suis maintenant rendu à la troisième journée de mon périple dans la ville de Montréal.  » Ville aux mille clochers  » comme l’on disait à une époque où le clergé guidait les pas du peuple canadien-français devenu au  fil des générations le peuple québécois. J’aime beaucoup cette ville car  les activités sont d’une  diversité étonnante : culture populaire, artistique et autres, y compris le « underground » lequel m’intéresse aussi énormément, occupent une place fort importante pour les gens qui viennent  y faire un tour. Bien entendu le hockey vient s’ajouter aux nombreux divertissements présents dans la grande région de Montréal. D’ailleurs, j’aurai la chance d’assister à un match des Canadiens de Montréal contre les Rangers de  New York ce jeudi au centre Bell.

Aujourd’hui, je désire vous parler de la place du maître dans les séances de nudité artistique et ce, à partir de  mon expérience personnelle. Le maître occupe une position que  je qualifierais de primordiale pour le  bon déroulement d’une séance. En effet, c’est  lui, ou elle le cas échéance, qui dirige l’ensemble des temps de poses, de la direction des travaux réalisés par les élèves, des modalités propres à chacune des prestations et  faire en sorte que  tout se passe de manière conforme à  une étude de  niveau académique. Rien est laissé au hasard. Toutefois, les années d’expériences et le nombre de participation du modèle à ses séances ultérieures peuvent être des facteurs incitatifs à donner une certaine liberté à ce dernier. Ici, tout est une confiance  réciproque.

En ce qui me concerne, mon souci  de bien performer et d’offrir une prestation de qualité à chacune de mes participation ont permis aux responsables desdites séances de me faire confiance. En effet, je prends toujours quelques minutes dès le moment où je monte sur la sellette pour d’une part, faire une présentation sommaire de ma personne et d’autre part, d’expliquer aux élèves présents en classe de ne pas craindre en aucun temps de m’informer si telle  ou telle pose les intimide. Ma participation a un but éducatif avant toute chose.

Ce qui m’a plu lors de la séance de lundi dernier, soit le 19 février 2018, c’est d’avoir pu raconter aux élèves quelques faits saillants de ma vie en lien avec ma condition physique. Soyez rassurés-es ! Chacune  de mes  interventions est dirigée de manière à susciter une joie de vivre chez les élèves mais aussi, si l’ambiance le permet, à raconter des  anecdotes humoristiques. Après tout, on ne m’a pas invité pour me plaindre. N’est-ce pas ?!

Un autre point à ajouter concerne la primauté de la communication entre les élèves et le maître.  C’est un fait ! Comme une équipe sportive de haut niveau ne peut se passer d’un bon entraîneur, une classe d’élèves aussi talentueux soient-ils ne peut s’accomplir de manière efficace sans avoir un enseignant dévoué à leur formation. Voilà bien l’une des nombreuses raisons qui m’incitent à participer à des séances où je peux admirer à la  fois la volonté de l’enseignant de voir ses élèves progresser et apprendre tout  en les dirigeant de manière ferme mais encourageante lorsque la période d’analyser les dessins est arrivée.

C’est  à  suivre …

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

L’importance de l’étude

27858284_10156292159448919_4524624059130136327_n

 

Dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

 

L’importance de l’étude

Bonjour tout le monde,

Il me fait plaisir de discuter avec vous d’un élément fort important dans le domaine de la nudité artistique, et plus particulièrement, d’un aspect précis d’une séance de dessin. Un tel aspect est présent dans toutes les séances auxquelles j’ai eu la chance de participer depuis que je suis modèle vivant. Il s’agit de l’étude proprement dite du modèle vivant en tant que sujet de travail. Il va de soi qu’une telle étude revêt de la même importance tant pour les artistes professionnels que les amateurs ou encore les étudiants dans les écoles d’arts.

Un modèle vivant est avant toute chose un sujet d’étude.

Les personnes présentes en salle sont là pour étudier tout de lui, et ce avec un regard ressemblant presque à celui d’un aigle. Quelles sont les formes qui lui sont spécifiques ? Quelles postures prend-t-il ? Comment mettre sur papier non seulement ce qu’ils voient mais aussi ce qu’ils ressentent chez le modèle vivant ? Au fait, que peut-il bien ressentir ? Quelles sont ses particularités physiques et, surtout, comment vit-il avec ? Est-il bien dans sa peau ? Que de questions les études du modèle vivant les artistes devront répondre !

Pour ma part, j’adapte mes premières poses selon le degré d’expérience des personnes en salle. Vous comprendrez sans aucun doute que le degré de difficulté augmentera en fonction de l’expérience qu’ont les artistes avec qui je travaille. Toutefois, pour ce qui est des étudiants en arts, j’opte très souvent pour des poses couchées, sans prothèse, au tout début de mes prestations. Lesdites poses se feront graduellement debout avec ou sans prothèse afin de leur donner la “chance” d’apprivoiser mon corps.

Il y en va un peu autrement dans le cas où je pose pour des artistes d’expérience. Dès le début, les poses sont déjà plus élaborées quoique présentées de manière progressive. Qui plus est ! Il est plutôt rare que je remets ma robe de chambre lors d’ateliers professionnels afin de donner l’opportunité aux artistes d’étudier d’avantage mon aisance physique. Tout ceci constitue une aide précieuse pour eux lors de leurs premiers coups de crayon. Coups de crayon qui sont souvent les préludes à des œuvres souvent remarquables. Bref, aucune séance de nudité artistique digne de ce nom ne peut être vécue pleinement sans avoir étudié au préalable le sujet.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Vite fait !

Vite fait

 

Réalisation de Benoit Dufour de la France

 

Vite fait !

 

Vite fait !

Vite fait, bien fait !

Vite fait, bien fait et tout est parfait !

 

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Une étoile est née

Lysandre 5

Modèle nue ? Une amie du Québec

Une étoile est née

  » Une étoile est née parmi les anges du firmament. « 

De

RollandJr St-Gelais de Québec 

Adossée

27972777_10156285722098919_6531673757471374170_n

 

Magnifique dessin réalisé par mon ami Eri Kel de la France

 

Adossée

 

Silencieuse !

Quelque peu anxieuse !

Soucieuse dans ses pensées,

Perdue dans ses idées éparpillées.

 

Certes nue,

Mais de sa peau délicate,

Avec une grâce de cette beauté écarlate,

Elle sait bien en être maîtresse et bien vêtue.

 

Regard fixé vers le mur,

Rêvant aux jardins de son enfance,

Aux arbres fruitiers de sa lointaine adolescence,

Où elle savourait fruits aux saveurs exquises et mûres.

 

Mais les temps ont si changé,

Hélas ! Rien n’est plus comme avant,

De ces jeux innocents quand elle était enfant,

De ces baisers interdits de ses amis adolescents.

 

Maintenant avec son cœur blessé,

Elle ne sait que faire, ne sait que dire,

Point la peine de médire et encore moins de maudire,

Alors avec grande sérénité sur cette chaise, elle s’est adossée.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Bonne St-Valentin

Lysandre 8

Modèle nu ? Une amie du Québec

Bonne St-Valentin 

 « La beauté de la nudité artistique est à son zénith à la St-Valentin. » 

De

RollandJr St-Gelais de Québec 

Car…

Lysandre 4

Modèle nu ? Une amie du Québec

Car…

 » Car tes yeux illuminent l’obscurité de mes jours. « 

De

RollandJr St-Gelais de Québec