Archives

Hommage aux finissants-es en arts visuels

 

 

Hommage aux finissants-es en arts visuels

Bonjour tout le monde,

IMG_20180428_143141_027J’espère de tout mon cœur que vous allez bien. Pour ma part, je me prépare tranquillement pour un petit voyage dans la région de la Gaspésie et ce, du 20 au 28 mai inclusivement. Deux raisons majeures m’ont incité à faire ce petit séjour. D’une part, je vais aller voir mon père qui vit dans la belle ville de Matane. Et, d’autre part, cela va permettre à mon homme de ménage de réaliser une grande corvée du printemps dans mon appartement. Ceci est loin d’être un luxe. En effet, l’hiver québécois bien que joli est aussi une saison très longue et propice aux saletés en tous genres. Bref, je retrouverai un appartement revampé à mon retour.

Mais, revenons au sujet de cet article. Il y a de celaFB_IMG_1525952356874 quelques mois déjà, plus précisément aux mois de octobre et de novembre de l’an passé, une professeure m’avait invité pour être son modèle nu dans le cadre d’une série de séances de nudité artistique pour ses cours d’arts visuels. Des cours qui sont d’une grande importance dans la formation des artistes qui désirent faire carrière dans un domaine où l’imagination, la créativité et l’excellence doivent aller de pairs. Bien entendu que la rigueur au travail est de loin la pierre angulaire pour toutes personnes soucieuses de s’accomplir. 

FB_IMG_1526142423814Voyant l’occasion rêvé qui s’offrait à moi pour retourner à Sept-Îles, ma ville natale, et y rencontrer des membres de ma famille ainsi que de vieux amis et connaissances, je ne pouvais refuser son offre. Qui plus est ! Retourner au collège où j’y ai fait mes études préparatoires pour l’université afin d’y travailler en tant que modèle nu était presque un rêve à mes yeux. Aussi bien en profiter. N’est-ce pas ? J’y suis donc aller trois fois afin d’offrir mes talents de modèle nu auprès d’étudiants à la fois talentueux et fort sympathiques.

32461417_2057510837611278_2358235584385777664_oEt quand je dis « talentueux », vous pouvez me croire sur parole qu’ils le sont réellement. En effet, j’ai rarement vu autant de réalisations artistiques créées de manière à la fois méticuleuse et aussi variées tant par leurs formes que par leurs supports. Il va de soi que lesdites séances ont été dirigées de mains de maître par une professeure attentionnée et soucieuse du succès de ses élèves. Mais, attention ! Elle a vite compris grâce à ma passion et à mon sens professionnel  qu’elle pouvait me faire confiance dans ma démarche. Une démarche qui se voulait être riche tant dans les choix de mes poses que par les échanges avec les élèves lorsque cela était possible, bien entendu.

32413719_2057511220944573_5165486643536199680_oJe me suis dit à maintes reprises qu’il serait impératif de primo, prendre connaissance de l’ensemble des œuvres réalisées non seulement lors de mes prestations de nudité artistique, mais également dans l’ensemble de l’année académique. Et secundo, de vous les faire connaître au sein de mon blogue artistique dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie.

Quoi de mieux qu’un vernissage de fin d’année pour32365812_2057512127611149_8093071639664656384_o vous présenter les œuvres les mieux réussies  par les finissants et les finissantes de l’année 2017-2018? Voilà pourquoi, j’ai décidé de vous montrer une vidéo réalisée par une des étudiantes de fin d’année présente à ce vernissage. Il est à noter que le tout se déroule du 11 au 18 mai inclusivement au C.E.G.E.P. de Sept-Îles. L’entrée est gratuite.

Tout le crédit pour les photos revient à Jason Blanchard. Félicitations pour la qualité de vos photos.

Bienvenue à tous et à toutes !

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Invitation !

FB_IMG_1525952356874

La Croisée – Exposition des finissants en Arts visuels

11 mai – 17 maiCégep de Sept-Îles

Invitation !

Bonjour à mes amis et amies de la grande région de Sept îles, je vous invite à venir assister à un vernissage de fin de session des étudiants et étudiantes du C.E.G.E.P où seront présentés quelques tableaux où j’ai eu la chance d’être modèle nu.

Alors venez nombreux afin d’encourager la relève artistique.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Mon corps, c’est mon histoire.

20180225_090439

Mon corps, c’est mon histoire.

 

Corps de sang et de chair

Qui connu amour et guerre,

Qui vécu bonheur et parfois malheur,

En cette vie ! En ces jours ! En ces nuits ! En ces heures !

 

C’est le mien.

Sera-t-il un jour le tiens?

Pourquoi pas ?! Si tu sais l’apprivoiser.

Avec tendresse et soumission et de suaves baisers.

 

C’est mon humble corps,

Crois-moi qu’il vaut son pesant d’or.

Blessures et force en ont fait arme redoutable,

Mais expérience de vie lui confère âme vénérable.

 

C’est mon histoire.

Récit d’un homme qui veut voir,

Admirer dames blanches nues aux dents d’ivoire,

Les emporter aux pays merveilleux et des mille espoirs.

 

Leur faire l’amour en les entendant gémir,

Gémir de plaisir ! Gémir de jouir à en plus finir.

De les satisfaire en parcourant cet endroit interdit,

Tant adulé par Marquis de Sade et ces grands génies.

 

C’est ma chair et mon sang,

Qui sera de ce monde encore longtemps,

Il est le temps de le découvrir de l’immortaliser,

À coups de pinceaux ou  à coups de crayons aiguisés.

 

Devenir immortel !

Tel est son seul désir !

Sur vierge papier il le deviendra,

Pour la postérité, peut-être il le sera.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Être là sans y être tout à fait. 

20180225_113645

Séance réalisée au Mont-Tremblant le 25 février 2018

Être là sans y être tout à fait. 

« Être là sans y être tout à fait. Comme un ermite qui du fond de sa grotte ressent le monde qui l’entoure sans quitter les lieux. Il est là sans être là, absent tout en étant pleinement présent. Voilà l’esprit du modèle vivant. »

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Titanic version québécoise

20180225_120417

Le Titanic version québécoise (Mont-Tremblant 25 février 2018)

Titanic version québécoise

Bonjour tout le monde,

20180225_120331Je poursuis la rédaction de mes articles concernant ma prestation surprise qui a eu lieu à Mont-Tremblant en vous parlant d’une pose que j’affectionne et qui peut être intitulée  » Titanic version québécoise ». Vous comprendrez sans aucun doute qu’il s’agit ici d’une point d’humour à l’égard de ce grand classique, peut-être même le plus grand dans l’histoire du cinéma, qu’est l’oeuvre gigantesque de James Cameron du « Titanic ». Véritable chef-d’oeuvre réalisé en 1997 et dont les critiques de cinéma et le grand public eurent que des éloges à l’endroit du réalisateur. Éloges pleinement mérités selon moi.

J’aime beaucoup réaliser une telle pose lorsque la20180225_113704 durée de travail, c’est-à-dire le temps alloué pour le maintien de telle ou telle pose, dépasse les 20 minutes. Pourquoi donc me demanderez-vous ? Trois raisons majeures m’incitent à prendre cette pose tirée d’une séquence des plus romantiques du film de James Cameron. C’est ce que je vous explique dans ce qui suit.

20180225_110858En premier lieu, l’aisance avec laquelle je peux tenir ainsi devant un groupe d’artistes, et ce peu importe leur nombre est sans aucune comparaison avec les autres positions pratiquées lors des séances. D’ailleurs, ladite pose a été faite après celle où je devais me tenir debout pour environ le même temps demandé. Souvenez-vous que je n’ai qu’un demi pied pour accomplir pareille tâche. Qu’à cela ne tienne, mon désir de me surpasser était plus fort que moi. Bref, une position plus confortable était plus que bienvenue.

En deuxième lieu, une telle position permet à l’artiste20180225_113726 de percevoir presque les moindres parcelles de mon physique avec une aisance incroyable. Mais, attention ! Ceci ne signifie aucunement qu’il y ait une forme quelconque de voyeurisme, ni d’exhibitionnisme. Deux réalités qui n’ont pas de place dans le domaine de la nudité artistique. Ceci écrit, l’artiste peut dessiner avec une plus grande aisance ce qu’il a envie de transposer sur papier pour son plaisir et pour celui de la postérité. Que voit-il ? Comment le voit-il ? Que peut-il bien découvrir et, surtout, que désire-t-il laisser sur son support ? Le rôle du modèle, et c’est là mon opinion, consiste justement à lui facilité la tâche.

En dernier lieu, une telle position me permet de me projeter dans le temps et dans l’espace. Autrement dit, mon âme quitte momentanément mon corps pour se retrouver en d’autres lieux et en d’autres moments de ma vie. C’est, si me permettez l’expression, exactement comme si je rêvais sans dormir et sans perdre la conscience d’être modèle pour un groupe. Être là sans y être tout à fait. La meilleur image qui me vient à l’esprit est celle de l’ermite qui du fond de sa grotte ressent le monde qui l’entoure sans quitter les lieux. Il est là sans être là, absent tout en étant pleinement présent.

En résumé, voilà bien une pose qui nous fait penser certes à une séquence cinématographique extraordinaire. Et pourtant, nonobstant ma petite point humoristique dans le titre du présent article, elle renferme toute une gamme de mysticisme. Un mysticisme vécu au plus profond de soi. Être en soi pour devenir plus prêt de l’autre.

Merci de m’avoir lu !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

En direct de Mont-Tremblant

 

En direct de Mont-Tremblant

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon cœur que vous allez bien et que la vie soit belle et bonne pour vous. De mon côté, tout est parfait. En effet, la dernière semaine a été à la fois fort occupée et très productive mais aussi très valorisante à tous les plans.

En premier lieu, la séance de nudité artistique qui a eu lieu au sein du groupe de madame Samuelle D.-H., s’est passée de manière réellement passionnante. Son professionnalisme, son amour de l’art, sa passion pour l’enseignement et la confiance qu’elle porte à la fois à ses élèves et à votre humble serviteur font de chacune de mes prestations un véritable plaisir. Un plaisir partagé entre tous les participants.

En deuxième lieu, j’ai eu l’opportunité de vivre, je devrais plutôt écrire revivre puisque cela a déjà eu lieu voilà déjà plus d’un an,  une séance de shiwari avec une adepte de cet art  japonais. Ladite adepte est aussi photographe et  passionnée de cet art qualifié de « underground ». Un domaine artistique qui foisonne dans certains milieux de Montréal, mais un beaucoup moins au Québec. D’ailleurs, ne dit-on pas qu’il y a deux entités civiles au Québec ? Il y a d’un côté, Montréal et de l’autre côté, la province. N’y voyez pas une quelconque forme de jugement péjoratif dans mais propos. C’est une simple constatation.

Il va de soi qu’une telle séance est loin d’être ce que l’on retrouve au sein de la série intitulée « Cinquante nuance de gris ». Bien au contraire ! Tout a été pensé et réalisé dans l’optique de publier subséquemment des photos au sein de mon blogue  artistique. Pourquoi donc ? À vrai dire, je désirais depuis longtemps écrire des articles, sous formes de proses ou de poésie, sur certains aspects sombres de l’existence humaine. Des aspects encore tabous au sein de la société. Vous verrez en temps et lieu de quoi il s’agit et, croyez-moi sur parole, vous allez être surpris des futures  publications tirées d’une telle expérience.

Pour ce qui est de prendre connaissance du reste de ma semaine, je vous  invite à écouter votre humble serviteur dans sa présentation vidéo. Vidéo enregistrée à Mont-Tremblant où des artistes de la région eurent l’amabilité de m’inviter pour une séance de nudité artistique laquelle aura lieu ce dimanche de 9h00 à 12h00.

C’est tout pour  le  moment.

Portez-vous bien !

Je  vous aime.

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Pour bien terminer le mois de janvier

Pour bien terminer le mois de janvier

Bonjour tout le monde,

J’espère que vous allez bien. Vous savez probablement déjà qu’il est fort possible qu’une séance de yoga entièrement nu ai lieu durant mon séjour dans la belle ville de Montréal, métropole du Québec, dans la semaine du 18 février prochain. Une telle séance devait avoir eu lieu au courant de l’été dernier. Malheureusement, une grave blessure à mon moignon m’avait empêché de vivre une telle expérience. Je m’étais alors promis que ce n’était que partie remise, et comme je suis d’un tempérament obstiné, une vraie « tête de cochon » comme on dit par chez-nous, je crois bien pouvoir tenir ma promesse.

En effet, il y aura bel et bien une séance de yoga nu pendant mon prochain séjour. Je ferai tout en mon pouvoir afin d’y assister en tant que participant. Il va de soi que je prendrai quelques photos de ma pratique dans l’optique de rédiger quelques articles au sein de mon blogue artistique consacré à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie. Trois domaines qui me passionnent. Mais, d’ici-là, je vous offre une magnifique vidéo sur … la pratique du yoga entièrement nue. Quoi de plus beau pour terminer le mois de janvier en beauté ?

C’est à suivre …

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Le bon déroulement d’une séance

Le bon déroulement d’une séance

Bonjour de nouveau tout le monde,

J’espère  que le cours de votre semaine se passe bien. Pour ma part, il me semble d’être dans un état de grâce depuis quelques temps. En effet, je sens en moi un bien-être intérieur rarement vécu ces dernières années. Un bien-être qui tire son origine par une remise en question de mes valeurs, de mes attentes face à la vie et, surtout, à ce que je désire réellement tout en mettant l’accent sur ce que j’ai besoin pour m’accomplir.

12202353_10208456182267118_843604177_nChose étonnante, je ressens un tel bien-être à chacune de mes séances de nudité artistique. Pourquoi donc ? Me direz-vous ? Quels seraient les éléments qui procurent une telle quiétude lorsque je pose nu, et ce que ce soit dans un cadre d’un atelier en arts ou bien pendant une session en classe face à des étudiants et des étudiantes ? Je vous répondrai qu’il s’agit pour votre humble serviteur d’une part, d’un instant où l’harmonie entre mon esprit et mon corps est, à l’image du soleil à son zenith, à son maximum. Rien ne vient interférer dans la communion entre ces deux composantes de mon être que sont mon physique et mon corps astral. Et, d’autre part, il m’est loisible de réaliser les positions où la beauté, il est vrai si particulière, de mon physique sera mise en avant-plan. Chose pas toujours évidente à faire lorsque je fis mes premiers pas dans ce domaine.

Toutefois, je ne  me rappelle pas de vous avoir décrit à quoi consiste le bon20171110_101223 déroulement d’une séance de nudité artistique. Comment je fais mon entrée ? Que puis-je réaliser ou non devant une classe d’étudiants et d’étudiantes en arts ? Quelles sont les limites que je m’impose pendant lesdites poses, et surtout pourquoi je me les impose ? Quelles sont les étapes d’une séance de nudité artistique pour qu’on puisse la qualifier de réellement académique ? Et, c’est possiblement la question la plus importante entre toutes, quelles sont les poses choisies pendant une telle séance ? Des questions que je me dois de répondre de manière franche et en toute honnêteté. Puisque j’ai décidé de réaliser quelques vidéos explicatives au sein de mon blogue artistique afin d’un côté, agrémenter mes publications et, d’un autre côté, offrir une interaction plus conviviale entre vous et votre humble serviteur, voici donc la troisième vidéo.

N’hésitez pas à écrire des commentaires ou encore à communiquer avec moi à mon adresse email professionnelle que voici : modelevivantaquec@live.ca Je vous répondrai dans les plus brefs délais.

Sur ce, je vous souhaite une bonne écoute !

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

 

L’avant-séance !

L’avant-séance !

Bonjour tout le monde,

J’espère de tout mon coeur que vous allez bien et que la vie soit belle et bonne pour vous tous et vous toutes. Pour ma part, ma vie est fantastique. En effet, je prends la vie du bon côté et m’occupe assidûment de mon blogue dédié à la nudité artistique, à la poésie et à la photographie. Qui plus est ! Mes préparations pour la séance de nudité artistique qui aura lieu à Montréal le 19 février prochain vont bon train.

En effet, une telle séance se prépare longtemps à l’avance afin d’être apte à toujours offrir le meilleur de soi aux étudiants et aux étudiantes qui y assisteront. Faut-il vous rappeler que le professionnalisme est, et sera toujours, de mise dans un tel domaine ? Je dirais même qu’un modèle vivant (nu intégral) doit en tous temps être plus attentifs aux attentes que l’on a envers lui que dans n’importe tel autre domaine.

Ce qui est tout à fait normal. D’une part, il faut retenir que les idées préconçues négativement envers un tel champ d’activités sont légions. D’autre part, le nombre de personnes qui savent exactement de quoi il est question sont rarissimes en ce monde. Monde où la pornographie semble malheureusement régner faisant du corps humain, et en l’occurrence la nudité, une viande à consommer.

Merci de votre attention.

Bonne écoute !

Rollandjr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

 

Un beau témoignage d’une étudiante en arts

 

IMG_20171007_005922_146

 

Justine Guay étudiante en arts au C.É.G.E.P. de Sept-Îles 

 

 

Un beau témoignage d’une étudiante en arts

Bonjour tout le monde,

Voici un texte qu’une étudiante en arts vient juste de me faire parvenir…

20171110_101223Je m’appelle Justine et je suis étudiante en Arts Visuels au Cégep* de Sept-Îles. À mon entrée dans le programme, on m’avait déjà parlé du cours de « Dessin de modèles vivants ». Ce cours consiste notamment à observer un modèle partiellement ou complètement nu, à apprendre les proportions, à observer les différents styles de dessins et à maîtriser les ombres et lumières.

Je suis une personne qui est à l’aise avec la notion de nudité. Cependant, il ne m’était jamais arrivé d’être dans une situation où je devais dessiner une personne nue et ce, pendant 3 heures. Ce cours ne m’inquiétait pas particulièrement, mais comme toute chose, c’était de l’inconnu pour moi.

Le jour où j’ai rencontré Rolland, je me suis immédiatement sentie àIMG_20171003_132855_318 l’aise. Nous avions une très belle communication car il a su nous mettre en confiance dès le début. Par rapport aux séances, les poses était diversifiées et dynamiques. J’ai beaucoup appris grâce à lui. Il m’a permis de m’épanouir et de m’élever au-dessus des standards. Je crois parler au nom de toute les personnes qui ont rencontrés ou travaillé avec Rolland. Il s’agit sans contredit d’une personne sereine et très amusante, qui est en plus doté d’un grand professionnalisme.

Nous gardons d’ailleurs toujours un bon lien tant amical que professionnel. Rolland est toujours le bienvenu parmi nous!

26942922_1526728217404903_1420310470_n

Justine Guay de Sept-Îles au Québec (Canada)