Archive | 3 novembre 2020

À la lumière de l’automne

À la lumière de l’automne Réflexion de RollandJr St-Gelais Photo par Artofdanphotography Source : https://www.deviantart.com/artofdanphotography/art/The-Light-Of-Autumn-860125327

À la lumière de l’automne

À la lumière de l’automne, j’ai appris bien des vérités. Toutefois, la plus grande d’entre elles c’est qu’il n’y a point de crainte, ni de honte, à avoir de vivre seul. En effet, être seul, c’est plus que vivre. C’est vivre dans la profondeur de notre être, de notre propre fécondité, de notre capacité d’être soi, de notre honnêteté envers nous-même. C’est là une richesse incommensurable bien souvent incomprise dans cette société où tout est axé sur la recherche éhontée de la complémentarité de l’autre. Mais, posons-nous cette question : cet autre nous complète-t-il vraiment?

À la lumière de l’automne, toute quiétude nous ramène à la beauté véritable, celle de l’âme à laquelle nous redécouvrons ses véritables couleurs. Celles qui, à l’instar des feuilles tombées aux pieds des arbres endormis à la veille de l’hiver, nous dévoilent la diversité qui réside en chacun de nous. Apprenons à aimer davantage toutes ces diversités car c’est ainsi que nous pourrons apprécier celles des âmes qui nous entourent bien au de-là des apparences.

À la lumière de l’automne, tout devient plus simple. À la lumière de l’automne, tout devient calme. À la lumière de l’automne, l’essence même de la vie devient limpide. À la lumière de l’automne, seul l’essentiel compte.

Merci de m’avoir lu.

RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

En ce novembre bleu

En ce novembre bleu Poème de RollandJr St-Gelais Photo par G.B. d’Allemagne Source : https://www.deviantart.com/gb62da/art/November-blues-859989646

En ce novembre bleu

 

Lis bien ceci mon grand,

Tu as été un super amant,

Un homme qui m’a fait découvrir,

Du péché de la chair de multiples plaisirs.

 

Avec toi, je voulais aller plus loin,

Construire ensemble un meilleur lendemain,

Où nous aurions eu un foyer avec de beaux enfants,

Mais, à ce que j’ai pu comprendre tu avais d’autres plans.

 

Tu voulais être que de passage,

Me rencontrer sur le chemin d’un voyage,

Que je sois qu’une poupée entre tes mains,

Pour des histoires osées et sans lendemain.

 

Oh que non ! Je ne marche pas dans tes plans enfantins,

Car je suis plus qu’une poupée entre les mains d’un gamin,

Loin de moi l’idée d’être pour toi un simple pantin,

Jouer à un tel jeu ne fait pas parti de mon destin.

 

Lis bien ceci mon donjuan en ce jour,

Sors de ma vie maintenant et pour toujours,

Car je te le jure, jamais nous ne pourrions être heureux,

 Je vaux beaucoup plus que tu peux croire à tes yeux.

 

Ô bel amant de ces nuits si chaudes et torrides,

Tes belles paroles ont maintenant une saveur insipide,

Pour être heureuse j’ai décidé de prendre une autre direction,

Comprends enfin que j’ai décidé que pour moi, il n’y a plus de pardon.

 

En ce novembre bleu, je poursuivrai donc une meilleure voie.

En ce novembre bleu, j’ai enfin saisi que je dois compter sur moi.

En ce novembre bleu, je vivrai ma vie la joie au cœur et sans toi.

En ce mois de novembre bleu, crois-moi, tu ne seras jamais roi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais

Québec (Québec)

Canada