Archives

Ooops !

71786406_515412442606899_3450208784348086272_o
Ooops ! Par Caro de Liège de Belgique

Ooops !

La vision originale d’une artiste-peintre

Bonjour tout le monde,

72954905_2491352020979337_1718708043408998400_oJ’espère de tout mon coeur que vous allez bien et que le mois de novembre se déroule selon vos attentes. Pour ma part, à part quelques mésaventures liés à ma période de vaccin, je peux dire que tout se porte à merveille. En effet, j’ai eu la chance de rencontrer la responsable des groupes d’étudiants et d’étudiantes pour lesquels j’ai posé en tant que modèle vivant (nudité intégrale) au C.É.G.E.P. de Drummondville en mars de cette année. Nous en avons profité pour discuter d’une reprise des séances en vue de la prochaine session hiver 2020 au sein de ses futurs groupes. Comme quoi, la vie se poursuit tranquillement mais sûrement.

Sous un autre ordre d’idées, j’ai découvert une artiste-peintre73048733_528095148005295_4959180135740735488_o vraiment talentueuse via le réseau social Facebook dans lequel je suis en lien quasi permanent avec des artistes du monde de la francophonie. C’est ainsi que j’ai pu faire la connaissance de madame Caro Boulanger de la belle ville de Liège de Belgique. Une artiste-peintre qui possède une vision tout à fait originale du corps nu féminin, notamment sur les seins, et qui les présente d’une manière que je qualifierais, et c’est loin d’être péjoratif, d’amusante.

71966256_2491352200979319_4136780605356507136_oJ’ai bien écrit  » amusante  » puisque d’une part, il est pratiquement impossible d’éviter de porter notre regard sur les formes quelque peu exagérées de ces seins, qui sont magnifiques en passant, et d’autre part, de la variété des couleurs lesquelles parfois accentuent et d’autrefois adoucissent leurs présentations. Des présentations tellement bien réalisées que je n’ai pu m’empêcher de rédiger un article « au sein », quel jeu de mots, de mon blogue artistique consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie ainsi que de manière sporadique à mes réflexions personnelles sur diverses réalités de la vie.

À propos de réflexion, Je m’étais questionné à savoir quelle est l’intention de cet artiste-peintre belge d’axer ses réalisations artistiques sur les seins dans une démarche tout à fait originale. Quoi de mieux que de lui laisser s’exprimer librement en empruntant ses propres mots tirés de sa page Facebook ? C’est ainsi qu’elle répond à cette ultime question : Pourquoi ? Ce à quoi elle me répond :72212995_2491351937646012_2079130227031670784_o

C’est, je crois bien, une réponse à la fois franche et sans équivoque. Une réponse franche car elle explique clairement ce que sa démarche est avec une simplicité remarquable. Une réponse sans équivoque puisqu’elle ne laisse pas de place au doute. D’ailleurs, le fait qu’elle dessine des oeuvres « sans visage afin que chaque femme puisse s’identifier » dénote une grande sensibilité envers ses congénères féminins.

Je termine cet article en y incluant une vidéo, que vous trouverez ci-dessus, dans laquelle l’artiste-peintre présente quelques-unes de ses oeuvres. Des oeuvres qui vont bien au de-là les seins. Bon visionnement !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Un clin d’oeil à King Crimson

Un clin d’oeil à King Crimson

Bonjour tout le monde,

J’ai le plaisir de vous présenter une vidéo mettant en vedette la prestation du groupe quasi mythique dans le domaine du rock progressif : King Crimson. Un groupe originaire de Grande-Bretagne dont sa réputation a largement dépassé les frontières européennes. Comme quoi la musique est la seule langue qui peut unir les peuples sur cette terre.

Certaines personnes doivent se questionner à savoir la raison d’une telle publication au sein de mon blogue artistique dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie. Une question bien légitime, je l’admets volontiers. Ce à quoi je peux vous répondre qu’une telle publication réside sur deux aspects interdépendants l’un de l’autre.

En premier lieu, la musique est l’art par excellence puisqu’elle peut à la fois transcender les réalités auxquelles les êtres humains sont confrontés depuis la nuit des temps tout comme elle peut les décrire à la perfection afin de leur permettre de la affronter. Dit autrement, cet art a été une bouée de sauvetage pour l’ensemble de l’humanité depuis toujours.

En second lieu, les plus belles pièces de théâtre dans lesquelles la nudité a été présente furent accompagnées par des oeuvres musicales grandioses. L’on a qu’à penser à la pièce maitresse de Richard Wagner intitulée Walkyries qui en constitue l’exemple parfait. Par ailleurs, je me rappelle d’avoir assisté à une pièce de théâtre ici même à Québec dans laquelle les participants furent habillés en costume d’Adam. Renier un tel fait serait porter ombrage à ma volonté de construire un blogue avec une honnêteté intellectuelle et un professionnalisme sérieux.

King Crimson
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Il va de soi que cette magnifique photo réalisée par mon ami Rick B., d’Allemagne a fortement influencé ma décision de rédiger un tel article au sein de mon blogue. Une photo qui, comme bien d’autres dans sa collection, mérite d’être appréciée par mes lecteurs et mes lectrices. Comment aurais-je pu faire autrement ?

Merci infiniment pour assiduité.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Mots inutiles

Mots inutiles

Modèles : Phylactère et RollandJr St-Gelais

Bonjour tout le monde,

Je désire en cette journée du mois d’octobre m’entretenir sur un sujet qui semble être tabou au sein de la société actuelle. Une société pour laquelle tout doit s’exprimer par des mots. Des mots qui, à force d’être utilisés à tors et à travers, en arrivent à perdre leurs sens premiers. Des mots qui sont galvaudés à tous vents et qui sont corrodés par des gens se voulant se donner une certaine importance auprès de leurs pairs.

L’on a qu’à prendre, à titre d’exemple, les mots utilisés par quelques personnages politiques en ayant pour optique la déformation de la réalité. Il en est de même de quelques chroniqueurs peu soucieux de donner un minimum de crédibilité dans leurs propos. Et que puis-je affirmer du manque flagrant de respectabilité du français tant écrits que parlé dans le monde de la francophonie ? À vrai dire, je n’ose pas l’imaginer. Seule consolation ? Un tel phénomène se trouve également tant anglophone que germanophone. Quel en est l’ampleur ? Excellente question à laquelle je n’ai point de réponse.

Toutefois, un aspect fondamental semble échapper à notre époque et qui est l’inutilité des mots. En effet, bien que vivre c’est avant toute chose communiquer, il ne suffit guère de le faire par des mots. Souvent, un regard prolongé, un geste fait de manière brève ou bien tout en douceur ou bien encore la promiscuité de deux corps peuvent en dire plus qu’un long discours. D’ailleurs, ne dit-on pas qu’une image vaut mille mots ? À cela viennent s’ajouter les émotions auxquelles chacun d’entre nous ont eu à expérimenter au cours de son existence. Certes, on peut décrire telle ou telle émotion à l’aide de mots. Mais aucun d’entre eux ne pourra faire vivre ladite émotion. Pourquoi donc ? Une émotion se vit avant toute chose.

La plus belle expérience qui démontre hors de tout doute l’inutilité des mots est bien les sentiments amoureux. Combien de mots peuvent expliquer la joie d’être en présence de la personne aimée ? Combien de mots peuvent faire vibrer un coeur lors d’un échange de baisers ? Combien de mots peuvent décrire la douceur d’une caresse tant reçue que donnée lors d’une relation intime ? La liste peut être quasi infinie.

Je dois reconnaître, lorsque je relis le présent texte, que cela peut paraître contradictoire de développer un tel sujet en utilisant autant de mots. Et pourtant, il m’est si souvent arrivé de vivre des émotions fortes que je n’arrivais pas à les décrire tellement la tempête me charroyait sur les vagues profondes de mon âme. Était-il utile d’écrire un tel texte ? Pas vraiment ! Car je peux aisément deviner qu’en votre fort intérieur, vous y avez déjà longuement réfléchi sans dire un mot.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Quand l’art aborde un sujet tabou parmi tant d’autres.

Quand l’art aborde un sujet tabou parmi tant d’autres

C’est la première fois que je vois une jeune femme handicapée en fauteuil roulant dans une vidéo musicale à propos des tabous sexuels et je dois reconnaître que j’aime bien la réalisation artistique.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Hommage à Nicole Martin

Hommage à Nicole Martin

Bonjour tout le monde,

J’ai appris, comme bon nombre de mes compatriotes du Québec, le décès d’une grande artiste de la chanson du Québec. Une grande dame avec un immense talent qui a su nous émouvoir notamment grâce à son interprétation de la chanson thème  » Il était une fois des gens heureux  » du film intitulé  » Les Plouffe « . Une chanson qui a marqué une partie importante de la population québécoise. 

Il va sans dire que le talent de chanteuse de madame Nicole Martin a joué un rôle indéniable dans la popularité d’une telle chanson dans le collectif québécois. En effet, sa voix unique à la fois claire, puissante et toute aussi féminine est sans contexte un élément important dans son interprétation. Par ailleurs, aucune voix québécoise n’aurait pu être à la mesure de ce film. Un film qui relate une période historique du Québec dans lequel une famille québécoise, d’origine modeste et de langue française tente par tous les moyens de vivre à travers les péripéties de l’époque de l’avant-guerre 1939-1945. 

C’est donc avec joie que je vous présente une vidéo où sont montrées quelques séquences tirées du film  » Les Plouffe  » et où madame Nicole Martin interprète de manière extraordinaire  » Il était une fois des gens heureux « . Comment aurais-je pu passer sous silence le talent de cette artiste qui témoigne de l’importance de préserver coûte que coûte la langue française au Québec ? Poser la question, c’est y répondre. 

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada