Archives

J’adore le fusain.

20431314_1406165096097663_1904210503432022150_n

Avec la permission de Marcel Lien

J’adore le fusain.

Bonjour tout le monde,

Je profite de cet instant privilégié pour partager avec l’oeuvre fantastique réalisé par Marcel Lien, artiste de la Belgique, au fusain. Je reconnais qu’il s’agit là d’une belle réalisation où l’amour et la passion transparaissent à chaque coup de crayon. Que de coups d’œil imaginaires ! Que de concentration ! Que de patience ! Sans oublier que le tout a été fait sans la présence de modèles féminins. 

Je tiens à remercier chaleureusement cet artiste pour sa permission de présenter ladite oeuvre au sein de mon blogue dédié à la nudité artistique, à la photographie et à la poésie. La contribution d’artistes de grand talent est une aide incommensurable pour votre humble serviteur dans l’enrichissement de mes articles. Croyez-moi sur parole, c’est vraiment très apprécié.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Une œuvre au fusain

19989670_1394254827288690_8258883899387605237_n

Par Marcel Lien

Une oeuvre au fusain

Bonjour tout le monde,

19875595_1392518144129025_7068448539147030003_nIl me fait grandement plaisir de vous présenter quelques œuvres d’un artiste formidable de Belgique. Hé oui ! La Belgique regorge d’artistes qui ont laissé leurs traces dans plusieurs domaines artistiques. Des artistes de renommée internationale. Qui ne connait pas Hergé, le génie du 9e art qu’est la bande dessinée ? Qui n’a jamais écouté une chanson de Jacques Brel ? Et qui n’a jamais vu, du moins sur photo, la fameuse statue du Manneken Pis ? Oui, la Belgique possède aussi ses lettres de noblesse dans le monde des arts.

J’ai la chance d’avoir fait la découverte de quelques dessins réalisés19895085_1394253347288838_4895388500582562239_n par l’artiste-peintre Marcel Lien de Belgique. Je suis devenu en amour avec ses créations dès les premiers instants où mes yeux se portèrent à ses dessins, reconnaissons-le, extraordinaires. En effet, ces œuvres témoignent à la fois de son talent en la matière et de sa passion pour ce style tant adulé à l’époque de l’Antiquité. J’ai décidé de présenter ces quelques réalisations afin de démontrer à tel point son talent est remarquable.

Je termine cette présentation en le remerciant bien chaleureusement pour m’avoir donné sa permission de partager sur mon blogue quelques-uns de ses dessins. Je lui en serai toujours reconnaissant.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Les courbes

New Image60

Les courbes

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui, je désire vous entretenir tout simplement d’un dessin qui a été réalisé par une amie et artiste du nom de Virginie B., pour qui j’ai accepté d’être son modèle vivant à l’occasion d’une séance qui a eu lieu samedi le 18 mars dernier ici même à Québec. Une séance où la bonne humeur et la complicité ont été au rendez-vous tout au long de notre après-midi.

Personnellement, je dois avouer que ce dessin évoque en moi énormément d’émotions. Tout d’abord, de savoir que malgré ma situation physique, on peut trouver une certaine beauté au sein de mon corps. Ensuite, il y a en moi une certaine gratification lorsque je prends conscience qu’une femme réussit à attraper toute la puissance qui émerge dans chacun de mes muscles démontrant d’une certaine manière ma masculinité. Ensuite, être capable de le faire et ce grâce notamment aux courbes de mon corps nu relève presque de l’exploit. N’importe qui peut tracer des courbes, mais rares sont ceux qui en arrivent à y extirper la présence vitale qui s’y trouve.

Une présence qui relève presque de la spiritualité. Serait-ce la raison pour laquelle la jeune artiste a nommé son œuvre « Prayer » au sein de son portfolio artistique ? C’est fort possible. D’ailleurs, quelle serait la plus belle offrande que l’on peut faire à Dieu si ce n’est celui de notre corps ? N’oublions pas que notre corps n’est que le réceptacle du divin en chacun de nous.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En réponse à une amie

New Image62

En réponse à une amie

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur et que les beaux jours printaniers soient arrivés dans vosNew Image58 coins de pays respectifs. Pour ma part, la vie est belle. Que dis-je ? Elle est tout simplement magnifique. Faire la rencontre de gens fantastiques, pouvoir me balader en des lieux où il fait bon de visiter et avoir la chance de me réaliser dans tout ce que je fais constituent sans aucun doute des éléments-clés à mon bonheur. Bref, tout va dans le meilleur des mondes ! Ceci écrit, j’aimerais vous entretenir d’une rencontre qui a eu lieu le weekend dernier avec une de mes amies de la belle ville de Québec.

New Image63Cette charmante jeune dame, du nom de Virginie B., a reçu une formation dans le domaine artistique, plus précisément en théâtre, depuis quelques années. Tout en étant douée tant pour le théâtre que pour des créations de vidéos sur le thème cinématographique, avec une petite pointe humoristique, elle s’intéresse aussi au monde du dessin. Malheureusement, les opportunités de travailler avec un modèle vivant furent plutôt rarissimes. Or, c’est à la suite de nos discussions en privé sur le réseau social fort populaire de Facebook que l’idée de faire une séance de nudité artistique est apparue de manière graduelle.

Plusieurs facteurs m’ont incité à participé à une telle séance laquelle a eu lieu chezNew Image54 votre humble serviteur. Toutefois, j’ai décidé d’en retenir que trois afin de faciliter la lecture de ce présent article. En premier lieu, ma passion pour le domaine de la nudité artistique qui, vous le savez déjà, est devenue une source incroyable de plaisirs tant le lien de confiance est développé entre d’une part, votre humble serviteur et d’autre part, les artistes pour qui j’offre mes services en tant que modèle nu.

New Image61En deuxième lieu, le fait de donner la chance à une artiste-amateur de s’initier dans un domaine qui possède depuis des lustres ses lettres de noblesse, c’est-à-dire la nudité artistique, est pour moi un devoir quasi moral. « Ne refuse pas ton aide à celui qui en a le droit ! » Voilà bien une maxime que l’on devrait mettre en pratique de temps à autres. Malheureusement une telle chance qui ne lui est pas arrivée souvent. Dommage, car elle a un talent prometteur dans le dessin. C’est donc sans hésiter que je lui ai offert mes services tout en lui promettant que ladite séance aura lieu avec un grand sens professionnel.

En dernier lieu, il est toujours utile pour un modèle nu d’enrichir son portfolio àNew Image59 chaque fois que celui lui est possible. En effet, c’est par le biais du portfolio que le modèle nu peut démontrer à la fois son savoir-faire dans ce domaine et légitimer ses offres de services auprès des écoles d’arts et des ateliers qui sont à la recherche de candidats. Il est à retenir que souvent les approbations des mises en candidatures se font souvent de manière parcimonieuse vu, et c’est regrettable de constater, le manque de professionnalisme chez bon nombre de postulats. Ici, le proverbe qui affirme : « Beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. » est tout à fait vrai.

En résumé, il était presque idiot de passer à côté d’une telle occasion. Une occasion qui permettait un enrichissement mutuel. Il est important, en terminant le présent article, de retenir que le respect était toujours de mise et en toutes circonstances. Aucun mot ou geste qui aurait pu indisposer tant votre humble serviteur que la jeune artiste n’est apparu au cours de cette séance. Une séance faite, vous l’avez sans doute deviné, dans les règles de l’art.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Sur un air

new-image13

Sur un air

 

Sur un air de mon violon,

Avec grande joie je te ferai valser,

Tout en chantant un refrain de jeunesse,

Un hymne à l’amour qui t’amènera dans l’ivresse.

 

Sur une mélodie,

Je saurai bien te redonner la vie,

Tes pas suivront cette romance avec frénésie,

Avec entrain tu n’auras d’ouïe que pour cette douce poésie.

 

Et par le charme de tes yeux,

Tous seront sous ton emprise même les dieux,

Pendant que tu navigueras sur la vague de mes gammes,

Et le plancher usé par tes enjambées connaîtra fortes flammes.

 

Danse ma bien-aimée ! Ô mon amour,

Avant que pointe de son nez l’aube de ce jour,

Je désire te porter dans mes bras meurtris par la destinée,

Pour t’amener en un pays où tes moindres souhaits seront comblés.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Quelques instants de quiétude !

Quelques instants de quiétude !

Bon début de semaine mes amis de par le vaste monde,

new-image26J’espère que vous allez bien et que vos projets pour cette semaine qui s’annonce pourront se concrétiser selon votre bon vouloir. En ce qui me concerne, je dois avouer que les deux dernières semaines ont été riches en émotions diverses. En effet, les séances de nudité artistique qui ont eu lieu à Montréal respectivement les 15 et 23 février ont suscité en moi des moments propices à la réflexion. Que sommes-nous ? Un naïf voué à une consommation effrénée de produits souvent inutiles à son bien-être personnel ? Une victime d’une mode passagère où la recherche de la beauté parfaite frise allègrement avec une beauté dite  « plastique  » ? Ne serait-ce pas plutôt un être vivant doué de raison susceptible de trouver son véritable chemin à travers les dédales fabriquées de toutes pièces par les médias de masse à la solde de grandes corporations voulant nous gaver de leurs déclarations mensongères ?

Vous avez sans aucun doute deviné que j’ai une nette préférence pour la dernièrenew-image11 option. En effet, l’homme est le seul être apte de choisir en tout temps ce qui peut l’amener vers les plus hauts sommets comme il a la capacité d’atteindre les bas-fonds de l’existence. Bien entendu, il y a une foule de facteurs incitatifs pouvant influencer nos choix de vie lesquels peuvent être édifiants ou bien destructeurs de nos âmes. Il m’apparaît superflu d’élaborer davantage sur ce point puisque mon intention en rédigeant cet article est loin de vouloir être moralisateur. Toutefois, je me permets de vous offrir une piste intéressante susceptible de vous amener à trouver le chemin de la quiétude de l’esprit. Souvenons-nous que la quiétude est sans contredit une denrée de plus en plus rare en ce monde. On se préoccupe, tout de même avec raison, de la pénurie d’eau potable et du manque crucial de nourriture qui affecteront un nombre impressionnant de gens sur la terre. Malheureusement, on ne se préoccupe guère de la plus grande problématique qui affecte le monde moderne, c’est-à-dire un manque flagrant d’instants de quiétude.

Or, c’est justement au sein de ces instants de quiétude que l’homme, voir ici l’être humain dans son ensemble, peut y chercher la source lumineuse qui guidera ses pas vers le chemin de la vérité absolue. Il s’agit là d’un exercice loin d’être aisément réalisable car, phénomène étrange chez les êtres supposément doués d’intelligence que nous sommes, il n’est pas agréable d’entendre cette petite voix intérieure. Pourquoi ? Je ne possède aucune réponse pouvant être satisfaisante, et ce en dépit de mes nombreuses années d’étude en théologie à l’université Laval de Québec. Qui plus est ! Je suis loin de posséder la science infuse.

new-image8Néanmoins, je peux vous dire avec une certitude absolue que j’ai vécu des instants de grande quiétude à chacune des séances de nudité artistique. Une quiétude que je qualifierais de monastique tellement la sérénité m’envahissait à chaque pose nue. D’ailleurs, les regards portés sur mon corps devenaient presque des câlins lorsqu’ils étaient suivis par des coups de crayon sur les toiles. Des toiles où une parcelle de ma vie intérieure s’y déposait avec grande douceur laquelle voyageait sur les notes musicales que l’on entendait par l’entremise des chansons jouées sur des pistes musicales judicieusement choisies par les responsables des groupes pour qui j’ai eu la chance de démontrer mon savoir-faire.

Bref, j’ai cru bon de vous donner un aperçu de ce que la douceur musicale pouvaitnew-image12 susciter comme instants de quiétude en votre humble serviteur. Voilà pourquoi j’ai réalisé une vidéo à partir des photos prises par madame Samuelle D.-H., à l’occasion de la séance qui a eu lieu durant son cours de dessin au sein d’un groupe extraordinaire d’étudiants et d’étudiantes qui ont eu l’amabilité de m’accueillir les bras ouverts. Je profite de l’occasion qui m’est offert pour vous souhaiter un visionnement des plus agréables.

Bonne et heureuse semaine à vous !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

De belles retrouvailles !

new-image12

De belles retrouvailles !

Bon début de semaine tout le monde,

Comment allez-vous ? Comment s’est passé votre week-end ? Avez-vous pratiqué des activités qui vous passionnent ou bien êtes-vous simplement resté bien au chaud loin de cette grisaille qui accable le Québec depuis quelques jours ? Si vous restez dans un pays ou le soleil est votre quotidien, sachez qu’un bon nombre de mes citoyens, moi le premier d’entre eux, vous envient de vivre dans une pareille situation. Vous êtes bénis par les dieux. Sachez-le !

new-image13Revenons maintenant aux choses sérieuses ! Je désire partager avec vous mon expérience vécue mercredi le 15 février au sein de l’école d’arts et d’animation de l’U.Q.A.T. satellite Montréal. Toutefois, c’est davantage l’aspect humain qui sera au cœur du présent article sans omettre certains côtés d’ordre plutôt technique. Bien entendu, l’aspect humain est la pierre d’angle de tout mon travail en tant que modèle nu pour des écoles d’arts et des ateliers où mes services y sont requis, mais il est aussi impératif de posséder un bon répertoire de poses lequel peut être assisté par une bonne imagination servant à s’adapter au public qui assiste à mes prestations. Bref, vous vous doutez bien qu’il s’agit là d’un travail de longue haleine et où il n’y a peu de place à l’erreur. N’ayez crainte ! L’erreur est humaine et comme les gens pour qui je pose nu le sont également, une compréhension mutuelle est toujours possible. Après tout nul est parfait en ce monde si imparfait.

J’ai pris l’habitude d’arriver une ou deux journées dans la ville où ont lieu mesnew-image26 prestations afin d’une part, me familiariser avec les lieux ou bien d’y redécouvrir des endroits qui ne m’étaient pas tellement connus jusqu’à ce jour et, d’autre part, y trouver une quelconque source d’inspiration pouvant servir lors de mes poses devant le groupe pour lequel mes services sont sollicités. En effet, il est pour moi plus que nécessaire de m’imprégner de ce qui anime la ville où se trouve l’école d’arts afin de ressentir tout ce qui l’anime, la fait vivre et, parfois, ce qui peut l’émouvoir. Rappelons-nous que chaque ville possède une âme qui lui est spécifique laquelle est, un peu à l’image du « Leviathan » du philosophe Thomas Hobbes, formée de la multitude des gens qui la compose.

cropped-new-image8.jpgC’est ainsi qu’il m’est possible de me faire une petite idée de ce que je pourrai ou non offrir comme poses. C’est un fait que mes positions seront différentes si elles sont faites devant un groupe d’étudiants en arts sous la supervision de leur professeure que si elles sont accomplies devant un groupe de gens disons-le franchement plus avancés en âge. Ce qui est tout à fait normal. N’est-ce pas ?! Après tout, il s’agit de faire preuve de ce que l’on appelle au Québec du « gros bon sens ».

En ce qui concerne ma prestation de nudité artistique qui a eu lieu mercredi le 15new-image7 février au 8e étage de l’édifice situé sur la rue John F. Kennedy où se trouvent les locaux du département satellite de l’U.Q.A.T. à Montréal, force m’est d’admettre que l’ensemble s’est très bien déroulé. L’accueil que me firent madame D.-H, et ses élèves, leur ouverture d’esprit et la belle entente qui régnait dans le local prévu pour ma prestation ont été sans contredit des éléments positifs au bon déroulement du cours. Toutefois, une question me turlupine l’esprit depuis mon retour à Québec et elle se rapporte à savoir si vous connaissez en quoi consiste un tel déroulement. D’ailleurs, sachez que le déroulement des séances auxquelles je participe peuvent sensiblement être différentes les unes des autres. Tout doit être adapté au milieu environnant. Ne pas en tenir compte risque de mettre dans l’embarras l’ensemble des participants. C’est là un principe à toujours retenir en tout temps et en chaque lieu.

new-image8J’ai donc décidé de vous présenter de manière certes sommaire en quoi peut bien consister le déroulement d’une séance de nudité artistique où mon public-cible est composé d’étudiants et d’étudiantes en arts, et ce sous l’œil attentif de leur professeure dévouée en ce mercredi 15 février. Il est important de retenir que tout est fait avec un respect de part et d’autre et que la recherche de l’excellence est le fondement même de notre séance. Voilà pourquoi une longue série d’échanges entre la professeure et moi-même a été faite bien avant notre rencontre afin d’un côté, connaître le temps de travail qui sera requis pour la journée et d’un autre côté, les thèmes susceptibles d’intéresser les élèves qui seront présents en cette occasion. Savoir où l’on va, du moins en avoir une petite idée, est un avantage indéniable dans un tel domaine.

new-image5Mon arrivé pour la séance a toujours lieu environ une demi-heure avant le début. Ce qui nous permet à la professeure et à votre humble serviteur d’établir les derniers points à retenir pour ma prestation. C’est ainsi que plusieurs informations sur le groupe m’est fourni afin de pouvoir m’adapter aux élèves qui porteront leurs regards sur ma nudité absolue qui leur est offerte avec une grande générosité. Qui plus est ! Un local est prévu pour que je puisse me préparer, ce qui signifie que je dois y enlever mes vêtements et me recouvrir de ma robe de chambre rouge et veiller à ne rien oublier pour les heures à venir. Il va de soi que, si cela s’avère utile, la professeure peut donner un coup de mains pour enlever mes vêtements. N’oublions pas que le temps alloué pour ma disposition est tout de même assez limité.

Une fois bien préparé, je suis invité par la professeure à l’accompagner au local oùnew-image4 les élèves m’attendent avec hâte afin de pouvoir travailler avec un modèle qui possède un savoir-faire indéniable dans le nu artistique. Que dois-je faire dès les premiers instants où mes pieds foulent ce lieu d’apprentissage ? Vous l’avez sans doute deviné, j’opte pour faire une présentation brève mais essentielle de ma personne mais aussi de mon parcours dans ce domaine auprès des élèves. C’est ainsi que je les réconforte de ma situation physique en leur démontrant qu’en premier lieu, je suis là pour les aider à se perfectionner dans leurs champs d’étude et, en second lieu, que nous sommes des êtres humains ayant tous besoin les uns des l’autre pour vivre. Par conséquent, la gêne n’a aucune raison d’être en ce lieu. Aider et apprendre avec un souci total de respect ! Voilà les seuls motifs de ma présence en leur sein.

new-image12Le thème central que votre humble serviteur a voulu présenter aux élèves présents au cours se rapportait aux arts martiaux dont j’ai eu la chance de pratiquer pendant de nombreuses années au sein de l’une des plus grandes fédérations de karaté au Québec. C’est ainsi que j’ai eu l’idée d’utiliser avec l’accord de la professeure un de mes katanas, sabres japonais propres aux samouraïs, dans quelques-unes de mes poses. Les élèves ont semblé avoir apprécié une telle option de ma part puisque plusieurs des plus beaux dessins ont été faits durant ces poses. Après tout, un art est un art qu’il soit martial ou bien académique. Le dessin qui vous est présenté ci-dessus prouve la véracité de mes propos. Toutes mes félicitations à son auteur.

Il va de soi que l’improvisation est toujours de mise lors de mes séances de nuditénew-image6 artistique. Ceci favorise une originalité presque sans limite chez les élèves à la recherche de créativité. C’est ainsi que la professeure adepte d’équitation et passionnée par les chevaux a amené quelques accessoires servant à ses démonstrations lors de spectacle où elle y participe en tant que cavalière et une musicienne accomplie. À mon plus grand plaisir, certains des accessoires m’ont bien fait rire puisqu’ils ont suscité en moi quelques remarques qui ont amusé, voire épaté, la galerie. Je pense, à titre d’exemples, au violon et à la cravache dont le premier a réussi à tenir sur mon épaule tout en jouant quelques notes, fausses soit dit en passant, et le second qui m’a amené à poser la question, avec bien entendu une pointe d’humour, à la professeure si je devais mimer une scène du célèbre film du nom de « cinquante nuance de gris ». Ceci a bien amusé les élèves en salle.

new-image11Une chose doit absolument être retenue de mes prestations artistiques surtout lorsqu’elles ont lieu devant un groupe d’étudiants et d’étudiantes en arts de premier cycle universitaire. Rester soi-même en tout temps est un pré requis à la bonne marche des séances et ce peu importe ce qui peut arriver. Je pense à une anecdote qui est arrivée durant le cours. En effet, cela faisait déjà plusieurs minutes que le cours était déjà commencé lorsqu’une élève arriva en retard et entra en salle afin de prendre une des rares places encore disponibles. Elle devait passer devant l’estrade où je me trouvais et ses yeux étaient à égalité avec une partie de mon anatomie que je crois être inutile de vous expliquer de quoi il s’agit. Je me rappelle avec un certain amusement du regard furtif qu’elle porta à cet endroit précis tout en poursuivant son chemin jusqu’à sa place avec un petit sourire au coin de ses lèvres et des joues bien rouges . J’ai fait exactement comme si rien avait eu lieu. Et pourquoi donc ? La réponse est simple : c’est parce qu’en effet rien de grave ou de répréhensible n’avait eu lieu. Nous étions simplement des êtres humains avec des capacités et des limites présents en un lieu précis. Devrions-nous alors faire abstraction du caractère propre à notre appartenance sexuelle ? Bien sûr que non ! Ici, l’essentiel est de garder en mémoire que l’apprentissage de l’art était la pierre angulaire de notre présence en salle.

En résumé, cette journée a été une occasion formidable de renouer avec une vision, que je qualifierais volontiers, d’académique sans pour autant omettre l’aspect humain propre à toute séance de nudité artistique digne de ce nom. Oui, ce furent vraiment de très belles retrouvailles qui ont enrichi non seulement votre humble serviteur, mais aussi les élèves qui sont venus assister le cours. Au plaisir de les revoir un de ces jours !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada