Archive | 13 novembre 2020

En mémoire de …

En mémoire de … Texte par RollandJr St-Gelais Photo par Gb62da Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/Memories-861069743

En mémoire de …

‘’C’est dans l’éternité de nos cœurs que se trouve la présence des êtres qui nous sont chers.’’

Rolland St-Gelais

 

Bonjour tout le monde,

J’ai appris la triste nouvelle du départ de mon ancien maitre de karaté et ami Marc Asselin vers un autre monde. Un monde qui est, je lui souhaite, magnifique et où l’amour divin rayonne de tous ses feux. Une telle nouvelle aussi triste soit-elle me fait prendre conscience d’une part, de la beauté de la vie et, d’autre part, de toute l’importance que peuvent avoir eu les gens qui ont jalonné nos chemins. Je pense en particulier aux personnes qui nous ont quitté leur heure venue.

Drôle de coïncidence, si je peux m’exprimer ainsi, que le départ de mon ancien maître Marc Asselin vers d’autres cieux ait lieu un vendredi 13 du mois de novembre. Le mois consacré dans la tradition catholique aux fidèles défunts pour lesquels il est suggéré de prier pour le repos de leurs âmes. Personnellement, je suis d’accord avec l’idée qu’il est bon, voire louable, de penser à ceux et celles qui nous ont précédés et qui ont, d’une manière ou d’une autre, façonné notre présent. Ce qui est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de personnes qui ont laissé une empreinte lumineuse dans notre vie.

J’ai eu la chance d’avoir été entouré par des gens formidables au cours de ma vie. Des gens qui ont fait en sorte que je souris à chaque fois que je revois en pensées certains événements de mon passé. Je pense, entre autres, à ma défunte mère Thérèse Després qui a affronté vents et marrées afin de permettre à votre humble serviteur d’être l’homme heureux que je suis. À cela s’ajoute mon défunt frère Hermann qui a laissé de merveilleux souvenirs en ma mémoire. Deux membres de ma famille pour lesquels je prie pour le repos de leurs âmes à chaque fois que l’occasion se présente. Bien entendu que je pourrais ajouter bien d’autres personnes à cette liste tellement leurs présences ont gravé en mon cœur des moments remplis de bonheur.

Je dédie donc ce présent article à ceux et celles qui ont été présents dans ma vie. Un article qui se veut être un témoignage de reconnaissance à leur endroit. Je dirais même un acte de mémoires afin que leurs noms puissent être connus pour l’éternité. C’est dans l’éternité de nos cœurs que se trouve la présence des êtres qui nous sont chers.

Je termine ce présent article en vous suggérant quelque chose de bien simple. N’attendez pas le départ de ces êtres remplis de lumière pour leur exprimer tout votre respect, votre amitié et votre amour. Oui, il est vrai qu’en cette période de confinement causée par la pandémie est source de problèmes dans nos déplacements. Ceci ne nous empêche toutefois pas de communiquer avec tous ces gens d’une manière ou d’une autre. Parfois, un simple appel téléphonique suffit pour leur dire que nous pensons à eux.

Merci de m’avoir lu.

Rolland St-Gelais de Québec au Canada

 

Requiem in Pacem

Requiem in Pacem Votre humble serviteur en compagnie de Hanchi Marc Asselin

Requiem in Pacem

Je viens d’apprendre, comme bien d’autres personnes, le départ vers un autre monde de mon ancien professeur de karaté Hanchi Marc Asselin.

En ce qui me concerne, j’ai eu la chance de connaître cet homme extraordinaire et d’avoir été l’élève de ce maître exceptionnel. Je pourrais tant écrire sur tout ce qu’il m’a permis de vivre de magnifique. Toutefois, il y en a deux qui ressortent du lot.

Le premier est qu’il avait demandé à l’un de ses amis journaliste du Journal de Québec, du nom de Dorick Moisan, de réaliser un article sur votre humble serviteur au sein de ce journal. Je dois avouer que je ne m’attendais pas à un tel article lequel est semble-t-il l’un des plus beaux réalisés sur une personne n’appartenant ni au monde politique, ni au milieu artistique ou sportif.

Le deuxième est d’avoir été là lorsque les premières démarches pour aider les survivants de la thalidomide à obtenir gain de cause contre le gouvernement canadien en 1990. Tu avais dit devant toutes les personnes venues assister au cours où des reporters étaient venus dans cette optique ceci :  »Rolland a besoin de notre aide. Nous allons lui donner tout ce que nous pouvons. » Cela m’avait énormément touché.

Mais, par-dessus tout, Hanchi Marc Asselin m’a enseigné la plus grande leçon de toute ma vie. Celui de croire en moi et de ne jamais écouter ceux et celles qui oseront dire le contraire.

Hanchi Marc Asselin est parmi ceux et celles qui ont mis beaucoup de couleurs magnifiques dans ma vie.

Merci Marc pour tout ce que tu m’as permis de vivre.

Puisse ton âme reposer en paix !

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada