Archives

Peux-tu la sentir ?

Peux-tu sentir
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Peux-tu la sentir ?

 

Sois rassurée !
Il est vrai que je t’ai aimée,
Aimée à la folie, aimée sincèrement,
Aimée du matin au soir et si passionnément.

 

Aimée de tout mon coeur et en silence,
Au risque de plier sous le poids de la démence,
J’étais prêt à te prendre avec tes qualités et tes défauts,
Car moi aussi j’en ai tout autant et même plus qu’il n’en faut.

 

J’étais heureux de te voir sourire,
Car au fond de moi je me sentais revivre,
J’avais aussi de la peine lorsque tu pleurais,
Car malgré moi, je le savais bien que je t’aimais.

 

Tu étais libre de faire ce qu’il te plaisait,
Mais en mon coeur me mentir, pardonner ? Jamais !
Liberté ? Je t’ai donnée. Te venir en aide ? Je l’ai fait.
Mais quand mes yeux s’ouvrirent, mon espoir s’envolait.

 

Je ne t’en veux pas car j’ai agi comme un fou.
Étais-je bercé par mes illusions en mon coeur doux ?
La vie m’enseigna qu’il faut savoir souvent faire un choix.
Peux-tu la sentir ? Deviner en mon âme tout le poids de ma croix.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

La belle bohémienne

La belle Bohémienne
Réalisation par Jacq. Christiaan des Pays-Bas

La belle bohémienne

 

Parcourant le long chemin,
Cherchant un lieu où vivre où rester,
Le temps d’un frais printemps et d’un chaud été,
Quittant ce lieu aussitôt le froid annoncé sans lendemain.

 

Témoin de leur histoire mouvementée,
La belle bohémienne peut allègrement en raconter,
De son peuple souvent méconnu mais tellement mystifié,
Peuple courageux à la recherche d’une terre et de grande liberté.

 

La belle bohémienne est comblée,
Tant par sa beauté exquise que par ses talents innés,
Ses talents de prédire l’avenir par sa main douce et tatouée,
Et par sa lecture d’une de boule de cristal, elle voit venir son bien-aimé.

 

Belle bohémienne !
Dame si fière et si noble telle une reine,
Dame au cœur pur cherchant que le bonheur,
Accepteriez-vous de partager avec moi quelques heures ?

 

Simplement quelques heures de votre précieux temps,
Afin d’admirer votre beauté en écoutant une chanson remplie de gaîté,
Un air de joie de votre digne peuple qui a parcouru tant de pays ensoleillés,
Une mélodie de guitare que vous seuls, ô bohémiens, vous savez si bien jouer.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Dans les rues d’Amsterdam

in_the_streets_of_amsterdam_by_rickb500_dd303gm-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Dans les rues d’Amsterdam

 

Dans les rues d’Amsterdam,
J’y ai vu une fort jolie jeune dame,
Sous un ciel gris, témoin de ma solitude.
Sous un ciel nuageux, spectateur de ma quiétude.

 

Longtemps, du coin de l’œil, je l’ai regardée.
Lentement, dans le silence du temps présent, je l’ai observée.
Avec un noble respect tel qu’il se doit, je l’ai tendrement scrutée.
Ne sachant que faire, je me suis contenté de simplement admirer sa beauté.

 

Pouvions-nous seulement discuter ?
Discuter de tout et de rien, simplement parler.
J’aurais tellement aimé la connaître, savoir qui elle est.
Ne parlait-elle que le néerlandais alors moi je suis descendant de français ?

 

Aurais-je pu lui faire une bise sur sa délicate joue ?
Pour la remercier de mettre du soleil dans ma sombre vie,
Car sa beauté suscite en mon cœur des souvenirs tirés de l’infini.
Aurais-je pu lui dire quelques mots sans qu’elle me fasse la moue ?

 

Dans ce pays aux mille tulipes ravissantes,
De ces fleurs imbibées de toutes les couleurs,
De tous ces riches bouquets aux divines et suaves odeurs,
Attendant d’être cueillis pour être offerte à cette belle muse qui enchante.

 

S’il-vous-plait ! Dites-moi ma jolie,
Saviez-vous que de vous mon cœur est épris ?
Et qu’à chaque pas fait sur le pavé de cette rue,
Je ne peux éloigner votre resplendissante beauté de ma vue.

 

En ce pays des moulins à vent,
Y trouver l’amour, j’y ai attendu si longtemps.
Mais, à quoi bon espérer en mes derniers jours, en mes derniers soupirs ?
Il est temps pour moi de reprendre ma route en vous souhaitant un bel avenir.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Oui, les modèles nus féminins d’origine africaine sont mystérieux et magnifiques.

what_do_you_want__by_rickb500_dbxi1de-fullview
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Oui, les modèles nus féminins d’origine africaine sont mystérieux et magnifiques.

« Oui, les modèles nus féminins d’origine africaine sont mystérieux. Un mystère qui, c’est là mon humble opinion, tire son origine dans la religion dite « anémiste » dans lequel leurs ancêtres vouèrent un culte, je dirais plutôt un respect longtemps perdu chez les occidentaux, envers mère-nature. Un mystère qui jalonne plusieurs siècles à travers certains rites vaudous que l’on retrouve dans la plupart des pays où furent déportées, de force et avec une violence inouïe, des tribus entières en provenance d’Afrique.

Oui, les modèles nus féminins sont magnifiques qu’elles soient d’origine africaine, caucasienne, arabe ou bien asiatique. Cependant, celles qui sont d’origine africaine possède un avantage indéniable. Elles ont une couleur de peau qui les rend uniques en leur genre. Un genre à sans cesse découvrir et à redécouvrir. »

Par RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

A pure beauty ! (I put on spell on you)

i_put_a_spell_on_you_____by_rickb500-db60hr2

 

By my friend from Germany Rick B. DeviantArt : http://rickb500.deviantart.com/art/I-put-a-spell-on-you-675228638

 

( I put on spell on you)

 

I put a spell on you, because you’re mine
You better stop the thing that you’re doin’
I said, « Watch out, I ain’t lyin' », yeah
I ain’t gonna take none of your, foolin’ around

I ain’t gonna take none of your, puttin’ me down
I put a spell on you because you’re mine, all right
I put a spell on you, because you’re mine
You better stop, the thing that you’re doin’

I said, « Watch out, I ain’t lyin' », yeah
I ain’t gonna take none of your, foolin’ around
I ain’t gonna take none of your, puttin’ me down
I put a spell on you because you’re mine, all right and I took it down

By

JAY HAWKINS

 

Une photo digne de mention

sweet_martyna_by_rickb500-davq7lk

Modèle ? Martyna Photo ? Rick from Germany

Une photo digne de mention

Bonjour tout le monde,

Vous le savez probablement déjà. Je suis inscrit sur le site de partage artistique DeviantArt depuis maintenant plus de six ans. Ce qui m’a permis à la fois de partager mes réalisations tant dans le domaine de la nudité artistique que celui de la photographie. Deux passions qui animent ma vie. Il va de soi que le fait d’être inscrit sur ce site m’a également amené à découvrir des oeuvres tout à fait remarquables et à dialoguer, en tenant compte des limites occasionnées par les barrières linguistiques, avec des gens qui ont les mêmes intérêts que votre humble serviteur.

La grande majorité de ces personnes vivent sur le vieux Continent dans des pays où l’art y est grandement valorisé. Je pense notamment à la France, à l’Italie et à la Suisse ainsi que l’Allemagne. D’ailleurs, j’ai eu la chance de visiter certains endroits où plusieurs créations artistiques y étaient exposées. Le dernier en lice est une exposition sur le nu qui a encore lieu à Genève dans le canton du même nom. Il va de soi que cette exposition m’a beaucoup plu.

19437707_1963024200595347_2740356070364974383_nToutefois, et vous l’ignorez peut-être, mais mon intérêt porte aussi sur le portrait qui dénote avec plus de précision le degré de prof. En effet, est-il utile de vous rappeler que la qualité du portrait dénote hors de tout doute raisonnable le degré du sens professionnel chez l’artiste ? Le portrait peut concerner autant un dessin qu’une peinture ou encore une photo. L’essentiel est d’y découvrir tout le talent de l’artiste. Et, croyez-moi, c’est là un sujet d’une extrême complexité à saisir. Complexité qui relève du moment saisi, un instant figé perpétuellement dans le temps, où l’œil de l’artiste aura porté son regard sur le sujet. Complexité qui relève aussi, et non pas dans une moindre mesure, dans la capacité de faire vibrer les émotions, un peu comme un film d’amour, chez le spectateur. Complexité qui relève, si je peux encore me permettre d’élaborer sur ce point, du travail accompli tant par le modèle que par l’artiste. En effet, une parfaite coordination doit se faire de manière absolue afin d’y trouver une authentique harmonie entre celui qui regarde et celui qui se dévoile.

Je tiens, en terminant cette missive, à remercier mon ami Rick pour m’avoir donné sa permission d’utiliser cette superbe photo au sein de mon blogue artistique. Vous trouverez un lien en annexe afin de pouvoir admirer l’ensemble de ses oeuvres. Bravo à son modèle !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Lien important : http://rickb500.deviantart.com/

Dame Plume

New Image54

Dame Plume

 

Toute petite tu étais dans mes bras,

Lorsque je t’ai prise doucement ce jour-là,

Je t’ai serrée près de mon cœur qui était là pour toi,

Ce que tu étais belle ! Comment ne pouvais-je être en émoi ?

 

Avec ton poil blanc immaculé,

Et ces quelques taches noires bien dessinées,

Sans oublier tes yeux si doux de félin,

Qui me consolèrent de mon grand chagrin.

 

De mes nuits à te caresser,

Sans oublier ces moments à te dorloter,

Tu me gratifias bien de tes nombreux ronronnements,

Que j’écoutais avec plaisir et délicatement.

 

Mon ami Pierrot,

Toi qui vis au clair de la lune,

Crois-moi ! J’ai une vraie belle Plume,

Elle est ma compagne de mes jours de repos.

 

De par sa présence réconfortante,

Elle fait fuir tous les tourments qui me hantent,

Et par son amour dévoué et sa fidélité inconditionnelle,

Je peux lui dire qu’elle sera éternellement la plus belle.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Jimmy le Goéland

new-image44

Jimmy le Goéland

 

Bonjour, je suis Jimmy le goéland.

Je viens ici au gré du vent et à tous les ans.

Voir vos vies défiler vous glisser entre vos doigts,

Certes, je n’ai pas fière allure de l’aigle ni la noblesse de l’oie.

 

Mais, je suis libre de ma destinée,

Chose rare chez de nombreux nouveaux nés,

Voyageant sur les rives du majestueux fleuve St-Laurent,

Me laissant porter au ciel avec plaisir par ses chauds courants.

 

Je profite de cette occasion bénie,

Pour regarder de vos existences tellement de déni,

Déni de cette vérité qui vous étouffe, qui vous écrase, inexorablement,

Auquel il vous faudrait un jour ou une nuit reconnaître afin de vivre librement.

 

Vérité que vous soyez êtres éphémères,

Condamnation transmise par vos pères et mères,

Et de cette réalité, la transformer en richesse vous le pouvez,

Pour le reste de votre vie, enjoliver de bonheur votre chemin pavé.

 

Je suis Jimmy,

Parti de loin pour vous dire à vous mes amis,

Que vous seuls, et nul autre que vous ,avez les clés de votre bonheur,

Je vous en pries humblement ne blâmez pas les autres pour votre malheur.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Nudité? Vous avez dit nudité?

Nudité? Vous avez dit nudité?

Bonjour tout le monde,

new-image28Nudité? Vous avez dit nudité? Voilà la thématique de cet article et il m’a semblé être de plus haute importance de l’aborder dès les premières lignes écrites par votre humble serviteur devant son clavier d’ordinateur. Pourquoi vouloir rédiger un tel article après plus de 900 publications et de 14 pages de présentation sur des thèmes allant sur certains aspects de ma vie, dans un souci de transparence, et sur certains éléments, disons-le franchement, plus corsés? D’ailleurs, force est de constater que l’unanimité est loin de faire légion en ce monde et si cela arrive, en de rares occasions, elle est souvent la cause de bien des tourments au sein des sociétés, surtout lorsque la moralité semble être un vecteur des forces en présence. Comme disait si bien un sage: « Souviens-toi mon enfant que les pires atrocités commises par les hommes l’ont été faites au nom de la vertu. »

C’est là une question à laquelle je suis obligé d’y répondre sous trois volets distincts qui se résument simplement  en ceci: En premier lieu, ce que ce blogue n’est pas et New Image5ne sera jamais. En second lieu, les triples objectifs visés par votre humble serviteur. Et, en dernier lieu, vous l’avez sans doute deviné, de décrire en quelques mots qui est celui qui se cache derrière son clavier, et ce peu importe l’heure de la journée ou de la soirée, et même dans certains cas, durant la nuit, peaufinant dans le mesure de ses capacités la rédaction de ses publications. Trois volets, certes distincts, mais tellement complémentaires qu’en l’absence d’un seul des trois, toute logique démontrant la nécessité de l’existence même de ce blogue serait remise en question. Et, croyez-moi sur parole, je me battrai bec et ongles pour  le conserver tel qu’il est puisqu’il signifie à mes yeux la plus belle preuve de cette liberté d’expression, en l’occurrence la mienne, si malmenée par des gens avides de pouvoir sous le couvert de la moralité et, surtout d’une conception erronée de la grandeur divine.

Ce que ce blogue n’est pas et ne sera jamais

Une chose doit être dite une fois pour toutes: Ce blogue n’est pas et ne sera jamais dédié à une quelconque forme de vulgarité, d’obscénité, de mauvais goût et de grossièreté. Dès le début de la création de ce blogue, votre humble serviteur a tenté par tous les moyens mis à sa disposition, et parfois avec des balbutiements  vu son caractère profane dans les premiers temps, d’éviter d’offusquer qui que ce soit au sein de son blogue.

Qui plus est! Lorsque l’occasion se présente, il me fait plaisir de corriger le tir en publiant une nouvelle version d’un tel ou tel article ou tout simplement en y modifiant quelques parties. Ce blogue n’est pas non plus un site dédié à la 000000810002pornographie où l’image de la nudité est galvaudée de manière irrespectueuse tant pour les hommes que pour les femmes, dans son ensemble. Oui, certaines publications peuvent posséder une connotation d’érotisme, mais quand cela a lieu, c’est fait avec un soin méticuleux. C’est le cas notamment des séries intitulées «Séance de nudité érotique» et de sa suite sous-titrée «Se connaître, c’est s’aimer.» Une séance qui a été tournée dans une chambre d’hôtel de Montréal et ce, avec la collaboration spéciale d’une modèle nue extraordinaire et d’un photographe hors-pairs. Rien ne fut laissé au hasard afin de respecter d’abord et avant toute chose la charmante jeune dame qui avait accepté de participer. C’est bien la moindre des choses. N’est-ce pas?!

Ce blogue ne peut pas exister sans la recherche de l’excellence d’un français écrit et de mots choisis afin de respecter la langue de Molière. La plus belle langue au monde! Voilà pourquoi j’essaye de publier mes articles avec un grand souci de respect envers cette langue noble et digne des dieux. Oui, j’adore plus que tout ma langue car c’est avec elle que j’ai appris à dire la plus belle phrase pouvant être dite en ce monde: Je t’aime.

Les triples objectifs visés par votre humble serviteur

Il est important de retenir que l’idée de réaliser et d’entretenir, ce sont là deux réalités aux antipodes l’une de l’autre, ce blogue est venue en mon esprit à la suite new-image26d’un exposé écrit en théologie dont le sujet portait sur l’eugénisme sous le régime nazi et la participation plus ou moins imposée par les pseudo scientifiques du IIIe Reich auprès des artistes dans les pays occupés. En ce contexte, tout était axé sur la glorification du corps parfait et l’exclusion, voir l’élimination purement et simplement physique, des individus ne cadrant pas dans les critères de perfection préconisés par les nazis.

12675129_10154724094679657_765136332_oMa réponse personnelle a été de faire, permettez-moi cette expression, un pied-de-nez à cette période sombre de l’histoire. À cela s’ajoute le fait que la thalidomide a été découverte et fabriquée au sein de la Wehrmacht par un chimiste allemand qui alla devenir le fondateur de l’entreprise pharmaceutique tristement célèbre Grünenthal Chemical. Être un modèle nu était le chemin tout indiqué pour faire contrepoids à cette période qui menace de manière plus ou moins subtile de refaire surface. Souvenez-vous que l’histoire a tendance à se répéter et que la prudence est l’une des quatre vertus cardinales. Bref, restons prudents en tout temps.

Le second objectif de votre humble serviteur réside à transmettre sa passion pour la beauté auprès des visiteurs. Je fais bien entendu référence à la beauté sous toutes ses formes, mais en particulier le nu, la poésie et la photographie. Trois domaines qui, à ma grande surprise, m’ont permis de faire la rencontre de gens extraordinaires. Dans le domaine du nu, j’ai eu la chance de faire les manchettes en quelques occasions tant en Europe qu’au Québec et même au sein d’un magazine britannique, via une publication sur la modèle nue connue sous son nom d’artiste de Phylactère.

new-image16Pour ce qui est de la poésie, elle reflète ma passion pour le français. Jouer avec les mots! En faire vibrer chaque expression! Ressentir le plaisir ou la douleur évoqués dans une phrase! Remémorer des instants de bonheur ou de tristesse! Caresser chacune des lettres comme on titille le clitoris d’une femme pour lui procurer un plaisir parfois coupable, mais plus souvent tellement agréable qu’on ne peut s’empêcher de répondre favorablement à sa demande de recommencer encore et encore. Oui, la poésie est pour moi la nudité de mon âme. Une nudité que je dévoile au gré des mots, parfois pour apaiser, je le concède, bien des maux. Des maux de mon enfance!

Et que puis-je affirmer de ma passion pour la photographie? Certes, les artistes me11235251_676422929152119_142811643_o_thumb.jpg voient entièrement nu. Une nudité qui me comble de bonheur et de sérénité. Pour sa part, la poésie sert à transmettre mes sensations les plus profondes chez mon être. Toutefois, c’est par la photographie que je capte la beauté éphémère du monde qui m’entoure. Une beauté condamnée non pas par sa propre disparition, mais bien par la mienne. En effet, je serai déjà disparu depuis fort longtemps lorsque la terre arrêtera de tourner. Le reconnaître, c’est faire preuve d’humilité.

Capter chaque instant de vie! La vie en tant que modèle nu et pleinement sexué! La vie présente en chacun de mes poèmes! La vie saisie dès le moment où j’appuie sur le bouton de mon appareil-photo. Trois visions de la vie, mais une seule vie, c’est-à-dire celle que je partage avec le microcosme qui m’enveloppe, lui-même englobé par le macrocosme, et ce jusqu’à l’infini. Cet infini qui rejoint ce Dieu invisible.

Qui est celui qui se cache derrière son clavier?

Je suis simplement un être humain comme chaque personne vivant sur cette belle planète que l’on appelle communément la terre. Je respire comme toutes les personnes qui lisent ce blogue. J’aspire à rendre ce monde meilleur en tenant compte de mes forces et de mes faiblesses. Et, surtout, loin est de moi l’idée que je sois parfait.

Je cherche à publier des articles qui soient dignes d’intérêt pour chaque lecteur potentiel. Souvent, mon but semble être atteint tandis qu’en d’autres circonstances je passe à côté de la cible. Qu’à cela ne tienne! Je recommence avec la même passion, et même dans certains cas, avec un degré de minutie plus élevé rendant le résultat sensiblement amélioré. « À chaque fois, remets-toi à la tâche si tu veux bien travailler. » Telle pourrait bien être mon leitmotiv lors de mes rédactions. 

En terminant cette missive, je tiens à préciser une dernière chose. Une chose qui doit être comprise une bonne fois pour toutes. Mon intention qui se trouve dans chacune de mes publications est d’abord et avant tout dénuée de méchanceté envers qui que ce soit. Bien au contraire! Tout est fait avec une bonté d’âme et en tenant compte de mes dispositions du moment présent lesquelles sont tournées vers un seul objectif, la recherche de l’excellence. Soyez, je vous en pries, indulgents envers votre serviteur si cela ne soit pas toujours le cas.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Bon dimanche

Bon dimanche

Bien le bonjour mes amis et amies,

New Image4J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, la vie est belle avec ses hauts et ses bas. Qui n’en pas? Hé oui, il m’arrive parfois de vivre certains cafards, de me poser certaines interrogations existentialistes et de me questionner sur le sens de la vie, … de ma vie. En effet, il est bon pour soi-même de prendre position face au monde qui nous entoure. Qui suis-je ? Où vais-je ? D’où viens-je ? Questions auxquelles il y a autant de réponses que d’êtres humains vivant sur la terre. À chacun d’y trouver celles qui lui conviennent.

Pour ma part, je dois avouer que les dernières semaines ont été assez spéciales. Renouer avec des pages, loin d’être agréables, de mon enfance, revivre des situations qui m’ont marqué au fer rouge, tenter de trouver des explications à des faits inexplicables et, le plus important, détruire ce sentiment de culpabilité face à mon corps et aux regards qu’il a suscités chez les autres. Bref, il y a des abcès qui doivent être crevés afin de favoriser une guérison de l’âme. Chose plus facile à dire qu’à faire. Croyez-moi sur parole!

Vous savez?! Cela fait plusieurs années que je pose nu pour des artistes, qu’ils soient professionnels ou amateurs, ou encore pour des écoles d’arts et des ateliers ouverts au grand public, adultes et consentants, bien entendu. J’ai aussi eu la chance de réciter des poèmes entièrement nu devant un groupe de personnes. J’assume ce que j’ai accompli jusqu’à ce jour tout en retirant une fierté indéniable.

Fierté qui tire sa source sur deux aspects précis de mon passé. En premier lieu, me défaire à tout prix de mon image dite de « survivant de la Thalidomide ». Croyez-le New Image5ou non, je suis beaucoup plus que cela. Avant toute chose, je suis un homme aimant la vie, un véritable mélomane, passionné par le sport notamment un supporteur des «Canadiens de Montréal», photographe amateur, poète occasionnel et un mordu de tout ce qui touche les actualités tant nationales qu’internationales. En second lieu, je suis un homme pleinement sexué et heureux de l’être sans pour autant rejeter l’aspect spirituel au sein de ma vie. Bien au contraire! En résumé, le fait d’avoir posé nu m’a permis de faire la jonction entre mon corps et mon âme face à un monde à la recherche d’une multitude de raisons de vivre.

Aujourd’hui, je peux dire mission accomplie. J’ai donné le meilleur de moi-même via mon corps tout en évitant, dans la mesure du possible, vous en conviendrez, de m’affubler l’étiquette de « survivant de la Thalidomide ». Ceci a été d’une importance capitale à mes yeux puisque un tel sujet avait fait les manchettes dans la presse canadienne ces dernières années. Jamais, j’ai bien écrit « jamais », mon intention a été de collaborer de quelques façons que ce soient dans ce dossier. Fini pour moi d’être lié à cette caractéristique comme si il y en n’avait pas d’autres. Quelle grande délivrance pour moi.

Merci infiniment de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

Enregistrer

Enregistrer