La jeune sorcière

La jeune sorcière Poème de Rolland Jr St-Gelais Photo par Gb62da Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/The-young-witch-893491513

La jeune sorcière

 

Je suis la jeune sorcière,

La fille de cette formidable mère,

Que vous avez faite brûler sur le bûcher,

Cette mère qui était pour moi toute dévouée.

 

J’étais partie à sa demande vers une lointaine contrée,

Maintenant que je suis de retour je vous ferai payer,

Toute ma vengeance, vous la boirez jusqu’à satiété,

Elle était garante de la nature que vous massacrez.

 

Jeune sorcière revenue des pays des songes discrètement,

Avec mes mains, je vous lancerai de nombreux envoutements.

Mais, n’ayez craintes jamais je ne toucherai à vos enfants.

Car ils ont un cœur plus pur que les vôtres assurément.

 

Pourquoi être si différentes vous effraie autant?

Sous les apparences, nous sommes semblables en dedans.

Car sous les couleurs de notre peau coule le même sang,

Et dans le sein maternel nous entendions le cœur de notre maman.

 

Je suis entourée de mes amis les plus fidèles,

Pour qui je serai toujours la plus belle,

De cette forêt feuillue encore vierge,

J’en tirerai une formidable verge.

 

Une cravache avec laquelle je vous corrigerai,

D’une telle correction si torride que vous en redemanderez,

En souvenir de ma mère que vous avez sur l’autel sacrifiée,

Sacrifiée sur l’autel de l’intolérance à laquelle un culte vous lui vouez.

 

Je suis une jeune sorcière,

Fille de sa mère comme de sa grand-mère,

De génération en génération, elles transmettaient leur savoir-faire.

Affrontant le temps qui passe, temps de paix ou temps de guerre.

 

De

 

Rolland Jr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada

Laisser un commentaire