Archive | 14 mars 2019

Goulument

 

Goulument
Magnifique dessin par Juste Angèle de la France

Goulument

 

De toi, j’ai tellement faim.
Te savourer, voilà ma véritable fin.
Déguster tes lèvres humides et chaudes,
Dès le petit matin en guise de Laudes.

 

Je passerai ma langue avec attention,
Entre tes lèvres telle une pieuse exhortation,
Une louange à la douceur de ton mont de Vénus,
Un mont que j’escaladerai le temps venu, au temps voulu.

 

Goulument ! Passionnément !
Ma chère amie, avec délectation, assurément !
Avidement, je te dévorerai au petit-jour pour déjeuner.
Gloutonnement, je savourerai ton nectar exquis jusqu’à satiété.

 

Vigoureusement ! Je mordillerai ton bouton de plaisir.
Jusqu’à ce que tu ne peux arrêter de crier à force de jouir.
Puis, calmement, j’y passerai quelques doigts avec bon entrain,
Car je ne saurai terminer cette matinée sans savoir utiliser mon experte main.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada

Le doute chez la femme

a_girl_in_doubts_by_rickb500_dd20pip-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Le doute chez la femme

 

« Une femme ne doit jamais douter de sa beauté. »

Selon RollandJr St-Gelais de Québec au Canada

Je ne baisserai jamais les yeux

forehead_by_rickb500_dd1zvqd-pre
DeviantArt du photographe RickB. : https://rickb500.deviantart.com/ Pour acheter un exemplaire du portfolio, écrire à cette adresse email : rickB@arcor.de

Je ne baisserai jamais les yeux

 

Femme à la peau blanche,
Fille de reine au-delà de La Manche,
Descendante d’un peuple sans cesse insoumis,
D’un peuple fier, au sang noble et au tempérament aguerri.

 

Témoin de l’arrivé de vos navires,
Vous, barbares, pour qui tout chavire,
Soyez sûrs que vos connaîtrez douleur et défaite,
Que vos cris de guerre se changeront en larmes de pertes.

 

Nos rives de diamants deviendront vos cimetières,
Dès l’instant où, armes aux poings, vous foulerez nos terres.
Vos bras glorieux aussitôt levés vous seront prestement arrachés,
Et vos yeux ébahis par la terreur et le désarroi vous seront transpercés.

 

Je suis celle qui commandera nos armées,
De ces hommes aux cœurs épris de leurs bien-aimées,
Et qui, jusqu’au dernier, vous jetteront à la mer là d’où vous venez.
Devant vous je ne baisserai jamais les yeux car fille de reine, je suis née.

 

De

 

RollandJr St-Gelais
Québec (Québec)
Canada