Archive | 28 mars 2019

Embrasse-moi

embrasse-moi
Réalisation artistique par Juste Angèle de la France

Embrasse-moi

 

Je suis depuis longtemps couchée,

Étendue sur mon lit, j’attends mon chéri.

Viens vers moi, de tout mon cœur, je t’en prie.

Enlève tes vêtements et installe-toi à mes côtés.

 

Je sais que tu as des choses à me dire,

De tendres secrets d’amour à me dévoiler,

Sois sans crainte, sans jugement, je t’écouterai.

Et tout ce que tu me dévoileras restera secret pour l’éternité.

 

Moi aussi, à toi, en toute simplicité, je me dévoilerai.

Depuis ton retour dans ma vie, le soleil s’est remis à briller.

En mon esprit, résonne un refrain d’une mélodie longtemps oubliée,

Celle qui me rappelle comme jadis nous nous sommes en secret tant aimés.

 

Maintenant que bien jours sont passés,

Il serait peut-être le temps de tout recommencer,

Qu’en dis-tu ? Qu’en penses-tu ? Ne me réponds pas.

Prends, mon bel homme, tout le temps qu’il te faudra.

 

Mais, avant toute chose, fais-moi cette faveur :

Comble de bonheur, ô mon amour, mon fragile cœur.

Avec grande confiance tout près de ta maitresse, étends-toi.

Et en guise de prélude de cette nuit, simplement embrasse-moi.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Deux fois

twice_by_rickb500_dc76tpb-fullview

DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Deux fois

 

En cette nuit de fin de mois,
Je me suis levé en pensant à toi,
Car mon esprit ne cessait de me tourmenter,
Savais-tu à tel point je t’ai aimée, je t’ai adorée ?

 

En pleine noirceur,
Je me suis dirigé vers mon ordinateur,
Fébrilement, mes doigts effleurèrent les touches de mon clavier,
Ne sachant comment trouver les mots de mon amour t’exprimer.

 

Alors que l’encre de la nuit,
Recouvre de sa noirceur cet instant de vie,
Une vie que j’avais tant rêvé de passer avec ma bien-aimée,
Ainsi de mes mots sur ce papier je devrais alors me contenter.

 

Je me rappelle la douceur des rayons de soleil,
Qui te caressait la peau de ton corps telle une merveille,
De ton sourire aux dents d’ivoire qui me comblait de joie,
Qui me donnait une raison de vivre car mon cœur était en émoi.

 

Je me souviens de cette plage,
Où se promenèrent des gens de tous âges,
Je ressentais ce bonheur qui semblait être éternel,
En compagnie d’une dame à mes yeux tellement belle.

 

Chaque bonne chose a une fin disait ma mère,
Grande vérité de tous les temps et dure à avaler car si amère
Depuis cette mésentente d’un moment, bien des choses ont changé.
Mais il y a une chose que jamais je ne parviendrai à oublier.

 

Ce n’est pas cette nuit sous les étoiles,
Qui me faisait songer à une divine toile,
Ce n’est pas les instants de folies que nous avons vécus,
De ces instants qui resteront en ma mémoire d’homme nu.

 

En mon cœur restera cette promesse,
Que je t’ai faite en ce dernier soir telle une caresse,
D’être toujours avec toi d’éternels amis quoiqu’il arrive,
Car je sais en mon fort intérieur que sans toi il m’est impossible de vivre.

 

J’aimerais tellement te faire l’amour,
Par des gestes intimes dont tu te souviendras toujours,
Mais depuis tout ce temps, s’envolent mes espoirs et ma foi.
Voilà pourquoi j’ai écrit ces mots même si j’y ai pensé par deux fois.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada