Archives de tags | sort

Miroir ! Joli miroir !

New Image53

Miroir ! Joli miroir !

 

Miroir ! Joli miroir !

Dis-moi l’ultime vérité,

Celle qui brille au soleil d’été,

Avant de connaître la tristesse du soir.

 

 Image ! Éphémère illusion !

Qui ne dure que l’instant d’un soupir,

Une brise saisie par le vent qui ne fait que courir,

Réveille-moi tes maximes que t’ont enseigné les sages de Sion.

 

Ô miroir ! Est-il vrai que les dieux ?

Mirent aux yeux des hommes terribles confusions,

Afin de les égarer sur le chemin de la sérénité pour de bon,

Et que les rides du visage et du cœur sont loin d’être odieux ?

 

Aux visages meurtris par le sort,

Les cœurs absorbèrent tous les coups,

Et ces corps fatigués de combattre plièrent genoux,

Revoyant les épreuves du passé ils finirent par enlacer la mort.

 

S’il y a une chose apprise en cette existence,

Une révélation que me firent quelques hommes de leur expérience,

C’est que les rides qui parsèment allègrement nos visages au fil des jours,

Ne sont que le reflet des blessures qui seront en nos cœurs pour toujours.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mon beau blanc pays

new-image1

Mon beau blanc pays

 

Mon beau blanc pays,
Que mes ancêtres courageux,
Affrontèrent tels des gens valeureux,
En bâtissant villages qui devinrent leur patrie.

 

Des bancs de neiges et des rivières de glace,
Ils en firent fières demeures tel de véritables palaces,
De la forêt ils en tirèrent subsistance rendant grâce à Dieu,
Et de leurs labours ne ménagèrent guère effort de cœur si précieux.

 

Contrées formées par de vastes plaines,
Tant d’ardeur coula sans cesse dans ses veines,
De ce peuple amant d’une langue de la lointaine France,
Et contre toutes attentes, osa défier ses ennemis avec persévérance.

 

Avec une force herculéenne et une inébranlable foi en la destiné,
Il affronta mille dangers en protégeant avec tendresse leurs nouveaux-nés,
Sans jamais faiblir un seul instant devant terribles vents et grandes marées,
Il se tint debout faisant un véritable honneur aux générations plus fortunées.

 

Oubliez pas mes amis et connaissances du nord,
Qu’en vos aïeuls se joua bien plus que vous croyez votre sort,
Et de vos nombreuses régions telles la Gaspésie jusqu’en Abitibi,
Nulle n’aurait été fondée sans le désir d’un peu de pain et d’une terre bénie.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada