Archive | 3 janvier 2023

Alors, elle a éteint la lumière

Alors, elle a éteint la lumière Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/She-turned-on-the-light-943330233

Alors, elle a éteint la lumière

 

En ce début de nouvelle année,

Je suis allé voir ma maîtresse affectionnée.

Quoi de mieux pour commencer une autre vie ?

De satisfaire avec un plaisir éclaté nos légitimes envies !

 

Après tout, que peut-on qualifier du jour le plus sublime de l’année ?

Celui pour lequel nous exprimons nos sentiments à l’être aimé.

Il va de soi que je parle du 1er de l’an en ce temps de réjouissances.

Une période de voluptés et de souhaits partagés en abondance.

 

Je suis arrivé chez elle avec des pensées à la fois coquines et belles.

Avec un visage gracieux, elle m’a accueilli en portant de fines dentelles.

Elle m’attendait depuis de longues heures, elle m’a alors dit.

Avec un sourire qui témoignait d’une joie digne du paradis.

 

Bien entendu, en homme bien éduqué, j’ai apporté une bouteille de vin.

Tout en étant habillé comme un prince prêt à cueillir une fleur dans son jardin.

N’oublions pas qu’il est important de faire une juste sensation à la dame convoitée.

Après tout, elle deviendra peut-être, si tout lui plaît, si tout lui est bon ma douce moitié.

  

Aussitôt entré, illico, elle m’a déshabillé ! Avec un peu de gêne, j’en étais étonné.

Elle m’amena dans un lieu où une lumière éclairait des draps d’un blanc immaculé.

Bien installés dans son lit sur lequel nous avons bu quelques verres de grand cru.

Comme Adam et Ève, dans le jardin d’Éden, nous n’avions point honte d’être nus.

 

Un vin succulent du Midi de la France coulait à flots dans nos bouches avides de sens.

De nos esprits et nos mots, nous les perdions tellement avec notre conscience.

Sans plus attendre, sa langue entourait, de mon chêne, le pourtour de son sommet.

Bien vite, à ma satisfaction un peu coupable, j’ai alors connu le ravissement parfait.

 

Quel péché merveilleux qu’est la luxure ! Quel bonheur de partager un plaisir si pur !

Je gémissais en cet instant toute mon euphorie jusqu’à en défoncer les murs.

Drôle de coïncidence ! À la radio tournait une vieille chanson d’Alice Cooper.

Ce qui m’a fait penser à mon adolescence où j’affrontais toutes mes peurs.

 

Quoi de mieux, en cette nuit romantique, pour exprimer notre amour ?

La clarté limpide de la lune est la source d’inspiration depuis toujours.

Sans attendre, c’est par ses mouvements exécutés avec une parfaite finesse.

Qu’elle se dirigea vers la lampe, à côté de mes fleurs, pour l’éteindre avec délicatesse !

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Vois la lumière

Vois la lumière Photo et poème par Rolland Jr St-Gelais

 

Vois la lumière

 

Trop tard pour reculer.

Tu dois maintenant avancer.

Tu as gravi les marches de l’escalier.

C’est le moment de décider pour l’éternité.

 

Faire le choix de la force pure et le judicieux pouvoir,

Être ce que tu es jusqu’à l’avènement du dernier soir.

Il est plus que temps de t’accomplir et non pas de subir.

Regarde ces cierges, c’est alors tu commenceras à vivre.

 

Remets-toi avec fierté en chemin !

Laisse cette croix et réalise ton destin !

Dans le fond des ténèbres existe une lumière,

Qui donnera à ton âme la puissance d’une guerrière.

 

Trois bougies rayonnent dans la nuit.

La première remplira d’ardeur ton esprit.

La deuxième comblera ton cœur de la volonté.

La dernière te préviendra de tous les dangers.

 

Mais, prends bien garde à mes recommandations.

Tu subiras de la part des hommes bien de condamnation.

Tu seras perçu comme un être étrange qui sans cesse les hante.

Tu auras l’avantage de connaître leurs intentions malfaisantes.

 

Avance et touche ces flammes qui brûlent devant toi !

Tu cesseras d’être une simple esclave et ta vie tu gouverneras.

De ton avenir, désormais, tu en seras la maîtresse à jamais.

Maintenant, c’est le moment d’évoluer en ce que tu es.

 

Vois cette lumière qui resplendit dans ton cœur.

Il serait peut-être le temps d’arrêter d’avoir peur.

Je te porterai afin que ton pied ne heurte aucune pierre.

Va vers l’avant et surtout ne pense plus à tes fautes d’hier.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada